Avertir le modérateur

indignés

  • Une contestation un peu fête / une fête contestation.

    Imprimer

    LES INDIGNES.jpgDans le Monde du 25 mai dernier nous pouvions lire que les "indignés" français étaient installés sur les marches de l'opéra Bastille sous un soleil généreux, assis à même le sol sur le trottoir ou la chaussée d'une partie de la place, encadrés par un cordon de CRS."

    Comme les Madrilènes, les manifestants parisiens demandent "une réelle démocratie, maintenant" et dénoncent les politiques d'austérité menées partout en Europe.

    "Nous appelons chacun à devenir acteur de cette dynamique de changement. La révolte des pays arabes a traversé la Méditerranée. Le réveil du peuple espagnol envoie un message clair à tous les européens, à nous de saisir cette opportunité", peut-on lire sur leur site internet. Leur revendication ? "Une démocratie réelle, maintenant!"

    Le site Réelle démocratie maintenant sert de relais pour les indignés français. Ils appellent également à la mobilisation sur Facebook et Twitter.

    Les indignés  appellent  partout en France à l’organisation de " rassemblements et d’occupations pacifiques des places publiques"

    Nous pouvons lire  sur leur  site  " C’est en nous réappropriant l’espace public que nous déciderons ensemble des revendications et des moyens d’action (culturels, artistiques, politiques et citoyens).
    La seule limite à l’exploitation, c’est la résistance à l’exploitation ! »

    Sur la toile  les militants se comptent par milliers. Le groupe "Opération Révolution France" rassemble, à ce jour, 8 832 fans.

    La page "Réelle démocratie maintenant" comptabilise pour sa part plus de 12 004 fans.

    L'affiliation au mouvement ibérique est clairement revendiquée :"Nous citoyens nous reconnaissons dans les aspirations du peuple espagnol".

    Le groupe est adossé au site reelledemocratie.fr, qui diffuse le calendrier des regroupements prévus chaque jour en France, et qui propose un chat.

    "La révolution espagnole est à Paris", assure pour sa part le site acampadaParis.com, qui se décline sur Twitter, avec le compte @acampadaparis et le hashtag #acampadaparis .

    Est ce le début d'une lame de fond qui risque de balayer notre démocratie   qui vacille  sous les dorures  du pouvoir et de l'argent ?

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu