Avertir le modérateur

christian charpy

  • les radiations abusives de pôle emploi sont une légende urbaine !!!!

    Imprimer

    La fin d'année  sera difficile : restrictions budgétaires en tous sens et grèves seront au menu....

    Fin d'année  d'autant plus morose que la situation de l'emploi ne s'améliore pas .

    Et pourtant et pourtant   c'est au tour du patron de Pôle emploi de se féliciter d'une situation plus sereine dans les agences.

     

    Dans une interview publiée le 4 octobre par La Tribune, Christian Charpy évoque une nette amélioration avec :

    • plus de 80 % de taux de réponse au premier appel sur le 3949
    • 96 % des demandes d'allocation traitées en moins de 15 jours
    • un nombre de dossiers en instance équivalent à 2 jours de traitement
    • un 3995 pour les entreprises qui reçoit chaque jour 500 nouvelles offres d'emploi

    Concernant la consultation des 500 000 demandeurs d'emploi et entreprises sur le fonctionnement de Pôle emploi, Laurent Wauquiez présentera les résultats à la mi-octobre.

    Comme  pôle emploi ne cesse de dorloter les chômeurs   il  leur fera parvenir  le  lundi de chaque mois une news letter.

    1,5 million  demandeurs d'emploi seront destinataires de cette news letter  qui est sensée  les aider à mieux connaître les services, à découvrir les secteurs qui recrutent, les modalités de formation, à avoir des informations sur l'indemnisation, etc.

    Tout va très bien Madame la Marquise  tout va très bien..... à pôle emploi ...

    Quant aux radiations  abusives des demandeurs d'emploi  dévoilées par le Canard enchainé elles ne sont  qu'une  "  légende urbaine  !!!!!

    Ecoutez c'est navrant  !

     

     

    • De la fumée  qui ne masque pas la triste réalité

    - La montée du chômage de longue durée a fortement augmenté : + 29,1% sur un an à fin juin dernier.

    - Le  plan rebond  tardif et des milliers de demandeurs d'emploi  en souffrance

    - Une réforme des retraites qui risque de plonger dans l'exclusion les chômeurs âgés

    - Une précarisation de l'emploi inquiétante   et des délocalisations  qui  ne  baissent pas...

    - une montée également inquiétante des familles vivant   en dessous  du seuil de pauvreté

    Bref la crise fragilise  encore et encore les plus fragiles

    la situation à Pôle emploi   est loin d'être satisfaisante. si les agents en font les frais  les demandeurs d'emploi en sont les victimes !


    lire également les dernières " trouvailles " de notre ami Laurent Wauquiez

  • Des aiguilles dans une meule de foin

    Imprimer

    CHARPY.jpgQuand Christian Charpy nous joue du pipeau

    Le directeur de pôle emploi est pris en flagrant délit de mensonge !

    Rappelez vous lors de l'annonce au sommet social du 18 février de la prime de 500 euros réservée à certains chômeurs non indemnisés ayant perdu involontairement  leur emploi entre le 1er avril 2009 et le 31 mars 2010 , l'Elysée tablait sur 234.000 bénéficiaires pour un coût de 117 millions d'euros.

    Pôle emploi a récemment indiqué que moins de 3 300 personnes avaient bénéficié début septembre de cette prime ", précisant qu'environ 40% des personnes non éligibles pouvaient en fait percevoir des allocations chômage, accessibles après quatre mois de travail au lieu de six précédemment."

    Christian Charpy.le directeur général de pôle emploi a également précisé dans une conférence de presse

    "Nous avions déjà fait beaucoup de communication sur cette prime, mais nous allons intensifier nos actions de communication, par exemple sur le message d'attente du 39 49, surtout en cette rentrée où des gens ont achevé des jobs d'été et des jobs étudiants"

    Je m'inscris en faux contre cette affirmation  car le "nous " employé par Monsieur Charpy et je peux légitimement le supposer s'entendant  de pôle emploi je peux attester que:

    • sur le site internet de pôle emploi  j'ai cliqué sur tous les liens et  toutes les informations concernant les aides  il n'y avait jusqu'au 14 septembre aucune information concernant la prime de 500 euros
    • lorsque j'ai fait une recherche dans les textes il en a été de même
    • lorsque j'ai  téléphoné au 3949 aucune information donnée sur le sujet  il fallait avoir un conseiller et connaître déjà la mesure pour lui demander des informations complémentaires
    • les conseillers que j'ai eus en ligne ( deux:  un dans le département 31 et l'autre le département 76 ) n'avaient aucune instruction écrite de leur hiérarchie;  ils ne disposaient que du décret  ;  bien plus ils n'avaient pas accès au site internet que nous pouvons visualiser et n'étaient pas informés de l'absence d'information sur le site accessible au public....
    • les formulaires de demande de la prîme  n'étaient pas téléchargeables  il fallait aller les chercher à l'agence 

    Dans ces conditions je me demande ce que veut dire le " Nous avions déjà fait beaucoup de communication sur cette prime" avancé par Monsieur Charpy

    depuis le 14 septembre comme par enchantement  il  y a  des informations concernant la fameuse prîme  sur le site internet  de pôle emploi et le formulaire est téléchargeable ouf !!!!! voici le lien clic ici

     

    pour en terminer avec cette mascarade M. Charpy a aussi affirmé que "tout le monde ne demande pas cette prime, soit parce que les personnes ne la connaissent pas, soit parce qu'elles n'ont pas envie d'en profiter".

    le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez avait déclaré à l'AFP que la prime connaissait "une montée en charge moins forte que prévu". "On tablait sur 200.000 bénéficiaires sur 12 mois, il est clair qu'on n'y sera pas", avait-il dit, considérant que c'était "une bonne nouvelle" prouvant l'efficacité des nouvelles règles d'indemnisation chômage.

     

  • pôle emploi : un dérapage voulu par le gouvernement?

    Imprimer

    220px-Santi_di_Tito_-_Niccolo_Machiavelli's_portrait_headcrop.jpgles dysfonctionnements du pôle emploi ont- ils été cyniquement programmés par le gouvernement ?

    une question que nous ne devrions pas éluder !

    Nicolas Sarkozy avait annoncé  pendant sa campagne électorale la fusion de l'ANPE et des Assédic.(ce projet était ancien mais n'avait jamais abouti .)  Depuis le 5 janvier 2009 le pôle emploi qui regroupe  les ex ANPE et ASSEDIC soit environ 45 000 agents  fonctionne.

    force est de constater que cette mise en place se fait dans la douleur  l'augmentation du nombre de chômeurs aggravant la situation.

    une préparation trop légère en amont semble t-il qui ressemble à de l'amateurisme .

    selon le Directeur général du cabinet Altedia, Xavier Lacoste qui accompagne les entreprises dans leur fusion : «La préparation est toujours longue, un an au moins. Là, en plus, les statuts - public et privé - n'ont rien à voir. Il fallait davantage étudier les conditions de convergence. Pôle emploi, lui, a cru bon d'annuler l'appel d'offres sur l'accompagnement au changement.» ( source challenge)

    Une  fusion de cette ampleur qui rassemble 45 000 personnes qui ont des statuts différents ( statut public et statut privé ), une culture d'entreprise  opposée , des méthodes de travail et des métiers divers ainsi que des implantations géographiqtues séparées  aurait  du être davantage préparée .

    cette précipitation imposée par le gouvernement pour des raisons politiques a généré les problèmes  qui retentissent sur le personnel du pôle emploi, les chômeurs et l'image du pôle emploi auprès du public

    AC20090505-01-poleemploi-charpy.jpgLaurent Wauquiez  attribuant une note au  Pôle emploi comme on distribue des bons points à l'école maternelle  me fait sourire à défaut de me désoler

    c'est une attitude  cynique et politicienne pour tenter de se dédouaner de la décision du gouvernement qui a obligé par ses directives irréalisables   une fusion à "marche forcée"

    et si toute cette mascarade avait été programmée  et si le but du gouvernement et de Nicolas Sarkozy était de mettre  ces deux organismes en difficulté pour justifier une privatisation à terme  du placement et du reclassement des chômeurs ?

    le marché est porteur, une mâne royale que pourraient se partager  sociétés d'intérim, conseils en stratégie et en placement en tous genres etc.. et le fruit est prêt  à cueillir !

    200904111702_zoom.jpgFin mars, Pôle emploi a lancé un appel d’offres au privé pour assurer le placement de 320 000 chômeurs pendant deux ans à partir du 1er juillet. L’appel se décompose en deux lots : la « prise en charge intensive » de 170 000 chômeurs éloignés de l’emploi et l’accompagnement de 150 000 licenciés économiques dans le cadre des conventions de reclassement personnalisé (CRP)

    la sous- traitance  de plusieurs milliers de dossiers par  des entreprises privées m'interpelle.

    elle devrait inquiêter les salariés du pôle emploi, les syndicats et le public.


    petit résumé de la situation:

    • au niveau de pôle emploi et de ses salariés.

    des retards ont été pris dans la mise en place des sites mixtes  ( agences qui regroupent ex ANPE et ex ASSEDIC),

    dans les négociations collectives pour uniformiser les statuts laissant ainsi des disparités choquantes de traitement entre les agents,

    la nouvelle convention n'étant pas encore signée , les deux statuts cohabitent ainsi que les deux niveaux de rémunération ( les ex-Assédic gagnent en moyenne  près de 40% de plus que les ex ANPE )

    dans la nomination des directeurs d'agence  ...pour ne citer que ces quelques exemples

    sur le terrain les agents qui doivent apprendre un nouveau métier    sont formés trop rapidement  ( voir en fin d'article le nombre de jours de formation) ce qui entraîne des erreurs dans le traitement des dossiers et des flous dans les réponses des agents

    la montée du chômage n'arrange rien  les conseillers pouvant suivre  jusqu'à 200 chômeurs alors qu'initialement un portefeuille de 60 demandeurs d'emploi devait être prévu pour chaque agent.

    dans ces conditions s'occuper du suivi d'un chômeur de manière correcte devient mission impossible

    une fusion  constitue toujours une opération délicate car elle déstabilise toujours le professionnalisme des salariés .

    résultats :des tensions et des incertitudes en interne,  des agents surchargés qui doivent  en même temps se former, apprendre un nouveau métier et traiter un nombre croissant de dossiers.

    bref les résultats habituels d'une fusion mal préparée et mal gérée.

    6a00e54edb35dd8833011570a9dbd7970b-400wi.gif

     

    • au niveau des chômeurs et du public

    les agents  font les frais d'une fusion menée trop rapidement et de la crise qui exacerbe les tensions

    débordés ils doivent faire face à un public mécontent et destabilisé par l'ampleur du chômage

    les offres d'emploi se sont  effrondrées et les chômeurs savent  que retrouver du travail sera  trés  difficile

    alors les tensions montent

    " C’est toujours très dur d’obtenir un interlocuteur au 3949. Et il y a un tel afflux de nouveaux inscrits que les dossiers ne sont pas bien traités. Pôle Emploi demande aux gens de rapporter plusieurs fois des pièces qu’ils ont déjà fournies pour leur dossier, sans explication. Quand le dossier traîne, les conséquences sont graves. Les personnes ne savent pas si elles vont toucher ou pas une allocation, et sans cette réponse elles ne peuvent pas faire de demande de RMI ou d’ASS. »

    Les chômeurs perdent patience » confie Jean-Pierre Antoine, Comité chômeurs rebelles CGT Lorient.

    alors il y a des dérapages qui sont inacceptables et les salariés du pôle emploi  sont en première ligne

    Pour le seul premier trimestre 2009, la direction a communiqué aux syndicats un premier recensement, non exhaustif, des incidents : en trois mois, il y aurait eu sur tout le territoire 1 125 agressions verbales, 41 agressions physiques et 175 dégradations matérielles. « La comparaison est difficile avec les années d’avant la fusion car nous n’avions des chiffres nationaux que côté ANPE, mais il est certain que les incidents augmentent de façon exponentielle », commente Philippe Sabater, du SNU-Pôle emploi (ex-ANPE).

    médias, forums, sites divers et variés  ne cessent de critiquer le fonctionnement du pôle emploi

    ils n'ont pas tort mais le principal responsable est encore une fois le gouvernement qui a précipité par  idéologie politique la fusion et la maintient malgré la crise.

    le public  adhère massivement à ces critiques et s'en prend à tort aux  salariés du pôle emploi  qui prennent de plein fouet cette vague de mécontentement

    mais encore une fois il est nécessaire de souligner que beaucoup d'entre eux font leur métier trés consciencieusement et comme dans toutes professions il y  en a d'autres qui sont moins motivés mais c'est humain  et que celui qui n'a jamais eu dans son entreprise une baisse de" régime" leur jette la première pierre!

     

     

    pour aller plus loin:

    Salariés
    Ex-ANPE : 29 838
    Ex-Assédic : 14 837

    Salaire mensuel
    Ex-ANPE : 2 135 euros sur 12 mois
    Ex-Assédic : 2 582 euros sur 14,5 mois

    Formation au nouveau métier (d'ici à septembre)
    Ex-ANPE : 3 jours (3 semaines auparavant pour un nouveau aux Assédic)
    Ex-Assedic : 7 jours (6 mois auparavant pour un nouveau à l'ANPE)

    Cinq mois après la naissance officielle du nouveau service public de l'emploi, le journal L'Humanité dresse un bilan de la fusion en temps de crise.

    Un  dossier en quatre volets :

    Maltraités des deux côtés du guichet
    Des mesurettes face à la déferlante
    320.000 chômeurs «au casse-pipe»
    Pôle emploi : points de vue

    article paru dans Challenges

    article de libération

    voir "les dessous du social"blog de  Marc landré  journaliste au Figaro ( plusieurs articles sont consacrés au pôle emploi)

  • Laurent wauquiez au pôle emploi: spectacle affligeant d'un donneur de leçon !

    Imprimer

    superman.jpgle "Wauquiez show " ou quand  Zorro et  Superman  arrivent

    il y a plusieurs jours que je souhaitais poster un billet consacré à notre remuant Laurent Wauquiez

    tout comme son "patron" Laurent Wauquiez , le secrétaire d'État à l'Emploi  s'invite  et comme Jules César  " Veni , vidi, vici "

    que s'est -il passé ?

    réveillé trés certainement par le concert des mécontents du  pôle emploi , Laurent Wauquiez  s'est invité ( sans prévenir  semble t-il !) dans une agence . (agence de  banlieue parisienne. précisément celle de Saint-Ouen)

    il voulait "regarder écouter discuter avec les agents"

    il a passé toute une journée (LW a commencé sa journée à 8h45, pour l'ouverture,  jusqu'à la fermeture à 17h30) dans cette agence du pôle emploi et  a travaillé comme un agent ordinaire  à chaque poste .

    voici un extrait du billet de son blog dont je mets le lien ( extrait de son blog)"allez voir cela vaut vraiment le détour

    i79392Stephff.jpg"je commence par l'accueil : les demandeurs d'emploi défilent certains confiants, d'autres visiblement cassés par la vie, parfois ouverts, parfois agressifs.

    Une jeune femme arrive avec 45 min de retard pour le début de son atelier de recherche d'emploi. Un peu désinvolte et visiblement pas très motivée. Le conseiller pole emploi la reprend vivement en lui faisant comprendre qu'a cause d'elle une place a été perdue. Il n'y a pas que des droits, il ne faut pas l’oublier.

    Une femme de 45 ans : elle a besoin de rédiger un cv et a besoin d'aide : je m’installe avec elle, sa fille lui a griffonné un brouillon, elle-même parle mal français , on essaye de se repérer dans le logiciel de rédaction de cv qui ne date pas d’hier… Mais après 5 min on arrive à sortir un bon cv que je lui imprime en plusieurs exemplaires. Première leçon : il faut revoir rapidement tous ces vieux logiciels qui datent de la préhistoire. etc.... "

     

    P1010829.JPG


    je suis trés critique sur ce type d'action  qui tient d'une opération de communication et d'un show dès plus  cynique

    Pourquoi ?

    • par cette action Laurent wauquiez veut calmer le jeu en interne , calmer les tensions  et la grogne des agents . c'est urgent pour éviter une grève au  pôle emploi qui aurait un effet médiatique dévastateur.

    1463762132_0f84d86ad3.jpgpour cela  il  donne dans" le cool , le simple " il se met  au coté des agents  ,  d'égal à égal  , il les complimente

    il faut donner des hochets pour diriger   et le hochet ici c'est la  brosse à reluire :  en effet  Laurent Wauquiez indique sur son blog  "ils ( les agents  de pôle emploi)  font leur maximum et sont dévoués,ces agents se battent, ce n’est pas tous les jours facile, ils font le max "

    ma brave dame " nous avons travaillé à coté du ministre  et ils nous a félicités"  raconteront ces agents   en pleurant de gratitude dans leurs chaumières.

     

    pour cela il indique que les conditions de travail vont être améliorées

    - il  faut  faut "revoir rapidement tous ces vieux logiciels qui datent de la préhistoire".

    - il faut  améliorer le 3949, et de rajouter dans son blog comme un exploit "le numéro qu'on a réussi a rendre non surtaxé !"

    - il faut  "veiller à ne pas adopter de nouvelles usines à gaz concernant les indemnisations car ce sont les agents qui galèrent etc..."

    Monsieur Wauquiez de deux choses l'une:

    soit vous découvrez vraiment   les conditions de travail des agents, les vieux logiciels etc....et cela est grave car  vous devriez dans ce cas  vous poser des questions trés sérieuses sur l'organisation de pôle emploi qui induit  une hiérarchie incapable  de vous donner cette transparence

    soit (  c'est ce que je crois)  vous écrasez volontairement cette hiérarchie qui comme les agents est victime d'une fusion ANPE ASSEDIC décidée à la hâte  par le gouvernement et qui se fait dans la précipitation et la confusion la plus totale

    par vos constatations c' est l'incompétence même du gouvernement que vous dénoncez assortie de la mauvaise foi la plus cynique.

    vous n'hésitez pas  à écraser la hiérarchie du pôle emploi  pour  passer pour le chevalier blanc plus propre que propre qui arrive et va tout solutionner  en une journée !

    j'espère que vous avez assuré vos arrières avec cette hiérarchie que vous utilisez comme un fusible  car dans le privé votre attitude serait lourdes de conséquences  !

    voir les leçons que Laurent Wauquiez  donne au patron  du pôle emploi Christian Charpy en bas de ce billet (pour qu'il avale la pilule Christian Charpy  une belle  prîme serait la bienvenue ! )

    • par cette action Laurent Wauquiez souhaite décrédibiliser  tous ceux qui dénoncent les couacs  et dysfonctionnements du pôle emploi car il lance à la fin de son article :  ."ces agents se battent, ce n’est pas tous les jours facile, ils font le max et pour ceux qui ont la caricature facile, je les invite à faire le même exercice que moi."

    demandeurs d'emploi,  journalistes et tous ceux qui pointent du doigt  les dysfonctionnements  du pôle emploi  ne critiquez plus sans savoir  car Laurent Wauquiez a passé une journée en immersion au pôle emploi  et pas vous . cette expérience fabuleuse lui donne le droit d'affirmer  et vous vous devez rester muets car vous ignorez tout !!!

    Monsieur Wauquiez l'argument est trop facile et indigne de vos fonctions .

     

    • Enfin ce qui est plus grave  c'est l'image  que Laurent Wauquiez donne  des chômeurs : image caricaturale et fausse mais qui malheureusement correspond à l'opinion d'une grande partie du public.

    controle-chomeurs.jpg

    Laurent Wauquiez a rencontré:

    -Une jeune femme qui arrive avec 45 min de retard pour le début de son atelier de recherche d'emploi. "Un peu désinvolte et visiblement pas très motivée."

    -Une femme de 45 ans qui a besoin de rédiger un cv et a besoin d'aide :" je m’installe avec elle, sa fille lui a griffonné un brouillon, elle-même parle mal français"

    -un jeune qui" est arrivé en parlant fort et en doublant tout le monde ; l'agent pôle emploi lui demande d'être plus correct, il est monté en température très vite "je parle comme je veux" jusqu’à agresser l'agent et menacer de fracasser un ordinateur au sol."

    - une femme qui fait des ménages à domicile et qui  veut comprendre pourquoi elle n’a pas eu l'allocation de retour à l'emploi.

    - Un jeune de  23 ans, qui  arrive pour s'inscrire : "on lui demande s’il a déjà travaillé : « bah oui mais bon c’était pas trop déclaré, des petits boulots par-ci par-là, maintenant faut que je me pose !"

    - Un autre, 40 ans : intérimaire dans l'électricité,

    - Un Italien de 27 ans "qui la prend plutôt cool : il veut devenir chanteur de jazz et intermittent ; entre-temps il a le RMI. Quand on lui demande s’il a des formations en musique, la réponse est plutôt évasive.  Le conseiller le reprend en main gentiment mais fermement et lui rappelle au passage que c'est pas caisse ouverte mais qu'il faut vraiment chercher un job."

    -  enfin quelqu’un qui galère vraiment mais a envie de s'en sortir. "Il bossait dans le nettoyage, souhaite se reconvertir dans les agents de sécurité. Problème : il faut une formation."

    sur 8 chômeurs  Laurent Wauquiez a donc rencontré :

    - un agressif voir violent

    - un jeune qui travaillait au noir

    - 2 pas motivés  pour trouver un job et qui se la coulent douce au chômage

    - 3 chômeurs  un peu perdus dont un qui ne parle pas le Français ou mal

    - et enfin le dernier le vaillant qui veut s'en sortir.... bref sur 8 demandeurs d'emploi 4 qui ont des comportements  critiquables

     

    belle image des chômeurs Monsieur Wauqiez  j'espère que tous ceux qui liront votre blog apprécieront !

     


    les leçons de Laurent Wauquiez à Christian Charpy, le patron de Pôle emploi voir article  clic ici

    1- "Nous devons organiser des séances d'écoute dans chaque agence et prendre le temps d'écouter ce que les conseillers ont à dire"
    2- Il faut moderniser le matériel informatique. "Les interfaces graphiques ne sont pas agréables et beaucoup de machines sont dépassées".
    3- "Nous devons également améliorer la descente d'informations car beaucoup de décisions que nous prenons ne sont pas bien comprises et expliquées aux conseillers"
    4- 95% des conseillers de l'agence ont déjà été formés à la fonction de référent unique. Mais cette tache, ils ne pourront la mettre en application que lorsque l'agence deviendra un site mixte, en septembre. "Il faut que les conseillers puissent appliquer tout de suite les formations qu'ils ont reçues"
    5- il faut "donner aux conseillers un outil de pilotage sur les métiers qui embauchent" pour qu'ils puissent mieux accompagner les chômeurs.

    6- il faut leur fournir des outils simples de financement de formation. "J'ai assisté à un entretien où il y avait une adéquation entre le projet du demandeur d'emploi et la formation disponible mais pas de financement. Une vraie galère et une perte de temps inutile"
    7- il faut que  les renforts en effectif arrivent le plus vite possible et surtout qu'on leur donne les moyens de fonctionner.

    10037-monkey-welcome.jpg



     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu