Avertir le modérateur

interim

  • des rats sur le gruyère !

    Imprimer

    Rat ratatouille.jpgma petite entreprise ne connaît pas la crise :pourraient chanter les opérateurs du privé qui vont s'occuper dans les deux années qui arrivent  du placement de  320 000 chômeurs !

    pour soulager  le pôle emploi , 320.000 chômeurs seront confiés de manière progressive à des opérateurs privés de placement.

    direction et partenaires sociaux doivent faire leur choix parmi la quinzaine de candidats ayant répondu à l'appel d'offres lancé fin mars.(BPI, Altédia, Ingeus, Adecco, sont sont sur les rangs..)

    100 millions d'euros en 2009 et 200 millions en 2010 seront consacrés à  cette "sous traitance, "

    Selon Les Echos, les 320.000 chômeurs qui devraient bientôt être suivis par ces opérateurs privés se divisent en deux catégories :

    150.000 licenciés économiques, parmi lesquels tous les bénéficiaires de la convention de reclassement personnalisé ainsi que des personnes concernées par un contrat de transition professionnelle, dans les 40 bassins d'emploi où il va être mis en oeuvre.

    170.000 chômeurs menacés par le chômage de longue durée.
    Une évaluation de la qualité des opérateurs a été demandée par plusieurs administrateurs syndicaux.

     

    Selon Pôle emploi, un conseiller suit en moyenne plus de 90 demandeurs d’emploi, soit 50 % de plus que l’objectif fixé par la convention tripartite signée par Pôle emploi avec l’Etat et l’Unedic.

    les situations sont très diverses dans les régions en fonction de l'état du marché de l'emploi. En Franche-Comté par exemple chaque conseiller suit en moyenne plus de 120 chômeurs.

    « La délégation au privé du suivi des chômeurs est un cadeau financier préparé de longue date, en plus de noyer les vrais chiffres du chômage et de la précarité », observe AC ! dans un communiqué, le 21 juillet, intitulé : « Nous ne sommes pas de la chair à actionnaires ! »

    Laurent Wauquiez, et le directeur général de Pôle emploi, Christian Charpy, ont indiqué. « Prévoyant l’essor du marché, certains organismes avaient commencé à monter dès 2006 des services ou filiales entièrement dédiées à cette activité. C’est le cas par exemple d’Adecco ou de Randstat, qui ont pu affiner leurs approches en accompagnant ces dernières années des bénéficiaires du RMI pour le compte des conseils régionaux », voir article  Les Echos du 21 juillet clic ici .

    les opérateurs percevraient environ 3 500 euros par chômeur reclassé

    la solution de recourir au privé est une solution en trompe l'oeil  car elle ne résoudra pas le problème du chômage

    Aujourd'hui avec la crise, les d’offres d’emploi sont essentiellement des offres d'emplois précaires

    Le nombre d’offres d’emploi de plus de 6 mois a baissé de 27,2 % quand celles pour des emplois occasionnels (moins d’un mois) ne baissaient que de 17 %.

    le secteur privé ne va pas faire de miracle sur la qualité des offres proposées par les employeurs !!!

    confier  le placement des chômeurs au secteur privé et surtout au secteur de l'intérim laisse à craindre une dégradation de la qualité des emplois proposés( emplois peu qualifiés , missions de courte durée..) car il n'est pas dans la culture des sociétés d'intérim  d'être trés regardantes  sur la qualité des postes proposés par leurs clients

    Ces sociétés, dont la finalité est  de faire des bénéfices  n’aideront pas les chômeurs (formation, VAE, Stage, aide au suivi) mais font et feront tout pour "les placer "au détriment de  l'amélioration de leur parcours professionnels

    j'ajouterai que  la fusion aux forceps de l'ANPE  et de l'Assedic  qui a précipité pôle emploi dans la surchauffe et le dysfonctionnement  arrange bien notre gouvernement qui  légitime ainsi  un cadeau royal au privé et la réduction du secteur public

    dans un précédant billet  j'avais émis l'hypothèse que les dysfonctionnements de pôle emploi avaient été provoqués volontairement

    l'ascenseur social est vraiment en  panne   je redoute une panne majeure !

     

  • Pôle emploi au pays des shadoks

    Imprimer

    shadoks04_1920x1200.jpgPôle emploi au pays des shadoks

    dans un de mes précédants billets j'indiquais que pôle emploi sous- traitait à des agences d'intérim notamment le placement de certains chômeurs

    mais il y a plus fort le site pôle emploi enregistre et traite des annonces  déposées au pôle emploi par des agences  d'intérim pour travailler je vous le donne en mille au pôle emploi !!!!

    cette information  a été donnée par le site  pôle emploi pour les nuls dont le lien figure dans ma colonne de gauche

    j'ai personnellement fait une recherche sur cette annonce sur le site pôle emploi  - elle a été suspendue pour cause de recrutement en cours.

    voici les références de l'annonce

    Lire la suite

  • travail précaire complément d'information posté par FARINI

    Imprimer

    je remercie Farini lecteur de ce blog qui nous fait partager les chiffres suivants concernant le travail précaire en France

    je transcris l'intégralité de son commentaire

    "Pour corroborer vos propos pertinents, voici le bilan de l'intérim en 2007

    17 125 100 contrats signés
    4 264 150 durent au plus 1 jour ( 7 heures)
    5 754 033 durent au plus 2 jour (14 heures)
    6 747 289 durent au plus 3 jour (21 heures)
    7 620 669 durent au plus 4 jour (28 heures)
    10 360 683 durent au plus 1 semaine (35 heures)
    13 580 203 durent au plus 2 semaines (70 heures)

    La durée totale des missions pour un intérimaire n'excèdent pas 2,5 mois en moyenne par an.

    2 000 000 d'intérimaires ont été nécessaires pour occuper 637 900 postes à plein temps."

    Ma source est le rapport de la DARES de septembre 2008, consultable sur le site : http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/2008.09-36.1.pdf

  • les chiffres officiels du chômage ne tiennent pas compte du sous-emploi

    Imprimer

    Hier Le MONDE et l'EXPRESS publiaient  deux articles quasiment identiques concernant le chômage.

    Ils étaient relayés par  le Nouvel Observateur .

    Reprenant les chiffres du Ministère de l'emploi ces trois journaux  indiquent que "le nombre de chômeurs inscrits en catégorie 1 a augmenté  en un an de 161.400, et s'élève à 2.068.000."

    CES CHIFFRES NE DONNENT PAS UNE SITUATION EXACTE DE LA SITUATION DU CHOMAGE .

    POURQUOI ?

    tout d'abord la catégorie 1 fait référence aux personnes enregistrées et inscrites à l'ANPE  et nous savons que toutes les personnes sans emploi ou en état de sous-emploi  ( temps partiel, intérimaires, cdd etc..) ne sont pas forcément inscrites à l'ANPE.

    ENSUITE IL Y A 8 CATEGORIES DE CHOMEURS INSCRITS A L'ANPE

    Définitions des 8 catégories de demandeurs d'emploi :

    • Catégorie 1 personnes sans emploi, immédiatement disponibles, à la recherche d'un CDI à temps plein, hormis les personnes ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois.
    • Catégorie 2 personnes sans emploi, immédiatement disponibles, à la recherche d'un CDI à temps partiel, hormis les personnes ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois.
    • Catégorie 3 personnes sans emploi, immédiatement disponibles, à la recherche d'un CDD temporaire ou saisonnier, hormis les personnes ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois.
    • Catégorie 4 personnes sans emploi, non immédiatement disponibles, à la recherche d'un emploi à durée déterminée ou non, à temps plein ou partiel.
    • Catégorie 5 personnes pourvues d'un emploi, à la recherche d'un autre emploi, à durée déterminée ou non, à temps plein ou partiel.
    • Catégorie 6 personnes non immédiatement disponibles à la recherche d'un autre emploi en CDI à temps plein, tenues d'accomplir des actes positifs de recherche d'emploi.
    • Catégorie 7 personnes non immédiatement disponibles à la recherche d'un autre emploi en CDI à temps partiel, tenues d'accomplir des actes positifs de recherche d'emploi.
    • Catégorie 8 personnes non immédiatement disponibles à la recherche d'un autre emploi à durée déterminée temporaire ou saisonnier, tenues d'accomplir des actes positifs de recherche d'emploi.

    Officiellement, le chômage touche 2.068.000  personnes .

    Mais ce chiffre ne tient compte que des chômeurs de catégorie 1, c'est-à-dire des demandeurs d'emploi immédiatement disponibles, à la recherche d'un CDI à temps plein, et qui ont travaillé moins de 78 heures dans le mois.

    ce chiffre ne tient pas compte notamment :

    • des personnes en recherche d'emploi qui se contentent de missions d'intérim, d'un temps partiel ou d'un CDD
    • des personnes  qui exercent une "activité réduite" de plus de 78 heures par mois mais cherchent une activité plus stable et restent dans les fichiers,
    • des chômeurs des départements d'outre mer (DOM)
    • des chômeurs en arrêt-maladie ou en formation, les licenciés économiques en convention de reclassement personnalisée (CRP) ou en contrat de transition professionnelle (CTP), ou bien encore les chômeurs "âgés" dispensés de recherche d'emploi (DRE).

    Ce sont au total "près de 4,45 millions de personnes" qui sont recensées "en tant que demandeurs d'emplois" dans les 8 catégories de l'ANPE.

    A ce chiffre il faut ajouter tous les non inscrits .

     

    j'ajoute que la situation du sous-emploi  devient de plus en plus préoccupante et beaucoup de personnes vivant avec un revenu mensuel de moins de  800 euros  sont des salariés en état de sous -emploi.

    N'oublions pas  que parmi les SDF il y a aussi des salariés en sous emploi

     

    Enfin il ne faut pas affoler le peuple sinon il va faire de la sinistrose

    alors oyé oyé sortez tambours et trompettes  il n'y a en France que 2 millions de gens dans la galère.

    velo crise.jpg


    précisions

    Jusqu'en 1995, il existait cinq catégories de demandes ou de demandeurs d'emploi.
    La catégorie 1 enregistrait les personnes immédiatement disponibles, à la recherche d'un emploi sous contrat à durée indéterminée (CDI), à temps plein.
    La catégorie 2 enregistrait les personnes immédiatement disponibles, à la recherche d'un emploi sous contrat à durée indéterminée (CDI), à temps partiel.
    La catégorie 3 enregistrait les personnes immédiatement disponibles, à la recherche d'un emploi à durée limitée (CDD, mission d'intérim, vacation).
    La catégorie 4 enregistrait les personnes sans emploi et à la recherche d'un emploi mais non immédiatement disponibles (en formation, en arrêt maladie, en congé de maternité).
    La catégorie 5 enregistrait les personnes pourvues d'un emploi mais à la recherche d'un autre emploi, donc non immédiatement disponibles.
    Depuis 1995, les personnes ayant exercé une activité réduite ou occasionnelle de 78 heures ou plus dans le mois précédent sont exclues des catégories 1, 2 et 3 pour former les catégories 6, 7 et 8.
    Il existe donc maintenant huit catégories.


     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu