Avertir le modérateur

SANTE - Page 2

  • L'assemblée nationale votera t-elle aujourd'hui une baisse de l'indemnisation des arrêts maladie ?

    Imprimer

    Si vous avez apprécié cet article pouvez vous voter pour mon blog en cliquant sur l'image de gauche un grand merci par avance

    ccac4966.jpg

     

     

    Depuis le mois de septembre c'est une véritable cacophonie  concernant  l'indemnisation des arrêts de maladie !

    Tout d'abord le gouvernement a annoncé  un changement du mode de calcul des indemnités journalières .

      Cette proposition a été retirée par Xavier Bertrand, ministre de la santé puis remplacée par la création d'un quatrième jour de carence.

    Tollé de l'opposition, des associations .....  et  abandon de cette  mesure sous condition de trouver  un autre moyen de faire des économies .

    Cet autre moyen a été trouvé par les esprits   agités de notre majorité !

    C'est la  baisse du plafond  du montant maximum des indemnités journalières  .

    Ce plafond est , actuellement situé à 48,40 euros par jour (soit 50 % de 2,15 smic).

    Il sera  abaissé à 40,40 euros par jour (50 % de 1,8 smic, le nouveau plafond de salaire envisagé).

    soit une perte de 240 euros par mois de maladie  soit 20 % des indemnités perçues par les personnes concernées  (  1452  € pour 1212  € )

    Tous les salariés rémunérés au délà de 2 500 euros bruts seront donc concernés, sauf lorsque l'employeur compense la baisse de salaire lors de l' arrêt maladie.

    Selon le journal le Monde  "Cette mesure doit rapporter 150 millions d'euros et compenser une partie du recul du gouvernement sur l'instauration d'un quatrième jour de carence, après une vive polémique".

    Ce sont les salariés les mieux payés qui seront touchés", justifie Yves Bur député UMP rapporteur du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), "ceux-ci sont plus souvent couverts par leur employeur pour leur perte de salaire en cas d'arrêts-maladie. Par ailleurs, ils sont moins souvent malades que les salariés moins bien rémunérés."  

    En effet  toucher  2500  euros bruts  par mois  c'est Byzance !

    Cette mesure touchera encore de plein fouet ceux qui n'ont pas la chance  d'être couverts par une convention collective, ou de ne pas avoir l'ancienneté requise  bref  cela touchera selon mes estimations / les jeunes diplomés, les salariés séniors  précaires....

    Une mesure d'autant plus injuste qu'elle risque  de pénaliser lourdement  ceux qui ont des arrêts de maladie de longue durée .....  

    Par ailleurs   les complémentaires  qui prendront en charge ce complément  ne manqueront pas de répercuter  le coût sur les contrats collectifs des entreprises : ce qui aboutira ,dans la majorité des cas , à une baisse des rémunérations de tous ! 

    En France nous n'avons pas de  pétrole mais des idées de cons..... 


    50 millions d'euros supplémentaires sont attendus par d'autres mesures : renforcement de la lutte contre la fraude et instauration d'une autorisation de l'Assurance maladie pour les prescriptions de bouteilles d'oxygène.

    Ces 200 millions d'euros d'économie sont nécessaires pour tenir l'objectif gouvernemental de 2,5 % d'augmentation des dépenses de santé en 2012.

    La mesure doit être présentée officiellement aux députés cet après-midi, lors du vote définitif par l'Assemblée nationale du PLFSS, mais sera prise par décret.

    Pour aller plus loin 

  • Travailler plus pour crever plus !

    Imprimer

    Oyé oyé braves gens   il ne fera pas bon d'être malade  lorsqu'on est un salarié précaire !

    le 4 ème jour de carence arrive.

    Ce  quatrième jour de carence  va  fragiliser  encore les plus fragiles .

    Voici mon analyse

    Lorsque  les salariés du secteur privé  sont malades , l'assurance maladie ne paie des indemnités journalières qu'après un délai de carence de 3 jours.

    Désormais, les salariés posant un arrêt de maladie auront un délai de carence de 4 jours.

    Selon le code du travail,  lorsque vous avez un an d'ancienneté , l'employeur  doit compléter le salaire  à l'issue du délai de carence . 

    90 % du salaire brut durant 30 jours, immédiatement pour les maladies professionnelles et les accidents du travail,

    et à partir du 11ème jour en cas de maladie ou d'accident,

    66 % du salaire brut, durant les 30 jours suivants.

    Les durées augmentent de 10 jours par tranche de 5 ans d'ancienneté.

    De nombreuses conventions collectives  améliorent ce système  avec le versement du salaire dès le premier jour.

    Dans la plupart des conventions collectives il faut avoir un minimum d'ancienneté pour bénéficier de ce maintien de salaire ( en général  les conventions suivent la loi sur la mensualisation soit un an d'ancienneté)

    Les accords internes viennent également améliorer la couverture sociale des salariés.

    Oui mais...... 

    Selon les syndicats , 50% des entreprises seraient couvertes  par de tels accords 

    En revanche pour le Medef  ce serait  entre 80 et 90%.

     Impossible de savoir quelles sont les entreprises qui prennent en charge le salaire pendant le délai de carence, estiment syndicats et Medef. 

    J'ai cherché des statistiques sur le sujet  et il ressort que :

    • 90 % des salariés sont couverts par une convention collective
    • la plupart des conventions collectives  prévoient une ancienneté minimale pour assurer un complément de salaire
    • les régimes de prévoyance mis en place dans les entreprises suivent en général  les dispositions  conventionnelles

    De ces brêves constatations il ressort que :

    • les salariés qui  se verront pénalisés par  ce quatrième jour de carence  sont

    Les 10% de salariés  ( quelle que soit leur ancienneté dans l'entreprise) non couverts par une convention et qui n'auront que la loi sur la mensualisation : ce qui représentent déjà  plus d'un million de personnes.

    Les salariés  qui sont couverts par une convention mais qui nont pas l'ancienneté nécessaire  pour bénéficier de la couverture dès le premier jour, ces salariés sont les nouveaux embauchés  mais surtout  les  salariés embauchés de manière précaire en CDD.

    Sachant que le travail précaire a explosé ces dernières années   et qu'il touche de plein fouet   notre jeunesse  mais aussi les salariés qui après avoir perdu un emploi stable acceptent une embauche précaire  ce sont bien  ces salariés déjà en situation d'instabilité qui vont  être pénalisés par ce quatrième jour de carence !

    Coté syndical, Jean-Marc Bilquez, en charge de la protection sociale à Force Ouvrière, craint que les conventions collectives ne restent sur leurs chiffrages actuels de 3 journées prises en charge par les employeurs. "Le quatrième jour, c'est un jour qui ne sera pas payé par l'entreprise". "C'est profondément injuste pour les salariés du privé comme pour les fonctionnaires. C'est une punition collective!"

    Un salarié au smic malade 4 jours  perdra  environ 150 € nets

    avec un délai de carence de 3 jours il n'en perdait que  125

    et 25 euros  sur un salaire net de  1073 €  c 'est  beaucoup ! 

    Un détail qui a échappé  aux nantis qui ont décidé  cette injustice !

    Ce n'est plus travailler plus pour gagner plus   c'est travailler plus pour crever plus.....

    Le_Malade_imaginaire.jpg

  • Mettons les malades et les médecins au pilori en place publique : une excellente solution pour lutter contre les arrêts de travail abusifs

    Imprimer

        

      Lorsque vous êtes malade ,  votre  médecin vous prescrit  ( s'il juge que c'est opportun) un arrêt de travail.

    Si vous justifiez d'une durée  d'affiliation suffisante vous percevez des indemnités journalières après un délai de carence et le cas échéant un complément de salaire de votre employeur.

    Pendant votre arrêt de  travail vous pouvez  faire l'objet d'un contrôle par le  médecin-conseil de la Sécurité sociale.

    Votre employeur peut également  mandater un médecin pour vous faire contrôler ( en cas de versement d'un complément de salaire )

    Depuis peu ,  ces contrôles ont une incidence directe sur  le maintien ou non des indemnités versées par la SS ! 

    N1GE03D_20080221_apx_470__w_ouestfrance_.jpgQue se passe t il  si le médecin conseil estime notamment que vous  êtes bien  portant et que vous pouvez aller bosser ?

    Si celui-ci conclut que l'arrêt-maladie est injustifié, le versement de vos indemnités journalières s'arrête et vous devez immédiatement reprendre votre travail.

    Le gouvernement , frappé par une "Schizophrénie anti  fraude"  veut aller plus loin.

     "Un texte réglementaire est en cours de préparation et devrait sortir d'ici la fin de l'année", a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère, confirmant une information diffusée par Europe 1.

    Le projet gouvernemental vise  à  infliger au  malade qui n'est pas considéré comme tel par le  tout puissant Médecin conseil  , une amende, afin qu'il rembourse une partie des indemnités journalières perçues avant sa visite auprès dudit  médecin-conseil.

    Les modalités et le montant de ces sanctions n'ont pas encore été précisés, a-t-on indiqué au ministère du Travail.

    A mon sens  si un texte réglementaire  prévoit " le remboursement de tout ou partie des indemnités  perçues " il encourt une annulation devant le conseil constitutionnel .

    En effet, si  le médecin conseil peut  constater le caractère "abusif " d'un arrêt de travail le jour où il examine le salarié,  à moins qu'il ne soit devin , comment pourra t-il affirmer  que  le salarié était bien portant et  qu'il  pouvait aller travailler avant son contrôle ?

    Une difficulté de poids qui ne semble par  gêner  le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, qui assure que la pénalité qui sera instituée "tient la route sur le plan juridique". Un décret est d'ailleurs déjà en préparation. Il devrait sortir avant la fin de l'année. 

     

    Selon la Cnam, en 2009, 13 % des arrêts de travail de moins de 45 jours contrôlés par les médecins-conseils étaient jugés injustifiés ou trop longs et 11 % des arrêts de plus de 45 jours étaient « inadaptés » ou « injustifiés ».

    En 2010, la Sécurité sociale aurait réalisé près de 400 millions d'économies en renforçant ses contrôles sur les arrêts maladie.(  soit 4,6% du montant total des indemnités journalières versées)

    Pour ajouter au concert de l'imbécilité ambiante ,  la réaction  de la Fédération nationale des accidentés de la vie (Fnath), importante association de malades et de personnes handicapées  me consterne.

    En effet,  au lieu de rechercher  des arguments de droit pour contrer le projet du gouvernement,   cette Fédération accuse les médecins  d'être responsables de la situation.

    jugez par vous même : extrait du communiqué de la Fédération "

    - le Gouvernement oublie de rappeler que ce sont les médecins qui prescrivent la durée des arrêts maladie : ce ne sont donc pas les malades qui doivent être tenus responsables d’un arrêt qui semblerait injustifié.

    Si pénalités il doit y avoir, ce sont les médecins traitants qui doivent les subir. Ce n’est pas à la personne en arrêt de faire les frais d’une approche différente entre deux médecins sur l’opportunité et la durée de leur arrêt.

    On peut d’ailleurs s’interroger sur les possibilités de recours, afin de se faire rembourser les pénalités, de la personne en arrêt contre le médecin traitant qui lui aura prescrit une durée d’arrêt de travail jugée inadéquate par l’assurance maladie "


     Pour mettre d'accord tout ce petit monde  qui à mon sens est devenu idiot , je propose de mettre les malades et les vilains médecins complices  du grand crime   d'arrêt  de travail abusif, au pilori sur la place publique .

    !FRAUDEUR AU PILORI.jpg

     

     

  • Quand la CPAM des Hauts de Seine devient C...................

    Imprimer

    Vous vous souvenez certainement de la campagne anti fraude  menée récemment sur les ondes par le gouvernement. " frauder c'est voler, celui qui fraude sera sanctionné " voir mon article sur le sujet 

    Les bêtises continuent via la CPAM des Hauts de Seine !

    La CPAM des Hauts-de-Seine investit le web   en créant  des mini aventures ,  sous forme de clips vidéo , via you tube.

    Ce ne sont pas les aventures de Tintin  ou d'Alice au pays des merveilles mais de Jacqator / tout un programme !

    je vous laisse le soin d'apprécier  la haut degré d'intelligence   de ces clips , si on peut appeler cela clips.. ! 

    Tout ce cirque autour de la fraude des personnes en arrêt de maladie  me révolte . ( le calcul des indemnités journalières  vient d'ailleurs  d'être modifié à la baisse !!!!)

    Lorsqu'il s'agit de la CPAM des Hauts de Seine  qui  s'érige en chasseur de fraudeurs ,  je commence à bouillir .. en effet  les Hauts de Seine cela ne vous dit rien  ?  l'affaire entre autres des HLM.... LISEZ CECI  

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu