Avertir le modérateur

marine le pen

  • Lunes de fiel pour B.Kouchner et F.Mitterrand

    Imprimer

    La lune de miel entre Bernard Kouchner , Fréderic Mitterrand et  Polanski se tranforme en lune de fiel.

    Dans l'euphorie du soutien du monde artistique à Roman Polanski nous nous souvenons tous des interventions très contreversées de nos deux ministres

    Aujourd'hui  Bernard Kouchner  s'incline devant la justice  et Fréderic Mitterrand doit faire face à des attaques personnelles pour le moins "dérangeantes"

    Force est de constater que toute cette agitation et ce déballage ne grandissent pas notre classe politique qui creuse encore plus le fossé avec le citoyen qu'elle doit représenter.

    Notre fougueux ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et son homologue polonais ont écrit à Hillary Clinton pour plaider la clémence envers le cinéaste.

    La secrétaire d'Etat américaine s'est contentée de répondre que "c'était quelque chose qui regarde la justice", a déclaré Bernard Kouchner dimanche 4 octobre, au Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI, précisant  que "c'est par le State department que la demande d'extradition va passer".

    Le Ministre des affaires étrangères précise dans cet entretien que ses propos ont été "mal interprétés". "J'ai beaucoup d'admiration pour Roman Polanski, mais je ne peux pas m'élever contre le circuit d'Interpol et les justices qui ont entre elles des demandes d'extradition qui sont acceptées parce qu'il y a des accords d'extradition"

     

    Ecoutez l'entretien ( poussez le curseur rose vers la 17 ème minute de l'entretien) Bernard Kouchner tente  de justifier les propos qu'ils avaient tenus fin septembre.

    "Nous avons la nécessité de défendre tous nos citoyens français et de leur procurer les moyens que le consulat doit leur procurer, nous l'avons fait et nous avons exprimé, certains -dont moi-, notre admiration personnelle. Mais j'ai ajouté que la justice était la même pour tout le monde, et que là-dessus, nous n'avions pas à prendre position".

     

    Quant à F.Mitterrand il a violemment été attaqué par Marine LE PEN lors de l'émission "Mots croisés", sur France 2.

    Elle cite des passages du livre "La Mauvaise vie" de Frédéric Mitterrand, publié en 2005, et demande la démission du ministre.

    regardez  le visage des participants, .le malaise est palpable...

    je me garderai bien de porter un jugement sur F.Mitterrand pour ses écrits  mais déterrer ce livre pour fustiger le soutien de F.Mitterrand à Polanski est à mon sens indigne et que la Gauche  emboite le pas au front national est encore plus détestable.

    Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a qualifié de "choquant" le livre de Frédéric Mitterrand. "Je trouve choquant qu'un homme puisse justifier, à l'abri d'un récit littéraire, le tourisme sexuel", a-t-il déclaré. "Au moment où la France s'est engagée avec la Thaïlande pour lutter contre ce fléau qu'est le tourisme sexuel, voilà un ministre du gouvernement qui explique qu'il est lui-même consommateur", s'est indigné Benoît Hamon, dénonçant aussi le fait que le ministre ait défendu le cinéaste.

    Je n'ai pas de mot assez durs pour qualifier les réactions de nos deux ministres qui devaient garder réserve et discrétion sur cette lamentable affaire Polanski.

    Mais je fustige encore plus  la position du FN et de la Gauche qui profitent de l'affaire Polanski pour jeter en patûre les écrits autobiographiques de F.Mitterrand.

    la question que nous pouvons nous poser est la suivante pourquoi ce déchainement quatre ans après la parution du livre ?

    Tout le monde sortira sali de ce déballage et la confiance des citoyens dans leur classe politique qui est déjà vacillante  va partir comme fumée dans le vent.

    Pour aller plus loin voici le lien  arrêt sur image  vous pouvez voir deux vidéos de l'interview de F.Mitterrand sur son livre et les questions  pressantes des animateurs concernant le tourisme sexuel.

    PS  nous apprenons du journal le Monde que les autorités suisses ont rejeté une demande de remise en liberté sous caution de Roman Polanski qui,  reste détenu pendant l'examen de la demande d'extradition déposée par les Etats-Unis. Un porte-parole du ministère helvétique de la Justice, Folco Galli, a invoqué mardi le risque "très élevé" de fuite pour justifier le refus des autorités suisses de libérer le cinéaste.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu