Avertir le modérateur

correctionnel

  • Plaisanterie de carabin ou harceleur ?

    Imprimer

    Une histoire de fesses... sur la photocopieuse....

    Christian A...64 ANS  , chercheur, a dirigé, pendant deux mandats, l'Institut de communication parlée, une UFR placée sous la double tutelle de Stendhal-Grenoble III et du CNRS.

    Selon le Dauphiné qui révèle l'affaire  Christian A...se dit lui-même « un peu excentrique », porté sur les « pitreries ».

    Mais ces excentricités ne sont pas du goût de tous.

    Cinq de ses collègues, quatre femmes et un homme, le poursuivent pour « harcèlement moral » (et non sexuel, comme il a été dit à tort) en l'accusant « d'humiliations, d'intimidation et de menaces ».

     

    images.jpgLes affaires de harcèlement comportent  toujours une grande part de subjectivité  des protagonistes.

    Mon propos n'est pas d'analyser le dossier que je ne connais pas mais de rapporter cette histoire qui à mon sens ne relève pas des tribunaux correctionnels

    Que reproche t-on à  ce chercheur / essentiellement des plaisanteries  salaces

    pêter en public , se promener nu dans les couloirs, etc..

    Le prévenu a embrassé un étudiant « à la russe » : c'était « pour se marrer, pour le déstresser » indique Christian A.....

    Il a envoyé pour le trombinoscope une photo qui n'était pas celle de son postérieur, mais qui donnait à le croire, c'était « par dérision » etc..

    Des blagues de « carabin », dit-il  J'ai fait des imbécillités mais je ne voulais blesser personne », répond-il..

    Ecoutez cette interview sur RTL

    Selon l'avocat des plaignants ses clients sont accablés par ses grossièretés.

    Ils ont fini par avoir « peur de lui », par en faire « des dépressions nerveuses ».

    Pour le procureur il y a répétition des agissements, « évidemment volontaires », de M. Christian A..., quand bien même il n'aurait pas eu « pour but » la dégradation des conditions de travail. Il requiert une amende de 5 000 euros.

    « Acharnement », rétorque la partie adversaire qui plaide la relaxe intégrale.

    Son client a déjà été sanctionné disciplinairement par une mise à la retraite d'office.

    La défense a fait citer deux étudiantes de M. Christian A..., elles n'ont que des éloges à son égard : « Très prévenant, excellent directeur de thèse, jamais un mot déplacé »...

    Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 1er octobre.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu