Avertir le modérateur

mortalité

  • Mort de SDF

    Imprimer

    le premier billet posté sur ce blog concernait le droit opposable au logement

    je reviendrai sur cette question ultérieurement pour tenter de tirer un premier bilan de cette loi

    les mauvais jours arrivent avec la pluie et le froid

    les sans abris et mal logés sont toujours aussi nombreux et comme chaque hiver il y aura des morts dans la rue

    quelques lignes dans les journaux et puis on tournera la page

    je ne veux pas tourner cette page je veux qu'elle reste grande ouverte car c'est la honte  d'un pays dit développé et démocratique.

    si je choque certains de mes lecteurs ou si je suis hors sujet je m'en excuse mais je devais en hommage à tous ces anonymes poster ce billet qui sera suivi d'autres billets sur la pauvreté  dans une rubrique spécifique pauvreté et conditions de vie en France


    les morts anonymes


    Il n'existe  aucune donnée statistique sur le nombre de sans-abris qui meurent dans la rue chaque année en France.

    Deux fois par an, le collectif Les morts de la rue rend à Paris un dernier hommage à ces anonymes. Un faire-part est publié. La liste des défunts est lue lors d'une cérémonie.

    en 2008  le collectif a dénombré 187 sans-abri morts dans toute la France, une liste constituée grâce aux informations recueillies sur le terrain par la cinquantaine d'associations membres, mais sans doute bien inférieure au bilan réel.( moyenne d'age 48 ans espérance de vie en france 80 ans selon le collectif)


    « Quand un SDF est retrouvé avec des papiers d'identité, l'institut médico-légal et les services de police considèrent que l'adresse qui y figure est la sienne, même s'il a quitté ce logement depuis des années, ou s'il s'agit de l'adresse d'un centre d'hébergement ou d'une association. Et donc, ce mort n'est pas considéré comme un SDF. »

    La mairie de Paris  prend en charge l'enterrement de quelques 500 à 600 corps chaque année, qui sont inhumés dans le « jardin de la fraternité » du cimetière de Thiais. Ces convois gratuits sont destinés aux “personnes dépourvues de ressources relationnelles et financières”. Ce chiffre rassemble donc toutes les personnes démunies et isolées, qu'elles aient un logemement ou non.

    Tous les sans-abri ne sont d'ailleurs pas enterrés par la mairie de Paris au cimetière de Thiais : certains ont des proches ou des amis qui prennent en charge la cérémonie, d'autres sont enterrés dans le caveau familial.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu