Avertir le modérateur

emploi - Page 8

  • Amis DRH je vous mets en garde !

    Imprimer

    moutons.jpgAmis DRH ,  je faisais partie ,il y a  quelques temps encore, de votre profession .

    Aujourd'hui  je vous mets en garde , car en proposant le contrat unique , vous  ouvrez la boîte à Pandore  et vous vous faites les serviteurs dociles  du Medef !

     

    Souvenez vous du rapport  Cahuc-Kramarz réalisé en décembre 2004 par les économistes Pierre Cahuc et Francis Kramarz à la demande du gouvernement français.

    Ce rapport donne une comparaison des situations socio-économiques de la France avec celles des autres pays de l'OCDE, et propose des réformes structurelles pour relancer la croissance. Il étudie également  la précarité et suggère notamment   la suppression des statuts d'emploi précaires (CDD...) pour créer un contrat de travail unique à durée indéterminée donnant droit à une "indemnité de précarité" versée au salarié et donnant lieu à une "contribution de solidarité" correspondant à une taxe payée par l'entreprise qui licencie.

    Ce fameux contrat unique faisait partie des propositions  de l'UMP lors de la campagne présidentielle , propositions visant notamment à lever les craintes des employeurs  pour embaucher  en leur permettant de  se séparer plus facilement des salariés .

    Cette propositions fait partie  d'un ensemble  de mesures , proposées depuis de nombreuses années par le Medef ,   pour relancer  la "machine de l'emploi."

    Force est de constater  que toutes les mesures prises  ( sous l'influence du Medef ) pour diminuer la protection des salariés et augmenter la flexibilité   n'ont  pas enrayé  les délocalisations et par voie de conséquence la montée du chômage.

     


    Sarkozy travail contrat unique par sitoyen-videos

     

    Aujourd'hui  c'est  Jean-Christophe Sciberras, président de l'Association nationale des DRH (ANDRH) qui ressort de la naphtaline cette proposition.( L'Association nationale des DRH  tient en ce moment ses assises annuelles ).

    On peut lire sur le site Boursier.com "Un contrat qui serait conclu sans détermination de durée et qui se substituerait aux CDI, CDD, CDU ou intérim. Les droits du salarié se renforceraient au fur et à mesure de sa présence dans l'entreprise. Par ailleurs, le contrat pourrait être rompu en cas de faute du salarié ou d'un commun accord...

    Pour Jean-Christophe Sciberras, une telle mesure permettrait aux plus jeunes d'éviter d'être exclus socialement. Faute de contrats stables, ils sont aujourd'hui confrontés à de nombreuses difficultés comme l'accès au logement ou au crédit."

    Comme par "enchantement " ou plûtot comme dans une mauvaise pièce de  théatre notre ministre du travail Xavier Bertrand a rebondi sur cette merveilleuse  proposition et  s'est empressé de déclarer ce vendredi 17 juin 2011 au micro d’Europe 1, « Tous les salariés travaillent pour la même entreprise » , il n’est dès lors pas normal de distinguer d’un côté tous les permanents en CDI et, de l’autre, les travailleurs précaires en CDD ».



    Les syndicats sont opposés à ce projet. Le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly a comparé, vendredi sur Europe 1, le CTU au CNE, le contrat nouvelle embauche qui avait accéléré la chute de Dominique de Villepin de Matignon. Il a  conseillé à Xavier Bertrand d’être plus prudent s’il ne veut pas connaître le même sort" que son prédécesseur.

    Jacques Voisin ( CFTC ) a déclaré : "nos craintes, c'est qu'on soit toujours dans plus de flexibilité sans sécurité, car c'est un CDD à terme indéfini et on fragiliserait encore les salariés au moment de la rupture"

    "On est en train de contourner les procédures de licenciement et pour nous, ce n'est pas acceptable", a-t-il repris.

    Personnellement je ne pourrais commenter  le projet qu'après écriture des propositions avancées.

    Mais ce que je peux affirmer  c'est  que ce contrat ,s'il n'est pas accompagné de garde fous sérieux,  risque de précariser  tous les salariés , sous couvert  d'ouvrir l'emploi aux jeunes .......

    En tout état de cause   uniformiser les contrats  ne modifiera pas  la mentalité d'une partie  du patronat   qui  pense  que les salariés sont corvéables à merci   et multiplie  les pratiques illégales...

    Pour mémoire  je vous rappelle l' émission des infiltrés diffusée Mercredi 28.01.2009  qui était consacrée aux conditions de travail des salariés peu ou pas qualifiés notamment dans le secteur de la grande distribution.


    Ouvriers, vendeuses, caissières, agents d’entretien ou télé conseillers, tous enchaînent les contrats provisoires, survivent avec des temps partiels et sont parfois corvéables à merci. En 2009, la France compte près de 3,4 millions de travailleurs pauvres. La crise économique ne devrait bien sûr qu’aggraver le phénomène.
    Pour observer comment on traite réellement le personnel peu qualifié et à quelles pressions ou sacrifices il faut consentir pour garder son gagne-pain, la journaliste Elsa Fayner s’est infiltrée pendant plusieurs mois dans ce monde du « travail à bas prix », en caméra cachée, au sein de plusieurs entreprises. Une enquête édifiante
    Diffusé le mercredi 28 janvier à 22h15, l'émission Les Infiltrés revient sur ce phénomène.
    Elsa Fayner répond ici à une interview à propos de son expérience...

    lien du blog d'Elsa Fayner

     

     

     

  • Un tournoi de poker pour recruter !

    Imprimer

    Le poker permettant, selon  la direction de cette entreprise , de  vérifier les qualités relationnelles , la capacité à gérer son stress et surtout  le sens de  l'anticipation  (  les  qualités  requises pour un bon manager ) ,  jouer au poker la place  du PDG  semble  un excellent procédé pour choisir celui qui sera le plus qualifié pour diriger  la société.

    A la lecture de cette proposition vous devez  vous demander si je ne suis pas à coté de mes chaussures !

    Mes amis , rassurez vous,  j'ai encore toute ma tête.

    Une tête qui aujourd'hui   dénonce haut et fort la méthode employée par  cette société pour se faire de la publicité   sur le dos des  personnes qui cherchent un emploi .

    De quoi s'agit -il ?

    La société Additéam lance une campagne de recrutement fondée notamment sur l'organisation d'un tournoi de Poker.

    Ce tournoi  va  réunir 40   informaticiens . Le Lauréat gagnera un  iPad 2.

    Selon les organisateurs ,  le tournoi permettra de juger les qualités  des participants ( il est bien précisé  "La SSII compte sur ce jeu pour recruter une soixantaine d'informaticiens, des jeunes diplômés et des profils expérimentés.") et de leur proposer éventuellement un travail.

    voici ce que nous pouvons lire sur deux sites : "jeudepoker" et le "monde informatique "

    Sur le site jeu de poker.eu :

    "Alors que le taux de chômage avoisine les 10% en France, de nouvelles méthodes de recrutement particulièrement originales voient le jour depuis quelques mois. Parmi elles, il nous appartient de citer l'initiative de la société Additeam qui organisera prochainement un tournoi de Poker afin de recruter de nouveaux salariés.

    Fondée en 2003 par Eric Decalf, Additeam est une SSII indépendante dont la croissance est extrêmement rapide puisqu'elle a atteint 7,5 millions d'€uro de chiffre d'affaire l'année dernière. Ainsi afin de répondre à cette logique d'accroissement continue de ses effectifs, l'entreprise immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Lille vient d'annoncer le lancement d'une campagne de recrutement fondée notamment sur l'organisation d'un tournoi de Poker.

    Dès lors afin de participer à cet évènement associant Poker et recrutement professionnel, il suffit d'envoyer sa candidature par courrier électronique (soireepoker@additeam.com) avant le 5 Juin 2011. Néanmoins au regard des activités de cette entreprise, seuls les informaticiens sont invités à postuler. Ensuite au terme d'une sélection destinée à retenir uniquement 40 participants, un tournoi de Poker se déroulera le 17 Juin 2011 à l'Appart Lafayette (Paris - 75 009). Au-delà des nombreuses dotations mises en jeu, les meilleurs joueurs décrocheront peut-être un emploi au sein de l'entreprise à l'issu de ce tournoi."

    Sur le site le monde informatique :

    "Aujourd'hui  Les candidats ont jusqu'au 5 juin pour participer au tournoi de poker organisé par Additeam. La SSII compte sur ce jeu pour recruter une soixantaine d'informaticiens, des jeunes diplômés et des profils expérimentés.
    La SSII française Additeam (1 500 collaborateurs) a choisi d'organiser une journée axée sur le thème du poker pour accompagner le développement de ses activités sur l'Ile-de-France. Le groupe souhaite en effet attirer une soixantaine d'ingénieurs autour d'un tournoi qui aura lieu le vendredi 17 juin 2011, à l'Appart Lafayette, un lieu de réception situé 12, rue La Fayette dans le 9ème arrondissement de Paris. Ce jeu qui allie maîtrise de soi et analyse de l'adversaire, permettra au groupe d'évaluer les qualités relationnelles des candidats, leur gestion du stress mais aussi leur sens de l'anticipation. A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 5 juin à minuit, les informaticiens (seule condition requise pour tenter sa chance) sont invités à s'inscrire en ligne en envoyant leurs CV à soireepoker@additeam.com.

    Limitation à 40 participants

    Les profils attendus seront des jeunes diplômés (d'écoles d'ingénieurs ou Miage), ainsi que des candidats expérimentés dans les métiers des études et du développement (NTIC, informatique décisionnelle, mainframe), de l'assistance à la maîtrise d'ouvrage (AMOA) ou de la gestion des infrastructures.

    Le tournoi étant limité à 40 participants, le groupe recommande aux candidats de s'inscrire rapidement, la sélection étant chronologique. Le 17 juin, ils s'affronteront, à coup de paires et autres brelans, à partir de 20h. Le tournoi prendra fin à minuit avec la remise des prix. Le lauréat remportera un iPad 2."

    Force est de constater que la société se sert  du tournoi de poker  comme "support " de recrutement pour repérer voir sélectionner les candidats potentiels  .

    En effet ,  le lauréat  n'est pas embauché  mais peut espérer l'être ;  tout comme les autres participants parmi lesquels  la société aura détecté   les qualités  requises pour être  un bon collaborateur.

    Aujourd'hui la société organise un tournoi de poker . Demain  qu'en sera t-il ?

    Un tournoi d'escrime, un sauter à l'élastique, de la plongée en apnée  ou encore  un combat de boxe ... car il est bien dit  " lancement d'une campagne de recrutement fondée notamment sur l'organisation d'un tournoi de Poker."

    Deux éléments me choquent  profondément dans cette affaire:

    • Le premier c'est le fait d' utiliser  le poker pour repérer les  candidats potentiels

    En effet   pour être un bon joueur de poker  il  faut rester concentré et attentif , s'adapter à la table  c'est  à dire savoir quelle stratégie adopter en fonction des joueurs présent à la table , jouer serré quand les autres jouent plus large et inversement, avoir un jeu solide , accepter la défaite , savoir gérer sa bankeroll  etc... le poker est également  un jeu   dans lequel le "bluff "a son importance , c'est  aussi  un jeu  de solitaire  qui consiste à observer pour éliminer  les adversaires .

    Quid dans cette perspective , de l'esprit d'équipe, de l'entraide , de l'acceptation de la différence des autres  qui sont à mon sens des valeurs essentielles  à cultiver pour  bien vivre ensemble et surtout pour permettre à chaque salarié  de s'épanouir dans son travail  tout en donnant le meilleur de lui même..?

    • Le seçond  c'est le fait  de donner aux participants  l'espoir  d'être embauchés  dans un contexte économique difficile et d'utiliser une campagne de recrutement douteuse  pour  se faire indirectement de la publicité !

    En effet  si les recrutements " classiques "ne font pas la "une "des  journaux ceux ci  ont  déjà fait beaucoup écrire et commenter....humour-coquin-22-poker-menteur-mini.jpg

  • Tombola pour l'échaffaud

    Imprimer

    Comme chaque matin , je  surfe sur le net pour prendre connaissance  des nouvelles du monde .

    J'étais d'humeur joyeuse,  entamant un week end bien mérité ,lorsque mes yeux se sont posés sur un article  qui m'a hérissé le poil.

    "Tombola pour  un emploi."

    Oui,  vous avez bien lu !

    image-001,71,001,3249-prostituee-et-homme-de-loi-concurrents.jpgCertains se rappelleront :

    De mon article  "jeune diplomé en solde "( ici) dans lequel je m'interrogeais sur le devenir d'une société dans laquelle  les chômeurs   en arrivent à se  mettre aux enchères sur Ebay pour attirer l'attention des employeurs.(Yannick Miel, jeune diplômé au chômage de 23 ans qui s'était  mis  "en vente" sur Internet, avais reçu  une proposition pour travailler trois mois au service de Martin Hirsch, qui  au moment des évènements était nouveau haut commissaire à la jeunesse.)

    Ou de  cet article ( ici) concernant un chef de projet qui avait mis sa demande d'emploi sous forme de clip chanté " je veux travailler" ( je mets le clip en fin d'article)

    Ou encore , du  périple  de Robert Thiel  ( ici), chômeur de longue durée qui a parcouru à pied 400km ( Sarreguemines / Paris ) pour rencontrer Nicolas Sarkozy  et qui ensuite avait décidé d'acheter un emploi ....

    Aujourd'hui les inepties recommencent : un chômeur  ,  soutenu  ou conseillé  ( je vous laisse le soin d'apprécier) par un cabinet de recrutement ,  offre une semaine de travail ( le sien bien entendu ) gratuit  comme lot d'une tombola qu'il organise.

    Nous pouvons lire sur le site du Figaro "Bruno Hervé, commercial de 49 ans à la recherche d'un emploi, propose aux entreprises qui remportent le gros lot une semaine de travail gratuit."

    "Pendant un mois, Bruno Hervé va sillonner sa région pour déposer ses billets auprès des chefs d'entreprises intéressés. Près de 50 sociétés sont visées par l'opération. «Je vais me rendre physiquement dans les entreprises pour expliquer ma démarche avec l'espoir de placer un billet de tombola et surtout attirer l'attention des dirigeants», explique le cadre qui bénéficie de plus de vingt ans d'expérience dans le secteur de l'agroalimentaire. Le tirage au sort aura lieu le 15 juin.

    Derrière cette opération se cache Sébastien Nau, le conseiller du cabinet de recrutement Ozvan qui accompagne le commercial dans sa démarche et qui précise " l'idée, c'est que Bruno arrive à placer son CV au-dessus de la pile"

    Ces démarches,  pour le moins insolites  , pour décrocher un emploi ,  m'inquiêtent car elles  posent la question   de savoir  jusqu'où les chômeurs  sont - ils prêts à aller  pour trouver un travail ?

    Elles posent la question de la dignité du chômeur  et de la valeur du travail .

    En effet ,  mettre  son savoir faire , ses connaissances professionnelles ,  sa force vive  de travail   aux enchères sur ebay,   ou comme lot d'une tombola ,  c'est à mon sens ,  nier la valeur même du travail   bradée aux plus offrants .

    Travail gratuit contre  espoir d'embauche : c'est redoutable et pitoyable.

    Redoutable ,  car ces nouvelles méthodes pour trouver un emploi , ouvrent une brèche  dans laquelle   certains employeurs ne manqueront pas   de s'engouffrer et risquent, par le fait,  de contraindre les autres chômeurs à faire de même voir  à surenchérir  dans  "l'originalité  et jusqu'où.....?

    Pitoyable,   car  ces méthodes  desservent  ceux qui  ne  souhaitent pas " s'asservir" pour  trouver un emploi .


    Stivostin - Je Veux Travailler par lolaken

  • Des aides qui paupérisent les séniors et bradent l'emploi

    Imprimer

    32327_workers-are-seen-at-the-massaro-shoemaker-workshop-in-paris.jpgC'est comme dans la chanson bien connue des petits trous ,des petits trous encore des petits trous...

    Ici ce sont des aides encore des aides .... dont on ne connaît pas l'impact exact en terme de créations d'emploi,  qui grèvent  les comptes sociaux et enfin qui tirent les salaires vers le bas.....

    Pour réduire le chômage et soutenir l'emploi Nicolas Sarkozy  avait annoncé plusieurs mesures dont une aide à l'embauche des chômeurs de plus de 45 ans.

    Le décret (n°2011-524) du 16 mai 2011 qui fixe les conditions dans lesquelles cette aide peut être versée a été pris.

    Le montant de l'aide est de 2000 euros.

    L'aide est gérée par Pôle emploi

    Le dispositif est ouvert aux employeurs qui embauchent sous contrat de professionnalisation  un demandeur d'emploi âgé de 45 ans et plus. ( la date de début d'exécution du contrat doit être postérieure au 1er mars 2011 )

    Trois conditions pour en bénéficier :

    • Pas de licenciement économique  dans les 6 mois qui précèdent l'embauche, sur le poste pourvu par le recrutement
    • le titulaire du contrat ne doit pas avoir fait partie  de l'effectif de l'entreprise au cours des 6 derniers mois précédant la date de début du contrat.
    • l'employeur doit être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement à l'égard des organismes de recouvrement des cotisations et des contributions de sécurité sociale ou d'assurance chômage.

    L'aide est versée   en deux fois : un premier versement, d'un montant de 1.000 euros, à l'issue du 3ème mois d'exécution du contrat de professionnalisation, ou pour les embauches comprises entrent le 1er mars et le 17 mai 2011, à la fin août 2011.

    Le solde  à l'issue du 10ème mois d'exécution du contrat de professionnalisation.

    Pour les salariés à temps partiel, le montant de l'aide est calculé à due proportion du temps de travail effectif.

    Illustration de Babouse que je remerciebabouse_avenir.jpg

     

    Petit rappel : la loi sur la réforme des retraites avait prévu pour tout recrutement d'un demandeur d'emploi de 55 ou plus sous CDI ou CDD de plus de 6 mois une exonération de charges sociales pendant un an.

    Cette mesure a été abandonnée et est remplacée par cette aide de 2000 € maximum pour toute embauche de demandeurs d'emploi de plus de 45 ans à condition que l'embauche soit faite en contrat de professionnalisation..

    Si l'exonération des cotisations prévue par la loi sur les retraites calculée sur la totalité du salaire aurait pu permettre de faciliter l'embauche des demandeurs d'emploi qualifiés dont le niveau de salaire constitue le principal frein à l’embauche , il n'en va pas de même pour l'aide prévue par le  décret !

    Rappelons que l'objectif premier du contrat de professionnalisation est de dispenser au salarié une formation lui permettant d'acquérir une qualification professionnelle et de lui fournir un emploi en relation avec cette formation.

    Le contrat s'adresse dans la grande majorité des cas à des salariés pas ou peu qualifiés ou qui changent de profession .

    Par ailleurs la base de calcul de l'exonération des cotisations prévue dans le cadre des contrats de professionnalisation étant limitée au SMIC, les employeurs ne sont pas incités à embaucher à des salaires supérieurs à ce minimum.

    Ces deux élements conjugués montrent à l'évidence que l'aide  cible des salariés de plus de 45 ans peu ou pas qualifiés ayant des revenus en général limités ou peu supérieurs au SMIC !

    Cette aide ne facilitera pas l'embauche des séniors qualifiés à moyen et haut revenus !

    N'oublions pas que le chômage et la durée du chômage des séniors ont explosé ces derniers mois . : " Entre mars 2009 et mars 2010, le chômage des 50 ans et plus a bondi de 21,2%, après une hausse de 16,7% les douze mois précédents (...) La crise -à laquelle s'ajoute la fin progressive de la dispense de recherche d'emploi, accordée jusqu'en 2008 à tout chômeur de plus de 57 ans et demi- est en effet passée par là (...) " écrivait Le Figaro en septembre 2010.

    l'Expansion en février 2011 : " (...) Le nombre des seniors au chômage - dans la catégorie n'ayant exercé aucune activité - a progressé en 2010 de 73 000 pour atteindre 523 000 (...) Très en vogue - avec 455 000 accords signés à fin novembre 2010- la séparation à l'amiable a donné la possibilité aux patrons de se débarrasser de leurs salariés les plus âgés, qui peuvent bénéficier ensuite d'indemnités chômage. Ainsi les entrants à Pôle emploi après une rupture conventionnelle sont de 5% dont 22% de seniors, qui sont donc surreprésentés (...) " -

    Les séniors privés d'emploi qui avaient des salaires décents et qui n'ont pas la chance de retrouver un emploi en rapport avec leur savoir faire n'auront plus qu'à se brader au SMIC dans des métiers à faible valeur ajoutée....Repartir à zéro, être mobiles et corvéables !

    Lire sur ce point l'article sur l'expansion La galère des seniors chômeurs Par Alexia Eychenne - publié le 02/12/2010

    Extrait " Près des photocopieuses où les visiteurs reproduisent leurs dossiers, Mauricette, 58 ans, et Amélie, 54 ans, font le point sur leurs recherches.

    "C'est vraiment difficile", commente la première de ces deux ex-collègues, comptables dans une entreprise des télécoms placée en liquidation judiciaire.

    "On me dit qu'il faut que je reprenne ma carrière à zéro, que je dois être mobile géographiquement et qu'il faut savoir s'adapter. Et ce de la part de conseillers ou de recruteurs qui n'ont même pas trente ans et vous expliquent que vous êtes resté trop longtemps dans la même boîte, qu'il fallait bouger plus tôt, énumère t-elle. ça vous met le moral à zéro."

    Comme nombre de seniors, elle se voit proposer des emplois payés au smic, après 41 ans de travail dont 28 dans la même entreprise. "On a un vrai savoir-faire et pourtant les postes que l'on nous propose n'en tiennent pas compte, poursuit Amélie. Je pourrais faire de la formation par exemple mais le problème c'est que j'ai appris en partie sur le tas et que les recruteurs ne se basent que sur les diplômes."

    123.jpg

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu