Avertir le modérateur

RETRAITE/SENIORS - Page 9

  • Séniors on a besoin de vos talents

    Imprimer

    Pendant plus de dix années ,des années 1980 à 1990 , les entreprises se sont séparées de leurs salariés les moins jeunes dans le cadre de  plans retraite- anticipée, activement incités et soutenus par les gouvernements successifs

    cette politique  fut une grave erreur car non seulement elle a privé les entreprises de compétences avérées mais également a gravement déséquilibré le système financier de nos régimes de retraite , menacés aujourd'hui d'implosion.

    En France le taux d'emploi des séniors est de 38% alors qu'il se situe à plus de 60% en Suède et au Danemark

    succombant à la mode du "jeunisme" , la majorité des entreprises ne souhaite pas embaucher des séniors.

    Beaucoup de cabinets de recrutement et d'entreprises jettent au panier les cv des plus de 50 ans voir un âge inférieur sans avoir daigné parcourir plus avant la demande d'emploi des intéressés ( motivations, parcours, compétences )

    Dans les faits le marché du travail  est  fermé pour cette catégorie de demandeurs d'emploi

    faisant fi de cette réalité   nos dirigeants ont prétendu inciter les séniors à  reprendre une actvité professionnelle notamment en retardant l'âge de la retraite à taux plein., en supprimant la dispense de recherche d'emploi pour les chômeurs de plus de  57 ans

    En contrepartie les dispositions qui devaient inciter les entreprises à garder et/ou embaucher les séniors sont parties en fumée

    • suppression de la contribution   Delalande ( dissuasive mais comportant également des effets pervers),
    • mise en attente de la mesure phare de l'emploi des séniors  prévue par la loi de financement de la sécurité sociale pour "cause de crise économique"  voir mon billet du 7.04.2009


    les conditions juridiques, économiques et sociales pour permettre aux seniors de conserver une activité professionnelle le plus longtemps possible ne sont pas au rendez-vous .

    ajoutée à cela  une nouvelle convention UNEDIC qui réduit les droits des plus agés , les séniors deviennent les mal traités de notre système.

    voir programme UMP lors des élections présidentielles

     

     

    En France on compte environ 11.1 millions de retraités dont 600 000 perçoivent le minimum vieilllesse

    Le revenu moyen mensuel d’un retraité s’élève à moins 960 euros pour une femme et 1674 pour un homme sachant que ces disparités s’expliquent en partie par les carrières moins longues des femmes.

    L’avenir des retraites étant incertain compte tenu du rapport entre les actifs et inactifs qui est passé de 3.14 pour 1 en 1975 à 1.51 en 2006 beaucoup de seniors ou de retraités qui ont des difficultés pour boucler leur fin de mois souhaitent continuer ou reprendre une activité professionnelle.

    d'autres qui ne sont pas en situation financière précaire  veulent travailler  de manière allégée pour maintenir le lien social

    dans le même temps émergent des besoins grandissant concernant les services de proximité

    C’est dans ce contexte que sont apparus sur le web des sites comme Bitwiin qui mettent en relation des séniors souhaitant mettre leur expérience  au service des particuliers ou des entreprises

     

     

    voici également une autre réalité du monde du travail qui doit nous amener à réfléchir

    A Helsinki on ne  demande pas aux seniors de s'adapter à l'entreprise

    c'est au contraire l'entreprise qui fait tout pour les garder.

    C'est le cas de cette entreprise présenté dans le reportage : un modèle en matière de bien-être au travail.

  • retraite complémentaire/ statu quo

    Imprimer

    retraite_gremi1.jpgce que voulait le Patronat

    reculer l'âge auquel la liquidation des retraites complémentaires peut être demandée. de 60 ans actuellement à 61 ans, à raison d'un trimestre supplémentaire par an entre 2011 et 2014.

    en contrepartie le patronat accepte la reconduction de l'AGFF, régime qui permet aux salariés de liquider leur pension Agirc/Arrco entre 60 et 65 ans.

    ce que voulaient les syndicats de salariés

    refus de toute mesure portant sur l'âge. ( la CFE-CGC aurait accepté à condition que le niveau des retraites soit garanti).

    hausse des cotisations pour garantir le système.

     

    ce que prévoit le projet d'accord

    Après cinq séances de discussions le texte prévoit la reconduction des dispositions de l’accord de 2003.
    c'est le  statu quo jusqu’au 31 décembre 2010.

    Les règles actuelles des régimes Arrco et Agirc resteront donc en vigueur jusqu’au 31.12.2010

    Le départ à la retraite à 60 ans avec une pension à taux plein n’est pas remis en question.

     

    aucun problème de fond n'est réglé  pour assurer la survie à long terme  des régimes. la question est pourtant inévitable  on peut s'attendre à terme à un réveil douloureux

    pour la première fois, L’Arrco et l’Agirc devront  puiser dans leurs réserves pour éponger leurs déficits, à hauteur de 3,5 milliards d’euros en 2009 et 2010.

     

    la CFDT a fait savoir qu'elle signerait le projet d'accord

    la CGT ne signera pas l'accord qui selon la délégation " entérine le recul du niveau des pensions."

    la CFTC fait le choix du réalisme afin de préserver les droits des salariés et signera l' accord.

    FO signera également l'accord

    Cet accord n’est pas glorieux, admet Bernard Devy (FO). On avait plus d’ambition pour l’avenir des régimes de retraite complémentaire. » « Le texte ne pérennise rien du tout, car on continue à baisser les rendements », regrette Danièle Karniewicz (CGC). « Nous avons limité les dégâts », estime pour sa part Pascale Coton (CFTC).

     

  • cumul emploi-retraite/la circulaire

    Imprimer

    Dans un précédant billet  j'indiquais que  la circ. DSS/3A 2009-45 du 10 février 2009 avait donné des précisions sur le cumul emploi retraite.

    chose promis chose due voici le texte intégral de la circulaire.

    cliquez ici pour en prendre connaissance  circulaire cumul emploi retraite.pdf

     

    les lecteurs peuvent se reporter également  à mes billets postés dans les catégories

    cumul emploi-retraite

    loi de financement SS sénior

    Avec l'ensemble de ces documents vous pouvez avoir des réponses précises à vos situations personnelles

    bonne lecture .

  • cumul emploi-retraite/précison importante

    Imprimer

    Selon la circ. DSS/3A 2009-45 du 10 février 2009


    les retraités  dont la pension a pris effet avant le 1er janvier 2009 et a été suspendue du fait d'un cumul emploi-retraite dépassant le plafond de revenu admis avant la libéralisation du cumul emploi retraite doivent être rétablis dans leur droit au 1er janvier 2009, s'ils respectent à cette date les conditions applicables dans le cadre de la nouvelle législation.

    les caisses doivent informer les assurés atteignant 65 ans, ou 60 ans dans le cas de retraites anticipées, des nouvelles règles qui leur sont applicables en matière de cumul emploi retraite.

    je ne manquerai pas de donner le texte intégral de la circulaire dès parution

     

    les lecteurs peuvent se reporter à mes billets postés dans les catégories

    cumul emploi-retraite

    loi de financement ss sénior

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu