Avertir le modérateur

INTERNET - Page 5

  • Hadopi /contraire au droit Européen ?

    Imprimer

    asterix3.jpgDans un précédant billet j'indiquais que le projet de loi Hadopi sera trés certainement  à nouveau  examiné  par nos députés.

    pourra t-il pour autant s'il est adopté être appliqué ?

    selon le magazine Futura techno " Le Parlement européen a confirmé jeudi 26 mars son opposition à la coupure de l'accès à Internet, une mesure prévue par le projet de loi

    Un rapport, selon lequel la coupure de l'accès à Internet à titre punitif constitue la violation d'accès à l'éducation des personnes, a été adopté à une très large majorité.

    C'est la troisième fois que le Parlement européen se prononce contre la riposte graduée à la française."

    selon un article paru sur Portevoix "le 10 avril 2008, le Parlement Européen a estimé que l'interruption de l'accès à internet allait à l'encontre des droits de l'homme, des droits civiques et des principes de proportionnalité, d'efficacité et d'effet dissuasif.

    Quel que soit le résultat du vote de la nouvelle lecture de la loi HADOPI le mercredi 29 avril à l'Assemblée nationale, cela n'aura aucune conséquence sur le quotidien des internautes. Si la loi n'est pas censurée par le Conseil Constitutionnel, il est probable que cette loi ira rejoindre le vaste cimetière des lois qui n’ont jamais eu de décret d’application. Les tribunaux ne pourront pas appliquer cette loi qui est contraire au droit Européen."

    Alors , le projet est il mort né?

    une affaire à suivre.

  • chez Ruquier on aime HADOPI

    Imprimer

    126876-dominique-farrugia-156x133-2.jpgQue l'Elysée et les zélateurs  du projet de la loi Hadopi se  rassurent à défaut d'avoir  le soutien massif des Français   ils ont eu  le soutien au combien flatteur (?) des invités de Ruquier   dans l'émission de samedi dernier " on n'est pas couché"

    ce fut un miracle que d'entendre tous les intervenants crier leur amour pour cette loi . cela m'a  rappelé notre chanteur des années "yéyés" Christophe  et son " j'ai crié, crié, Aline pour qu'elle revienne?

    Quel concert harmonieux que d'ouïr  Eric Zemmour , Eric Naulleau, Dominique Farrugia donner une leçon de pédagogie  à tous les anti -HADOPI  qui doivent comprendre  que tout ne peut pas être gratuit et qu'il s'agit d'un bon projet

    je n'ai jamais apprécié ce type d'émission dans laquelle sont mis en scène  des individus pour qu'ils s'étripent de manière convenue sous le regard avide des spectateurs .  un jeu du cirque moderne  qui fait de l'audimat à défaut de nous rendre plus  cultivés ou intelligents.

    347461648-segolene-royal-dement-avoir-peur-de-zemmour-et-naulleau.jpgMais ce soir là je me suis amusée de la stupidité des intervenants qui auraient bien besoin de savoir de quoi ils parlent avant de lever la langue

    Messieurs les donneurs de leçons  lisez  un article excellent publié dans AGORAVOX / HADOPI explications et contournements cliquez ici

    une manifestation est organisée contre ce projet le 25.04.2009 cliquez ici

    Heureusement vous y serez absents!

    quant à vous Monsieur  Farrugia il faut reconnaître vous étiez meilleur quand vous étiez un NUL

    rappel : Dans un précedant billet j'indiquais  que Bernard Accoyer avait  annoncé la tenue d’une conférence des présidents (des groupes politiques, et des commissions de l’Assemblée) le mercredi 15 avril, en pleines vacances parlementaires, pour programmer la nouvelle date d’examen du projet de la loi Hadopi .

    si la Conférence devait programmer une modification de l’ordre du jour, cette modification serait soumise à la décision de l’Assemblée nationale le mardi 28 avril

     

  • Hadopi / le retour

    Imprimer

    Aliens_Retour_06.jpgNous espérions en être pour un temps débarassée  . Que nenni la loi Hadopi  "la chipie "revient sur le tapis

    le 28 avril les députés seront  de retour dans l'hémicycle après les vacances parlementaires.

    selon le calendrier des travaux parlementaires ils doivent examiner dès cette date le projet de loi sur l'inceste ( cliquez ici)

    ce calendrier sera t-il bouleversé par l'exécutif  qui souhaite que soit remis à l'ordre du jour l'examen de la loi " HADOPI"

    dans une déclaration  de Roger karoutchi le secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement on apprend que . « Jean-François Copé le président du groupe UMP à l'Assemblée , ayant proposé de renoncer au texte sur l’inceste qui était prévu dans la semaine d’initiative parlementaire,  cela permettrait au gouvernement  d' inscrire le texte Internet pour une nouvelle lecture »

    07-06-26-Bernard_Accoyer.jpgDepuis la réforme de la Constitution,  c'est le  parlement qui est maître de l’ordre du jour des travaux de l'assemblée nationale

    selon l’article 48 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale le gouvernement peut notifier des demandes d’inscription prioritaire à l’ordre du jour. l’article 89 spécifie que ces demandes sont « adressées par le Premier ministre au Président de l’Assemblée qui en informe les présidents des commissions et les notifie à la plus prochaine Conférence des Présidents ». Et si, à titre exceptionnel, le Gouvernement « demande une modification de l’ordre du jour par l’adjonction, le retrait ou l’interversion d’un ou plusieurs textes prioritaires, le Président doit en donner immédiatement connaissance à l’Assemblée ».

    Aussi Bernard Accoyer a annoncé la tenue d’une conférence des présidents (des groupes politiques, et des commissions de l’Assemblée) ce mercredi 15 avril, en pleines vacances parlementaires, pour programmer la nouvelle date d’examen du projet.

    1717541.jpgsi la Conférence devait programmer une modification de l’ordre du jour, cette modification serait soumise à la décision de l’Assemblée nationale le mardi 28 avril

    les députés de la majorité ont bien compris l'exaspération   de l'Elysée .

    qu'ils se rassemblent  pour voter favorablement un nouvel examen de ce projet ne fait aucun doute

     

    l'absentéisme des députés sur la sellette  voir article du point

  • Projet de loi HADOPI/ reculer pour mieux sauter?

    Imprimer

    l'Assemblée nationale vient de refuser le projet de loi "création et Internet " plus communément appelé HADOPI

    pour autant le projet n'est pas mort  car il peut fort bien être adopté en dernière lecture par l'assemblée nationale !

    essayons d'y voir un peu plus clair :

    pour l'essentiel ce projet  prévoit la création d' une Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) avec mise en oeuvre  de sanctions  pour les téléchargements  illégaux.

    ce texte était en cours d'examen et de discussion  depuis plusieurs mois

    conformément  à la procédure législative ( voir ci-aprés en suite d'article le schéma de cette procédure/extrait site Assemblée Nationale) le texte présenté par la commission mixte paritaire a été  adopté ce matin par le sénat .

    le texte élaboré par le commission prévoit notamment pour les internautes ayant effectué des téléchargement illégaux :

    • la suspension de l'abonnement à internet aprés deux avertissements
    • le paiement de l'abonnement malgré sa suspension



    quelles peuvent être les suites de ce refus?

    • le gouvernement peut retirer son texte
    • il peut aussi  organiser une nouvelle lecture au Sénat et à l'Assemblée Nationale

    c'est ce qu'on appelle le système de la  "navette"

    finalement c'est l'Assemblée, qui aura  le dernier mot.

    il ne faut pas oublier que l'Assemblée a refusé ce matin le texte présenté par  la commission lors d'une séance où siègeait un nombre trés restreint de députés ( 15 députés ont voté pour et 21 contre)

    il n'est pas certain que l'Assemblée comportant un nombre plus important de députés notamment députés de la majorité refuse à nouveau le projet  .

    toutefois selon  Médiapart

    "Si la mobilisation a été faible dans la majorité, c'est en partie parce que certains députés n'ont pas voulu s'associer à une loi dont le caractère répressif venait d'être durci par la CMP. Figuraient notamment dans le texte (lire la version finale ici) une mesure sanctionnant les internautes ayant téléchargé avant la mise en œuvre du texte et une autre imposant aux abonnés suspendus de payer leur abonnement pendant la période de suspension."

    «Il y a eu des oppositions au sein de la majorité mais à gauche nous avions aussi beaucoup de soutiens, a estimé Christine Albanel, la ministre de la culture, se disant «scandalisée et profondément triste». «C'est très grave pour les artistes qui se sont mobilisés», a-t-elle expliqué citant «le réalisateur Steven Soderbergh» qui avait évoqué la loi Hadopi «devant le Congrès américain». La ministre a insisté sur «l'importance que Nicolas Sarkozy accordait aux droits d'auteur».

    «Le très faible nombre de députés UMP présents en séance au moment du vote montre que ce texte était loin de rassembler au sein du goupe majoritaire, analyse François Rugy sur son blog. J'avais d'ailleurs entendu ces derniers temps des collègues UMP dire dans les couloirs qu'ils ne voteraient pas ce texte. Habituellement, on prend ce genre de propos avec une certaine méfiance car à mesure que le moment du vote approche, la détermination à se distinguer a en général tendance à s'émousser...»

     

    Patrick Bloche évoque lui un «échec personnel pour le président de la République». «La loi Hadopi est morte politiquement et la première victime est Nicolas Sarkozy qui s'était engagé personnellement sur ce dossier», estime-t-il.

    voir article du Monde

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu