Avertir le modérateur

travail - Page 5

  • Un premier Mai qui sera bien triste

    Imprimer

    188056_197155990322867_1021740_n.jpg
    Selon un  COMMUNIQUE COMMUN CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA, le 1er mai 2011 sera  une  journée de solidarité internationale et de progrés social.

    Je regrette que les syndicats  ne fassent pas de ce  1er mai  une  grande journée de dénonciation de  la montée de la paupérisation et de  l'exclusion en France.

    Je regrette  qu'ils  ne soient pas plus actifs pour mettre fin aux "chasses aux sorcières "organisées par le gouvernement  comme la chasse aux fraudeurs présumés que sont  les chômeurs, les allocataires du Rsa .....

    Il y a des situations d'urgence  qui n'attendent plus ..... (illustration du site génération précaire)

    S'il y a  de la souffrance au travail  ( cheval de  bataille dans les mois qui viennent de  la CGT ), il  existe également  un grand  sentiment d'abandon  et de mal vivre    chez les chômeurs, les allocataires  du Rsa et des minima sociaux , les handicapés et d'une manière générale  les personnes  " pauvres ".

    Le gouvernement veut faire des économies et lance une véritable chasse à la fraude .

    Cette chasse à la fraude a  pour corollaire   une politique absurde du chiffre  dans le nombre des contrôles , des redressements et le montant des économies à réaliser...

    Les ordres qui sont donnés  par  les plus hautes instances de l'état   créent  parmi  le personnel des CAF, de  Pôle emploi et autres administrations  ainsi que parmi le public ,   une suspiçion généralisée des personnes  qui perçoivent des revenus de remplacement.

    Certains  agents trop zélés  deviennent ainsi de faux justiciers qui n'hésitent pas ,pour satisfaire leur hiérarchie , à radier abusivement   les chômeurs , des listes de pôle emploi,  à faire des contrôles  chez les particuliers qui relèvent de l'inquisition.

    D'autres   n'arrivent plus à faire correctement leur travail  et multiplient  erreurs et  oublis dans le calcul des prestations.

    Sans compter  la barrière aseptisée de  l'indifférence  que constituent les  automates  des plates formes téléphoniques  ,  qui  vous font interminablement  pianoter  sur les touches du téléphone , avant de vous transmettre , lorsque vous avez de la chance ,  le bon service ....

    Surfer sur les forum et vous vous apercevrez de l'ampleur des dégâts causés par une politique indigne , qui ne vise que les plus pauvres et   oublie  les plus nantis : l'affaire  Bettencourt  étant le fleuron le plus visible  de cette injustice !.

    Mais les accidentés de la vie  sont seuls, fragiles, isolés, non syndiqués...... ils ne font pas de bruit  et n'ont aucun moyen d'action si ce n'est que de subir et de baisser la tête.

    Des suicides il y en a  très certainement plus qu'à France télécom, Renault ou Pôle emploi  mais  ils sont muets ....


    Joli mois de mai par ChristinAJADE

     


    voici le communiqué  COMMUN CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA

    Le 1er mai 2011 sera  une  journée de solidarité internationale et de progrés social.

    Les organisations CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA expriment leur soutien aux peuples des pays arabes qui se soulèvent pour la dignité et la liberté. Partout dans le monde, cette onde de choc salutaire bouscule les dictatures et porte un message d’espoir de liberté, de démocratie et de progrès social.

    Elles font aussi du 1er mai une journée
    de solidarité européenne en dénonçant les politiques d’austérité imposées par les Etats membres de l’Union et les Institutions européennes pour « assainir » les dépenses publiques. Les salarié(e)s ne doivent pas payer le coût d’une crise dont ils ne sont pas responsables.

    En France, le 1er mai 2011 se déroule dans un contexte de crise économique et sociale qui creuse les inégalités et mine la cohésion sociale, un contexte de tension sociale toujours forte liée aux préoccupations des salariés en matière d’emploi, de salaires et de conditions de travail qui se sont exprimées fortement dans les mobilisations de 2009 et 2010 face à la crise et à la réforme des retraites.

    Partout participons aux manifestations unitaires pour :

    • Donner la priorité à l’emploi par des politiques économiques et sociales prenant appui sur une réelle politique industrielle qui réponde aux impératifs écologiques et des services publics de qualité, favorisant la réduction des inégalités. Prioriser des mesures en faveur des jeunes. Mettre fin au non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

    • Améliorer les salaires, les pensions et le pouvoir d’achat, permettre à chacun de vivre dans la dignité en garantissant le droit pour toutes et tous à une protection sociale solidaire et de haut niveau tout au long de la vie ; Faire reculer les inégalités entre les femmes et les hommes

    • Améliorer les conditions de travail et faire reconnaître la pénibilité ;

    • Lutter pour l’égalité des droits et contre toutes les discriminations, notamment concernant tous les travailleurs migrants.

    L’exigence d’une vie meilleure faite de justice sociale, du respect des droits fondamentaux, d’un travail décent, reconnu et valorisé doit se faire entendre.

    Mobilisons-nous pour le « vivre ensemble », la solidarité entre les salariés et l’égalité des droits, le choix de la paix, le choix du social. C’est de cette façon que reculeront l’exclusion, le racisme, le rejet de l’autre.

    Nos organisations appellent tous les salariés, les chômeurs et les retraités à participer aux manifestations unitaires organisées dans toute la France.

  • Un bonnet d'âne Pour le député UMP Pierre Lang

    Imprimer

    Si Monsieur Lang n'existait pas il faudrait l' inventer  car il manquerait   au club  de  "comiques troupiers"  que constituent certains  membres de la  majorité parlementaire !

    En effet la proposition de loi que  ce député UMP de la Moselle vient de déposer sur le bureau de l'assemblée nationale mérite notre admiration et la reconnaissance  des chômeurs.D2PUT2 lANG.jpg

    Que propose ce texte   pour sauver ces âmes perdues ?

    Accomplir   obligatoirement vingt heures par semaine de tâches d’intérêt général agréées par l’autorité administrative, au service de collectivités locales ou d’autres organismes publics.

    Ce traitement de faveur est réservé aux bénéficiaires d’un revenu de remplacement depuis plus de six mois.

    Les bénéficiaires du Rsa sont également concernés  .

    En cas de refus  le texte prévoit la suppression  des allocations.

    Texte du projet

    Monsieur Lang  s'inspire des travaux d’intérêt général proposés en Angleterre, par le gouvernement de centre-droit de David Cameron.

    Il pense  que  "Cette piste peut aussi s’avérer intéressante en France, où le chômage de longue durée est un phénomène persistant."

    Nous pouvons lire dans l'exposé des motifs de la proposition de loi :

    "Ces personnes au chômage depuis plus de six mois ou bénéficiaires du revenu de solidarité active pourraient ainsi apporter une contribution au service de la société, en contrepartie des allocations ou des aides perçues, afin d’aider à des tâches d’intérêt général : débroussaillage, entretien des forêts, chemins ou espaces publics…

    Le but de cette mesure est d’éviter toute exclusion prolongée du monde du travail, qui conduit à la perte des repères, des habitudes et du contact professionnel avec autrui. Aider les personnes privées d’emploi à retrouver le chemin du monde du travail, tout en rendant service à la collectivité, tel est l’enjeu de la présente proposition de loi."

    Louons Monsieur LANG  car cette proposition de loi fait oeuvre de charité puisqu'elle  va permettre  aux chômeurs  qui par  oisiveté  se "désociabilisent" de revenir dans le giron rassurant du monde  travail.

     

    Cette proposition  est à mon sens indigne et absurde

    • indigne  car elle stigmatise encore une fois les personnes sans emploi  par une insinuation à peine voilée  que le chômeurs   sont des fainéants qui abusent du système , des parasites  qui doivent effectuer  des travaux  présentant un intérêt pour la collectivité !
    • indigne  car elle vise uniquement  les personnes  qui perçoivent  un revenu de remplacement  depuis 6 mois  laissant à penser  que les allocations qu'elles perçoivent  sont une charité de la république : charité qui a ses limites et qu'il faut rembourser par un travail obligatoire !
    • indigne car elle utilise le terme  «travaux d'intérêt général»  qui est un terme  employé pour définir  une peine prononcée à titre de peine principale ou en complément d’une peine d’emprisonnement avec sursis créant ainsi un curieux amalgame entre chômeurs et délinquants !
    • Absurde  car elle méconnait gravement  le problème du chômage  qui n'est pas le fait de la paresse des citoyens mais  des délocalisations massives, de la concurrence internationale, de la spéculation effreinée,  de l'échec des mesures  qui sont cautères sur jambe de bois prises par les uns et les autres depuis des années, et maintenant des suppressions  d'emploi dans le secteur public pour réduire les déficits !
    • Absurde  car l'emploi à tout prix  n'est pas le garant de la dignité et de l'intégration  lorsque des millions de personnes     naviguent de petits boulots en petits boulots,  de missions d'intérim  en contrats aidés  ,  alternent  périodes d'emploi et de chômage et viennent ainsi  augmenter le nombre de ceux qu'on appelle pudiquement " les travailleurs pauvres ".

     

    Selon Médiapart "Pierre Lang dit avoir envoyé son texte à ses collègues de l'UMP. Il pense que plusieurs d'entre eux, dont son voisin UMP de Sarreguemines, Céleste Lett, pourraient cosigner sa proposition de loi. «Même Laurent Wauquiez ancien secrétaire d'Etat à l'emploi, aujourd'hui chargé des affaires européennes, s'est montré intéressé», assure le député."

    Toujours selon Médiapart le service de presse du ministre du travail Xavier Bertrand," explique, avec les circonlocutions d'usage, que la mesure n'a pas les faveurs du gouvernement : «Mieux qu'un dispositif de travaux d'intérêt général, les contrats aidés permettent d'exercer une activité salariée et ainsi de préparer un retour vers l'emploi de droit commun"bonnetdane.jpg

     

  • Les avatars de la rupture conventionnelle

    Imprimer

    Assurance "perte d'emploi " et rupture conventionnelle : Rien ne va plus  !

    point_interrogation-a2f46.jpgLorsque  vous empruntez  l'organisme  prêteur peut vous  proposer de souscrire une assurance "perte d'emploi".

    Certaines compagnies   offrent  des contrats  "Garantie Pouvoir d'Achat "qui  participent  au maintien de votre pouvoir d'achat en vous versant mensuellement une rente forfaitaire  en cas de perte d'emploi ou d'incapacité temporaire totale de travail.

    Ces assurances  prennent ainsi en  charge  un pourcentage ou la totalité des mensualités  de votre prêt en cas de perte d'emploi  sous conditions.

    Ces conditions diffèrent d'une assurance à une autre mais en général :

    Pour en bénéficier il faut  être sous contrat de travail à durée indéterminée lors de la souscription ( certaines assurances   exigent  une ancienneté minimale) et ensuite  être privé involontairement d'emploi ce qui exclut bien évidemment la démission.

    La garantie perte d'emploi n'intervient  qu'après une période de carence qui dure en moyenne six mois à compter de la souscription de la garantie, pendant laquelle l'emprunteur n'est pas couvert.

    La garantie perte d'emploi comporte également un délai de franchise qui dure en moyenne trois mois.

    La garantie  est par ailleurs limitée dans le temps : au plus pendant vingt-quatre mois généralement, et ce quelle que soit la durée du crédit.

    En Cas de rupture conventionnelle pouvez vous bénéficier de  cette garantie ?

    La loi du 25 juin 2008 relative à la modernisation du marché du travail  entrée en vigueur le 27 juin 2008 a  créé un nouveau mode de rupture du contrat de travail à durée indéterminée  " la rupture conventionnelle "

    Cette modalité de rupture spécifique  n'est ni une démission ni un licenciement.

    Les cas ouvrant droit au bénéfice de l’assurance perte d’emploi sont en général   précisément définis par les contrats qui excluent la plupart du temps la démission  ou la rupture négociée .

    photo-La-Guerre-des-boutons-1961.jpgS'appuyant sur le fait que la rupture conventionnelle  n'est pas  une rupture involontaire de son emploi la quasi totalité des assurances  refusent de garantir  les  salariés   qui  se retrouvent au chômage  après avoir   signé une rupture conventionnelle ( homologuée dans les formes)

    Il suffit de regarder les forums sur le sujet pour voir que le problème n'est pas marginal mais touche beaucoup  d'assurés !

    Le ministre chargé du travail ( réponse ministérielle du 9.11.2010 ) et le médiateur de la fédération française des assurances ont récemment apporté des éclaircissements sur ce point.

    Pour le ministre l'assurance perte d'emploi ne s'applique pas en cas de rupture conventionnelle homologuée  lorsque le contrat a été conclu avant le 27 juin 2008 sans renégociation intervenue depuis cette date.

    Pour le médiateur  si la clause ne vise que la rupture du contrat à durée indéterminée du client, sans préciser selon quelle procédure, il semblerait que ce dernier puisse exiger de la compagnie d’assurance la prise en charge de ses échéances de prêt.

    Pour les contrats conclus  après cette date  plusieurs  compagnies d'assurances ont expressément ajouté la rupture conventionnelle du contrat de travail au titre des exclusions de garantie .

    Attention  si vous avez souscrit un  prêt avant le  27.06.2008 avec une garantie perte d'emploi relisez attentivement  les termes de votre garantie  et n'hésitez pas  à consulter un avocat en cas de refus de votre compagnie de vous garantir  car l’application d'une telle clause  reste soumise à l’appréciation souveraine des juges dans la mesure où la rupture conventionnelle est un mode de rupture qui n’existait pas au moment où le contrat d’assurance complémentaire crédit a été souscrit.

    Si vous souscrivez un prêt  avec une garantie  perte d'emploi ou maintien du pouvoir d'achat demandez par écrit avant de souscrire si la rupture conventionnelle est incluse dans les garanties.

    J'ai personnellement posé la question à plusieurs compagnies d'assurance  qui n'ont pas été en mesure de me donner par téléphone des indications claires !!!!


  • Le toit Citoyen et des livres

    Imprimer

     

    9782081241015.jpgDe plus en plus   de livres  rédigés par  des sociologues, psychologues, médecins du travail, des salariés, des journalistes, des personnalités politiques, etc...  ont pour sujet le monde du travail.

    Ces écrits sont autant de prismes au travers desquels les acteurs du monde du travail et leurs représentants peuvent enrichir leurs visions et leurs fonctions. 

    C’est pourquoi le Toit Citoyen a décidé de créer un prix annuel pour récompenser le Meilleur Ouvrage sur le Monde du Travail.


    Les membres du Jury d’experts présidé par M. Jean Auroux et composé de professionnels, viennent  de choisir le lauréat du Prix du Meilleur Ouvrage sur le monde du travail parmi une sélection de 5 ouvrages parus en 2010. 

    Le Prix du Meilleur Ouvrage sur le monde du travail écrit par un expert est décerné à : 
    Yves Clot, auteur du livre « Le Travail à Coeur : pour en finir avec les risques psychosociaux » paru aux Editions La Découverte.


    De son côté, le jury composé de représentants des salariés a finalisé son vote le 27 janvier dernier, sur une sélection d’ouvrages écrits par des salariés et parus en 2010.

    Le Prix du Meilleur Ouvrage sur le monde du travail écrit par un salarié est décerné à :
    Vincent Talaouit et Bernard Nicolas, auteurs de « Ils ont failli me tuer », paru chez Flammarion.
    Le Prix du Meilleur Ouvrage sur le monde du travail est le premier prix littéraire à aborder le monde du travail sous un angle prospectif en 41rowXZ53bL._SS500_.jpgremettant un Prix à un professionnel pour son regard spécifique sur les mutations à l’oeuvre et un Prix à un salarié pour la véracité et l’impact de son témoignage.




    Pour en savoir plus sur le Toit citoyen

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu