Avertir le modérateur

retraite complémentaire

  • retraite complémentaire/ statu quo

    Imprimer

    retraite_gremi1.jpgce que voulait le Patronat

    reculer l'âge auquel la liquidation des retraites complémentaires peut être demandée. de 60 ans actuellement à 61 ans, à raison d'un trimestre supplémentaire par an entre 2011 et 2014.

    en contrepartie le patronat accepte la reconduction de l'AGFF, régime qui permet aux salariés de liquider leur pension Agirc/Arrco entre 60 et 65 ans.

    ce que voulaient les syndicats de salariés

    refus de toute mesure portant sur l'âge. ( la CFE-CGC aurait accepté à condition que le niveau des retraites soit garanti).

    hausse des cotisations pour garantir le système.

     

    ce que prévoit le projet d'accord

    Après cinq séances de discussions le texte prévoit la reconduction des dispositions de l’accord de 2003.
    c'est le  statu quo jusqu’au 31 décembre 2010.

    Les règles actuelles des régimes Arrco et Agirc resteront donc en vigueur jusqu’au 31.12.2010

    Le départ à la retraite à 60 ans avec une pension à taux plein n’est pas remis en question.

     

    aucun problème de fond n'est réglé  pour assurer la survie à long terme  des régimes. la question est pourtant inévitable  on peut s'attendre à terme à un réveil douloureux

    pour la première fois, L’Arrco et l’Agirc devront  puiser dans leurs réserves pour éponger leurs déficits, à hauteur de 3,5 milliards d’euros en 2009 et 2010.

     

    la CFDT a fait savoir qu'elle signerait le projet d'accord

    la CGT ne signera pas l'accord qui selon la délégation " entérine le recul du niveau des pensions."

    la CFTC fait le choix du réalisme afin de préserver les droits des salariés et signera l' accord.

    FO signera également l'accord

    Cet accord n’est pas glorieux, admet Bernard Devy (FO). On avait plus d’ambition pour l’avenir des régimes de retraite complémentaire. » « Le texte ne pérennise rien du tout, car on continue à baisser les rendements », regrette Danièle Karniewicz (CGC). « Nous avons limité les dégâts », estime pour sa part Pascale Coton (CFTC).

     

  • cumul emploi retraite / la position de l'AGIRC et de l'ARRCO enfin connue

    Imprimer

    impatient.jpgL'AGIRC et l'ARRCO ont décidé en commissions paritaires du 23.01.2009 de s'aligner sur la sécurité sociale pour le cumul emploi-retraite :
    - à partir du 1er janvier 2009, cumul  sans limitation pour les personnes ayant fait liquider toutes les pensions de vieillesse qui peuvent leur être dues au titre de régimes de retraite légalement obligatoires, et cela dès 60 ans si les intéressés justifient d'une carrière complète, ou à partir de 65 ans ;
    - maintien des limitations antérieures dans les autres cas.

    A compter du 1er juillet 2009, l'employeur d'un retraité  devra précompter sur sa rémunération  les cotisations salariales et patronales de retraite complémentaire.  ces cotisations ne généreront pas d'inscription de points de retraite pour l'intéressé.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu