Avertir le modérateur

mairie

  • Appel à témoins

    Imprimer

    Aujourd'hui je lance un appel à témoins concernant les Roms évacués sur la ville de Saint-Denis.

    Avez vous des  informations  concernant leur évacuation et surtout concernant leur relogement car dans cette affaire  mairies et préfecture semblent se rejeter les reponsabilités.

    je posterai prochainement un article sur le sujet

    info du journal de Saint-Denis

    le maire demande  l’évacuation


    Un camp de Roms s’est installé récemment sur des pelouses sous le viaduc de l’autoroute A1

    Comme les autres campements – il en existe onze à Saint-Denis qui regroupent une population de plus de mille habitants – celui-ci est tout aussi exécrable en matière d’hygiène et de conditions de vie. Mais plus que les autres, il revêt un caractère dangereux : un transformateur EDF est installé dans le périmètre pour alimenter en électricité rien moins que le Stade de France, une partie du réseau autoroutier et les hôpitaux proches.

    Le terrain appartenant à l’État, le maire Didier Paillard vient d’écrire au préfet Nacer Meddah pour lui demander l’évacuation des lieux et « d’organiser l’installation de ces populations en mobilisant un terrain dans les communes qui ne participent pas à l’effort de solidarité ».

    Le maire, dans son courrier en date du 13 novembre, demande également « l’évacuation de tous les camps roms » installés sur la ville dans la mesure où Saint-Denis « participe déjà activement à l’effort de solidarité avec cette population, en particulier par le cofinancement de villages d’insertion ». La Ville a d’autre part saisi la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité.

    D.Sz

     

    un campement de Roms en France

    image_45928795.jpg

  • Chez Axa et à la mairie de Suresnes les syndicats sont dans de la ouate

    Imprimer

    Un moyen ingénieux de rendre les syndicats plus dociles. AXA  le chantre du libéralisme et la mairie de Suresnes Mairie UMP ont trouvé la solution !

    photo_0302_459_306_24378.jpgles organisations syndicales  FO, CGC,CFDT,CFDT,CGT  sont présentes  dans la quasi totalité des grandes entreprises.

    Les  directions des ressources humaines savent bien qu'il faut entretenir de bonnes relations avec les représentants syndicaux que les organisations syndicales représentatives  désignent   car ce sont eux qui sont les interlocuteurs lors de la négociation des accords collectifs.

    Depuis la loi de démocratie sociale la représentativité d'un syndicat dans l'entreprise s'apprécie en prenant en compte les résultats des premières élections professionnelles dans l'entreprise ou l'établissement, les organisations nationales ne bénéficiant plus d'une présomption de représentativité.

    Mais force est de constater que les grandes centrales syndicales restent représentatives dans la majorité des grandes entreprises.  Entretenir avec leurs représentants syndicaux  de bonnes relations est la clé de voûte d'un bon climat social à condition que ces représentants gardent la confiance des salariés.

    Axa  France en début d'année a imaginé  une solution ingénieuse pour entretenir de bonnes relations avec ses  représentants syndicaux:

    la signature d'une charte sur la reconnaissance du parcours syndical dans le développement de la carrière et l'évolution professionnelle.

    article_CPS.HOL54.101107223155.photo01.photo.default-512x341.jpgextrait de AXA  presse

    Cette charte innovante s’articule autour de deux grands volets :
    - L’accompagnement : la Direction des Ressources Humaines s’engage à accompagner les salariés tout au long de leur parcours syndical et à prendre en compte la responsabilité syndicale comme partie intégrante et indissociable du parcours professionnel.
    - La reconnaissance : les compétences liées au parcours syndical pourront être reconnues par la mise en place d’un dispositif adapté de validation des acquis et de l’expérience syndicale (VAE).


    Pour Serge Morelli, Directeur des Ressources Humaines d’AXA France, « l’expérience syndicale constitue un investissement fort dans la vie économique et sociale d’une entreprise. Elle est porteuse et génératrice de compétences particulières que nous pourrons mieux prendre en compte dans l’évolution de carrière des salariés qui se sont engagés dans ce parcours ».


    Cette initiative illustre, une nouvelle fois, la démarche que le Groupe AXA mène depuis de nombreuses années pour favoriser le dialogue social dans l’entreprise .

    pour aller plus loin et lire le texte de la charte clic ici

    extrait de la charte :

    • lors de la prise de mandat : entretien entre les Ressources Humaines, le responsable hiérarchique et le représentant du personnel pour informer le manager sur la nature du mandat syndical et les conséquences qui en découlent en termes d’articulation entre l’activité professionnelle et l’activité syndicale,
    • pendant l’exercice d’un mandat : rencontres annuelles entre les Ressources Humaines, le responsable hiérarchique et le  représentant du personnel pour établir un  bilan de l’année écoulée sur l’équilibre trouvé entre le temps consacré à l’activité professionnelle et celui consacré à l’activité syndicale et valider les perspectives pour  l’année à venir
    • lors de la reprise d’une activité professionnelle : accompagnement adapté des Ressources Humaines avec établissement d’un bilan RH, analyse individualisée des compétences, notamment celles acquises au cours du parcours syndical et élaboration d'un projet professionnel

     

    11288_Une-Mailly.jpgL’exercice d’une responsabilité syndicale à mi-temps ou à temps complet sur une durée significative constitue une expérience importante porteuse de compétences particulières et riches.

    Pour mieux reconnaître cette expérience, il est mis en place un dispositif d’accompagnement de la V.A.E. (Validation des Acquis de l’Expérience). Ce dispositif :

    �� est progressif et adapté à l’expérience des titulaires de mandats,

    �� est accessible aux représentants du personnel qui exercent un mandat comportant l’une des responsabilités suivantes : D.S.C. (Délégué Syndical Central), D.C.S.E(Délégué Coordinateur Syndical d’Etablissement), C.S.P.T. (Coordinateur Syndical du Personnel de Terrain), Secrétaire du CCE, Secrétaire CE, et, le cas échéant y compris le C.S.N. (Coordinateur Syndical National) et le C.S.N.A. (Coordinateur.Syndical National) et le C.S.N.A. (Coordinateur Syndical National Adjoint),

    • s’adresse au représentant syndical dont la durée d’exercice de l’un ou de plusieurs de ces mandats est supérieure ou égale à six ans
    • s’inscrit dans le cadre du Droit Individuel à la Formation,
    • est porteur d’évolution de positionnement dès lors que la V.A.E. est réussie.

    AXA propose aux titulaires d’un mandat syndical, quel que soit leur temps de délégation, des entretiens adaptés et organisés à leur demande avec la RH en vue d’examiner avec eux les conditions de leur évolution professionnelle.

    laurence_parisot_reference.jpgIngénieux très ingénieux car en maitère de cocooning  on n'a pas fait mieux.

    les délégués syndicaux sont dans de la ouate

    De manière subtile cet accord ( signé par tous les syndicats)  mélange les genres  car il introduit une dimension voir un intérêt personnel dans le parcours syndical.

    Mixer l'intéret personnel par la promesse d'une évolution professionnelle à un mandat syndical  c'est le meilleur moyen de rendre plus coopératifs  les  représentants syndicaux.

    Il y a eu les "habiletés" de l'UIMM qui fluidifiait les rapports sociaux ...

    c'était sous le manteau et de manière douteuse maintenant c'est au grand jour .

    c'est légal mais les risques de manipulation des délégués pour les rendre plus dociles sont bien présents....

    Si les délégués jouent à ce jeu ils risquent de se couper de leur base  et de perdre la confiance des salariés

    Mais déjà  le doute  n'existe t-il pas dans l'esprit des salariés  et cette charte ne le renforce t-elle pas?

    AXA chantre du libéralismhomme je vous aiment.jpge a été suivi comme par hasard par l'UMP à la mairie de Suresnes....

    En effet La ville de Suresnes (UMP, Hauts-de-Seine) vient de signer, avec ses représentants CGT, FO et CFDT, une "charte sur la reconnaissance du parcours syndical dans le développement de la carrière et l'évolution professionnelle"

    Reconnaître la valeur de l'expérience acquise dans le travail syndical est une démarche juste et utile, a expliqué Christian Dupuy, le maire de la ville. Elle permettra d'ouvrir le syndicalisme à des personnes porteuses de compétences diversifiées""beaucoup de jeunes refusent aujourd'hui de s'engager de peur d'être déclassés professionnellement et de mettre leur carrière entre parenthèse". Mustapha Zamoun, le délégue syndical de la... CGT (la moitié des voix aux élections), est 100% d'accord avec le maire UMP : "Cette charte s'engage à ce que l'engagement syndical ne soit plus un frein à l'épanouissement professionnel. Elle peut supprimer une peur de se syndiquer et contribue à changer le regard des uns sur les autres." On croirait entendre monsieur le maire !!! "Mais ça ne nous empêchera en rien de nous opposer quand il le faudra", précise-t-il tout de même.

    pour aller plus loin clic ici

    A mon sens les syndicats ont sauté à pieds joints dans un engrenage que notre culture française ne permet pas encore de contrôler.

    Ils risquent de se couper de leur base ou tout du moins de créer le doute parmi les salariés sur la solidité de leur engagement syndical

    Moyen judicieux de discréditer à terme le syndicalisme....

    laurence_parisot.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu