Avertir le modérateur

riposte laique

  • contre la burqa pour protéger la liberté des femmes: : un faux prétexte

    Imprimer

    la burqa  une opération cache misère...

    connaissez vous le site «Riposte laïque»

    tout au long de l'été ce site a  posté des articles  en faveur d'une  loi anti burqa

    nous apprenons de Médiapart qu'à l'initiative  de riposte laique  une pétition circule, signée par la Ligue des droits des femmes et une kyrielle de personnalités hétéroclites, pour demander qu'il soit mis «un terme à l'envahissement de l'espace public par les voiles et foulards islamiques».

    voici  un extrait de la pétition

    Halte à la burqa et au voile, symboles de la soumission des femmes et de l’offensive islamiste

    Unissons nos voix afin de mettre un terme à l’envahissement de l’espace public par les voiles et foulards islamiques.

    Promoteurs de la présente pétition, nous nous réjouissons de l’initiative prise par le député communiste André Gérin qui a conduit à la mise en place courant juillet d’une mission parlementaire d’information sur « la pratique du voile intégral sur le territoire national » et qui rendra son rapport fin novembre.

    Militant pour une loi contre les signes religieux à l’école, en 2004, nous avions déjà impulsé, en octobre 2007, une demande d’interdiction de la burqa et du voile à l’université et pour les mineures.

    C’est maintenant qu’il faut mettre un coup d’arrêt à l’offensive politico-religieuse qui cherche à imposer sa présence, de plus en plus visible, et par là trouver une légitimité, à l’ensemble de la société française. Ses leaders exigent, tous les jours, par petits pas, des « accommodements raisonnables » et militent ouvertement pour que la loi religieuse (charia) se substitue pour les musulmans, aux lois de la République. Cette offensive a également lieu dans de nombreux pays européens.

    Céder serait faire injure au courage et au refus du voile, signe de la soumission de leurs mères, par la majorité de nos concitoyens venus d’outre-Méditerranée qui en connaissent les effets destructeurs, dans une vie sociale fondée sur la mixité.

    La loi doit opposer ses limites au voile islamique qu’il soit intégral ou non, car symboliquement il a la même signification, incompatible avec les valeurs d’égalité et de laïcité, socle de l’ordre public républicain en France.

    Corinne Lepage du MoDem, Yvette Roudy du PS, Yvan Rioufol du Figaro, parmi beaucoup d'autres, considèrent que «c'est maintenant qu'il faut mettre un coup d'arrêt à l'offensive politico-religieuse qui cherche à imposer sa présence, de plus en plus visible, et par là trouver une légitimité, à l'ensemble de la société française. Ses leaders exigent, tous les jours, par petits pas, deset militent ouvertement pour que la loi religieuse (charia) se substitue pour les musulmans, aux lois de la République». "accommodements raisonnables"

    voir le lien de la pétition et les premiers signataires  clic ici

    le site a  mis également  une intervention d'Eric ZEMMOUR qui avec sa subtilité habituelle place le débat non pas sur le terrain de la liberté mais sur la nécessité de se comporter "à la française"

     

    ne nous leurrons pas ce n'est pas la liberté des femmes  qu'on veut protéger
    les enjeux sont ailleurs...

    et ces enjeux sont complexes . cette affaire de burqa ravive également un racisme sous jacent parmi la population

    la burqa c'est comme l'affaire Dreyfus  deux camps se dessinent. "Ceux qui ne craignent pas de fustiger une communauté forte de cinq millions de membres et qui veulent faire un coup de force et les autres

    le port de la burqa c'est aussi une question qui touche nos libertés individuelles et le principe de laicité...

    les associations féministes se sont engoufrées dans ce débat sans comprendre à mon sens les dessous de la table ......

    agiter la question de la burqa c'est aussi  faire de la fumée pour que les Français ne se posent pas trop de questions sur l'essentiel du paysage social je devrais dire anti social qui se dessine. ......

    «Le code civil de Napoléon a interdit aux femmes de porter le pantalon, on vient d'interdire le port des cagoules dans les manifestations et quoi encore?, fulmine Christian Eyschen, le secrétaire général de la Libre pensée. L'Etat se mêle de tout, veut tout contrôler, tout dilligenter, nous avons recensé 49 fichiers publics qui classent et traquent les comportements individuels des citoyens, sans que le contenu de ces fichiers soit accessible. A une éventuelle loi contre la burqa, nous devons opposer la liberté démocratique et dire avec force que le goût vestimentaire demeure essentiellement affaire personnelle.»

    Un leurre? «La loi de 1905 qui institue la séparation de l'église et de l'Etat est écornée sans discontinuer depuis des années et le rythme s'est accéléré depuis deux ans. Il n'y a pas un mois sans que ce principe fondamental ne soit remis en cause. C‘est ça que l'on veut masquer par cette opération», croit comprendre Marc Blondel. Il mobilisera sa petite troupe sur ce thème. «Nous avons un président qui nécessite de véritables militants laïques. Notre congrès aura aussi pour objectif de réveiller le camp laïque», a-t-il précisé.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu