Avertir le modérateur

grève - Page 2

  • Etape INFO sur les retraites

    Imprimer

     

    manif_sortie_crise_604.jpgAlors que le conflit sur la réforme des retraites semble se durcir  faisons un point sur les mesures déjà adoptées par le parlement.

    le projet de loi de réforme des retraites a été adopté en première lecture par l'Assemblée nationale Par 329 voix pour et 233 voix contre

    Le projet est en cours  d'examen par le sénat

    Voici les dispositions déjà adoptées par le Parlement :


    L'âge légal de la retraite est fixé à 62 ans


    l'âge d'ouverture du droit à pension de retraite est porté à 62 ans pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1956 (report à 62 ans à partir de 2018). Cet âge sera fixé par décret, de manière croissante à raison de 4 mois par génération et dans la limite de 62 ans pour les assurés nés avant le 1er janvier 1956.

    Le relèvement de l'âge d'ouverture ne sera pas directement applicable dans les régimes complémentaires de retraite qui obéissent à des règles propres, mais ces régimes seront alignées sur les règles qui prévalent dans les régimes de base.
    Evolution de l'âge d'ouverture du droit à une pension de retraite


    DATE DE NAISSANCE      1er juillet 1951      AGE DE DEPART TAUX PLEIN    60 ans et 4 mois .......  1er novembre 2011

    1er janvier 1952    ........................................    60 ans et 8 mois .......  1er septembre 2012

    1er janvier 1953   .........................................    61 ans     ..............        1 er janvier 2014

    1er janvier 1954   ........................................     61 ans et 4 mois.........  1er mai 2015

    1er janvier 1955  ........................................     61 ans et 8 mois.......... 1er septembre 2016

    1er janvier 1956........................................       62 ans......................      1er janvier 2018



    Un assuré ayant cotisé suffisamment pour bénéficier d'une retraite à taux plein, pourra partir à la retraite à partir de 62 ans.


    • L'âge de la retraite est actuellement fixé à 60 ans pour les fonctionnaires appartenant aux catégories dites sédentaires, alors que les fonctionnaires appartenant aux catégories dites actives (emplois présentant un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles) peuvent bénéficier d'une pension de retraite généralement à 50 ou 55 ans.
    • L'article 8 du projet de loi reporte de deux années l'âge d'ouverture du droit à une pension de retraite des fonctionnaires relevant de la loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, ainsi que des militaires, dont la pension de retraite peut être liquidée à un âge inférieur à 60 ans.

    • Report de  l'âge de la retraite à taux plein pour tous, quel que soit la durée de cotisation, de 65 à 67 ans.
      Bénéficient du taux plein sans décote, même s'ils ne justifient pas de la durée requise d'assurance ou de périodes équivalentes dans le régime général et un ou plusieurs autres régimes obligatoires, les assurés qui atteignent 67 ans, quelle que soit leur durée d'assurance.

     

    • Bénéficient également du taux plein sans décote, même s'ils ne justifient pas de la durée requise d'assurance ou de périodes équivalentes dans le régime général et un ou plusieurs autres régimes obligatoires, les assurés qui atteignent 65 ans lorsque :
      ils ont interrompu leur activité professionnelle en raison de leur qualité d'aidant familial, ils sont handicapés, ils sont parents d'un enfant handicapé, s'ils bénéficient d'une durée minimum de la majoration de durée d'assurance pour enfants handicapés,ils se sont occupés de leur enfant handicapé dont le handicap lourd est survenu ou se prolonge après sa 20ème année.
    • Création du répertoire de gestion de carrières unique
    • L'âge de la mise à la retraite d'office sollicitée par l'employeur reste à 70 ans
    • relèvement progressif de deux années de la limite d'âge dans la fonction publique
      Adaptation du dispositif de relèvement de 2 années des limites d'âge des fonctionnaires appartenant aux catégories actives de la fonction publique
    • Relèvement progressif des âges limites de versement des indemnités destinées aux travailleurs privés d'emploi
    • Relèvement de 2 années des limites d'âge des militaires et des durées de service des militaires sous contrat
      Relèvement des durées minimales de services autorisant la liquidation de la pension des agents actifs et des militaires
      Rapprochement des taux de cotisations entre le secteur public et le privé
    • Adoption du dispositif de retraite anticipée pour carrière longue
    • Suppression de la majoration de pension pour conjoint à charge à compter du 1er janvier 2011
    • Utilisation possible du compte épargne-temps pour bénéficier d'une cessation progressive d'activité
    • prise en compte des interruptions de carrière liées à la maternité dans le calcul des droits à pension..

    Au delà de toutes ces réformes gardons  en tête que le montant des retraites est de moins en moins élevé.

    Beaucoup de séniors font partie des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté

    cet état affligeant de notre système oblige  beaucoup d'entre eux à  reprendre des petits boulots au détriment de leur santé

    le travail c'est la santé rien faire c'est la conserver !!!!!! 2187738077_1.jpg

     

     

    selon les Echos

    • Environ un tiers des 12.500 stations-service en France étaient touchées par des ruptures totales ou partielles d'approvionnement en carburant
    • Quatre régions sont très affectées: Normandie, Champagne-Ardenne, Ile-de-France et Picardie
    • Chez Total, plus de 1.000 stations sont touchées, soit un quart du réseau.

      Les accès à la raffinerie Total de Grandpuits (Seine-et-Marne) étaient toujours bloqués mercredi matin.

      Les dépôts pétroliers de La Rochelle, du Mans et de Donges (Loire-Atlantique) ont été débloqués dans la nuit, mais celui de Donges a été aussitôt rebloqué (puis partiellement libéré) et les accès aux dépôts de Caen, Ouistreham (Calvados), Brest, Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône) et Illzach (Haut-Rhin) étaient impossibles mercredi matin.

      GAZ ET ELECTRICITE :

      Les personnels des trois terminaux méthaniers de gaz naturel étaient toujours en grève. Les deux principaux, Fos-Tonkin (Bouches-du-Rhône) et Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique), étaient arrêtés, le troisième fonctionnait à "débit minimum".

      TRANSPORTS :

      + En Ile-de-France, le trafic était normal mercredi, sur les réseaux métro, bus et tramway, et "quasi normal" sur le réseau RER (RER B perturbé). Taux de grévistes "non significatif", selon la RATP.

      Deux TGV sur trois devaient circuler dans la journée, selon la SNCF, qui a compté 15,68% de grévistes, la CGT 28,70%.

      A Nantes, des manifestants ont bloqué les voies de la SNCF et de tramway. A Vesoul, des cheminots ont installé des rails de chemin de fer devant la mairie. Piquet de grève à la gare de Metz.

      + Transports urbains: des dépôts de bus ont été bloqués à Rennes, Angoulême, Alençon, Avignon.

      + Une douzaine de barrages filtrants ou d'opérations-escargot liés ont eu lieu sur des routes et autoroutes à travers la France.

      Des grévistes ont bloqué mercredi matin les trois tunnels urbains de Marseille.

      + Aéroports: des rassemblements ont perturbé les accès aux aéroports de Roissy et d'Orly. L'accès aux aéroports de Toulouse-Blagnac, Nantes, Clermont-Ferrand ont été aussi bloqués mercredi matin.

      PORTS ET DOCKS :

      Marseille: 69 navires étaient bloqués mercredi en mer.

      EDUCATION :

      178 lycées étaient bloqués mercredi par des élèves. A Paris, le fonctionnement de 16 lycées était "perturbé à des degrés divers". De nouveaux affrontements se sont produits à Lyon. A Nanterre, des incidents ont eu lieu dans la matinée, ainsi qu'à Mulhouse.

      Après trois autres universités la veille, Montpellier-III a annoncé sa fermeture administrative.

      FONCTION PUBLIQUE :

      Moins de 0,5% de grévistes pour la Fonction publique d'Etat, et "décrue observée dans les mêmes proportions" pour la territoriale et l'hospitalière, selon le ministère.

      Près de Toulouse, les personnels du ministère de l'Agriculture ont bloqué les entrées de leur site d'Auzeville (Haute-Garonne).

      La grève touche toujours plusieurs services des collectivités territoriales (cantines, ramassage d'ordure, crèches, etc.), notamment à Marseille.

      POSTE :

      Une cinquantaine de postiers des Hauts-de-Seine dont Olivier Besancenot (NPA) ont brièvement bloqué mercredi matin un centre de tri postal à Nanterre.

      INDUSTRIE:

      En Ariège, une plate-forme logistique à Mazères et un centre de tri à Varilhes étaient bloqués.

      Une centaine de manifestants ont envahi mercredi la chambre de commerce et d'industrie Marseille Provence (CCIMP).

    Pour aller plus loin

    Séance publique 
    Amendements déposés sur le texte de la commission
    Motion tendant à proposer au Président de la République de soumettre au référendum le projet de loi, adopté par l'Assemblé nationale après engagement de la procédure accélérée, portant réforme des retraites Texte n° 4 (2010-2011) de M. Jean-Pierre BEL, Mme Nicole BORVO COHEN-SEAT et plusieurs de leurs collègues, déposé au Sénat le 5 octobre 2010
    Compte rendu intégral des débats en séance publique (6 octobre 2010)
    Texte rejeté par le Sénat le 6 octobre 2010
    Texte n° 4 (2010-2011) de M. Jean-Pierre BEL, Mme Nicole BORVO COHEN-SEAT et plusieurs de leurs collègues, déposé au Sénat le 5 octobre 2010
    Compte rendu intégral des débats en séance publique (6 octobre 2010)
    Texte rejeté par le Sénat le 6 octobre 2010

    Compte rendu intégral des débats en séance publique (5, 6, 7, 8, 11, 12, 13, 14, 15, 16 et 18 octobre 2010) ; compte rendu analytique du 19 octobre 2010 ; discussion en séance publique les 20 et 21 octobre 2010 - scrutins publics
    Petite loi (articles déjà examinés)


    le parisien

  • Et ça continue encore et encore C'est que le début d'accord, d'accord...

    Imprimer

    c'est comme dans la Chanson de Francis Cabrel encore et encore

    Comme un bout de tissu qui se déchire
    Et ça continue encore et encore
    C'est que le début d'accord, d'accord...


    Pôle emploi, CAF et maintenant Apec   le fin du mois de septembre sera chaude  avec la mobilisation prévue pour le 23 septembre.

    L'Apec  est également dans la tourmente  les cinq centrales syndicales appellent à la grève le 17 septembre  voici  le lien  du tract intersyndical

     

    Et pendant ce temps nos sénateurs ont adopté sans frémir la LOPPSI 2

    Maîre HAAS répond aux internautes

    source

    4dntvuhh2yeo4npyb3igdet73odaolf$d9r61ws4hnxlk56wn9rx6shw574y5o.jpeg

    LOPPSI 2 : "Nos libertés sont édulcorées"
    Fichiers de police, filtrage du net, censure... Maître Gérard Haas, spécialiste en propriété intellectuelle, a débattu de la neutralité du net avec les metronautes.


    Maître Gérard Haas

    Bonjour à tous !
    Lilou : Loppsi 2, c'est Hadopi en pire ?
    Maître Gérard Haas Parce que vous pensez qu'on peut faire pire qu'HADOPI ? ;)

    Johnny : Quel est le véritable problème posé par cette loi ?
    Maître Gérard Haas
    Que ce soit le projet de loi HADOPI ou le projet de loi LOPPSI 2, le problème est celui de nos libertés, qui sont édulcorées. La première au nom de la création artistique, la seconde de la sécurité. Les deux visent à encadrer les excès que Internet peut catalyser lorsque l'internaute est irrespectueux des lois.

    SimonSays : Quel article de la Loppsi 2 vous semble le plus dangereux ?
    Maître Gérard Haas

    C'est certainement l'article 4 du texte adopté par le Sénat, qui vise à filtrer les contenus pornographiques. C'est une porte ouverte à d'autres motifs de blocage, si cela s'avérait nécessaire : cette technique peut être étendue à d'autres domaines (protection de la propriété intellectuelle, lutte cotre le piratage), et finalement, le filtrage du Web et la fin d'un réseau libre.

    Anna : Pourquoi les blogueurs se sentent-ils menacés par cette loi ?
    Maître Gérard Haas

    Je crois que vous faites une confusion avec le projet de loi du sénateur Masson, qui voulait mettre un terme à l'anonymat sur Internet, et le projet de loi LOPPSI 2, qui vise à protéger les internautes contre les usurpations de leur identité numérique. Ajoutons que l'usurpation d'identité numérique est un véritable enjeu du XXIe siècle pour les internautes.

    Poteau33 : Le blocage de certains sites n'est-il pas une bonne chose ? Pourquoi tant de critiques ?
    Maître Gérard Haas

    Le projet de loi ne concerne pas tous les sites, mais seulement ceux qui diffusent des images ou des représentations de mineurs présentant un caractère manifestement pornographique.

    Maud : "L'instrumentalisation de la protection de l'enfance pour censurer le Net apparaît sous son vrai jour", écrit la quadrature du net sur son site; Vous partagez ce constat ?

    Maître Gérard Haas
    Nous pouvons craindre une censure dans la mesure où il s'agit d'une autorité administrative.
    il est nécessaire que que le législateur intervienne lorsque le droit ne donne pas de moyen efficace pour lutter contre cette forme de cybercriminalité.


    Fred75 : Sous couvert de lutte contre la cybercriminalité, le gouvernement se pare de moyens terribles pour fliquer le net. Quels sont les éventuels recours ?
    Maître Gérard Haas

    Le processus est le suivant le projet de loi va passer en deuxième lecture devant le parlement des amendements pourront être déposés puis elle sera adoptée. Le conseil constitutionnel pourra être saisi si soixante parlementaires estiment que le filtrage proposé est anticonstitutionnel.

    Ricard : J'ai pas trop suivi, Hadopi c'est prêt? Risque-t-on de recevoir un courrier si on continue à télécharger ?
    Maître Gérard Haas

    Bien entendu vous pouvez télécharger des contenus légaux ou écouter des contenus en streaming en revanche vous ne pouvez pas télécharger de la musique via P to P.
    HADOPI n'a pas encore envoyé ses premiers mails même si elle est en voie de finalisation puisque deux grandes étapes viennent d'être franchie avec l'autorisation par la CNIL à 5 sociétés d'auteurs dans le domaine de la musique (SCPP, SPPF, SACEM, SDRM) et de l'audiovisuelle (ALPA) de procéder à l'envoi de messages d'avertissements aux internautes identifiés comme ayant commis des actes de piratage via des réseaux d'échange P to P.

    Manouche : Doit-on s’inquiéter du futur du net ? Les moyens de contournement d’Hadopi pouvant être considérés comme des moyens “terroristes” pouvant faire l’objet de poursuites ?
    Maître Gérard Haas

    Il y a un risque d'éclatement d'Internet puisque le principe de neutralité est particulièrement mis à mal par tous ces systèmes de filtrage. Avec un peu de recul on peut dire que aujourd'hui c'est au nom de la création ou de la lutte contre la cybercriminalité cela pourrait être étendu aux opinions à l'instar de ce qu'il se passe en Chine ou en Iran.

    Elibaup : On parle beaucoup de la neutralité du net. Ca veut dire quoi en fait ?
    Maître Gérard Haas

    Le principe de neutralité du net veut que l'on traite tous les échanges de données de la même manière sans distinction. Cela signifie que tout filtrage quel qu'il soit remet en cause le principe de neutralité du net.

    Chantal : Techniquement, un filtrage d'Internet est-il vraiment possible ?
    Maître Gérard Haas


    Techniquement rien n'est impossible il suffit simplement d'y mettre les moyens. Cela a un coût et il faut rappeler que la logique juridique n'appréhende pas les aspects économiques.

    Irma : La loi permettra à la police d'installer des mouchards électroniques. Tout le monde pourra ainsi être espionné. On a un peu l'impression d'avoir à faire à la Stasi, là, non ?
    Maître Gérard Haas

    Les mouchards ne seront utilisés que de façon exceptionnelle ne serait-ce que parce que cela a un coût technique et humain important. A l'instar de ce qu'il se fait pour les écoutes téléphoniques la mise en place de mouchard ne sera possible que sur décision judiciaire.

    Ninon : On n'entend pas la Cnil sur Loppsi 2 ?
    Maître Gérard Haas

    La CNIL n'émet que des avis et que sur des questions qui la concerne : mouchard de la police, filtrage, et vidéo-surveillance, nouveaux fichiers de police. Il est bien entendu que la CNIL émettra un avis lorsqu'elle sera saisie des projets de création de fichier d'antécédents, d'analyse sérielle, d'images numérisées et jouera son rôle de gardien des droits de la personne fichée.

    Lucien45 : Savez-vous ce qu'est devenue la loi similaire qui devait être présentée en Allemagne ?
    Maître Gérard Haas

    Parce que vous trouvez que le droit français n'est pas suffisamment compliqué?!!! ;)

    Kendra : L'Australie s'est déjà fourvoyée en essayant de filtrer le Web... Comment la France peut-elle espérer faire mieux ?
    Maître Gérard Haas

    Le projet de filtrage en Australie n'a pas encore abouti. La question de filtrage est un vrai enjeu technologique et citoyen. Sur le plan du développement peut être que la France a un savoir faire à exporter.

    Pastaga : C'est quoi l'intérêt et surtout pour qui de transformer le net en minitel ?
    Maître Gérard Haas

    Il faut dire que aujourd'hui la monétisation des contenus du net est plus importante que les libertés des internautes. Filtrer le net, c'est protéger les intérêts commerciaux ou sociaux, c'est la mainmise de la société sur cette espace virtuel... J'ai toujours pensé que la où il y a vide, il y a liberté. Le besoin de sécurité de la société dans le cyber espace instaure des frontières qui se nomment filtrage.

    Jean_Charles : En gros, sur la Loppsi 2 votée vendredi, il n'y a qu'un seul assouplissement sécuritaire, c'est sur la rapidité des chauffeurs à récupérer leurs points de permis, non ?
    Maître Gérard Haas

    Vous l'avez dit...

    Slam : Vous attendez-vous à un surcroit de travail avec toutes ces nouvelles lois ?
    Maître Gérard Haas Je pense que la loi HADOPI a été conçue pour désengorger les tribunaux en mettant en place le principe de la riposte graduée et l'instauration de nouvelles sanctions. LOPSI 2 en instaurant le délit d'usurpation d'identité va nécessairement ouvrir sur des nouveaux contentieux avec la nécessité de défendre les victimes et de punir les coupables. Donc le rôle de l'avocat sera sur cette question de plus en plus importante et sa présence inévitable.

    Un dernier mot à ajouter Maître Haas?
    Maître Gérard HaasRestons mobilisés, les libertés sont sacrées. S'il est nécessaire de défendre les créations, il faut aussi protéger les mineurs. Les libertés sont sacrées et force est de constater que dans le cyberespace elles se réduisent comme peau de chagrin. Les internautes français doivent être vigilants car et ceci est ma devise "qui ne défend pas ses droits mérite de les perdre...".

     

     

     

  • Distribution gratuite de médicaments ou de.... par Madame Bachelot

    Imprimer

    Journée du 7 septembre pour............ les députés et sénateurs

    3548288-profil-portrait-de-jeune-femme-blonde-du-caucase-qui-est-la-bouche-ouverte-en-tat-de-choc.jpgAlors que le 7 septembre les syndicats misent sur une forte mobilisation contre la réforme des retraites et promettent d'autres actions si le gouvernement et le Parlement ne les entendent pas,   les députés  se mobiliseront aussi   car  c'est le jour de la rentrée parlementaire.


    Lors du premier Conseil des ministres de la rentrée, qui s'est tenu le 25 août, Henri de Raincourt, ministre chargé des relations avec le Parlement, a présenté une communication relative à l'agenda parlementaire de cette rentrée.

    le Menu sera copieux voir indigeste ! ( plus indigeste encore pour les pauvres citoyens que nous sommes ! ).

    Le projet de loi portant réforme des retraites sera examiné à l'Assemblée nationale dès l'ouverture de la session extraordinaire et au Sénat début octobre.

    Ce hors d'oeuvre est à lui seul un plat de résistance.

    Ensuite viendront  le projet de loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, le projet de loi relatif à l'immigration, à l'intégration et à la nationalité, le projet de loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public et la proposition de loi relative à l'absentéisme scolaire (suppression des allocations familiales versées aux parents d'élèves absentéistes).

    Madame Bachelot  en grande spécialiste de l'application du principe de précaution  se propose de distribuer  des doses massives de médicaments  pour digérer et des rouleaux de papier toilette ....!

    bachelot-pq.jpg

  • Médecins et sages femmes en colère

    Imprimer

    acheteurs-en-colere_logo.jpgle cabinet de votre médecin risque d'être fermé ce Vendredi 18 juin

    Cinq syndicats de médecins généralistes appellent leurs confrères à fermer leur cabinet le vendredi 18 juin. 

    MG-France, Union Généraliste, l’Union collégiale, le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG) et le Syndicat de la médecine générale (SMG) encouragent l’ensemble des omnipraticiens à profiter de cette journée pour rencontrer et informer les élus locaux et manifester devant les caisses primaires d’assurance-maladie.

    L’intersyndicale dit attendre des actes après les récentes annonces du président de la République d’augmenter le C à 23 euros au 1er janvier 2011 et d’ouvrir la cotation en CS à cette même date pour les spécialistes de médecine générale.

    « Les médecins généralistes continuent de déplaquer et sont excédés par le harcèlement administratif », souligne l’Intersyndicale, qui s’inquiète par ailleurs de la mise en péril du régime de retraite ASV des médecins libéraux.

    InfirmiereNiBonnes.jpgLes  sages-femmes libérales et salariées feront également  grève ce vendredi

    Elles manifesteront à Paris, place de la République à 10 h 30, puis le cortège se dirigera à Bercy où elles demanderont à être reçues par François Baroin, ministre du Budget. Ces professionnelles, qu’elles travaillent en libéral ou comme salariées, ne décolèrent pas. « Nous ne pouvons plus, disent-elles, assurer un travail de qualité pour la femme, les parents, le nouveau-né. » 

    La sage-femme hospitalière « doit faire face à des impératifs de rentabilité qui imposent une cadence infernale et la libérale est confrontée à des revenus trop bas pour assurer la survie de son activité », dénonce l’Organisation nationale des syndicats de sages-femmes (ONSSF) qui s’insurge contre le blocage des négociations avec l’assurance-maladie et des propositions jugées « indécentes ».


    23 000 sages-femmes exercent aujourd’hui en France dont 3 200 en libéral.

    sources le quotidien du médecin

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu