Avertir le modérateur

renault - Page 2

  • Aujourd'hui à l'Assemblée Nationale

    Imprimer

    AssembleeNationale.jpgQuestions en vrac et réponses imprécises des ministres en séance des questions réponses au gouvernement  aujourd'hui à l'assemblée nationale.

    Voici les principales questions abordées:

    • Drame d'Haiti et aides de la France

    le Ministre des affaires étrangères précise :

    Il faut s'attendre à découvrir des milliers de victimes. Nous ne connaissons pas encore l'ampleur des dégats et des victimes.

    Le bas  de la capitale est  complètement détruit. Des  moyens sont mis en oeuvre notamment deux avions  avec 120 sauveteurs et équipements vont arriver dans les heures qui suivent en  Haiti.

    Sur le terrain  nous serons présents et des crédits exceptionnels seront débloqués ajoute le ministre.

    • Attaque du Conseil Constitutionnel par Patrick Devedjian

    "je souhaite que le constitutionnel soit à l'abri des soupçons" c'est ce qu'a déclaré  Monsieur Devedjian  suite à la décision de la Haute Instance concernant la taxe carbone.

    A la question posée par un député de l'opposition qui demande si  Monsieur Devedjian est  le porte parole du gouvernement  par ces attaques contre le Conseil Constitutionnel le premier ministre   François  FILLON indique  que  le gouvernement respecte la constitution  mais ne répond pas à la question posée .dont acte....

    • Conférence sur les déficits publics qui aura lieu le 21.1.2010

    A la question posée par un député  de connaître  les propositions  qui seront faites par le gouvernement lors de cette conférence Eric Woerth indique  que le gouvernement s'applique depuis trois ans à réduire les déficits dans tous les domaines .

    Il ajoute que dans de nombreux domaines les dépenses  ont été stabilisées  il  donne l'exemple de l'assurance maladie.. il ne fournit pas d'autres détails...

    • Education nationale

    A la question  posée  par un député  concernant la conciliation  de la "méritocratie" et l'égalité des chances  le gouvernement  répond qu'il est trés attaché à cette question et la proposition du quota de 30% de boursiers dans les grandes écoles fait partie  d'une des mesures qui tend à conciler ces deux principes.

    Un élève de seconde a cinq fois moins de chance de se retrouver en études supérieures s'il est issu d'un milieu défavorisé ajoute le ministre.

    Le gouvernement est véritablement attaché à l'égalité des chances . Il va travailler sur ce thème  car il n'est pas équitable que les élites ne soient recrutées que parmi 10% de la population.

    • Délocalisation de la  production de la clio IV en turquie

    Le ministre de l'industrie indique qu'il vient de recevoir  le directeur de RENAULT  et qu'il lui a clairement signifié  que ce projet de délocalisation était inacceptable.

    Le président de Renault doit indiquer en fin de semaine  au président de la république  quelles dispositions il entend prendre  concernant la production de la clio.

    • La garde à vue et ses dérives

    de  336 000 gardes à vue en 2001 nous sommes passés à  plus de  600 000 .   Selon le député  de l'opposition  qui intervient sur le sujet c'est  le gouvernement qui impose des quotas d'interpellation avec une politique du chiffre qui aboutit à des dérives lors des gardes à vue.

    Michèle  Aliot Marie répond qu'elle souhaite  limiter l'usage de la garde à vue aux réels besoins de l'enquête avec une prise en compte  de la gravité des faits et des peines encourues.

    le gouvernement travaille sur le sujet et  début février il fera une proposition de texte ....

    • Détecteurs de fumée

    En France moins de 1% des logements en sont pourvus... Afin de limiter les accidents domestiques  le gouvernement s'engage à inscrire le projet de loi  dans ses prochains travaux.

  • NON aux actions violentes.... salariés reprenez vos esprits!

    Imprimer

    il y a eu les séquestrations de dirigeants ou de cadres maintenant il y a les menaces de tout "faire sauter"

    certains salariés sont prêts à tout pour obtenir  satisfaction lors de la négociation de plans sociaux . c'est le cas aujourd'hui pour les salariés de l'entreprise New Fabris qui menacent de faire sauter l'usine s'il n'obtiennent  pas une prime individuelle de 30 000 euros

    quel que soit le désarroi de ces salariés  il est de la responsabilité des syndicats  de ne pas cautionner ce type d'action qui n'a rien à envier aux  actions terroristes

    Ségolène Royale  soutient semble t- il ce mouvement

    Ecoutez bien son intervention et ses propos dans la vidéo que je mets en ligne

    cette dame joue vraiment avec le feu  mais attention elle pourrait bien un jour se brûler.

    c'est l'escalade  dans  la violence et l'illégalité

    il serait plus que temps que chacun reprenne ses esprits  car un jour l'irréparable  pourra se produire !!

    new-fabris.jpg

     

     

    les faits

    l'entreprise  New Fabris à Chatellerault, dans la Vienne.

    cette entreprise de 366 salariés qui effectue principalement pour PSA Peugeot-Citroën et Renault un travail de finition sur certaines pièces de moteurs avant de les revendre "prêtes à l’emploi" aux constructeurs automobile  a été mise en  liquidation judiciaire depuis la mi juin et les salariés ont reçu  fin juin leur lettre de licenciement

    depuis cette date les salariés occupent l'usine

    ils  exigent que chaque salarié licencié  reçoive la somme de 30 000 euros  d'ici le 31 juillet

    s'ils n'obtiennent pas satisfaction  ils menacent de  faire "sauter" l’usine.

    "On a placé huit bouteilles de gaz aux endroits stratégiques", prévient Guy Eyermann, délégué CGT et agent logisticien depuis neuf ans dans l’entreprise, contacté par FRANCE 24.

    Pour tenter de négocier l'indemnité, quelque 150 salariés se sont rendus, mardi dernier, à la direction de PSA, sans obtenir de résultats. Une délégation similaire doit se rendre à la direction de Renault jeudi prochain. Les salariés ont également rendez-vous au ministère de l'Emploi le 20 juillet. "On va demander au ministère de faire pression sur PSA et Renault qui ont reçu des aides de l'Etat", indique Guy Eyermann.

    Pour réclamer l'indemnité de 30 000 euros, les salariés se basent sur les sommes versées, selon eux, par Renault et PSA aux quelque 200 salariés licenciés du groupe Rencast, également spécialisé dans la fonderie en aluminium pour l'automobile.


    vidéo concernant les revendications des salariés et intervention de Ségolène Royale


    situation explosive c'est le moins qu'on puisse dire

    Des bouteilles de gaz sont installées tout autour de l'établissement, notamment sur le transformateur électrique qui alimente le bâtiment. Elles sont reliées les unes aux autres par un cordon inflammable. "Il suffirait d'un détonateur pour que tout explose, faute d'accord le 31 juillet. Nous sommes déterminés car nous n'avons plus rien à perdre", affirme Eric Poisson, un salarié.

    Les familles se relaient sur place pour faire les sandwiches et apporter des boissons aux salariés qui occupent les locaux jour et nuit.

    "J'ai une femme, deux enfants, des crédits, je suis désespéré. Nous ne laisserons pas PSA et Renault récupérer les pièces en stock que nous avons fabriquées et les machines dont nous nous servions", s'insurge Fabrice, chargé de la maintenance depuis 19 ans. "Les pièces usinées sont estimées à près de deux millions d'euros", avance Guy Eyermann.

    Le ministre de l'Industrie Christian Estrosi a déclaré lundi qu'il ne recevrait pas les salariés de la société New Fabris, si ceux-ci continuent de menacer de faire sauter l'usine.
    "Je ne reçois pas sous le coup de la menace. Si les salariés continuent, je ne les recevrai pas", a déclaré à l'AFP le ministre, qui a prévu de rencontrer le 20 juillet les représentants des salariés de cette entreprise.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu