Avertir le modérateur

arno klarfeld

  • De la soupe "sarkosienne " réchauffée

    Imprimer

     

    Quand  Eric Besson fait ouvrir le débat  sur l'identité nationale  par  Arno Klarsfeld, , il nous ressert la soupe "sarkosienne "réchauffée de 2006.1Realisation_du_02-11-09.jpg

    le "grand "débat sur l'identité nationale est maintenant ouvert  à l'ensemble de nos concitoyens par l'intermédiaire d'un site Internet,

    clic ici pour accéder au site

    "Dans un premier temps, le site diffusera des questions et propositions soumises au débat, un appel à contribution, une sélection de contributions reçues, des prises de position de personnalités, une sélection de textes de références, ainsi que le calendrier et le compte rendu des réunions locales.

    Dans un second temps, dans un délai de deux semaines, un forum interactif et un questionnaire à choix multiples seront mis en ligne afin d'animer le débat auprès des internautes"

    La synthèse du débat sera présentée par le ministre à l'occasion d'un colloque organisé le 4 février 2010.

    je vous invite:

    • A visionner la vidéo d'accueil du ministre et surtout celle du micro trottoir qui rassemble les interventions de personnes  triées sur le volet et qui ne sont nullement représentatives de l'ensemble de la France (   les zones rurales  et les banlieues sont muettes...)
    • A lire la première contribution qui est celle d'Arno Klarsfeld avocat engagé et  conseiller au sein du cabinet du premier ministre François Fillon

    En 2006, Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur, nommait Arno Klarsfeld « médiateur national » concernant les expulsions d'enfants.

    Cette nomination a été  critiquée à gauche notamment par Daniel Schneidermann dans un article dans Libération (lire l'article clic ici ).

    Extrait "Charger le fils de Serge et Beate Klarsfeld, du gardien de la mémoire de la déportation des Juifs de France et de la traqueuse de nazis, d'une mission concernant des expulsions d'enfants, aujourd'hui, comme l'a fait Nicolas Sarkozy, c'est solliciter une caution, convoquer des souvenirs, jouer avec des références. »

    C'est donc à cette quincaillerie ambulante de références explosives, que Sarkozy, tout à son souci schizophrène de donner des gages à l'électorat lepéniste sans se laisser coller l'étiquette de l'inhumain chasseur d'enfants, vient de confier une incertaine mission de «médiateur».

    Pour ne pas s'être opposé à certaines explusions ou en avoir approuvé en vertu des conditions de régularisations retenues, Arno Klarsfeld fut également pris à partie par l'Association pour la Démocratie à Nice et dans les Alpes Maritimes et par Réseau éducation sans frontières (RESF)

    • A lire  les premières propositions d'Eric Besson dont voici un extrait:

    Notre Nation s’est constituée au fil des siècles par l’accueil et l’intégration de personnes d’origine étrangère. Ce grand débat doit permettre de valoriser l’apport de l’immigration à l’identité nationale, et de proposer des actions permettant de mieux faire partager les valeurs de l’identité nationale à chaque étape du parcours d’intégration.

    Comment mieux faire partager les valeurs de l’identité nationale auprès des ressortissants étrangers qui entrent et séjournent sur le territoire national ?

    • Mettre en place un contrat d’intégration républicaine pour les étrangers entrant et séjournant sur notre territoire, passant par une élévation du niveau de pratique de la langue française et de connaissance des valeurs de la République, pouvant consister en un renforcement du Contrat d’Accueil et d’Intégration existant.
    • Mettre en œuvre, sur la base du volontariat, un parrainage républicain, permettant aux ressortissants étrangers d’être accompagnés dans leur parcours d’intégration,
    • Ouvrir aux parents les écoles dans lesquelles sont scolarisés les enfants afin de les familiariser aux valeurs de la République, sur le modèle du dispositif expérimenté cette année dans 31 départements.



    Comment mieux faire partager les valeurs de l’identité nationale auprès des ressortissants étrangers qui accèdent ensuite à notre communauté nationale ?

    • Mettre en place un contrat avec la Nation, passant par un entretien d’assimilation permettant de s’assurer d’un meilleur niveau de pratique de la langue française et de connaissance des valeurs de la République,
    • Mettre en œuvre une cérémonie plus solennelle lors de toute accession à la nationalité française, par naturalisation, par déclaration, ou par accès automatique à la majorité, et la création d’une nouvelle voie d’accès à la nationalité française pour les personnes qui ont accompli des efforts exceptionnels d’intégration.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu