Avertir le modérateur

sdf - Page 2

  • Les morts de la rue

    Imprimer

    No comment

  • Hommage à ces anonymes que nous laissons mourir

    Imprimer

    sdf.jpg253 décès en 6 mois parmi les SDF !

    vous trouverez en lien ici la liste de ces femmes et de ces hommes.

    Regardez les âges ,  c'est un crève coeur !

    Un hommage aux Morts de la Rue  le 14 juin 2011, Place de la Réunion, Paris 20e. <>Voici le texte de l'invitation  que vous pouvez retrouver sur le site

    • Une installation symbolique sera installée, ouverte au public à partir de 14 heures : Un livre au nom de chacun des défunts, car derrière chaque nom, il y a un livre possible, une histoire possible qu’il resterait à écrire… « En Afrique, un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. » (Citations de Amadou Hampâté Bâ). Ici, un SDF qui meurt, c’est une vie qui disparait… une expérience, une mémoire, et pas seulement une brève ou un chiffre.
    • La lecture des noms aura lieu à 19 heures
    • Un temps convivial prolongera cet hommage.

     

    Nous pouvons lire sur  ce site un article  qui m'a particulièrement émue ' laissons les mourir " dont voici un extrait :

    "La pauvreté augmente dans notre pays et dans le même temps l’État réduit les moyens pour héberger et accompagner les plus précaires Actuellement, la plupart des associations sont obligées de contracter des prêts bancaires car les services de l’État n’ont pas versé les subventions qui permettent le fonctionnement de l’accueil et de l’accompagnement des personnes les plus en difficultés, malgré des engagements pris par le Premier Ministre et autres membres du gouvernement.

    Le 14 juin2011, comme tous les 6 mois, le Collectif les Morts de la Rue rendra un hommage à toutes ces personnes décédées, 253 décès recensés au cours de 6 derniers mois !

    Mesdames et Messieurs les Élus de la Nation, viendrez-vous rendre un hommage à vos concitoyens, ceux que vous croisiez dans votre ville ou au cours de vos réunions, ceux dont vous entendez parler l’hiver et qui n’existent plus dès l’arrivée du printemps ?

    La protection des plus fragiles n’est elle pas la vraie noblesse de votre Fonction ?

    Oserons-nous combattre ce fléau qu’est la misère et les innombrables conséquences qu’elle produit.

    Qui aura l’audace de proclamer la lutte contre l’exclusion comme une priorité nationale ?

    Collectif Les Morts de la Rue. 31 mai 2011"

     

    voici mon hommage personnel

     

     

  • SDF EN SOLDE

    Imprimer

    sdf-misere-001.jpgNeige et froid sur  une grande partie de la France  et  comme chaque année  les SDF  redeviennent à la mode  !

    Pouvoirs publics et médias s'agitent.

    Les premiers déploient des mesures d'urgence comme la mairie de Paris qui  a  annoncé l’ouverture de 3 gymnases  pour accueillir les SDF, en complément des centres d’hébergement privés .

    Les seconds,  la larme au bout  de la plume ,  font un article à chaque mort dans la rue !

    Ne soyons pas dupes  point de compassion ou d'empathie mais simple opportunisme  car  pour les uns   c'est l'occasion de se positionner en grand dénonciateur de la misère qui sévit en France  et pour les autres   c'est l'occasion de  faire de gros titres  et de vendre encore plus ..

    Bref les SDF sont en solde comme chaque année......

    Associer  mort des SDF et froid est un mensonge  éhonté en effet :

    Le  collectif "Les morts de la rue" recense chaque année  les personnes décédées dans la rue.  Depuis le 1er janvier 2010, 316 personnes sans domicile sont décédées en France.

    • Selon l'association  la mortalité  n'est pas liée au froid mais " à la rudesse des conditions de vie dans la rue."

      Selon  Cecile Rocca qui  est salariée du collectif  , les décès liés au froid ne représentent qu’une minuscule minorité parmi les morts de la rue.

      La vie dans la rue est dangereuse, difficile, et met la santé de personnes concernées à rude épreuve. Les morts violentes sont fréquentes, simplement parce que les SDF n’ont pas de porte à fermer pour se protéger contre les agressions. Sinon, il s’agit de morts soudaines, dues par exemple à des crises cardiaques ou des ruptures d’anévrisme. L’espérance de vie dans la rue est de 50 ans (contre 80 pour le reste de la population). Evidemment, il faut protéger les sans-abri du froid. Mais il ne faut pas les oublier le reste de l’année, quand les foyers d’urgence ferment leurs portes. Le vrai problème est le manque de moyens et de volonté politique pour mettre en œuvre des solutions de réinsertion à long terme."
    • Dans 80% des cas, les sans-abri connaissent une mort violente. Il y a les agressions, les vols… Cécile Rocca évoque également les maladies chroniques et le stress :
      « Quand on vit dehors, on a peur tout le temps, quelle que soit la saison. On ne dort pas et il y a beaucoup de conséquences aux addictions aux anxiolytiques et à l'alcool pris pour canaliser l'angoisse. »
    • Pour le docteur Tan, généraliste urgentiste, « plus que l'alcool, c'est le non-suivi des traitements qui est le plus problématique quand on vit à la rue ».
      Les sans-abri meurent de maladies chroniques dont on ne meurt pas quand on a une vie normale. Et Cécile Rocca d'énumérer :
      « Epilepsie, diabète, surinfections qui ne guérissent pas, gangrènes… »
    • Autres facteurs de mortalité  : les dépressions et psychoses. Le psychiatre Alain Mercuel rencontre « beaucoup de gestes auto-agressifs, de tentatives de suicides et d'automutilations graves » :

      « Depuis l'enquête Samenta de 2009, on sait qu'il y a quatre fois plus de dépressions à la rue que dans la population générale, dix fois plus de psychotiques…

      Et la psychose entraîne une diminution de l'espérance de vie de vingt ans. Quand on est schizophrène à la rue, on cumule donc ces vingt ans de moins et les conséquences d'une vie passée à la rue. »

    sur ce sujet lire l'excellent blog Le monde de l'exclusion
    Le blog d'actualités et d'informations sur l'exclusion sociale de François Michelot

    voir aussi le peuple de la rue

     

  • La pauvreté une actualité redoutable

    Imprimer

    sdf1.jpgPersonnes âgées obligées de reprendre un petit boulot pour finir les fins de mois,  personnes qui font du glanage alimentaire pour pourvoir survivre,  jeunes en situation de grande précarité, sans logis etc.....la liste est longue car la pauvreté est malheureusement toujours d'actualité .

    Mes billets sur la pauvreté

    La crise n'est pas derrière nous mais devant nous ! et tous les discours rassurants de notre gouvernement n'ont pour seul et unique but que de préparer les élections ! Bientôt notre gouvernement chantera  je vais bien tout va bien !

    Pour vous entrainer je vous propose la méthode Coué (clic pour entendre un enregistrement de 1923 )

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu