Avertir le modérateur

conditions de vie

  • une exposition à ne pas manquer

    Imprimer

    si vous habitez Paris ou ses environs n'hésitez pas à vous ménager un petit break pour aller visiter l'exposition " Travail Révélé : Regards de photographes, paroles d'experts ».

    77 clichés de l'homme au travail commentés par des experts des questions sociales

    Lieu : Musée des arts et métiers, 60 rue de Réaumur, Paris 3e

    Du 25 juin au 26 juillet
    lien du site ( clic ici)
  • petites rigolades entre amis.....

    Imprimer

    logo-sauvons-les-riches250.jpg

    je suis riche mais je me soigne !

    invitation   Mardi 26 mai 2009 à 18h
    à la sortie du métro Michel-Ange-Auteuil (lignes 9 et 10)

    Le collectif Sauvons les riches a lancé sa tournée des grands ducs en fanfare. Promettant de toucher du doigt le pain quotidien des plus riches, nous sommes allés à la rencontre des riches du Bristol, à deux pas de l’Elysée, pour leur proposer un retour sur terre à base de sandwich et de Vache qui rit. Las, l’accueil ne fut pas à la hauteur du prix du couvert. Les Sauveurs de riches ont été presque moins bien accueillis qu’au Rotary-club, c’est dire…

    Pas rancunier, notre collectif tend l’autre joue et ouvre ses bras à nouveau envers nos pauvres amis les riches, engoncés dans leur entre soi. Conscients des urgences écologiques et sociales, nous organisons la Fête des Voisins à l’intérieur du plus fermé des ghettos de riches, au cœur d’un de ces quartiers huppés et privatisés de la capitale. Car derrière les grilles, aussi dorées fussent-elles, il y a des êtres humains. Pathétiques, révoltants et à la dérive, certes, mais des êtres humains tout de même.

    Dress code Fête des voisins : ambiance Licence 4 version Allez viens boire un p’tit coup à la maison ( clic ici):

    Accessoires au choix : Bob Ricard de rigueur, parasols, table et nappes de pic-nic, parties de pétanque, match de foot, jokary, accordéon, bermuda, sandwich, pastis, chips et rigolade…

  • difficile d'organiser sa vie pour certains salariés.

    Imprimer

    200806202005_zoom.jpgles trajets  domicile -travail prennent de plus en plus de temps et grèvent  le budget des ménages.

    un phénomène qui s'est amplifié depuis les années 1970

    En 1970, un Français parcourait en moyenne 20 kilomètres par jour, tous motifs de déplacements confondus. Aujourd'hui  ce chiffre a doublé .

    par ailleurs ce chiffre représente une distance moyenne beaucoup de salariés parcourent plus de 100km par jour.

    En 2004, 73 % des salariés quittent leur commune de résidence pour aller travailler, mais avec de fortes variations selon les types d'espace  Les salariés qui résident dans le pôle d'une aire urbaine de moins de 200 000 habitants, ainsi que ceux qui habitent dans un pôle d'emploi de l'espace à dominante rurale, travaillent plus souvent que les autres dans leur commune de résidence : moins de 60 % d'entre eux changent de commune pour aller travailler. À l'inverse, les salariés domiciliés dans l'espace périurbain quittent généralement leur commune pour aller travailler : cette proportion darton9545.jpgépasse 90 % dans les couronnes périurbaines des aires urbaines de moins de 50 000 habitants et dans les couronnes des pôles d'emploi de l'espace à dominante rurale.

    Alors que la population ne cesse de se loger de plus en plus loin des centres-villes, l'emploi reste encore largement concentré dans les pôles urbains. En 2004, les pôles urbains regroupent 77 % des emplois salariés, quand n'y habitent que 63 % de salariés. A contrario, le périurbain rassemble 12 % des emplois salariés et 22 % des salariés y résident. L'espace à dominante rurale, pour sa part, présente un équilibre relatif (15 % des emplois et 13 % des salariés).

    voir étude INSEE Les déplacements domicile-travail amplifiés par la périurbanisation

    en 1970 le budget moyen transports des ménages s'élevait à moins de 10% de leur revenu maintenant il atteint  le double  20%

    le côut du carburant est lourdement ressenti par les ménages aux revenus modestes.

    les salariés ont de plus en plus de mal à organiser leur vie personnelle  lorsqu'ils vivent seuls avec des enfants ou  lorsque les deux personnes du couple avec enfants travaillent car un autre phénomène est apparu celui de la précarité des emplois.

    dans les années 1970 le  contrat a durée indéterminée était la norme et les horaires étaient plus stables

    bouchons_et_vous_teaser_rdax_230x160.jpgaujourd'hui il n'est pas rare  que les salariés enchaînent contrat sur contrat précaire avant d'avoir un contrat à durée indéterminée.

    les horaires varient, dans certains secteurs les salariés ont des amplitudes de travail  avec une longue coupure entre deux plages horaires de travail ( restauration,, commerce, par exemple..)

    d'une manière générale la relative stabilité des années 1970 a  disparu pour faire place à une flexibilité des salariés qui  s'accorde difficilement avec une organisation équilibrée de la vie personnelle ( mener les enfants à la crèche ou à l'École, les reprendre le soir, les garder   lorsqu'ils souffrants, tout ceci représente  un casse tête journalier  journalier.  qui s'ajoute au stress de la journée de travail.

    des solutions émergent  comme le co-voiturage,qui peut alléger le coût du transport ( en voiture simone site de co-voiturage en ligne )

    concernant les crèches il faudrait adapter leurs horaires  mais cette adaptation ne sera pas facile la solution peut venir d'un accroissement d'assistantes maternelles .

     

  • Pourquoi nos gouvernements successifs ont ils laissé se développer et perdurer une telle situation?

    Imprimer

    le rapport 2009 sur le mal logement de la fondation Abbé Pierre vient

    de paraître.

    selon ce rapport  il y a 3,5 millions de personnes non ou mal-logées en 2009, dont 100.000 sans domicile fixe

    soit une augmentation de 300.000 en un an, et 6,5 millions en situation de fragilité.

    Le rapport déplore un mouvement qui "tend à regrouper les plus modestes" dans des territoires d'exclusion dont ils ne peuvent plus sortir, sans pouvoir y vivre dignement.

    selon le rapport le gouvernement  affiche le droit au logement opposable avec la loi Dalo mais ne se donne pas les moyens de le mettre en oeuvre.

    Seulement 70.000 dossiers avaient été déposés fin décembre

    Alors que les effets de la crise du logement touchent une plus large part de la population, le gouvernement "semble privilégier la fiction d'une société française constituée d'une vaste classe moyenne aisée", peut-on lire dans le rapport.

    "Sans mesures spécifiques, c'est 2009 et 2010 qui seront l'annus horribilis", estime Patrick Doutreligne.

     

    pour prendre connaissance du rapport  vous pouvez cliquer ici


    le phénomène n'est pas nouveau mais il s'amplifie d'année en année

    en écrivant ces mots je me demande pourquoi nos gouvernements successifs

    ont-  ils laissé une telle situation se développer ?

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu