Avertir le modérateur

public prioritaire.

  • Vaccin chagrin !

    Imprimer

    vaccin-2-ea8da.jpgIl s'appelle désiré !!!!! manière humoristique de nommer le vaccin contre la grippe H1N1

    Le 12 novembre doit commencer pour le grand public la campagne de vaccination .

    Première vague : 6 millions de personnes seront invitées à se faire vacciner : les femmes enceintes, public fragile et entourage des nourrissons de moins de 6 mois.

    Deuxième vague : à partir du 25 novembre les douze millions d'élèves scolarisés de la maternelle au lycée seront également invités à venir se faire vacciner a annoncé, dimanche 8 novembre, le ministre de l'éducation nationale, Luc Chatel.

    Les 6,6 millions d'élèves des écoles maternelles et élémentaires pourront se rendre dans des centres de vaccination, et les 5,3 millions de collégiens et lycéens seront vaccinés dans les établissements scolaires.

    Les parents vont recevoir par l'intermédiaire de la Caisse nationale d'assurance-maladie un bon de vaccination, a précisé le ministère.Il n'y aura "aucune obligation", a insisté Luc Chatel, "ce sont les parents qui décideront si oui ou non leur enfant doit être vacciné". Le ministre n'a, en revanche, pas donné d'indication sur la vaccination des 850 000 enseignants.

    source le Monde clic ici

    Selon Marianne article clic ici : "La campagne de santé publique orchestrée par Roselyne Bachelot n’y aura rien changé. Les Français ne veulent pas passer par la case «piqûre"

    Une minorité de Français (21%) se déclare prête à se faire vacciner contre la grippe H1N1.
    A la question "personnellement, pensez-vous vous faire vacciner ?", seuls 8% des personnes interrogées répondent "oui, certainement", et 13% "oui, probablement".
    A contrario, 76% n'ont pas l'intention de se faire vacciner.

    DESS_091026-203824.jpg

     

    Les  professionnels de santé sont peu enclins à se faire vacciner  voir articles  du point ici et ici

    " le ministère dit observer une accélération des demandes de vaccination. Il précise que 6.000 bons de vaccination par jour sont délivrés à des professionnels de santé, ce qui correspond à un nombre de professionnels de santé hospitaliers vaccinés compris entre 40.000 et 50.000 sur les 800.000 visés par la campagne. Ces bons individuels sont édités par les hôpitaux à partir du site Internet de l'assurance-maladie. Ce taux d'émission donne une idée des intentions de vaccination, mais ne reflète pas le nombre exact de professionnels qui vont effectivement se faire vacciner... Mais la survenue d'un cas grave de grippe A (H1N1) dans un hôpital a tendance à inciter les professionnels de santé de l'établissement à se faire vacciner."

     

    Enfin de nombreuses préfectures cherchent des volontaires pour procéder aux vaccinations comme la préfecture de Savoie article du Dauphiné clic ici

    Ce n'est pas (encore ?) un ordre de mobilisation générale pour la vaccination. Juste une forte incitation. La préfecture de Savoie a décidé de lancer un appel à tous les professionnels de santé, médecins, sages-femmes, infirmières, puéricultrices... etc., afin de les inciter à donner un peu de leur temps pour vacciner la population. Anticipant sur la campagne de communication nationale qui devrait suivre, la préfecture a décidé de s'adresser aux 2500 personnels médicaux du département pour leur demander de participer à la lutte préventive contre la grippe A. «Les professionnels volontaires seront rémunérés et bénéficieront d'une protection juridique garantie par l'Etat

    voir article sud ouest.col clic ici

     

    Force est de constater que tout ceci fait un peu désordre et que la campagne de vaccination auprès de la population est un échec car

    • L e public reste méfiant
    • les professionnels  restent également sur leur garde
    • les volontaires pour faire fonctionner les centres  de vaccination se recrutent avec difficulté....

    Enfin  nos ministres ne se précipitent pas pour avoir leur dose  de vaccins!!!

    Admirez  les propos de M.chatel

    "Interrogé sur sa propre vaccination, M. Chatel a répondu n'être "pas vacciné car les ministres ne font pas partie des publics prioritaires. Lorsque les publics prioritaires seront vaccinés, oui je me ferai vacciner".

    quant  à Jean-François Copé, il n'a  pas encore "pris sa décision"

    c'est le " faîtes ce que je dis mais pas ce que je fais"   comme dirait Gainsbourg no comment......

     

    1319623016.jpg


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu