Avertir le modérateur

crise - Page 4

  • Notre gouvernement marcherait -il sur la tête ou de l'inconséquence de la politique sociale actuelle

    Imprimer

    Tous les compteurs sont dans le rouge et la récession touche maintenant l’Europe et la France

    Dans ce contexte déprimé n’est- il pas urgent de modifier les dispositions prises concernant le « travailler plus pour gagner plus » qui ont pour effet d’aggraver le chômage et le sous- emploi laissant de coté un nombre croissant de nos concitoyens.

    • Tout d’abord les allègements de charges concernant heures supplémentaires

    Le fait d’avoir soustrait les heures supplémentaires aux charges sociales incitent les employeurs à faire travailler d’avantage leurs salariés que de recourir à de nouvelles embauches Le 3 octobre 2008, le ministère du Travail indiquait que les heures supplémentaires avaient augmenté de 35% entre le second trimestre 2007 et la même période de 2008.

    Nombre des heures supplémentaires déclarées — 182 millions au second trimestre 2008 — soit 6% de plus par rapport au premier trimestre 2008

    Les exonérations correspondantes sont évaluées à 1.355 millions pour le premier semestre 2008 soit un manque à gagner dans les caisses de l’URSAFF auquel il faut ajouter celui du budget de l’Etat.du fait de la défiscalisation.

    85% des entreprises de plus de 2000 salariés ont eu recours à ce dispositif

    • les dispositifs visant au maintien de séniors en activité de plus en plus tard

    le dispositif «  carrières longues »Les salariés ayant commencé à travailler entre 14 et 17 ans pouvaient partir avec une pension à taux plein avant 60 ans moyennant une durée de cotisation plus longue : 42 ans pour partir à 56 ou 57 ans, 41 ans pour partir à 58 ans, et 40 ans pour partir à 59 ans. Ces conditions, fixées dans la loi Fillon de 2003, devaient évoluer avec l'allongement prévu de la durée de cotisation de 40 à 41 ans pour une retraite à taux plein et ce, dans le cadre du «rendez-vous 2008» sur les retraites.

    Pour les salariés du régime général et des régimes alignés (MSA et RSI), cet allongement s’étalera jusqu'en 2012.

    Pour les bénéficiaires de «carrières longues», le changement sera plus rapide : ainsi, dès le 1er janvier 2009, la durée de cotisation progressera ainsi d'un trimestre pour les salariés nés en 1949, de deux pour ceux nés en 1950, de trois pour les natifs de 1951 et de quatre pour ceux de 1952.

    La mesure doit permettre de limiter le coût de ce dispositif qui a rencontré un véritable succès, et de contraindre «le maintien en emploi» des seniors.

    A cela s’ajoutent :

    la loi de rénovation sociale du 20 aout 2008 qui facilite le recours aux heures supplémentaires, au forfait jours , diminue les repos compensateurs bref permet un allongement de la durée du travail.

    le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2009 permettant sans limite un cumul emploi -retraite

    l’INSEE a annoncé un recul du PIB de 0,3% au second trimestre 2008
    la productivité a baissé parallèlement de 0,4% dans l’économie française


    tout laisse à penser que les chiffres du chômage vont augmenter ce qui ne relancera pas la consommation des ménages bien au contraire

    par ailleurs dans ce contexte incertain ceux qui ont un emploi et qui le pourront préféreront épargner que de dépenser !!!

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu