Avertir le modérateur

citoyens

  • Après les élections qu'adviendra t-il de nous ?

    Imprimer

    La gauche a-telle vraiment gagné les élections  ?

    Ce billet annonce un billet prochain sur  les évènements qui vont marquer cette semaine  " une semaine de tous les dangers !"


    L'union de la gauche remporte la quasi-totalité des régions.

    au867.jpgMartine Aubry, a salué "une victoire sans précédent" des "listes de la gauche rassemblée" . Elle a appelé le président de la République et le gouvernement à "changer profondément de politique", objet d'un "rejet".

    Selon Ségolène Royal il s'agit d' un "vote sanction" qui "a pris pour la droite l'allure d'une déroute".

    "Le président de la République, le gouvernement et sa majorité doivent prendre toute la mesure de cette défaite cinglante et reconnaître leur échec", a-t-elle ajouté. Dans sa région, Poitou-Charentes,  Ségolène Royale a obtenu  60,61 % des voix face au ministre des transports, Dominique Bussereau, améliorant de cinq points son score de 2004. c'est le  deuxième meilleur score du PS derrière  celui  réalisé par Martin Malvy en Midi-Pyrénées (67,77 %).

    Au niveau national, le PS et ses alliés remportent 53,85 % des voix contre 35,53 % pour la majorité présidentielle .

    Mais ces résultats ne doivent pas faire oublier le taux d'abstention qui a été en recul au deuxième tour mais qui reste élevé car  un Français sur deux ne s'est pas exprimé. ( abstention supérieure à l'abstention enregistrée au second tour des élections régionales de 2004 (34,32 %).)

    Selon un sondage CSA pour Le Parisien et Europe  54 % des français souhaitent que Nicolas Sarkozy adopte "un style plus présidentiel" et 33 % voudraient qu'il "ralentisse le rythme des réformes"

    Concernant l'avenir du gouvernement, une grosse majorité (61 %) souhaitent que Nicolas Sarkozy conserve François Fillon comme premier ministre : avec le même gouvernement pour 31 % et une équipe ministérielle remaniée "en profondeur" pour 30 %. Seuls 21 % réclament un changement de tête à Matignon. Dans le même temps, 60 % se prononcent pour un élargissement du gouvernement "à des personnalités non politiques" et 47 % "à de nouvelles personnalités venues de la gauche".

     

    Regardons Au delà de ces  résultats   !

    • Force est de constater que la crise économique que nous traversons  ne s'est pas traduite   par le retour  " du citoyen électeur". Ce citoyen qui pense que son vote est utile et qu'il va  faire changer les choses.
    • Force est de constater que le plus fort taux d'abstention se rencontre parmi les jeunes ,  les quartiers dits populaires ou défavorisés
    • Force est de constater en surfant sur le net ou tout simplement en lisant  les blogs et forums ou en interrogeant vos voisins, vos collègues de travail, vos parents  et amis  ou tout simplement le petit commerçant du coin de votre rue   que beaucoup commencent à penser   que le pouvoir n'est plus dans les urnes  avec cette idée qu'au fond il n'y a vraiment rien à faire pour changer le système et que la marge de manoeuvre des dirigeants politiques de gauche comme de droite est infime.
    • Force est de constater que les gouvernements du monde entier, quelle que soit leur orientation  politique, ont soutenu le système en place  par des fonds publics massifs  ( aides aux banques, aux industries, mesures d'urgence sociale.)
    • Force est de constater  que  la réforme de la régulation financière progresse à pas de fourmi.

    La  gauche a gagné les régionales c'est un fait  mais  demain il y aura  toujours et encore  les délocalisations,  le chômage, les expulsions, le sur-endettement, le désengagement de l'état dans notre protection sociale, la dérive des finances publiques, les risques d'explosion de la zone euro etc...

    Demain il y aura toujours 8 millions de personnes  vivant avec moins de 800 euros par mois,  plus de 600 000 enfants  souffrant du mal logement, 100 000 SDF, 1 million de chômeurs en fin de droit dont  400 000 qui ne sont éligibles à aucune autre ressource  etc.

    Nous sommes pris dans un système capitaliste international effrayant.

    Avec les pays "low cost"  Les délocalisations vont s'accélérer.

    Pression sur les salaires , retraites  diminuées , protection sociale réduite, bref disparition de  l'Etat-providence qui devra coûte que coûte  réduire nos déficits et rembourser nos emprunts

    Une partie non négligeable  de la France   pense que ses " élites" de gauche comme de droite  la trompent et se moquent d'elle en lui faisant croire  que le pire de la crise est passé alors que des millions de personnes  se débattent chaque jour pour   joindre les deux bouts, payer leurs  factures,  honorer leurs prêts  et chercher un emploi  qui pourrait leur  permettre de construire leur avenir ....

    Alors les citoyens sont perdus et ils cherchent  des bouées de sauvetage auxquelles se raccrocher. et c'est là que notre démocratie risque d'être en danger !

    Ce billet annonce un billet prochain sur  les évènements qui vont marquer cette semaine  " une semaine de tous les dangers !"

    .

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu