Avertir le modérateur

figaro

  • Tombola pour l'échaffaud

    Imprimer

    Comme chaque matin , je  surfe sur le net pour prendre connaissance  des nouvelles du monde .

    J'étais d'humeur joyeuse,  entamant un week end bien mérité ,lorsque mes yeux se sont posés sur un article  qui m'a hérissé le poil.

    "Tombola pour  un emploi."

    Oui,  vous avez bien lu !

    image-001,71,001,3249-prostituee-et-homme-de-loi-concurrents.jpgCertains se rappelleront :

    De mon article  "jeune diplomé en solde "( ici) dans lequel je m'interrogeais sur le devenir d'une société dans laquelle  les chômeurs   en arrivent à se  mettre aux enchères sur Ebay pour attirer l'attention des employeurs.(Yannick Miel, jeune diplômé au chômage de 23 ans qui s'était  mis  "en vente" sur Internet, avais reçu  une proposition pour travailler trois mois au service de Martin Hirsch, qui  au moment des évènements était nouveau haut commissaire à la jeunesse.)

    Ou de  cet article ( ici) concernant un chef de projet qui avait mis sa demande d'emploi sous forme de clip chanté " je veux travailler" ( je mets le clip en fin d'article)

    Ou encore , du  périple  de Robert Thiel  ( ici), chômeur de longue durée qui a parcouru à pied 400km ( Sarreguemines / Paris ) pour rencontrer Nicolas Sarkozy  et qui ensuite avait décidé d'acheter un emploi ....

    Aujourd'hui les inepties recommencent : un chômeur  ,  soutenu  ou conseillé  ( je vous laisse le soin d'apprécier) par un cabinet de recrutement ,  offre une semaine de travail ( le sien bien entendu ) gratuit  comme lot d'une tombola qu'il organise.

    Nous pouvons lire sur le site du Figaro "Bruno Hervé, commercial de 49 ans à la recherche d'un emploi, propose aux entreprises qui remportent le gros lot une semaine de travail gratuit."

    "Pendant un mois, Bruno Hervé va sillonner sa région pour déposer ses billets auprès des chefs d'entreprises intéressés. Près de 50 sociétés sont visées par l'opération. «Je vais me rendre physiquement dans les entreprises pour expliquer ma démarche avec l'espoir de placer un billet de tombola et surtout attirer l'attention des dirigeants», explique le cadre qui bénéficie de plus de vingt ans d'expérience dans le secteur de l'agroalimentaire. Le tirage au sort aura lieu le 15 juin.

    Derrière cette opération se cache Sébastien Nau, le conseiller du cabinet de recrutement Ozvan qui accompagne le commercial dans sa démarche et qui précise " l'idée, c'est que Bruno arrive à placer son CV au-dessus de la pile"

    Ces démarches,  pour le moins insolites  , pour décrocher un emploi ,  m'inquiêtent car elles  posent la question   de savoir  jusqu'où les chômeurs  sont - ils prêts à aller  pour trouver un travail ?

    Elles posent la question de la dignité du chômeur  et de la valeur du travail .

    En effet ,  mettre  son savoir faire , ses connaissances professionnelles ,  sa force vive  de travail   aux enchères sur ebay,   ou comme lot d'une tombola ,  c'est à mon sens ,  nier la valeur même du travail   bradée aux plus offrants .

    Travail gratuit contre  espoir d'embauche : c'est redoutable et pitoyable.

    Redoutable ,  car ces nouvelles méthodes pour trouver un emploi , ouvrent une brèche  dans laquelle   certains employeurs ne manqueront pas   de s'engouffrer et risquent, par le fait,  de contraindre les autres chômeurs à faire de même voir  à surenchérir  dans  "l'originalité  et jusqu'où.....?

    Pitoyable,   car  ces méthodes  desservent  ceux qui  ne  souhaitent pas " s'asservir" pour  trouver un emploi .


    Stivostin - Je Veux Travailler par lolaken

  • Les catholiques sont favorables dans leur majorité à la reconduite des roms aux frontières

    Imprimer

    DSC_0162.jpgAlors que  l'Eglise a pris position sur la politique  gouvernementale envers les Roms  voici  les résultats d'un sondage  CSA effectué pour  le Journal La Croix

    ce sondage est accompagné d'une analyse intéressante  que je vous  poste in extenso

    source La croix du 26.08.2010


    Selon un sondage CSA pour « La Croix », un peu plus d’un Français sur deux estime que l’Église est sortie de son rôle en prenant position sur la politique gouvernementale concernant les Roms

    Les Français se montrent plutôt réservés concernant les prises de position de l’Église sur la politique gouvernementale en matière de sécurité, et plus précisément vis-à-vis des Roms : ainsi 53 % d’entre eux estiment que l’Église « n’était pas dans son rôle » en intervenant dans le débat sur la reconduite des Roms dans leur pays d’origine.

    Quant aux catholiques pratiquants, s’ils se montrent majoritairement (55 %) favorables à ces reconduites, ils estiment toutefois légitime (à 56 %) la prise de parole des responsables religieux sur le sujet. Tels sont les deux principaux enseignements d’un sondage de l’institut CSA réalisé par téléphone les 24 et 25 août sur un échantillon représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus.

    « Un climat malsain dans notre société »
    Au cours des derniers jours, le pape et un certain nombre de responsables de l’Église catholique en France ont exprimé des critiques implicites ou explicites sur le démantèlement, cet été, de camps de Roms et leur reconduite en Roumanie. « L’Église est dans son rôle lorsqu’elle attire l’attention des pouvoirs publics sur la nécessité d’accueillir et de protéger des gens qui sont souvent en situation précaire », affirmait Mgr Hippolyte Simon, archevêque de Clermont et vice-président de la Conférence des évêques de France.

    Jeudi 26 août sur Europe 1, le cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence, a critiqué la « surenchère verbale » à propos de la politique du gouvernement contre l’insécurité. « Je trouve qu’il s’est développé un climat malsain dans notre société dans une espèce de surenchère verbale entre différentes positions et une sorte de concours à celui qui paraîtra le plus sécuritaire et à celui qui paraîtra le plus moral », a-t-il déclaré, en ajoutant que « dans une société civilisée et paisible, cette opposition doit se gérer d’une façon sereine et autrement que par des effets de manche ».

    Selon le sondage CSA, un peu plus de la moitié des Français considère donc que l’Église n’aurait pas dû intervenir sur cette question sensible alors qu’ils sont 40 % à estimer qu’elle était au contraire légitime à s’exprimer sur le sujet. Parmi les Français se disant catholiques, 54 % estiment que l’Église est sortie de son rôle. Au final, seuls les catholiques pratiquants approuvent (56 %) son intervention.

    Les catholiques pratiquants plus favorables aux reconduites
    « Cette grande réserve des Français s’explique pour une part par leur rapport à la laïcité et la séparation de l’Église et de l’État », indique Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique-opinion de CSA. Il semble évident aussi qu’une partie des personnes interrogées jugent la position de l’Église en fonction de leur propre opinion sur la politique du gouvernement à l’égard des Roms.

    On constate ainsi que 55 % des sympathisants de gauche, plutôt hostiles aux expulsions de Roms, approuvent l’intervention des responsables catholiques. « À l’inverse, les sympathisants de droite, en général plutôt proches de l’Église, estiment cette fois-ci qu’elle n’était pas dans son rôle à 63 % », souligne Jean-Daniel Lévy.

    Paradoxalement, les catholiques pratiquants se montrent pourtant plus favorables aux reconduites de Roms dans leurs pays (55 %) que l’ensemble des Français (48 %). « Il y a dans ce résultat un effet lié à l’âge, explique Jean-Daniel Lévy. Les personnes âgées, qui ont tendance à avoir une pratique religieuse plus importante, sont aussi celles qui se montrent les plus en phase avec la politique du gouvernement sur les Roms », observe-t-il.
    Pierre BIENVAULT

  • Honte Honte Honte à nous

    Imprimer

    Nous pouvons pleurer sur  nos blogs  ! que dieu nous préserve  de la xénophobie !

    voici le sondage récent publié par le Figaro

    Intox ou réalité  ?

    Mon coeur espère intox

    Pour  avoir surfé sur de nombreux forum ma raison me dit  réalité !

     

     

    LeFigaro-Politoscope.pdf

    Selon une étude  réalisée auprès d’un échantillon de 1034 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (les interviews ont été réalisées du 24 au 26 août 2010 )

    Plus de 65 % des Français sont pour le démantèlement des camps des Roms et pour leur expulsion

     

    49% des Français font confiance à Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen pour la Sécurité

    roms sondage.PNG

    roms sondage 2.PNG

  • burqa burqa de l'huile sur le feu!

    Imprimer

    bernard_debre.jpgle député qui souhaitait castrer chimiquement les criminels sexuels  se veut le défenseur des femmes en interdisant le port de la burqa.

    bernard Debré député UMP donne son avis sur le port  de la burqa  quitte à mettre de l'huile sur le feu sur un sujet sensible et qui plus est sur un sujet  en cours d'étude par une mission parlementaire.

    est il nécessaire de rappeler que jusqu'à présent l'activité parlementaire de notre député n'a jamais brillé par  l'attention portée aux droits des femmes et qu'il avait  proposé en 2007 la castration chimique des criminels sexuels  voir la proposition clic ici

    alors si on n'arrive pas à enlever la burqa à ces femmes proposera t-il peut être de leur couper la tête!!!!

     

    Bernard Debré a indiqué dans une interview au Figaro publiée lundi, qu'"il faut une loi" interdisant le port de la burqa.

    il ajoute " La burqa représente quelque chose d'inacceptable pour la femme. C'est une humiliation à la fois pour la femme et pour les passants qui voient ces filles grillagées",

    "Quand bien même cela ne toucherait que quelque 300 femmes, il faut légiférer.

    On le voit bien avec cette dernière affaire du burkini", ajoute-t-il faisant référence au cas d'une femme interdite de piscine fin juillet à Emerainville (Seine-et-Marne) car elle voulait se baigner vêtue d'une tenue de bain islamique composée d'un voile, d'une tunique et d'un pantalon large.

    il y a quelques semaines cette question a enflammé  la France et envahi le champ médiatique :télévisions , journaux, blogs , commentaires des internautes

    islamic-women-photo.jpg

     

    à l'initiative d' André Gérin, député PCF du Rhône et  Maire de Vénissieux, 58 députés  ont signé une proposition de résolution pour créer une commission d'enquête parlementaire... sur la burqa.

    gerin1.jpgcette commission d' enquête  ou mission d'information a donc été mise en place  elle est présidée par André Gerin

    créée par la conférence des présidents le 23 juin 2009 -  la mission d'information a pour objectif d'établir un état des lieux de la pratique du port du voile intégral en France en s'attachant à comprendre les origines de ce phénomène, son ampleur et son évolution.

    La mission d'information porte également son attention sur les conséquences concrètes dans la vie sociale de cette pratique du port du voile intégral, ainsi que son articulation avec les principes de la République française et, en particulier, celui de la liberté et de la dignité des femmes.

    la première réunion a eu lieu le 8 juillet 2009

    voir mes billets sur le sujet  .

    laissons donc travailler  les membres de cette mission  nul besoin de mettre de l'huile sur le feu sur un sujet trés sensible

    je poserai une question à notre député:

    vous qui êtes sensible au sort des femmes et pensez que le port de la burqa constitue une humiliation pour  les femmes  et pour les passants qui les voient ne trouvez vous pasque le "pectacle" des sans abris ( dont beaucouop sont des femmes )couchés   sur les trottoirs de nos villes constitue  une humiliation bien plus grande encore!

    qu'avez vous fait pour lutter contre ce fléau !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu