Avertir le modérateur

pandémie

  • Principe de précaution ou corruption ?

    Imprimer

    photo_1262634885048-1-0.jpgLa grippe A/H1N1 recule et la France se retrouve avec un stock énorme de vaccins en trop....

    Au total, près de 5,5 millions de Français ont contracté la grippe depuis le début de cette première vague. Si l’on ajoute à ce chiffre les quelque 4,5 millions de personnes vaccinées jusqu’ici, le gouvernement se retrouve avec des stocks énormes de vaccins, médicaments antiviraux et masques de protection.

    Sur les 94 millions de vaccins commandés il y a quelques mois par le gouvernement, 50 millions de doses ne seront finalement pas achetées aux différents laboratoires qui les fabriquent. L’option prise sur 34 autres millions de doses est également  annulée par Roselyne Bachelot.

    Des négociations sont en cours avec  plusieurs pays pour écouler les stocks

    Roselyne Bachelot précise que le Qatar a déjà acheté 300.000 doses et que la négociation est bien engagée avec l’Egypte, qui souhaite en acheter deux millions.

    Des négociations sont également en cours avec l’Ukraine, où la France est en concurrence avec l’Allemagne.

    Dans un communiqué rendu public Roselyne Bachelot confirme la revente des vaccins en surplus mais précise que la vaccination des Français reste une priorité : “La priorité du gouvernement français est de continuer à offrir à la population française la vaccination qui reste le meilleur moyen de protection contre ce nouveau virus”. Mais elle ne parle que de “cession à titre onéreux” ce qui pourrait signifier que le prix de vente pourrait être moins élevé que le prix d’achat.

    Outre les commandes annulées, des millions de doses de vaccins ont été offertes à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour qu’elle les redistribue aux pays qui le demandent.

    nm-photo-263465.jpgLe professeur Bernard Debré, ancien ministre et député de Paris  juge très sévèrement la gestion de la pandémie : Selon le professeur la facture s'approche des deux milliards c'est à dire plus que le déficit des hopitaux.

    C'est le principe de précaution poussé   jusqu'à la stupidité  qui explique ce gâchis....intervention de Bernard Debré sur France info

    En octobre, le professeur Marc Gentilini, avait déjà dénoncé l’importance des moyens mobilisés, notamment pour l’achat des vaccins. “La somme de 1,5 milliard d’euros engagée dans la pandémie représente cinq fois le budget que la France affecte à la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans le monde”. La revente des surplus de vaccins conforte sa position.

    Le député socialiste Jean-Marie le Guen, qui est également président du Conseil d’administration des hôpitaux de Paris, met en cause la politique gouvernementale. Et il demande une mission parlementaire pour faire le bilan de ces échecs et tirer des leçons pour le futur.

    La France n’est pas seule à revendre ses surplus...

    C’est aussi le cas de l’Allemagne dont seulement 5% de la population et 15% des médecins et personnels médicaux se sont fait vacciner. Il y a aussi les Pays-Bas qui avaient commandé 34 millions de doses et veulent en revendre 19 millions.

     

    Wodarg, Dr. Wolfgang.jpgl'Allemand Wolfgang Wodarg  médecin et épidémiologiste, Président de la subcommission pour la santé du Conseil de l’Europe va plus loin . Il pense  que l'industrie pharmaceutique  a influencé les instances internationales et certains gouvernements organisant une " formidable campagne de panique "

    selon  le professeur  "elle constituait une occasion en or pour les représentants des labos qui savaient qu’ils toucheraient le gros lot en cas de proclamation de pandémie"

    Il  vient d'obtenir  le lancement d’une enquête de l’assemblée du Conseil de l’Europe (47 pays)  sur l’influence qu’auraient pu avoir les compagnies pharmaceutiques sur la campagne de vaccination mondiale.

    Entretien réalisé par Bruno Odent :

    Lire la suite

  • les tribulations de Bachelot

    Imprimer


    H1N1  la campagne de vaccination tousse........ou les tribulations de Bachelot.

    Avant que vous ne  lisiez cet article je mets en lien cette vidéo

    je ne peux pas attester de la validité de la traduction  mais cela  doit pouvoir être  vérifié


    extraits du site annuaire sécu en ligne

    Lettre, archives et formulaire d'abonnement en ligne sur http://www.annuaire-secu.com

    Roselyne Bachelot a lancé la campagne de vaccination contre la grippe A/H1N1 dans les centres de vaccination lors d'une conférence de presse, lundi 9 novembre 2009, au ministère de la Santé, en présence du médecin conseil national de la CNAMTS, le Pr Hubert Allemand.

    Selon un calendrier reposant sur le degré de priorité arrêté par le Premier ministre, chaque personne doit recevoir, de la part de l'Assurance maladie, un courrier signée de la ministre de la Santé, l'invitant à se faire vacciner dans les centres ouverts depuis le 12 novembre. Ce sont 6 millions de courriers qui sont envoyés dans un premier temps.


    L'invitation précise les modalités pratiques de la vaccination et notamment le lieu où elle doit être effectuée et comporte, au verso, un bon de vaccination à présenter le jour de la vaccination.

    Ce bon doit être envoyé  à la CNAMTS pour garantir la traçabilité de la campagne vaccinale. Selon la dépêche APM, "la numérisation des documents va être assurée par un sous-traitant, dont Hubert Allemand n'a pas souhaité donner le nom, puis la CNAMTS va croiser les informations obtenues avec ses bases de données".


    La nouvelle campagne d'information relative à la vaccination lancée dès le 9 novembre se poursuivra jusqu'au 6 décembre. Elle se décline en un spot TV de 50 secondes et un spot radio sur les antennes du groupe Radio France et sur RFO.
    Le gouvernement tente de désamorcer les inquiétudes sur les effets secondaires des vaccins. Roselyne Bachelot a déclaré que "la transparence sera observée scrupuleusement" avec la mise en ligne sur le site de l'Afssaps des rapports de pharmacovigilance de façon hebdomadaire. A ce sujet, un premier cas de syndrome de Guillain-Barré est survenu chez une professionnelle de santé de 37 ans après qu'elle ait reçu à l'hôpital une dose du vaccin Pandemrix (GlaxoSmithKline), ont confirmé mardi 10 novembre à l'APM le laboratoire pharmaceutique et l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Ce signalement figure dans le premier bilan périodique de pharmacovigilance publié le 13 novembre, couvrant la période allant du 21 octobre au 10 novembre, au cours de laquelle 100 000 personnes ont été vaccinées (94 cas d'effets indésirables signalés, dont quatre considérés comme "graves").


    A lire également cette semaine, la Lettre de Galilée intitulée "Grippe : pourquoi cette ligne Maginot ?". "Roselyne Bachelot dispose seulement de quelques jours pour sauver une campagne qui décidément prend l'eau".

    "On est gagné par le sentiment que cette campagne a plutôt été conçue au ministère de l'Intérieur ou de la Défense qu'à celui de la Santé", écrivent notamment les deux auteurs qui évoquent les nombreux couacs. Outre "les errements sur l'obligation de vaccination des enfants, les hésitations sur la teneur en adjuvant du vaccin des femmes enceintes, les tergiversations sur « une ou deux doses », la controverse mal éteinte sur la transparence des contrats industriels, la polémique stérile sur les « conflits d'intérêts » des experts…", il ne faut surtout pas oublier la mise à l'écart des généralistes, ce qui n'empêche pas certains préfets de commencer à réquisitionner des médecins libéraux pour procéder aux vaccinations antigrippales dans les centres dédiés. Vu l'affluence dans les centres le premier jour, il va aussi falloir réquisitionner les patients. Heureusement, le Dr Dupagne est arrivé à interviewer "un spécialiste particulièrement bien introduit dans les milieux ministériels, mais qui a souhaité garder l'anonymat". "Loin d'être une accumulation de bévues, la communication de Roselyne Bachelot est savamment orchestrée et s'intègre dans une véritable stratégie mise en place cet été. Il s'agit de rectifier une erreur commise au printemps et d'économiser quelques centaines de millions d'euros", écrit le médecin sur son site Atoute. A ne pas louper...
    > Conférence de presse et dossier de presse :
    http://www.sante-sports.gouv.fr/actualite-presse/presse-sante/dossiers-presse/lancement-campagne-vaccinale-contre-grippe-h1n1-centres-vaccination.html
    > Dépêche APM du 9 novembre "Grippe A(H1N1) : quatre centres de la CNAMTS doublent leur rythme d'envoi de courriers à cause de la campagne de vaccination"
    > Lettre de Galilée n° 98 :
    http://www.lalettredegalilee.groupe-galilee.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=44&Itemid=54
    > Évolution de la grippe en France selon Google :
    http://www.google.org/flutrends/intl/fr/fr/
    > Vaccination grippale : Le plan secret de Roselyne Bachelot. Révélation sur une stratégie secrète pour sortir du désastre de la vaccination antigrippe A
    http://www.atoute.org/n/article133.html

    Pour  terminer  avec une note d'humour un dessin de notre ami chimulus que je remercie 1147586267.jpg

     

  • Grippe, mensonges et vidéo

    Imprimer

    Ce n'est plus sexe, mensonges et vidéo mais grippe mensonges et vidéo

    On ( ministères,médias et même le Medef...) ne cesse d'agiter les risques de la grippe H1N1 et de sa propagation fulgurante...

    Une grande partie de nos concitoyens sont inquiets des risques de cette grippe mais également des risques d'une vaccination avec des vaccins préparés dans la précipitation par les laboratoires pharmaceutiques.

    Les explications parfois confuses de Madame Bachelot ne sont pas de nature à lever les inquiétudes

    les voix sur le sujet sont discordantes et le simple citoyen est perdu...

    Dans ce contexte un peu particulier il devient difficile pour chacun  de comprendre et de choisir ensuite en pleine connaissance de cause.

    Je remercie une de mes lectrices dont je mets le lien ici qui nous a envoyé  cette vidéo

    Visionnez la et consultez également le site en lien vous trouverez de nombreuses informations sur le Docteur Girard interviewé dans la vidéo transmise site web du docteur Girard clic ici


  • Grippe H1N1 vaccination obligatoire ?

    Imprimer

    Aujourd'hui séance de questions réponses à l'Assemblée Nationale. 15 heures.

    je ne manquerai pas de regarder la séance en direct et de vous en faire le commentaire  car rappelez vous je me suis directement adressée au groupe parlementaire socialiste afin de demander de poser la question suivante à Madame Bachelot :

    Grippe H1N1 va t-on vers une vaccination obligatoire de toute la population?

     

    photo_1253113200339-1-0.jpg

    voici les motifs de ma demande et  la réponse faite par le groupe socialiste .....

    Un de mes contacts sur facebook avait mis en lien un article de J.Crèvecoeur intitulé

    grippe A - Paranoîa, Mythomanie ou réalité d'un complot mondial

    Etant trés prudente je lui demandais de vérifier les sources car les théories du complot pleuvent sur le web comme gravelotte...

    Dans le discours de J.Crèvecoeur ( auquel je n'adhère pas je le précise ) un passage m'a interpellée c'est le suivant:

    "Et si vous croyez encore naïvement que le plan de vaccination obligatoire n’aura pas lieu, je vous invite à tenter de répondre aux questions que je me pose depuis que je suis ce dossier de la grippe porcine.
    Tel est le second objectif de ce courriel : vous partager quelques-unes de mes nombreuses questions et interrogations à propos de cette fameuse pandémie de grippe H1N1, et vous inviter à y répondre par vous-même puis à tirer vos propres conclusions.


    ° pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle ? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles !

    J'envoyais alors un message au groupe "Socialistes Assemblée Nationale" clic ici

    voici les termes de mon message :

    Un certain nombre de personnes commencent à s'inquiêter des mesures d'exception qui pourraient être prises dans le cadre de la pandémie grippale.

    Beaucoup pensent qu'il y a des enjeux financiers colossaux derrière ce battage médiatique .
    Des informations circulent sur le net et qui sont alarmistes
    En tant que députés la question mériterait d'être posée lors "des questions réponses "au gouvernement et notamment celle ci
    pourquoi, Madame Bachelot a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle ? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles
    merci de votre réponse

     

    voici la réponse

    Bonjour,

    Un appel récent paru dans Libération a été signé par nombre de nos députés (Jean-Marie Le Guene, Manuel Valls, Aurélie Filipetti, Delphine Batho) http://www.liberation.fr/societe/0101589462-notre-souci-preserver-la-democratie

    Par ailleurs, Jean-Marc Ayrault, Président du groupe, a écrit le 15 juillet un courrier à Roselyne Bachelot, lui demandant des explications sur "certaines zones d'ombres du projet gouvernemental".

    Une question au gouvernement serait sûrement opportune. Mais en session extraordinaire comme nous sommes actuellement, il n'y a qu'une séance de questions au gouvernement par semaine, ce qui réduit le nombre de sujets abordés.

    Soyez assurée de la mobilisation et de la vigilance de nos députés sur la question.

    Amandine Janiaud
    Conseillère parlementaire Groupe SRC

     

    N' étant pas satisfaite de cette réponse je m'en suis ouverte  au groupement des députés et j'ai envoyé un message en ce sens.

    mon message est resté sans réponse...



     


     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu