Avertir le modérateur

politique - Page 4

  • Le théatre des politiques.

    Imprimer

    La politique est un vaste théatre.

    Peu importe la qualité du scénario et des textes  les acteurs  s'y agitent en s'accrochant désespérément au décor.

    Ne soyons pas aveugles  ou manichéens   le pouvoir corrompt   et  les termes gauche, droite, centre ne veulent plus rien dire !!

    Rappelez vous  il n'y a pas si longtemps  les  salamalecs   des courtisans  de François Mitterrand, le triste spectacle des  éléphants  du parti accompagnant  le monarque élu  sur la roche de Solutré,  le mutisme de la presse " de gauche" sur certaines affaires, et la  mollesse des syndicats  pendant les années Mitterrand....

    Aujourd'hui   c'est au tour de la droite  .

    Depuis quelques années  le développement des techniques de communication et  du net " fixe "  les faits, gestes et paroles  de nos politiques..

    Dérapages verbaux ou de situation plus rien n'échappe aux médias voir aux  simples citoyens .. il suffit d'être là au bon moment  de "dégainer" son portable , d'enregistrer ... à peine un battement de cil   "l'information" fait le tour du net...

    Les "buzz" nous amusent ou nous révoltent  c'est selon ...

    Est ce un exutoire   permis et entretenu par les pouvoirs en place , une sorte d'espace  virtuel de liberté qui libère  les pulsions  de mécontentement mais  réprime  les volontés  de l'action et de l'engagement sur le terrain ?

    Force est de constater  que la politique  est devenue un show pitoyable où chacun joue sa partition au gré de ses ambitions !

    C'est  un gigantesque poker menteur  où les engagements  s'envolent  seule compte l'impression médiatique du moment !

    Politiques  un peu Guignols  et Guignols un peu politiques !

    Pour nous mettre en bouche  voici donc un petit florilège de ces " guignoleries "

    l'année 2009  à l'instar de 2008 est un millésime  corsé et amer !

     

     

    Eric Besson et son doigt d’honneur : Jouant la provoc', le ministre de l'Immigration, Éric Besson, a fait un doigt d'honneur à un journaliste de Canal + pour lui montrer qu'il n'arriverait pas à recueillir des critiques de la part des Jeunes Pop' au sujet de l'arrivée de Philippe de Villiers dans la majorité.

    La vidéo a fait buzz sur le Web: sur Dailymotion, elle a été vue près de 100.000 fois en un jour!

    Invité à expliquer son geste,  sur France Info, Éric Besson a reconnu: "C'était un jeu, mais j'aurais mieux fait de faire autrement". "Je ne pensais pas une seule seconde être piégé par la caméra, donc c'est de ma faute", reconnaît-il. Avant de préciser: "C'est un journaliste que je connais et que j'apprécie. Il m'a chambré pendant toute la journée et moi aussi."


     

    Brice Hortefeux fait dans l’Humour avec un grand H : « il en faut toujours un. quand y’en a un ça va, c’est quand y’en a beaucoup qu’il y a des problèmes… » 5 septembre 2009, université d’été de l’UMP.

    Brice Hortefeux et Jean-François Copé prennent un bain de foule au milieu de jeunes militants du parti présidentiel. Un jeune d’origine maghrébine, Amine, s’avance pour poser au côté des deux figures de la droite. S’ensuit un dialogue pour le moins douteux sur les origines du jeune homme, conclu par cette sortie de bien mauvais goût du ministre de l’intérieur : "Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes." La vidéo est mise en ligne par lemonde.fr, et le buzz est phénoménal. L’extrait est visionné plus d’un million de fois en quelques jours :




    On ne compte plus les dérives de Nadine Morano, secrétaire d'État chargée de la Famille et de la...Solidarité (!)
    c'est le radeau de la Méduse..... visionnez cette vidéo elle se passe de commentaire !

    Par ailleurs, le 14 décembre à Charmes, dans les Vosges, lors d’un débat sur l’identité nationale Mme Morano  a déclaré : "Ce que je veux d'un jeune français musulman, c'est qu'il aime la France, qu'il travaille, qu'il ne parle pas verlan et qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers".

    Ces propos sont  très choquants  et indignes  des fonctions  de Nadine Morano car  ils  stigmatisent un pan entier de la population française.

     

     

    Au cours d'un reportage  Manuel Valls, Le député-maire socialiste d'Evry (Essonne) parcourant les allées d'une brocante à Evry, lâche à Christian Gravel, son directeur de cabinet et directeur de la communication à la mairie : « Belle image de la ville d'Evry… Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos… »

    lorsque la journaliste Valérie Trierweiler lui demande de se justifier sur ses propos Manuel Valls  argumente :

    « Évidemment avec les stands qu'il y avait là, [j'avais] le sentiment que la ville, tout à coup, ça n'est que cela, (…) ça n'est que cette brocante, alors que j'ai l'idée au fond d'une diversité, d'un mélange, qui ne peut pas être uniquement le ghetto. On peut le dire ça ? (…)

    “Il faut amener une diversité sociale d'abord, parce qu'il est là essentiellement le problème dans une ville comme Evry, qui est une ville qui a évolué, qui est une ville aussi de classe moyenne, mais qui manque d'un centre-ville. Donc, c'est tout le projet de ma ville, d'avoir un véritable centre-ville, qu'on est en train de lancer, et qui permette d'accueillir ces classes moyennes, qu'elles soient issues ou non de l'immigration.

    ‘On a besoin d'un mélange. Ce qui a tué une partie de la République, c'est évidemment la ghettoïsation, la ségrégation territoriale, sociale, ethnique, qui sont une réalité. Un véritable apartheid s'est construit, que les gens bien pensants voient de temps en temps leur éclater à la figure, comme ça a été le cas en 2005, à l'occasion des émeutes de banlieues.

    Rappelons que Manuel Valls  s'est prononcé en faveur de la proposition de loi contre les bandes, rédigée par le député UMP Christian Estrosi :

    ‘Si cette loi va dans le bon sens et permet de lutter efficacement contre ce phénomène, sans se faire d'illusion car on ne règle pas ces problèmes à travers une seule proposition de loi, je voterai en faveur. (…)

    Je fais partie de ceux qui considèrent que, sur ces questions, droite et gauche doivent pouvoir travailler, parce qu'il en va des valeurs de la République et de la sécurité de nos concitoyens.’

    dont acte.....

     

    Patrick Devedjian faux gentleman et vrai faux cul !

    Dans cette vidéo on peut entendre Patrick Devedjian traitant de "salope" l’ex-députée Anne-Marie Comparini.

    Celui ci a reçu pour "la galerie" une petite fessée du  chef de l'Etat qui a  estimé que "ce n'est pas une façon de parler aux femmes" et  de la ministre de la Justice Rachida Dati qui a qualifié l'insulte d'"intolérable".

    Quant à Patrick Devedjian, il a présenté  des excuses,  à l'adresse d'Anne-Marie Comparini, lors d'une conférence de presse  au conseil général des Hauts-de-Seine dont il est président.
    "J'ai présenté dès hier des excuses privées à Anne-Marie Comparini et des excuses publiques par voie de communiqué", a-t-il déclaré.
    "Je regrette profondément ces propos qui étaient une exclamation à la suite d'une parole", a ajouté Patrick Devedjian. Le président du conseil général des Hauts-de-Seine a également insisté sur le fait qu'il "croyait que ces propos étaient privés", n'ayant pas vu les caméras qui le filmaient.

    "Je ne suis pas machiste, je suis avec beaucoup de femmes autour de moi", a précisé Patrick Devdjian avant de reconnaître que ses propos étaient "une faute".

     

     

    La politique rend fou !!

    Lors de la séance du Conseil régional de Picardie, le 28 avril 2008, Maxime Gremetz, député PC de la Somme, s'échauffe et bouscule son collègue socialiste Gilles Seguin .

    Une polémique  s'en est suivie sur les circonstances de l'affaire !

    Une plainte est alors déposée contre l'élu communiste.

    Un mois après ces faits , une vidéo de cette scène est apparue sur Dailymotion...

     

     

    Rachida Dati adore son  travail  et fait preuve  d'un courage au travail sans faille !!!!

    "Là, tu sais où je suis, là ? Je suis à ma place dans l'hémicycle du parlement de Strasbourg !

    "Je pense qu'il va y avoir un drame avant que je finisse mon mandat."

    "Je suis obligée de rester là, de faire la maligne parce qu'il y a juste un peu de presse et d'autre part il y a l'élection de Barroso" (le président de la Commission européenne).

    "Si tu veux, quand t'es à Strasbourg, on voit si tu votes ou pas. Sinon, ça veut dire que t'étais pas là."




    Pour finir 

    Pascal Clément, ancien ministre de la Justice:

    "le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France." déclaration de Pascal Clément, lors de la réunion du groupe UMP à l’Assemblée

    Les élus de la majorité s’était réunis pour débattre du port intégral du voile en France. C’est au milieu des discussions que Pascal Clément a évoqué la question des minarets et lâché sa phrase. "Qu'un ancien garde des Sceaux tienne ces propos anti-laïcs dans une enceinte symbole de la République comme l'Assemblée nationale, c'est insupportable ! C'est ça la démocratie ?", s’est alors insurgée, selon son entourage, Nora Berra en quittant la salle Colbert.

    Pour calmer les esprits, Jean-François Copé, président du groupe UMP dans l’hémicycle, est intervenu pour estimer que les propos de M. Clément n'avaient "rien à voir avec le débat sur la burqa" et pour inviter ses collègues à "ne pas faire d'amalgames". Une mise au point approuvée par le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand. Pascal clément a alors repris la parole pour atténuer ses propos, en se disant favorable à ce qu'il y ait des lieux de culte pour tous mais que en réaffirmant que se posait "le problème de la visibilité".

     

    Que nous réserve l'année 2010 ?

     

  • Le silence des agneaux

    Imprimer

    les chômeurs et les précaires  se suicident aussi !!!!

    Dans plusieurs billets j'ai dénoncé le battage politico- médiatique fait autour des suicides qui se sont produits dans certaines grandes entreprises.

    Mon propos n'est pas de nier  l'existence  dans ces entreprises d' une déshumanisation des rapports sociaux , de tensions, de pressions de toutes sortes  créant une déstabilisation des salariés et une réelle  souffrance au travail mais de dénoncer la "focalisation" de l'attention médiatique et politique sur  ces entreprises car la souffrance   existe ailleurs.

    Il s'agit  d'une  souffrance silencieuse : les personnes qui en sont victimes sont isolées, seules face à leur problèmes ;

    Jsilence.jpge veux parler de la souffrance quotidienne de tous les précaires CDD, stagiaires ( faux), intérimaires, salariés à temps partiel, intermittents etc....   qui sont corvéables à merci , n'osent jamais dire non par crainte  de ne pas être repris  et  attendent des missions qui maintenant se font de plus en plus rares et de la souffrance de  ceux qui ont perdu leur emploi.

    Aucune statistique, aucune étude  nationale  concernant  l'impact de la précarité et de la perte d'un emploi sur la santé  et pourtant  ..

    je remercie le Magazine de la Santé de France 5 qui s'est intéressé, du 2 au 6 novembre, aux conséquences de la perte d'emploi sur la santé .

    je remercie actu -chômage d'avoir publié un article sur le sujet

    voici  un extrait que j'approuve totalement :


    le coût du chômage (indemnisation, déficit des recettes de la protection sociale, baisse des rentrées fiscales des communes et de l'Etat, etc…) pèse sur la collectivité. La plupart des pathologies surgissent ensuite une à une et les chômeurs, déjà accablés par le jugement inique que la collectivité porte sur eux sont, en plus, livrés à eux-mêmes. Il s'agit pourtant d'un enjeu de santé publique dont les pouvoirs publics négligent l'ampleur.

    Prenez le temps de visionner ces cinq mini reportages  !

     

     

     


     

  • Villepin a sorti " du trou" N.Sarkozy

    Imprimer

    Quand les requins se mangent entre eux

    tradition du week end une vidéo histoire d'en rire ou cette fois ci d'en pleurer

    visionner cette vidéo une bouffonnerie totale que j'intitule quand les requins se mangent entre eux !

    nous n'avons plus besoins des guignols les hommes politiques les ont remplacés !

  • sommes nous déjà à moitié cuits?

    Imprimer

    une grenouille cuite à l'étouffée.

    quelques jours d'absence et je reviens vers vous mes fidèles lecteurs avec une histoire postée par Malcin , que je remercie.

    Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une Grenouille.

    Le feu est allumé sous la marmite,l'eau chauffe doucement.

    Si l'on monte la température très doucement la Grenouille ne s'aperçoit de rien! L'eau est bientôt tiède,la Grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.La température continue à grimper.

    L'eau est maintenant chaude,  la Grenouille se sent un peu fatiguée . elle ne s'affole pas pour autant.

    L'eau est maintenant  très chaude. La Grenouille commence à trouver cela désagréable,mais elle s'est affaiblie,alors elle supporte et ne fait rien.

    La température continue à monter jusqu'au moment où la Grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.

    grenouille.jpg

    Si la même Grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50 degrés ,elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite.

    Cette expérience montre que,lorsqu'un changement s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction,aucune opposition,aucune révolte.

    Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons (doucement mais sûrement )

    Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20,30,ou 40 ans,ont été peu à peu banalisés et nous dérangent mollement à ce jour,ou laissent carrément indifférents

    Au nom du progrès nous nous somme habitués à la restriction  silencieuse et rampante de nos libertés, aux atteintes à notre environnement ,à l' intégrité de la nature,à la beauté et au bonheur de vivre,...

    ces changements s'effectuent lentement et inexorablement avec la complicité constante des victimes ignorantes ou démunies

    Alors si vous n'êtes pas comme la Grenouille,déja à moitié cuit,donner le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard

     

    pour aller plus loin  clic ici

    41Ziw2LKQ1L._SS500_.jpg

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu