Avertir le modérateur

chomeur volontaire

  • A chacun son métier !

    Imprimer

    The Web Consulting, agence de création graphique, a mis sur  son site une rubrique «Actualités» qui propose un «glossaire».

    dans ce glossaire on trouve une définition  du «Chômage volontaire et involontaire».


    CHOMEUR FAINEANT.JPGje reproduis la définition mise en ligne sur ce site

    Le chômeur volontaire refuse de travailler au salaire courant, les indemnités de chômage étant suffisamment importantes pour préférer l'inactivité. Dans ce sens, il s’agit donc plutôt d’inactifs et non pas de vrais chômeurs. Pour certains économistes néoclassiques, il y a toujours une part volontaire dans tout chômage au sens où celui-ci vient également du refus des conditions de travail attachées à certains emplois. Inversement, le chômage involontaire désigne une situation dans laquelle l’individu accepterait de travailler au salaire existant, mais ne trouve pas d’emploi. Pour les néoclassiques, une réduction du salaire conduirait alors à une réduction du chômage involontaire. Pour l’économiste keynésien, cette solution n’est valable qu’en équilibre partiel (sur le marché du travail). Dès lors que cette situation n'a plus cours, la baisse du salaire peut affecter la demande globale et conduire les entreprises à licencier.

    source : Documentation Française.org (Glossaire Economique)


    web consulting ferait mieux de se concentrer sur  les axes stratégiques de son activité que de ressortir des placards poussiéreux des définitions hasardeuses du chômeur.
    En effet la théorie du chômeur volontaire si elle n'est pas nouvelle  est sérieusement contreversée

    Cette théorie tente de montrer les incidences de l'intervention de l'état et veut faire admettre l' existence du chômage volontaire

    Hayek: le salaire minimum créé du chômage car un producteur refusera d'embaucher à un salaire supérieur à la productivité marginale du travail.

    Friedman: l'allocation chômage favorise le chômage.

    Théorie du «Job Search» : l'individu au chômage se fixe un salaire de réservation (= salaire minimum au-dessous duquel l'individu refusera tout emploi). Plus le salaire de réservation est élevé, plus la période de chômage risque de durer.

    je vous recommande deux articles trés intéressants

    le Monde diplomatique cliquez ici

    l'illusion du chômage volontaire  cliquez ici

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu