Avertir le modérateur

hortefeux

  • La métamorphose des cloportes

    Imprimer

    metamorphose-des-cloportes-g.jpgIls sont tous là , membres du gouvernement et conseillers divers de l'Elysée .

    ils multiplient  les déclarations  qui sentent bon le populisme  le plus  basique qui soit !

    Ils surfent ainsi sur la vague  de la peur des étrangers, des musulmans, ils fustigent les prétendus fraudeurs  que sont les chômeurs , les allocataires des minima sociaux etc.... Nul doute  que toutes ces interventions n' aient  qu'un seul but :  reprendre au Front National une partie de  ses  électeurs .... c'est la métamorphose des cloportes ........

    Une stratégie dangereuse   qui crée un climat délétère, de suspiçion , un climat  malsain  qui monte les uns contre les autres les citoyens... la boite à Pandore est ouverte.

    Que va t-il en sortir  en 2012  ?

     

    Quelques exemples  :

    Brice-Hortefeux-2-fee41.jpgBrice Hortefeux dont on connait la tendance "ultra droite"  pose  fièrement  devant l'objectif des journalistes de Paris Match !

    Assis sur un carton de déménagement ( tout un symbole ),  il reçoit  les journalistes   dans son bureau du sixième étage de l'UMP.

    Nous pouvons lire dans cet article  " Un bureau à moitié vide dans lequel il a empilé les cartons de déménagement de la place Beauvau."  "Rien n’est encore déballé.

    « Je suis débordé ! » s’excuse l’ami du président dont le téléphone n’arrête effectivement pas de sonner."

    Nous pouvons également lire  qu'il allait jouer  un rôle « essentiel » lors de la campagne présidentielle : "Je ferai office de directeur de campagne. Mais je ne tiens pas au titre. "

    Brice Hortefeux a aussi prévenu qu’il ne souhaitait pas de bureau à l’Elysée. « A quoi bon ? Avec Nicolas, nous nous parlons tout le temps. »

     

    Claude Guéant, ministre de l'intérieur, qui ne cesse  depuis sa nomination de faire des déclarations  qui soulèvent tollé et indignation ,  indique  dans un entretien paru vendredi dans Le Figaro Magazine qu'il n'y aura plus de prières musulmanes dans les rues de France "d'ici à quelques mois".

    Concernant  l'immigration illégale, Claude Guéant souhaite dépasser l'objectif de 28.000 reconduites à la frontière qu'il s'est fixé pour 2011 et s'interroge sur les limites de l'espace Schengen, qui garantit la libre circulation des personnes entre les 25 Etats signataires.

    Il ajoute vouloir également réduire l'immigration légale.

    "J'ai demandé que l'on réduise le nombre de personnes admises au titre de l'immigration du travail (20.000 arrivées par an). Et nous allons continuer à réduire le nombre d'étrangers venant en France au titre du regroupement familial (15.000)", précise-t-il.

    source article du Figaro



    jpg_maxime-tandonnet-oliv-07a45.jpg

    Maxime Tandonnet est conseiller intérieur et immigration à l’Elysée.

    Dans un excellent article de 2010 , Médiapart précise  " En cinq ans, la liste est longue des idées qu'il a instillées chez Nicolas Sarkozy:

    • le slogan de «l'immigration choisie», plutôt que «subie» (en 2005);
    • le concept d'un «ministère de l'immigration et de l'unité nationale» (transformé pendant la campagne présidentielle en «ministère de l'immigration et de l'identité nationale», sous la pression de Patrick Buisson, éminence grise du Président venue de l'extrême droite);
    • ou encore l'argumentaire étayant l'instauration de tests ADN dans le cadre du regroupement familial (en 2007).

    Son blog personnel est une mine d'or  d'idées  proches de celles du FN .

    En voici quelques extraits :

    • le 8 avril  il soutient  Claude Guéant  et écrit : " pour avoir tout simplement déclaré au Figaro Magazine qu’il souhaitait « réduire l’immigration régulière » M. Claude Guéant est confronté à une nouvelle tornade d’indignation : « Attaque contre les immigrés » (Fabius) ; « discours de stigmatisation » (Sopo, sos racisme) ; « vision nationaliste et raciste » (Kader Arif, PS) ; « bas instinct de l’électorat d’extrême droite » (Voynet) ; « concours des propositions les plus stupides » (Dartigolles, PCF).

      Or, le ministre de l’Intérieur, par ses propos, a tout bonnement pris acte de ce que le taux de chômage des étrangers non communautaires atteint 23,4% et que la France n’a pas de travail à leur offrir. Il a constaté que 100 000 jeunes Françaises et Français se présentent chaque année sur le marché du travail à la sortie de leurs études et que l’économie française ne produit pas assez d’emplois pour leur fournir un travail !

    • Dans un billet du 1er avril,  qui malheureusement n'est pas un poisson d'avril et qu'il intitule le Garrot ,  il n'hésite pas à écrire:

    " Nous observons en ce moment une prolifération de décisions des juridictions dans les domaines régaliens qui deviennent un obstacle réel à la conduite des politiques. Bien sûr ce phénomène n’a rien de bien nouveau mais il s’accélère depuis quelques années à un rythme vertigineux. Un double mouvement est ainsi à l’œuvre : d’une part l’empilement de lois européennes, de règlements et de directives, qui échappe au contrôle des autorités nationales les décisions étant prises à la majorité qualifiée et en « codécision » avec le Parlement européen ;

    D'autre part des juridictions, européennes et française, cour de justice européenne, cour européenne des droits de l’homme, conseil constitutionnel, cour de cassation, conseil d’Etat qui s’appuient sur ces textes, sur ces normes pour développer des jurisprudences dont l’effet est d’entraver l’action des pouvoirs publics."

    Une belle conception de la démocratie !

    J'ajoute à cette belle liste

    Patrick buisson qui  dans  Paris Match suggère de réserver le RSA aux Français disposant déjà d'un travail. "et tous ceux ( Roselyne Bachelot en tête ) qui veulent traquer les fraudeurs  que sont les chômeurs et allocataires des minima sociaux qui mangent le pain des honnêtes gens.

    Mon billet sur Patrick Buisson

     

     

  • Panorama 2010 : un été en ébullition

    Imprimer

    Un été en ébullition ....

    le-druide-panoramix-ajoute-du-sel-dans-la-marmite.gifPar décret du 27 juillet 2010, Nicolas Sarkozy convoque le Parlement en session extraordinaire début septembre. Le programme législatif est très chargé ! le train d'enfer des réformes continue !

    Une réforme en chasse une autre que la fête continue !

    Les Parlementaires sont convoqués sur les bancs de leurs assemblées respectives à partir du 7 septembre 2010, soit avant le début de la session ordinaire d'octobre, afin de poursuivre l'examen et l'adoption de plusieurs textes. Ordre du jour de cette session extraordinaire:

    • proposition de loi visant à lutter contre l'absentéisme scolaire
    • projet de loi organique relatif à la gestion de la dette sociale
    • projet de loi organique relatif à la limite d'âge des magistrats de l'ordre judiciaire
    • projet de loi portant réforme des retraites
    • projet de loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure
    • projet de loi de réforme des collectivités territoriales
    • projet de loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public
    • projet de loi relatif à l'immigration, à l'intégration et à la nationalité
    • projet de loi de régulation bancaire et financière ;

     

    Pendant ce temps Brice Hortefeux joue au cow boy ,  la population Française est majoritairement pour l'expulsion des Roms, Laurent Wauquiez fait de l'autosatisfaction.

    hortefeux-libe-afp-georges-gobet.1275719583.jpg- Le Groupe d'intervention régional (GIR) spécifiquement isérois, le premier à vocation départementale hors Île-de-France, dont la création avait été annoncée par Nicolas Sarkozy après les violences de la mi-juillet, a été installé le 5 août 2010 à Grenoble par le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux.

    Ce GIR départemental doit "contribuer à la sécurisation des quartiers sensibles de Grenoble". Il permettra de mobiliser tous les services de l'Etat :

    En effet le Gir de Grenoble, qui rassemble comme les 35 autres en France : policiers, gendarmes, agents du fisc, douaniers, inspecteurs du travail, URSSAF, inclura, "et c'est une première" a souligné Brice Hortefeux, des agents de la Caisse nationale des assurances maladie et de la Caisse d'allocations familiales.

    En outre, un spécialiste de la fraude documentaire participera à l'action du Gir de l'Isère, qui comprend huit membres permanents, sous la direction du commandant de police Denis Dubuis, ancien chef de la section stupéfiants de la police judiciaire.

    Selon le préfet de l'isère : Il s'agit de "s'attaquer à toutes les formes d'économies parallèles, y compris les fraudes aux prestations sociales".

    Expérience-pilote, selon Brice HORTEFEUX !.

     

    Les Roms ne sont pas en odeur de sainteté

    afp_lemainelibre_3e9f9f61a24184fc9897fd8edcd80c53_apx_470_.jpgCinquante-et-un campements illégaux de Roms ou de gens du voyage ont été démantelés depuis que Nicolas Sarkozy en a donné l'ordre début Aout , a annoncé le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux.

    Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, a abondé dans le même sens sur RTL et a notamment réfuté le terme de "rafles", utilisé par le député UMP Jean-Pierre Grand, proche de Dominique de Villepin, pour dénoncer les expulsions de Roms.

    A l'instar d'Eric Besson, Brice Hortefeux a expliqué que les Roms renvoyés dans leur pays le seraient par des vols commerciaux et non des vols spéciaux."Ce sont des compagnies privées qui partiront d'aéroports publics", a-t-il déclaré

    Selon une étude réalisée auprès d’un échantillon de 1034 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (les interviews ont été réalisées du 24 au 26 août 2010 )

    Plus de 65 % des Français sont pour le démantèlement des camps des Roms et pour leur expulsion

    49% des Français font confiance à Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen pour la Sécurité pour en savoir plus

    Une opération marketing bien huilée

    Pour calmer une situation devenue de plus en plus délicate , Laurent Wauquiez ne cesse depuis le début de l'année de faire le tour des agences de pôle emploi de France et de Navarre..

    Notre ministre vérifie" in situ " la situation : il va jusqu'à accueillir les chômeurs , faire des entretiens , tester les logiciels utilisés etc.... c'est tout juste s'il ne prend pas l'aspirateur pour faire la poussière !

    Notre Ministre a mis les bouchées doubles pendant la période estivale car il a visité 14 agences de pôle emploi !

    Lundi 16 août, Laurent Wauquiez était ainsi en visite dans l'agence de Hazebrouck, sa quatorzième agence depuis le début de l'été :

    Nous pouvons lire sur le site " la fusion pour les nuls " un petit résumé de sa visite : extrait

    " Il a ainsi orienté des chômeurs à l'accueil de l'agence, conduit des entretiens avec des conseillers, donné des conseils en matière de recrutement, participé à une table ronde avec de jeunes qui expérimentent un dispositif d'accompagnement renforcé très performant et déjeuné avec une quinzaine d'agents pour faire le point sur la fusion ANPE-Assedic en cours. «Ce n'est pas une visite clic-clac, justifie-t-il. Je tiens à discuter longuement avec tout le monde, pour prendre moi-même le pouls de la situation.»

    Son opinion sur l'état du marché de l'emploi à l'aube de la rentrée 2010? «Ça va mieux, concède-t-il. Tous les outils que nous avons mis en œuvre depuis deux ans ont porté leurs fruits et la fusion est rentrée dans les mœurs.» Et le secrétaire d'État à l'Emploi de prendre, à l'issue de sa visite, en exemple l'agence ultramoderne d'Hazebrouck. «Il y a deux ans, un chômeur qui venait s'inscrire aux Assedic devait attendre 15 jours pour être reçu à l'ANPE, se rappelle-t-il. Aujourd'hui, il obtient un rendez-vous en quatre jours et les deux entretiens se font à trente secondes d'intervalle.»

    Alors que  les agences de pôles emplois  ne cessent  de tirer la sonnette d'alarme  Laurent Wauquiez a décidé  de faire sa grande enquête  à savoir  envoyer un questionnaire de satisfaction par mail à 500.000 demandeurs d'emploi et à 50.000 entreprises .

    ce questionnaire relève de la plaisanterie car  :
    C'est avant la fusion qu'il aurait fallu "consulter" les agents de l'ANPE et de l'Assedic ce qui à mon sens aurait pu éviter les nombreuses erreurs commises par des décisionnaires loin de la réalité de terrain.
    Il aurait fallu également associer à cette réflexion des collectifs ou associations de demandeurs d'emploi .

    Demander aux chômeurs ce qu'ils pensent et ce dont ils ont besoin après deux ans de "crispation" à pôle emploi semble pour le moins décalé...P1385041D1460493G_px_495_.jpg

    Principaux textes  pris pendant  la période estivale :

    Décret du 30 .07. 2010 n°2010-894 prolongeant jusqu'au 31.12.2010 les aides créées dans le cadre du plan d'urgence pour l'emploi des jeunes ( la prime de 1800 euros pour l'embauche apprentis , la prime 1000 ou 2000 pour embauche jeune - 26 ans en contrat de professionnalisation prise en charge des cotisations  apprentis ).

    Les peines pour harcèlement moral et sexuel sont alignées sur le code pénal par la loi violences faites aux femmes du 10.07.2010 - loi 2010-769 article 35  - article 1155-2 du code du travail (le code du travail prévoyait 3 700 euros d'amende et un an emprisonnement selon le nouveau texte l'amende  est de  15 000 euros )

    Précisions sur l'aide  pôle emploi concernant l'obtention du permis de conduire  Délibération n° 2010/31 du 15.06.2010

    Décret du 25.8.2010 n°  2010-956 interdisant les stages étudiants hors cursus pédagogique à compter du 1.09.2010 -

    Circulaire ministérielle du 1.07.2010  précisant les conditions d'indemnisation temporaire des salariés inaptes suite à un AT ou maladie professionnelle

    Décret n° 2010-957 du 24 .08. 2010 précisant les délais de contestation de suspension des IJSS  suite à un contrôle médical patronal et les modalités de versement des IJSS en cas de nouvel arrêt ( le salarié a 10 jours pour demander l'examen de sa situation au service du contrôle médical )

  • Les catholiques sont favorables dans leur majorité à la reconduite des roms aux frontières

    Imprimer

    DSC_0162.jpgAlors que  l'Eglise a pris position sur la politique  gouvernementale envers les Roms  voici  les résultats d'un sondage  CSA effectué pour  le Journal La Croix

    ce sondage est accompagné d'une analyse intéressante  que je vous  poste in extenso

    source La croix du 26.08.2010


    Selon un sondage CSA pour « La Croix », un peu plus d’un Français sur deux estime que l’Église est sortie de son rôle en prenant position sur la politique gouvernementale concernant les Roms

    Les Français se montrent plutôt réservés concernant les prises de position de l’Église sur la politique gouvernementale en matière de sécurité, et plus précisément vis-à-vis des Roms : ainsi 53 % d’entre eux estiment que l’Église « n’était pas dans son rôle » en intervenant dans le débat sur la reconduite des Roms dans leur pays d’origine.

    Quant aux catholiques pratiquants, s’ils se montrent majoritairement (55 %) favorables à ces reconduites, ils estiment toutefois légitime (à 56 %) la prise de parole des responsables religieux sur le sujet. Tels sont les deux principaux enseignements d’un sondage de l’institut CSA réalisé par téléphone les 24 et 25 août sur un échantillon représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus.

    « Un climat malsain dans notre société »
    Au cours des derniers jours, le pape et un certain nombre de responsables de l’Église catholique en France ont exprimé des critiques implicites ou explicites sur le démantèlement, cet été, de camps de Roms et leur reconduite en Roumanie. « L’Église est dans son rôle lorsqu’elle attire l’attention des pouvoirs publics sur la nécessité d’accueillir et de protéger des gens qui sont souvent en situation précaire », affirmait Mgr Hippolyte Simon, archevêque de Clermont et vice-président de la Conférence des évêques de France.

    Jeudi 26 août sur Europe 1, le cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence, a critiqué la « surenchère verbale » à propos de la politique du gouvernement contre l’insécurité. « Je trouve qu’il s’est développé un climat malsain dans notre société dans une espèce de surenchère verbale entre différentes positions et une sorte de concours à celui qui paraîtra le plus sécuritaire et à celui qui paraîtra le plus moral », a-t-il déclaré, en ajoutant que « dans une société civilisée et paisible, cette opposition doit se gérer d’une façon sereine et autrement que par des effets de manche ».

    Selon le sondage CSA, un peu plus de la moitié des Français considère donc que l’Église n’aurait pas dû intervenir sur cette question sensible alors qu’ils sont 40 % à estimer qu’elle était au contraire légitime à s’exprimer sur le sujet. Parmi les Français se disant catholiques, 54 % estiment que l’Église est sortie de son rôle. Au final, seuls les catholiques pratiquants approuvent (56 %) son intervention.

    Les catholiques pratiquants plus favorables aux reconduites
    « Cette grande réserve des Français s’explique pour une part par leur rapport à la laïcité et la séparation de l’Église et de l’État », indique Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique-opinion de CSA. Il semble évident aussi qu’une partie des personnes interrogées jugent la position de l’Église en fonction de leur propre opinion sur la politique du gouvernement à l’égard des Roms.

    On constate ainsi que 55 % des sympathisants de gauche, plutôt hostiles aux expulsions de Roms, approuvent l’intervention des responsables catholiques. « À l’inverse, les sympathisants de droite, en général plutôt proches de l’Église, estiment cette fois-ci qu’elle n’était pas dans son rôle à 63 % », souligne Jean-Daniel Lévy.

    Paradoxalement, les catholiques pratiquants se montrent pourtant plus favorables aux reconduites de Roms dans leurs pays (55 %) que l’ensemble des Français (48 %). « Il y a dans ce résultat un effet lié à l’âge, explique Jean-Daniel Lévy. Les personnes âgées, qui ont tendance à avoir une pratique religieuse plus importante, sont aussi celles qui se montrent les plus en phase avec la politique du gouvernement sur les Roms », observe-t-il.
    Pierre BIENVAULT

  • Honte Honte Honte à nous

    Imprimer

    Nous pouvons pleurer sur  nos blogs  ! que dieu nous préserve  de la xénophobie !

    voici le sondage récent publié par le Figaro

    Intox ou réalité  ?

    Mon coeur espère intox

    Pour  avoir surfé sur de nombreux forum ma raison me dit  réalité !

     

     

    LeFigaro-Politoscope.pdf

    Selon une étude  réalisée auprès d’un échantillon de 1034 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (les interviews ont été réalisées du 24 au 26 août 2010 )

    Plus de 65 % des Français sont pour le démantèlement des camps des Roms et pour leur expulsion

     

    49% des Français font confiance à Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen pour la Sécurité

    roms sondage.PNG

    roms sondage 2.PNG

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu