Avertir le modérateur

rtl

  • Course à l'échalotte pour Brice Hortefeux

    Imprimer

    Opération " tranquillité séniors"  Hortefeux s'agite et Allliot Marie fait la grimace

    afp-photo-238004.jpgUn  meurtre d'un couple de septuagénaires à Pont-Saint-Maxence (Oise) et c'est la course à l'échalotte législative !!!! .

    Brice Hortefeux s'agite en tous sens pour rassurer nos chères têtes grises ou blanches ( il faut bien bichonner un électorat potentiel...) en proposant  une opération tranquillité séniors . Pendant ce temps Michèle Alliot Marie fait la grimace.

    Le ministre de l’Intérieur en grand mamamouchi des séniors a indiqué Dimanche que trois mesures seraient prises  pour les protéger:

    • une surveillance accrue des retraités isolés ou inquiets
    • le signalement auprès des services enquêteurs de la libération et des coordonnées des délinquants agresseurs de personnes âgées
    • l’aggravation des sanctions pénales encourues par les auteurs d’infractions commises à leur encontre.

    Suite aux déclarations de Brice Hortefeux la garde des Sceaux à rappeler que les propositions en matière pénale sont faites par elle ou les parlementaires.

    michele-aliot-marie-sectes.1203623752.jpgCe Mardi Sur RTL Brice Hortefeux  a affirmé  qu'"il n'y avait pas de problème" avec la garde des Sceaux, il a toutefois ajouté que cette dernière n'avait "pas été bien informée" des dernières avancées car  le plan "tranquillité sénior" avait "été discuté, précisé, évoqué, tranché à l'occasion de réunions chez le Premier ministre", puis "voté la semaine dernière par la commission des lois à l'Assemblée nationale".

    Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre qui n'est pas en reste pour lever  la langue a indiqué  ce Lundi  que  Michèle Alliot-Marie n'avait "pas suivi dans le détail" les mesures proposées par son homologue de l'Intérieur. "Brice Hortefeux ne s'est pas contenté de réagir. Il a même anticipé: l'évènement dramatique de l'Oise, c'était le vendredi et, dès le mercredi, il avait fait voter un dispositif", a-t-il ajouté.

    Mais revenons un peu sur les mesures proposées par Brice Hortefeux car force est de constater qu'elles sont aussi inutiles que stupides ! une course à l'échalotte législative pour caresser dans le sens du poil un électorat potentiel.

    les deux premières mesures me donnent le vertige  car   je suis assaillie de questions existentielles .( oups) je vous en livre deux ou trois

    A partir de quel âge va t-on considérer qu'on est fragile et sénior  ?

    Quels moyens   notamment en effectif  vont être mis en oeuvre pour assurer la tranquilité des séniors  alors  que des restrictions budgétaires tout azimut sont prévues !

    Va t-on créer un fichier  ( encore un !) pour signaler  la libération et les coordonnées des agresseurs de personnes agées ?

    Sur quelles bases va t-on classer  un agresseur dans cette catégories etc.....

    Sur le troisième point  et c'est un comble  il existe déjà dans le code pénal des moyens pour punir plus sévèrement les délinquants lorsque les infractions  sont commises "sur une personne dont la particulière vulnérabilité due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse est apparente ou connue de son auteur".

    La même circonstance aggravante est susceptible d’affecter les crimes d’empoisonnement, de tortures et actes de barbarie, de coups mortels, le crime/délit de violences habituelles (ces faits revêtant une qualification criminelle ou délictuelle selon le "résultat" qu’ils ont entraîné), les délits de violences ayant entraîné une mutilation ou infirmité permanente (lequel, par le jeu de cette circonstance, devient un crime), de violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail pendant plus de huit jours, la contravention de violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à huit jours (laquelle devient ainsi un délit) …

    1 SENIORS JE VOUS AIME.jpg

    La même circonstance aggravante est susceptible de s’appliquer aux délits de vol, d’extorsion, d’escroquerie, d‘abus de confiance, de dégradations volontaires etc....

    Comme le souligne si bien Maître Mô  sans son article "La circonstance aggravante déjà existante constitue un filtre bien plus fin que le critère, somme toute rudimentaire, de l’âge , puisqu’elle admet que l’on puisse présenter un profil vulnérable à 40 ans comme à plus de 75 ans , ce que le ministre semble avoir un peu perdu de vue. Cette circonstance (décidément, les lois sont parfois bien faites) n’empêche nullement, par surcroît, que d’autres soient retenues dans la prévention.

    Et maïtre Mô d'ajouter  très justement  "Accessoirement, je ne suis pas persuadé que l’aggravation de la peine encourue, quelle que soit l’infraction dont il s’agit, ait un effet dissuasif significatif sur les candidats à la délinquance"

    La gauche et les syndicats de magistrats estiment qu'il est inutile de mettre en place une nouvelle réforme puisque, le double-meurtre de l'Oise à l'origine des discussions, est déjà dans les textes puni par la peine la plus élevée, à savoir la réclusion criminelle à perpétuité.



  • Besson la Carmagnole gronde !

    Imprimer

    Cher Monsieur Besson vous voulez faire chanter la Marseillaise aux Français attention qu'ils ne dansent pas au son de la carmagnole....*

    Invité Dimanche du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, Eric Besson  a annoncé la tenue d’un «grand débat sur les valeurs de l’identité nationale».

    Après la lecture de la lettre de Guy Mocquet dans les "établissements scolaires " , Eric Besson souhaite que les jeunes Français aient au moins une fois par an l'occasion de chanter la Marseillaise.

    Il souhaite réaffirmer les valeurs de l'identité nationale et la fierté d'être français et lancer un grand débat sur le sujet .

    Ce débat durera deux mois et demie avant un "grand colloque de synthèse" fin  janvier-début février, a précisé le ministre qui va demander "aux préfets et aux sous-préfets d'organiser des réunions avec les forces vives de la Nation sur le  thème de qu'est-ce qu'être Français, quelles sont les valeurs qui nous relient, quelle est la nature du lien qui fait que nous sommes français et que nous devons être fiers".

    écoutez

     

    Alors que  notre pays ne cesse d'être éclaboussé par des scandales , des "affaires "comme on dit pudiquement ( les dernières en date : l'affaire Frédéric Mitterrand, celle de Jean Sarkozy et l'Epad, les pratiques indécentes des établissements bancaires qui continuent à distribuer  des" bonus" alors qu'ils ont été largement subventionnés...), alors que  le chômage ne cesse de grimper, que le travail précaire  explose, que le climat social dans les entreprises est au plus mal   il faut bien que  le pouvoir politique en place redore son blason.

    La peur de la grippe H1N1  n' ayant pas rassemblé nos valeureux Gaulois dans la lutte contre le fléau du siècle il faut bien  trouver un "truc "qui va les rapprocher du pouvoir en place qui ne cesse de multiplier les faux pas sur fond de crise sociétale.

    Régionales obligent l'heure du rassemblement a sonné   il se fera au son du nationalisme le plus primaire qui soit...avec Eric Besson comme chef d'orchestre.

    La burqa met la république en danger il faudra l'éradiquer et les Afghans seront renvoyés  manu militari  dans leur pays.

    En matière d'immigration, M. Besson a réaffirmé que les "retours groupés" d'Afghans vers leur pays d'origine, critiqués par les associations des droits de l'homme et la gauche, se poursuivraient: neuf, a-t-il dit, ont été reconduits depuis le début de l'année.

    "Je respecterai les objectifs qui m'ont été assignés", a réaffirmé plus globalement le ministre, précisant que 21.000 personnes avaient été déjà reconduites sur un objectif de 27.000 pour l'année fixé par le président de la République.

    Faites chanter les Français Monsieur Besson , organiser vos débats

    Pendant ce temps  une grande partie de nos concitoyens  galère  et se paupérise

    Prenez garde à ce que cette France là  , lasse de vos mascarades ne commence à danser  au son de la carmagnole !

    *La Carmagnole est une chanson révolutionnaire anonyme et très populaire créée en 1792 quand l'Assemblée nationale vote la convocation de la Convention et décrète l'arrestation du Roi après la Prise du Palais des Tuileries. Originaire du Piémont, ce chant gagne d’abord la région de Marseille, avant d’atteindre Paris. Elle se popularise ensuite dans toute la France après la chute du trône pour devenir un hymne des sans-culottes.

     

     

    Realisation_du_27-10-09.jpg

     

     

    article de Libération clic ici

    extrait

    Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, invité hier du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, a annoncé la tenue d’un «grand débat sur les valeurs de l’identité nationale». Soit une série de réunions dans les préfectures et sous-préfectures, animées par «le corps préfectoral et les parlementaires», auxquelles prendront part les «forces vives de la nation», et qui commenceront le 2 novembre, précise ce lundi le ministère.

    Par «forces vives», le ministre entend les «mouvements associatifs, enseignants, élèves et parents d’élèves de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur, organisations syndicales, représentants des chefs d’entreprises, élus locaux, représentants des anciens combattants et des associations patriotiques».

    Ce débat «devra permettre de valoriser l’apport de l’immigration à l’identité nationale, et de proposer des actions permettant de mieux faire partager les valeurs de l’identité nationale à chaque étape du parcours d’intégration», annonce le ministre.

    La discussion devrait se conclure par «un grand colloque de synthèse» «avant le 28 février 2010», soit un gros mois avant les élections régionales... L’occassion de remettre en avant ce marqueur fort à droite qui avait largement servi Nicolas Sarkozy durant la campagne présidentielle de 2007, lui permettant notamment d’empiéter sur les platebandes du FN. Et ce alors que l’électorat traditionnel de droite a pu être franchement déboussolé, ces dernières semaines, par un certain nombre de polémiques (Frédéric Mitterrand, Jean Sarkozy).

    Même du côté associatif, le calendrier pose question. «Un débat sur l'Identité nationale me semble utile mais on ne peut que s'étonner du moment choisi, juste avant les régionales», juge ainsi Pierre Henry, le directeur général de France terre d'asile, interrogé par Libération.fr. «La mise en scène de ce sujet, à un moment où la majorité ressort le marqueur identité nationale-immigration-sécurité, pose problème.»

     

    Accusant le ministre de concevoir la question par le plus petit bout de la lorgnette, l’historien Patrick Weil juge «insupportable» sa «volonté d’encadrer quelque chose qui a toujours été très divers et fluide». Une définiton impossible? «Etre français, c’est se rattacher à des traditions extrêmement différentes», explique-t-il à l’AFP. «On peut se sentir Français en relation avec Jeanne d’Arc, Louis XIV, Danton ou Robespierre, de Gaulle ou Clemenceau. Il n’y a pas une seule façon d’être Français.» Est-ce à Besson de trancher? Certainement pas, argue encore le directeur de recherche au CNRS, auteur de l’ouvrage Qu’est-ce-qu’un Français? Histoire de la nationalité française depuis la Révolution: «Ce n’est pas au pouvoir politique de décréter qu’est-ce que c’est qu’être Français.»

    Max Gallo, qui s’était prononcé en faveur de l’élection de Sarkozy, nuance: «Il y a une identité nationale qui est ouverte, qui s’élargit, se modifie, se colorise mais il y a aussi des fondamentaux qui jouent dans la vie politique et qu’il est bon de rappeler», a-t-il développé sur RTL, se disant «satisfait que la question cruciale de l’identité nationale soit posée». «Il faut écarter tout de suite l’idée que l’on fait un clin d’oeil à l’extrême droite ainsi que celle que l’identité nationale est fixée une fois pour toute», ajoute Gallo.

    Pour l’historienne Esther Benbassa, «la question, telle qu’elle est posée par Eric Besson, semble désuète», voire «racoleuse, vieux-jeu». Bref, à contre-temps de «toutes les évolutions actuelles et historiques». «Face à une mondialisation galopante, les identités sont multiples. L’identité nationale c’est un concept qui ne parle pas aux gens, sauf à ceux d’extrême-droite», affirme Esther Benbassa à l'AFP, y voyant une tentative de «restaurer des idées galvaudées».

     

     

  • Lunes de fiel pour B.Kouchner et F.Mitterrand

    Imprimer

    La lune de miel entre Bernard Kouchner , Fréderic Mitterrand et  Polanski se tranforme en lune de fiel.

    Dans l'euphorie du soutien du monde artistique à Roman Polanski nous nous souvenons tous des interventions très contreversées de nos deux ministres

    Aujourd'hui  Bernard Kouchner  s'incline devant la justice  et Fréderic Mitterrand doit faire face à des attaques personnelles pour le moins "dérangeantes"

    Force est de constater que toute cette agitation et ce déballage ne grandissent pas notre classe politique qui creuse encore plus le fossé avec le citoyen qu'elle doit représenter.

    Notre fougueux ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et son homologue polonais ont écrit à Hillary Clinton pour plaider la clémence envers le cinéaste.

    La secrétaire d'Etat américaine s'est contentée de répondre que "c'était quelque chose qui regarde la justice", a déclaré Bernard Kouchner dimanche 4 octobre, au Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI, précisant  que "c'est par le State department que la demande d'extradition va passer".

    Le Ministre des affaires étrangères précise dans cet entretien que ses propos ont été "mal interprétés". "J'ai beaucoup d'admiration pour Roman Polanski, mais je ne peux pas m'élever contre le circuit d'Interpol et les justices qui ont entre elles des demandes d'extradition qui sont acceptées parce qu'il y a des accords d'extradition"

     

    Ecoutez l'entretien ( poussez le curseur rose vers la 17 ème minute de l'entretien) Bernard Kouchner tente  de justifier les propos qu'ils avaient tenus fin septembre.

    "Nous avons la nécessité de défendre tous nos citoyens français et de leur procurer les moyens que le consulat doit leur procurer, nous l'avons fait et nous avons exprimé, certains -dont moi-, notre admiration personnelle. Mais j'ai ajouté que la justice était la même pour tout le monde, et que là-dessus, nous n'avions pas à prendre position".

     

    Quant à F.Mitterrand il a violemment été attaqué par Marine LE PEN lors de l'émission "Mots croisés", sur France 2.

    Elle cite des passages du livre "La Mauvaise vie" de Frédéric Mitterrand, publié en 2005, et demande la démission du ministre.

    regardez  le visage des participants, .le malaise est palpable...

    je me garderai bien de porter un jugement sur F.Mitterrand pour ses écrits  mais déterrer ce livre pour fustiger le soutien de F.Mitterrand à Polanski est à mon sens indigne et que la Gauche  emboite le pas au front national est encore plus détestable.

    Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a qualifié de "choquant" le livre de Frédéric Mitterrand. "Je trouve choquant qu'un homme puisse justifier, à l'abri d'un récit littéraire, le tourisme sexuel", a-t-il déclaré. "Au moment où la France s'est engagée avec la Thaïlande pour lutter contre ce fléau qu'est le tourisme sexuel, voilà un ministre du gouvernement qui explique qu'il est lui-même consommateur", s'est indigné Benoît Hamon, dénonçant aussi le fait que le ministre ait défendu le cinéaste.

    Je n'ai pas de mot assez durs pour qualifier les réactions de nos deux ministres qui devaient garder réserve et discrétion sur cette lamentable affaire Polanski.

    Mais je fustige encore plus  la position du FN et de la Gauche qui profitent de l'affaire Polanski pour jeter en patûre les écrits autobiographiques de F.Mitterrand.

    la question que nous pouvons nous poser est la suivante pourquoi ce déchainement quatre ans après la parution du livre ?

    Tout le monde sortira sali de ce déballage et la confiance des citoyens dans leur classe politique qui est déjà vacillante  va partir comme fumée dans le vent.

    Pour aller plus loin voici le lien  arrêt sur image  vous pouvez voir deux vidéos de l'interview de F.Mitterrand sur son livre et les questions  pressantes des animateurs concernant le tourisme sexuel.

    PS  nous apprenons du journal le Monde que les autorités suisses ont rejeté une demande de remise en liberté sous caution de Roman Polanski qui,  reste détenu pendant l'examen de la demande d'extradition déposée par les Etats-Unis. Un porte-parole du ministère helvétique de la Justice, Folco Galli, a invoqué mardi le risque "très élevé" de fuite pour justifier le refus des autorités suisses de libérer le cinéaste.

  • les médias orientent l'actualité

    Imprimer

    qui crée l'actualité qui l'oriente ?

    dans les deux exemples ce sont les médias  qui entendent , voient et mettent en avant  ce qu'ils  veulent ou plûtot les évènements   qui selon leurs critères d'appréciation feront le plus d'audience.

    ils en oublient l'essentiel des propos ou de l'évènement

    l'interview de Brigitte Bardot sur RTL  en est l'exemple type

    écoutez son intervention sur RTL :elle s'insurge contre l'abandon des animaux en période estivale  .

    abandons qui sont de plus en plus nombreux - elle tire la sonnette d'alarme  et veut mettre les gens devant leur responsabilité

    emportée par sa passion elle se laisse aller à traiter de "connards "les ministres de l'agriculture ...

    les médias ont fait leur choux gras de ces écarts de langage et tous les articles parus sur le sujet  oublient volontairement  l'essentiel du message de Madame Bardot: la défense de la cause animal.

    cela fait vendre !!!!!

    Merci Mme Bardot

    que vos "injures" aient été  prononcées spontanément ou non au moins les médias  écrivent sur vous et votre cause

    et c'est cela l'important....

     

     

    le seçond exemple est celui du short de Madame OBAMA

     

    Le 19 août dernier, le magasine Newsweek publiait un article sur Michelle Obama qui aurait été vue accoutrée d’un short alors qu’elle faisait une randonnée au Grand Canyon.

    de nombreux journaux  ont publié des articles " se disant choqués" par ce look !

    Sauf que Michelle  Obama était en vacances au Grand Canyon et qu'en retraite, elle fait bien ce qu'il lui plaît... Ah bah oui, quelle drôle d'idée de mettre un short (la pièce phare de l'été) et des baskets pour une longue marche par 50°c en plein désert !

    ce sujet fait un grand buzz. Même si en majorité les citoyens américains ne se déclarent pas choqués par cette tenue vestimentaire,

    les médias veulent ils  combler les vides que l’actualité laisse dans les rédactions en ces temps estivaux ?

    Que Madame Obama soit sophistiquée ou naturelle selon les circonstances  c'est plûtot rassurant !

    une femme parmi tant d'autres voilà tout.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu