Avertir le modérateur

- Page 2

  • Dominique de Villepin imite de Gaulle

    Imprimer

    Le grand cirque commence !

    Non je ne parle pas  des  bleus qui ont joué leurs demoiselles en tutu en refusant de s'entraîner, non je ne parle des médias qui ont relayé en continu durant ce week-end  cette information d'une importance capitale pour l'avenir de l'humanité  , non je ne parle pas des querelles familiales Bettencourt  avec pour enjeu l'un des grands patrimoines industriels français et qui ne cessent   de  mettre en lumière les liens troubles  entre monde politique et milieux d'affaires , j'évoque seulement   la préparation des élections présidentielles de 2012 et l'appel du 19 juin  de Dominique de Villepin.

    FA196.jpgDominique de Villepin vient de lancer samedi 19 juin son nouveau parti politique  " République solidaire "
    Avec des accents Gaulliens Dominique de  Villepin, s'est posé comme le garant de la tradition républicaine française, "qui est  en  danger". Il a dénoncé  la politique menée par le chef de l'état.

    il veut le changement et la résistance au pouvoir en place , résistance à la concentration des pouvoirs dans les mains du président de la République ...

    Il souhaite que les ministres jouent leur véritable rôle , il veut une justice libre, des médias indépendants.

    Pour lutter contre les déficits,  "les plus riches devront faire un effort particulier"

    Pour relancer la croissance, il souhaite la suppression de la loi sur les 35 heures et la baisse du coût du travail, en "transférant massivement les charges sociales des cotisations vers d'autres sources de financement" (prélèvements directs sur les revenus, taxation spéciale sur des revenus du capital).

    Pour les  retraites, il est  favorable à l'augmentation de la durée de la cotisation. il souhaite que soit reconnue  la pénibilité.

    "Ensemble relevons le défit  d'une  politique aux couleurs de la France  ."

    " Ensemble  relevons l'esprit de la France , d'une république sans mur, sans fossé ,sans oublié, d'une république  qui tend les mains   qui donne des chances  et un espoir à ceux qui n'en n'ont pas "

    Bâtissons une république dans l'honneur et dans l'espoir ."

     

    Rien de nouveau sous le soleil de France .... paroles et paroles promesses et promesses....

    Finalement je me pose une question :  Dominique de Villepin souhaite t-il  davantage  faire perdre Nicolas Sarkozy  aux prochaines élections ou véritablement être élu ?

     

  • Partager avec vos amis

    Imprimer

    Bonjour

    Désormais chaque article comportera  en début ou fin un lien share this

    vous pouvez ainsi partager avec vos amis mes articles

    merci de votre fidélité

  • Médecins et sages femmes en colère

    Imprimer

    acheteurs-en-colere_logo.jpgle cabinet de votre médecin risque d'être fermé ce Vendredi 18 juin

    Cinq syndicats de médecins généralistes appellent leurs confrères à fermer leur cabinet le vendredi 18 juin. 

    MG-France, Union Généraliste, l’Union collégiale, le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG) et le Syndicat de la médecine générale (SMG) encouragent l’ensemble des omnipraticiens à profiter de cette journée pour rencontrer et informer les élus locaux et manifester devant les caisses primaires d’assurance-maladie.

    L’intersyndicale dit attendre des actes après les récentes annonces du président de la République d’augmenter le C à 23 euros au 1er janvier 2011 et d’ouvrir la cotation en CS à cette même date pour les spécialistes de médecine générale.

    « Les médecins généralistes continuent de déplaquer et sont excédés par le harcèlement administratif », souligne l’Intersyndicale, qui s’inquiète par ailleurs de la mise en péril du régime de retraite ASV des médecins libéraux.

    InfirmiereNiBonnes.jpgLes  sages-femmes libérales et salariées feront également  grève ce vendredi

    Elles manifesteront à Paris, place de la République à 10 h 30, puis le cortège se dirigera à Bercy où elles demanderont à être reçues par François Baroin, ministre du Budget. Ces professionnelles, qu’elles travaillent en libéral ou comme salariées, ne décolèrent pas. « Nous ne pouvons plus, disent-elles, assurer un travail de qualité pour la femme, les parents, le nouveau-né. » 

    La sage-femme hospitalière « doit faire face à des impératifs de rentabilité qui imposent une cadence infernale et la libérale est confrontée à des revenus trop bas pour assurer la survie de son activité », dénonce l’Organisation nationale des syndicats de sages-femmes (ONSSF) qui s’insurge contre le blocage des négociations avec l’assurance-maladie et des propositions jugées « indécentes ».


    23 000 sages-femmes exercent aujourd’hui en France dont 3 200 en libéral.

    sources le quotidien du médecin

     

  • vieux chômeurs contre jeunes retraitéss

    Imprimer

    retraite.jpgTruc et troc  gouvernemental

    Alea jacta est .

    Il y a bien longtemps que les principales  dispositions  qui composent la réforme des retraites avaient été  décidées..malgré l'agitation  des syndicats , les déclarations grandiloquentes des  partis  politiques et le bruit de fond du mécontentement des Français.

    Aboyer et la caravane passe sauf que la caravane c'est vous  c'est moi c'est nous.....

    voici les principales dispositions proposées par le gouvernement

    • Relèvement progressif ( 4 mois par an à partir de la génération née en 1951) de l'âge légal de départ à la retraite, lequel sera ainsi porté pour tout le monde à 62 ans en 2018.
    • l'âge de départ à la retraite, qui permet automatiquement de toucher une pension à taux plein, sera progressivement porté de 65 à 67 ans.
    • Les fonctionnaires seront logés à la même enseigne que les salariés du privé. Ceux des catégories actives (policiers, militaires, sapeurs-pompiers...), autorisés actuellement à partir à 50 ou 55 ans, verront cet âge de départ relevé progressivement de deux ans. Les salariés des régimes spéciaux ne seront concernés qu'à compter de 2017 par les mesures d'âge.
    • La durée de cotisation sera portée à 41 ans et 1 trimestre pour les générations 1953 et 1954 et à 41,5 ans en 2020.
    • Carrières longues et pénibilité : les salariés ayant commencé à travailler avant 18 ans pourront continuer à faire valoir leurs droits à la retraite entre 58 et 60 ans sous réserve de justifier de la durée de cotisations nécessaire plus deux ans. Au total, le dispositif concernera 50 000 personnes en 2011 et 90 000 en 2015. Les assurés dont l'état de santé est dégradé du fait de leur exposition à des facteurs de pénibilité garderont la possibilité de partir à 60 ans avec une retraite à taux plein quel que soit leur nombre de trimestres.
    • Développement de l'emploi des seniors : Aide à l'embauche pendant un an pour les demandeurs d'emploi de plus de 55 ans et renforcement du tutorat.
    • Création d'un prélèvement de 1 % sur la dernière tranche de l'impôt sur le revenu, hors bouclier fiscal.
    • Augmentation d'un point des prélèvements sur les plus-values de cessions mobilières et immobilières et du prélèvement forfaitaire libératoire sur les dividendes et les intérêts.
    • Prélèvement accru sur les stock-options : passage de la contribution de l'employeur de 10 à 14 % et de la contribution du salarié de 2,5 à 8 % ; augmentation des prélèvements sur les retraites-chapeaux : le prélèvement de l'entreprise est appliqué dès le premier euro de rente versé ; une contribution sociale de 14 % est mise en place pour le bénéficiaire ; calcul annualisé des allègements de charges.

    Force est de constater que cette réforme est faite de  trucs et de troc  !

    En effet le recul de l'âge de la retraite  touche essentiellement  ceux qui ont commencé à travailler  tôt . Il s'agit  en général des salariés qui sont les moins qualifiés et ont le moins de diplômes.( donc les moins favorisés financièrement)

    Les personnes qui ont suivi de  longues études ne seront pas touchées  car à durée de cotisation inchangée (40,5 annuités aujourd'hui) elles partent  à la retraite en général après  62 ans .

    Le recul de l'âge de la retraite  aura pour conséquence  de faire basculer dans le chômage et d'installer plus longtemps dans la précarité  les séniors.  ( malheur à ceux qui perdront leur emploi après 50 ans....) La France est un des pays dans lequel le taux des séniors sans activité est le plus important  . 68 % des Français de 60 ans sont au chômage.

    Le gouvernement  va ainsi  transférer les déficits des caisses de retraite vers celles de l'Unedic ou bien des assurances maladie  et invalidité   ( on peut s'attendre sur ce terrain à un durcissement des organismes et des contrôles drastiques )

    Contrairement à ce que croit ou fait semblant de croire le gouvernement  l'augmentation   de l'âge de départ à la retraite ne va pas améliorer le marché de l'emploi.

    Ce ne sont pas les quelques réformettes et aides par ci par là aux entreprises qui vont changer la donne et faire que les employeurs touchés par la grâce de la solidarité  vont embaucher durablement des séniors .

    Il faudrait un volontarisme général, une mobilisation de tous les acteurs sociaux....


    C'est bien  faire porter l'essentiel de l'effort sur les salariés modestes via le recul de l'âge légal de départ à la retraite que propose le gouvernement .

    Pour aller plus loin

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu