Avertir le modérateur

laicité

  • Quand l'UMP veut former les DRH

    Imprimer

    cope-debat-laicite-ump-287868-jpg_173784.JPGJean-François Copé a présenté ce mardi 5 avril les 26 propositions de l’UMP sur la laïcité dans le cadre des débats sur le projet 2012.

    Ces  propositions se déclinent en trois parties  dont vous retrouverez  ci-après reproduction.

    Si vous n'avez pas la patiente, le courage , l'abnégation bref toutes  les qualités possibles pour boire ce  flots de propositions indigestes,  j'attire votre attention sur les propositions qui touchent le monde du travail et de l'entreprise.

    En effet dans son grand projet " d'éducation"  de la population l'UMP veut former les responsables du personnel à la laicité .....

    Voici ces propositions qui ne manqueront pas de monopoliser  les énergies  des dirigeants  des cadres et du management de nos entreprises  et plus particulièrement ceux  des grandes entreprises  qui vont être sollicités par de multiples cabinets et autres  s'agrippant au nouveau filon  d'or : la formation à la laicité......

    Voici  ces propositions

    • Permettre aux entreprises, pour des raisons précises, d’intégrer dans leur règlement intérieur des dispositions relatives au port de tenues et signes religieux
    • Permettre aux entreprises d’intégrer dans leur règlement intérieur des dispositions encadrant les pratiques religieuses (prière, restauration collective…)
    • Organiser une formation spécifique pour les responsables de ressources humaines et les inspecteurs du travail.
    • Elaborer un « guide des bonnes pratiques de la liberté religieuse et du vivre ensemble dans les entreprises »

     

    Je regrette infiniment que l'UMP n'ait pas été aussi "maternelle" pour  former les employeurs aux pratiques du bien vivre ensemble et aux respect des salariés  que beaucoup semblent encore ignorer   en laissant perdurer harcèlement, pressions psychologiques, précarisation des emplois au mépris du respect des textes etc.....

    je suis consternée  de tout ce branle-bas médiatico politique qui  nous cache l'essentiel... voici mon humeur du jour

     

    autruche-enervée.jpg

    reproduction des propositions source UMP

    A) 3 propositions pour un « code de la laïcité et de la liberté religieuse

    • Adopter une résolution parlementaire (art. 34-1 de la Constitution) réaffirmant l’attachement de la représentation nationale aux principes républicains, et spécialement à ceux de laïcité et de liberté de conscience
    • Elaborer un recueil exhaustif des textes (lois, règlements et circulaires) et jurisprudences relatifs au principe de laïcité (d’ici la fin du premier semestre 2011
    • Rédiger un code au sens strict du terme (après 2012)

    B) 10 propositions pour réaffirmer le principe de laïcité

    • Consacrer, par voie législative, l’interdiction faite à quiconque de se prévaloir de ses croyances religieuses pour s’affranchir des règles communes régissant les relations entre collectivités publiques et particuliers
    • Prévoir expressément, dans le cadre du programme scolaire obligatoire, un enseignement relatif au principe de laïcité ; en lien avec la présentation des grandes religions, qui est déjà intégrée dans les programmes et qui doit être maintenue, le contenu et le niveau d’enseignement seront déterminés par le ministère de l’éducation nationale
    • Mettre en place une formation obligatoire à la laïcité de l’ensemble des agents des services publics (fonctionnaires et contractuels, dans le cadre des fonctions publiques d’État, territoriale et hospitalière)
    • Développer en lien avec les grands pôles universitaires un module de formation aux principes républicains et, spécialement, à la laïcité, ainsi qu’à l’histoire de France, à la sociologie des religions, à la rhétorique…, notamment pour les ministres du culte.
    • Etendre les exigences de neutralité et de laïcité des agents des services publics aux collaborateurs occasionnels du service public (hors le cas des aumôneries, bien évidemment)
    • Etendre les obligations de neutralité qui s’imposent dans les structures publiques, aux structures privées des secteurs social, médico-social, ou de la petite enfance chargées d’une mission de service public ou d’intérêt général.
    • Interdiction de récuser un agent du service public à raison de son sexe ou de sa religion supposée (ses convictions religieuses ne sauraient être connues puisque les agents du service public sont tenus au devoir de neutralité) –
    • Rappeler que, dans le cadre d’un service public, les convictions religieuses, politiques ou philosophiques n’autorisent pas à invoquer un traitement spécifique de nature à mettre en cause son bon fonctionnement mais que, dans cette limite des aménagements peuvent être trouvés, par exemple concernant les prescriptions alimentaires (menus végétariens) et les fêtes religieuses (dates des examens ou concours) –
    • Interdiction de se soustraire au programme scolaire obligatoire (sont ici spécialement visés les enseignements de « sciences de la vie et de la terre », d’« éducation physique et sportive » et d’éducation civique qu’il s’agisse de l’« histoire-géographie-éducation civique » au collège ou de l’« éducation civique, juridique et sociale » au lycée) – voie législative
    • Veiller au strict respect par l’audiovisuel public des clauses des cahiers des charges relatives aux émissions religieuses.

     

    C) 13 propositions pour garantir la liberté religieuse dans la République.

    • Permettre aux entreprises, pour des raisons précises, d’intégrer dans leur règlement intérieur des dispositions relatives au port de tenues et signes religieux
    • Permettre aux entreprises d’intégrer dans leur règlement intérieur des dispositions encadrant les pratiques religieuses (prière, restauration collective…)
    • Organiser une formation spécifique pour les responsables de ressources humaines et les inspecteurs du travail.
    • Elaborer un « guide des bonnes pratiques de la liberté religieuse et du vivre ensemble dans les entreprises »
    • Prévoir expressément la possibilité de baux emphytéotiques avec option d’achat pour les nouveaux lieux de culte et généraliser le recours aux garanties d’emprunt par des collectivités locales – voie législative (proposition de la commission Machelon).
    • Prévoir que, en vertu d’une exigence de transparence financière, les fonds étrangers visant à la construction et à l’entretien de lieux de culte transitent obligatoirement par une fondation nationale pour la construction des lieux de culte en France, chaque culte créant sa propre fondation – voie législative.
    • Prévoir que, en vertu d’une exigence de transparence financière, la collecte des fonds auprès des fidèles en vue de la construction et de l’entretien des lieux de culte se fait par le biais d’une association – voie législative
    • Clarifier, simplifier et parfois assouplir le régime juridique associatif applicable à l’exercice de la liberté de culte, notamment en supprimant certaines dispositions obsolètes – voie législative
    • Affirmer clairement par voie législative que, sauf manifestations à caractère traditionnel, l’exercice du culte hors des lieux de culte est subordonné à déclaration préalable
    • Sans mettre en cause le principe de neutralité des parties communes dans les cimetières, confirmer les principales dispositions de la circulaire du 19 février 2008, encourageant les maires à développer les carrés confessionnels – voie législative.
    • Clarifier le régime de protection sociale des ministres du culte et l’assouplir afin de permettre que l’ensemble des personnels cultuels soit concerné.
    • A terme, les propositions précédentes étant mises en œuvre et produisant leurs effets, engager une réflexion sur les moyens d’éviter que des ministres du culte aient un lien de subordination avec un État étranger.
    • Mieux encadrer l’exercice de l’abattage rituel.
  • contre la burqa pour protéger la liberté des femmes: : un faux prétexte

    Imprimer

    la burqa  une opération cache misère...

    connaissez vous le site «Riposte laïque»

    tout au long de l'été ce site a  posté des articles  en faveur d'une  loi anti burqa

    nous apprenons de Médiapart qu'à l'initiative  de riposte laique  une pétition circule, signée par la Ligue des droits des femmes et une kyrielle de personnalités hétéroclites, pour demander qu'il soit mis «un terme à l'envahissement de l'espace public par les voiles et foulards islamiques».

    voici  un extrait de la pétition

    Halte à la burqa et au voile, symboles de la soumission des femmes et de l’offensive islamiste

    Unissons nos voix afin de mettre un terme à l’envahissement de l’espace public par les voiles et foulards islamiques.

    Promoteurs de la présente pétition, nous nous réjouissons de l’initiative prise par le député communiste André Gérin qui a conduit à la mise en place courant juillet d’une mission parlementaire d’information sur « la pratique du voile intégral sur le territoire national » et qui rendra son rapport fin novembre.

    Militant pour une loi contre les signes religieux à l’école, en 2004, nous avions déjà impulsé, en octobre 2007, une demande d’interdiction de la burqa et du voile à l’université et pour les mineures.

    C’est maintenant qu’il faut mettre un coup d’arrêt à l’offensive politico-religieuse qui cherche à imposer sa présence, de plus en plus visible, et par là trouver une légitimité, à l’ensemble de la société française. Ses leaders exigent, tous les jours, par petits pas, des « accommodements raisonnables » et militent ouvertement pour que la loi religieuse (charia) se substitue pour les musulmans, aux lois de la République. Cette offensive a également lieu dans de nombreux pays européens.

    Céder serait faire injure au courage et au refus du voile, signe de la soumission de leurs mères, par la majorité de nos concitoyens venus d’outre-Méditerranée qui en connaissent les effets destructeurs, dans une vie sociale fondée sur la mixité.

    La loi doit opposer ses limites au voile islamique qu’il soit intégral ou non, car symboliquement il a la même signification, incompatible avec les valeurs d’égalité et de laïcité, socle de l’ordre public républicain en France.

    Corinne Lepage du MoDem, Yvette Roudy du PS, Yvan Rioufol du Figaro, parmi beaucoup d'autres, considèrent que «c'est maintenant qu'il faut mettre un coup d'arrêt à l'offensive politico-religieuse qui cherche à imposer sa présence, de plus en plus visible, et par là trouver une légitimité, à l'ensemble de la société française. Ses leaders exigent, tous les jours, par petits pas, deset militent ouvertement pour que la loi religieuse (charia) se substitue pour les musulmans, aux lois de la République». "accommodements raisonnables"

    voir le lien de la pétition et les premiers signataires  clic ici

    le site a  mis également  une intervention d'Eric ZEMMOUR qui avec sa subtilité habituelle place le débat non pas sur le terrain de la liberté mais sur la nécessité de se comporter "à la française"

     

    ne nous leurrons pas ce n'est pas la liberté des femmes  qu'on veut protéger
    les enjeux sont ailleurs...

    et ces enjeux sont complexes . cette affaire de burqa ravive également un racisme sous jacent parmi la population

    la burqa c'est comme l'affaire Dreyfus  deux camps se dessinent. "Ceux qui ne craignent pas de fustiger une communauté forte de cinq millions de membres et qui veulent faire un coup de force et les autres

    le port de la burqa c'est aussi une question qui touche nos libertés individuelles et le principe de laicité...

    les associations féministes se sont engoufrées dans ce débat sans comprendre à mon sens les dessous de la table ......

    agiter la question de la burqa c'est aussi  faire de la fumée pour que les Français ne se posent pas trop de questions sur l'essentiel du paysage social je devrais dire anti social qui se dessine. ......

    «Le code civil de Napoléon a interdit aux femmes de porter le pantalon, on vient d'interdire le port des cagoules dans les manifestations et quoi encore?, fulmine Christian Eyschen, le secrétaire général de la Libre pensée. L'Etat se mêle de tout, veut tout contrôler, tout dilligenter, nous avons recensé 49 fichiers publics qui classent et traquent les comportements individuels des citoyens, sans que le contenu de ces fichiers soit accessible. A une éventuelle loi contre la burqa, nous devons opposer la liberté démocratique et dire avec force que le goût vestimentaire demeure essentiellement affaire personnelle.»

    Un leurre? «La loi de 1905 qui institue la séparation de l'église et de l'Etat est écornée sans discontinuer depuis des années et le rythme s'est accéléré depuis deux ans. Il n'y a pas un mois sans que ce principe fondamental ne soit remis en cause. C‘est ça que l'on veut masquer par cette opération», croit comprendre Marc Blondel. Il mobilisera sa petite troupe sur ce thème. «Nous avons un président qui nécessite de véritables militants laïques. Notre congrès aura aussi pour objectif de réveiller le camp laïque», a-t-il précisé.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu