Avertir le modérateur

censure

  • Darcos se fait tirer les oreilles...

    Imprimer

    La liste rouge des entreprises  crée des remous  et Darcos se fait tirer les oreilles par l'Elysée et Matignon !

    En effet , selon l'AFP, plusieurs  sociétés auraient préparé des actions en justice pour le préjudice subi de se retrouver en liste rouge. Un nouveau classement serait publié sous un mois selon le gouvernement. A suivre.

    En 24 heures, plus d'1,2 million de pages ont été vues avant que, sur intervention du patronat, le ministère du Travail ait retiré du site, vendredi, les listes orange et rouge.


    Selon le Figaro «L'Élysée et Matignon  avaient demandé à Xavier Darcos  de ne pas publier  la liste rouge », rapporte un membre du gouvernement qui avoue ne pas savoir «à quoi Darcos joue en ce moment».

    «Notre culture n'est pas de dénoncer les mauvais élèves, mais de mettre en avant les entreprises vertueuses, abonde-t-on en haut lieu. L'État n'a pas à être juge et partie.» Une autre source enfonce le clou : «Imaginez qu'une entreprise attaque l'État en justice parce qu'elle a été placée dans la mauvaise catégorie, elle est sûre de gagner.»
    Certaines ont d'ailleurs affirmé vendredi qu'elles réfléchissaient à le faire... De nombreuses entreprises se sont en effet plaintes d'avoir été pointées du doigt par erreur.

    Résultat, le ministère a été contraint de faire machine arrière, retirant vendredi de son site les listes «rouge» et «orange» des sociétés n'ayant pas entamé ou conclu de négociations contre le stress. «En tout cas, une dynamique est engagée sur la question, c'était bien le but», plaide-t-on Rue de Grenelle. Ironie du sort, même des cas d'entreprises figurant sur la liste «verte» ont été contestés, telle Hewlett- Packard que le syndicat CFE-CGC juge «comme le melon, vert à l'extérieur mais rouge à l'intérieur».

    source le Figaro

    Realisation_du_25-02-10.jpg

  • La liste censurée !

    Imprimer

    Une liste rouge qui est partie en fumée......

    Après la survenance de plusieurs cas de suicide de salariés sur leur lieu de travail ou en rapport avec des difficultés rencontrées au travail, un plan de prévention des risques psychosociaux dans les entreprises a été élaboré en urgence  en octobre 2009 par le ministère du travail. 

    Parmi les mesures d'urgence prévues dans le plan  lancé par Xavier Darcos, le ministre du Travail,  figurait l'ouverture de négociations sur le stress dans toutes les entreprises de plus de 1.000 salariés°.

    Le 18 février 2010 le ministère a mis en ligne sur le site consacré à "la santé et la sécurité au travail" Travailler-mieux.gouv.fr, les listes des entreprises classées en fonction de leurs efforts dans la prise en charge du stress.

    Cette publication prend la forme d’une inscription des entreprises en trois catégories (vert, orange et rouge) qui indiquent le degré d’avancement de celles-ci dans la mise en œuvre d’une politique de prévention du stress professionnel .

    La liste verte  qui comprend  les entreprises  qui ont déclaré   avoir signé un accord de fond ou de méthode ainsi que celles qui ont engagé un plan d’action concerté impliquant les organisations syndicales et / ou les représentants du personnel.

    la liste orange qui comprend celles qui ont déclaré  avoir engagé une ou plusieurs réunions de négociation d’un accord de fond ou de méthode sans qu’il y ait eu signature ou avoir engagé des discussions avec les représentants du personnel sur un projet de diagnostic partagé et/ou un plan d’action.

    Et enfin la liste rouge celle des vilains  petits canards ? des mauvais élèves   soit  640 entreprises qui n’ont pas répondu ou répondu  négativement au questionnaire du ministère ou  apporté aucun élément permettant de constater un engagement de négociation ou d’action sur le stress.

    Une stratégie du "name and shame" ("nommer et faire honte"), explique Xavier Darcos dans Paris Match, qui "a des conséquences sur leur image".

    Pour Jean-Claude Delgènes, DG de Technologia, qui a mis au point le questionnaire destiné aux entreprises, la couleur rouge est très dissuasive. Les tribunaux seront sans pitié pour les entreprises traînées au pénal, les partenaires sociaux ne laisseront rien passer et les candidats à l'embauche exigeront des garanties.

    Le 18 février  toutes les entreprises étaient visibles.

    magicien.jpgLe 19 février  coup de baguette magique et hop les noms des entreprises sur les listes rouge et orange ont disparu...


    Selon le Journal le Monde  " le ministère du travail a indiqué avoir retiré, vendredi 19 février au matin, de son site Internet les listes des entreprises mauvaises ou moyennes élèves en matière de prévention du stress au travail, après avoir été contacté par des entreprises dans le rouge"

    "A l'issue de la première classification, de nombreuses entreprises classées en rouge ou en orange ont fait part au ministère du travail de leurs intentions d'engager ou de poursuivre des démarches en matière de lutte contre le stress", a écrit le ministère dans un message sur le site Internet."

    "Nous nous employons à préparer une nouvelle photographie de la situation des entreprises", a-t-il précisé. "Nous avons besoin de mettre à jour les listes, il faut le temps de traiter les nouveaux dossiers", a déclaré un porte-parole du ministère.

    Certains sites Internet avaient reproduit les trois listes de couleur dans leurs pages.

    ITR News.com publie ainsi les 640 entreprises montrées du doigt pour n'avoir entrepris aucune démarche ou n'avoir pas répondu au questionnaire soumis par le ministère. Certains blogs ont aussi copié les listes avant leur disparition, comme Carla Noirci, qui se définit comme "un pirate" sur Internet, ou Et voilà le travail d'Elsa Fayner, journaliste indépendante spécialisée dans les questions sociales.

    En relai de ces blogs je publie également cette liste fantôme.

     

    Lire la suite

  • "Our Body "est interdit

    Imprimer

    l'exposition "our body" interdite

    confirmation ce jeudi 30 avril 2009 par la cour d'appel de Paris  de l'interdiction de l'exposition  "Our Body, à corps ouvert", qui présente à Paris des cadavres humains.

    • manque de décence de l'exposition selon les juges de première instance
    • la société n'apporte aucune preuve "de l'origine licite et non frauduleuse des corps litigieux et de l'existence de consentements autorisés", indiquent les juges de la  cour d'appel.

    je ne ferai aucune commentaire sur cette interdiction qui me choque profondément si ce n'est que nous sommes dans une société de toutes les contradictions .

    fermons tous les musées où sont exposés momies ,têtes réduites , vestiges de corps humains   car a -ton vérifié leur origine licite et l'existence de"consentement autorisé"

    arrétons de publier  sur les journaux des photos de cadavres lors d'attentats ou de guerre

    la liste serait longue ....


    voir article de Pierre assouline sur l'exposition controverses ( clic ici)

    lien sur l'exposition  controverses ( clic ici)


    je vous mets à nouveau la vidéo de l'exposition

  • Eric Naulleau et la censure Stéphane Guillon et DSK

    Imprimer

    vous connaissez Eric Naulleau et Stéphane Guillon

    écoutez l' interview du premier :ce qu'il dit sur la censure est à mon avis fort juste

    en résumé:

    • la censure s'exerce surtout   dans le cadre du domaine de la culture
    • d'une manière générale c'est l'auto censure qui est plus inquiétant : la neutralité ,la prudence dans les  commentaires et les analyses  pour lui c'est un "baquet d'eau tiède "qui  est déversé chaque jour  aux lecteurs ou auditeurs
    • ce phénomène ne  vient pas forcément du chef de l'état  qui ne déroge pas aux autres chefs d'état mais plûtot du fait qu'il ya  confusion entre intérets politiques et économiques
    • Eric Naulleau parle "d'affadissement "dans l'humour il soutient  Stéphane Guillon qui joue , selon lui, son véritable rôle d'humoriste à savoir mettre le doigt où ça fait mal et tester les limites

    Stéphane Guillon et DSK : personnellement je retrouve l'esprit "chansonnier "

    au goût de notre société actuelle et j'applaudis des deux mains

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu