Avertir le modérateur

La gauche molle poursuit la politique menée par Sarkozy ......

Imprimer

Pendant cinq années , notre droit du travail a été, plus que jamais, malmené par des réformes   qui  visaient  à amoindrir les droits des salariés pour permettre ,notamment , d'accroitre les gains de productivité , éviter  les délocalisations et redonner aux employeurs l'envie d'embaucher......

Sous le soleil de gauche, rien ne change  si ce n'est le silence  et la complicité des syndicats...... sans compter l'apathie de plume d'une certaine presse , dîte indépendante......

Les réformes se poursuivent  dans la continuité de celles  engagées par Nicolas Sarkozy.

Certes, on ne parle plus de flexibilité : ce n'est plus in  mais de " sécurisation de l'emploi....."

Il n'y a que les mots qui changent car sur le terrain le résultat sera identique .

Force est de constater que  la gauche molle ne s'attaque pas aux réels problèmes , elle se contente  de mieux répartir   la pénurie au sein des classes moyennes....

 

bakavrilgauchemolle9_0.jpg

 Du blabla rien que du blabla sous l'oeil complisant des syndicats :

 Alors que le Gouvernement engage avec les partenaires sociaux une négociation pour une meilleure sécurisation de l'emploi, dans la perspective d'aboutir d'ici la fin 2012, à un accord, Michel Sapin,notre ministre du travail,  a fixé les grandes orientations de la réforme qu'il souhaite voir aboutir.

Il suggère en priorité de "lutter contre la précarité sur le marché du travail", qui frappe particulièrement les femmes et les plus jeunes, mais aussi de mieux "anticiper les évolutions de l'activité, de l'emploi et des compétences", ou encore d'améliorer les "dispositifs de maintien de l'emploi face aux aléas conjoncturels" des entreprises ainsi que les procédures de licenciements collectifs.

Liste des actions à mener pour sécuriser l'emploi :

  • trouver des leviers pour que le CDI demeure ou redevienne la forme normale d'embauche ;
  • traiter la problématique du temps partiel subi ;
  • proposer les voies d'un meilleur accès à la formation et d'un meilleur accompagnement par le service public de l'emploi et l'ensemble des acteurs, des demandeurs d'emplois précédemment salariés en CDD ou en intérim, dans des processus de mobilité et de qualification ;
  • renforcer les dispositifs de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, en particulier une articulation renforcée de la GPEC avec les dispositifs de mobilité et les orientations de la formation dans les entreprises, y compris le plan de formation ;
  • améliorer les actions de renforcement de l'employabilité des salariés et la portabilité des droits à la formation ;
  • développer les démarches d'anticipation dans les branches et au niveau des territoires, à l'appui de la GPEC des entreprises ;
  • améliorer et unifier les dispositifs d'activité partielle, et clarifiant les règles de recours ;
  • apporter les garanties juridiques, pour les salariés et les entreprises, lorsque des accords collectifs d'entreprises visent à maintenir l'emploi et l'activité dans un contexte de difficultés conjoncturelles aigües ;
  • renforcer la sécurisation des parcours professionnels et l'efficacité en termes de retour/maintien dans l'emploi des dispositifs de reclassement ;
  • clarifier et sécuriser les procédures de licenciement ;
  • apporter une réponse aux situations dans lesquelles une entreprise qui envisage de fermer un site refuserait de considérer favorablement l'offre valable d'un repreneur assurant la pérennité de tout ou partie des emplois.

Source net iris

Dessin bakchich 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu