Avertir le modérateur

trajet

  • difficile d'organiser sa vie pour certains salariés.

    Imprimer

    200806202005_zoom.jpgles trajets  domicile -travail prennent de plus en plus de temps et grèvent  le budget des ménages.

    un phénomène qui s'est amplifié depuis les années 1970

    En 1970, un Français parcourait en moyenne 20 kilomètres par jour, tous motifs de déplacements confondus. Aujourd'hui  ce chiffre a doublé .

    par ailleurs ce chiffre représente une distance moyenne beaucoup de salariés parcourent plus de 100km par jour.

    En 2004, 73 % des salariés quittent leur commune de résidence pour aller travailler, mais avec de fortes variations selon les types d'espace  Les salariés qui résident dans le pôle d'une aire urbaine de moins de 200 000 habitants, ainsi que ceux qui habitent dans un pôle d'emploi de l'espace à dominante rurale, travaillent plus souvent que les autres dans leur commune de résidence : moins de 60 % d'entre eux changent de commune pour aller travailler. À l'inverse, les salariés domiciliés dans l'espace périurbain quittent généralement leur commune pour aller travailler : cette proportion darton9545.jpgépasse 90 % dans les couronnes périurbaines des aires urbaines de moins de 50 000 habitants et dans les couronnes des pôles d'emploi de l'espace à dominante rurale.

    Alors que la population ne cesse de se loger de plus en plus loin des centres-villes, l'emploi reste encore largement concentré dans les pôles urbains. En 2004, les pôles urbains regroupent 77 % des emplois salariés, quand n'y habitent que 63 % de salariés. A contrario, le périurbain rassemble 12 % des emplois salariés et 22 % des salariés y résident. L'espace à dominante rurale, pour sa part, présente un équilibre relatif (15 % des emplois et 13 % des salariés).

    voir étude INSEE Les déplacements domicile-travail amplifiés par la périurbanisation

    en 1970 le budget moyen transports des ménages s'élevait à moins de 10% de leur revenu maintenant il atteint  le double  20%

    le côut du carburant est lourdement ressenti par les ménages aux revenus modestes.

    les salariés ont de plus en plus de mal à organiser leur vie personnelle  lorsqu'ils vivent seuls avec des enfants ou  lorsque les deux personnes du couple avec enfants travaillent car un autre phénomène est apparu celui de la précarité des emplois.

    dans les années 1970 le  contrat a durée indéterminée était la norme et les horaires étaient plus stables

    bouchons_et_vous_teaser_rdax_230x160.jpgaujourd'hui il n'est pas rare  que les salariés enchaînent contrat sur contrat précaire avant d'avoir un contrat à durée indéterminée.

    les horaires varient, dans certains secteurs les salariés ont des amplitudes de travail  avec une longue coupure entre deux plages horaires de travail ( restauration,, commerce, par exemple..)

    d'une manière générale la relative stabilité des années 1970 a  disparu pour faire place à une flexibilité des salariés qui  s'accorde difficilement avec une organisation équilibrée de la vie personnelle ( mener les enfants à la crèche ou à l'École, les reprendre le soir, les garder   lorsqu'ils souffrants, tout ceci représente  un casse tête journalier  journalier.  qui s'ajoute au stress de la journée de travail.

    des solutions émergent  comme le co-voiturage,qui peut alléger le coût du transport ( en voiture simone site de co-voiturage en ligne )

    concernant les crèches il faudrait adapter leurs horaires  mais cette adaptation ne sera pas facile la solution peut venir d'un accroissement d'assistantes maternelles .

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu