Avertir le modérateur

  • Vous pouvez acheter vos lettres de délation...........(Pauvre France)

    Imprimer

     Je dois me pincer pour vérifier si je ne dors pas !

    Un véritable cauchemar.... et pour moi un réel dégoût.

    Frauder c'est voler .... un slogan  martelé par  l'ancienne majorité qui a créé une obsession de la fraude.

    Cette obsession de la fraude , associée à un discours politique xénophobe, a piétiné  les valeurs de la République car  nos institutions de la protection sociale dont les valeurs sont la solidarité, l’équité, le respect de l’assuré ou de l'ayant droit , s'appuient sur les délations  pour faire des contrôles .

    Pour faciliter la délation, qui dans notre beau pays devient un devoir de citoyen , certains sites n'hésitent pas à vendre des modèles de lettres de délation...

    Oui, mes chers lecteurs vous avez bien lu..... Si vous souhaitez dénoncer un vilain fraudeur il vous en coûtera 4 €  

    Voici un modéle de lettre de dénonciation à la CAF

    Ce site propose également des modéles de lettres de délation pour la CPAM, les impôts etc.....le_corbeau02.jpg

    Voici le billet d'un médecin qui s'insurge contre ces méthodes 

    Je vous livre un extrait de ce billet : (je vous invite à visiter le blog de ce médecin)
     ..Il n’est pas habituel que j’écrive deux billets d’humeur dans le même mois. Mais cette fois ci, mon humeur est véritablement mauvaise. Voilà de quoi il s’agit.

    L’autre matin, un inspecteur de la CPAM du 93 vient me voir pour m’interroger sur la réalité et la justification d’un arrêt maladie que j’avais fait à une jeune femme en septembre dernier. Il faut préciser que cet inspecteur, fort aimable au demeurant, travaille au service des fraudes.

    Je lui explique que je suis bien l’auteur de cet arrêt et que la raison en est simple : dépression réactionnelle suite au décès de la grand-mère de cette jeune femme qui chérissait cette aïeule. Le parcours de l’intéressée est suffisamment chaotique pour que je sache quel rôle bénéfique fut joué par sa grand-mère et que, par conséquent, je puisse apprécier à quel point ce deuil la faisait souffrir. De toute façon, je lui rappelle que je n’ai pas à me justifier vis-à-vis de lui et que si cela est nécessaire, il y a un service médical compétent, ce dont il convient aisément. A moi donc de lui demander pourquoi cette intrusion de son service dans cette relation médecin malade ? La réponse me sidère.

    Une lettre anonyme est parvenue à ce service des fraudes, dénonçant un arrêt maladie injustifié, arrêt pendant lequel cette personne aurait séjourné en Algérie, pays d’origine de la grand-mère, où elle fut inhumée.
    Je me permets de lui expliquer que cette famille se déchire depuis le décès de la grand-mère pour une question d’héritage, allant de l’invective à la violence physique : un des petits enfants a même séjourné en réanimation, suite à une agression physique. La justice est saisie. Cette lettre anonyme de dénonciation s’inscrit dans cette violence.

    Je lui fais remarquer que la situation est suffisamment grave pour que la CPAM ne vienne pas aggraver le conflit. Quand on est « chasseur de fraudeur », il faut également se montrer précautionneux et ne pas pousser à la violence. Et comme il a déjà rendu visite à la « coupable », pour demander des comptes, il peut être maintenant certain qu’il va aggraver les choses et donc qu’il se comporte de manière irresponsable.

    Et c’est tout simplement, tout naturellement, qu’il m’explique que c’est comme cela que le service des fraudes fonctionne. Que c’est plus facile d’agir quand on reçoit une lettre anonyme, que l’important est de coincer le fraudeur et que la fin justifie les moyens.

    Alors, je me mets en colère. Ainsi donc, le service des fraudes cautionne la délation, cette manière d’agir ne leur pose pas de problème éthique. Je lui explique ce que peut être la délation dans un pays démocratique, que c’est un venin social parmi les pires, qu’elle contribue à générer la violence sociale. Je lui explique, furibond, que mon travail de médecin généraliste, dans cette cité de banlieue où j’exerce, consiste aussi à lutter contre cette violence sociale, que le respect de l’autre est un des fondamentaux du vivre ensemble, que la jalousie, la discrimination, le racisme passent aussi par la délation.

    Quand une institution de la protection sociale dont les valeurs sont la solidarité, l’équité, le respect de l’assuré, bafoue ces fondamentaux démocratiques, alors l’institution devient elle même une violence et une honte. Il m’écoute, stupéfait : il n’avait jamais pensé à cela et encore moins évoqué cette question au sein de son service.

    Voilà où nous en sommes rendus ! L’obsession de la fraude, associée à un discours politique xénophobe, piétine de plus en plus les valeurs de la République. Pauvre France."

    Pour aller plus loin

    billet "Lorsque les médecins deviennent les secrétaires de la sécurité sociale .....les malades sont en danger"

     

     

     

    Un film  , une oeuvre magistrale  le corbeau  

  • Plume tristesse

    Imprimer

    Tradition du week end voici un de mes poèmes vidéos

    sur un thème musical du sublime Mozart

  • Mémoire courte et mauvaise foi /Madame Morano , je vous en supplie , faites nous le plaisir de vous taire à l'avenir

    Imprimer


    Force est de constater  que la politique  est devenue un show pitoyable où chacun joue sa partition au gré de ses ambitions !

    Politiques  un peu Guignols  et Guignols un peu politiques ! 

    Pour nous mettre en bouche  voici  un petite "Guignolerie" de Nadine Morano..... ( ce n'est pas la première et certainement pas la dernière hélas !)morano,demission,montebourg

    Sans penser au ridicule de son intervention ,  Nadine Morano,  ancien ministre, secrétaire général de l'UMP en charge des élections et candidate aux élections législatives dans la 5ème circonscription de Meurthe-et-Moselle a demandé mercredi sur BFM TV "la démission immédiate" du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, condamné pour injures par le tribunal de grande instance de Paris.

    "Je demande la démission immédiate de monsieur Montebourg au regard du principe édicté par (François) Hollande, qui avait dit aux Français qu'il ne s'entourait pas de personnes ni jugées ni condamnées" en avril lors de la campagne, a dit Nadine Morano, soulignant que le candidat socialiste à l'Élysée s'était alors "érigé en père la vertu".

    Elle ajoute  sans sourciller  : "Voilà que le Premier ministre de la France, qui a été choisi, a été condamné en 1997 pour délit de favoritisme. Voilà aujourd'hui qu'Arnaud Montebourg, dont on sait qu'il est un expert dans les excès de langage, vient d'être condamné aujourd'hui par la justice pour avoir injurié les dirigeants de SeaFrance.

     Nadine Morano a également réagi sur son compte Twitter en rappelant la promesse de campagne de François Hollande de ne pas s'entourer de personnes condamnées.

     Que reproche t- on à  Arnaud Montebourg ?

     Arnaud Montebourg a été condamné mercredi au civil pour injure publique envers cinq anciens dirigeants de la société maritime SeaFrance, placée en liquidation judiciaire en janvier.

    Le tribunal de Paris l'a contraint à verser l'euro symbolique de dommages et intérêts et 3.000 euros de frais de procédure aux cinq personnes après des déclarations publiées en septembre dernier, quand il n'était pas encore ministre, au quotidien régional la Voix du Nord.

    "On ne fera pas de miracle, mais on peut dire à la SNCF que s'ils sont des incapables et qu'ils ont mis des escrocs à la tête de SeaFrance, ils vont l'aider à se relever", disait Arnaud Montebourg.

    Le jugement devra être publié dans la Voix du Nord aux frais du ministre, stipule la décision.

    L'injure est constituée même dans le contexte d'une campagne électorale, car les personnes visées ne sont pas des adversaires politiques d'Arnaud Montebourg, estime le tribunal.

    "Si le sujet évoqué était incontestablement un débat d'intérêt public (...), les circonstances n'affranchissent pas nécessairement ceux qui l'expriment de toute responsabilité lorsqu'ils utilisent des propos injurieux", est-il écrit.

    Arnaud Montebourg va faire appel, rapporte BFM TV. La sanction n'est donc pas définitive.


    Faut il  rappeler à Nadine Morano qu'Alain Juppé et Brice Hortefeux, pour ne citer qu'eux, bien que condamnés par la justice  ont eu des fonctions ministérielles !

    ( Le 30 janvier 2004, Alain Juppé  est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à dix-huit mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et à une peine de dix ans d’inéligibilité. L’appel interjeté par Alain Juppé, immédiatement après sa condamnation, a eu  pour effet de suspendre l’application de cette décision jusqu’à l’arrêt de la cour d'appel. Le 1er décembre 2004, celle-ci réduit la condamnation à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité.)

    Madame  Morano  indique qu' Arnaud Montebourg est " un expert des excès de langage "

    Madame Morano avez vous oublié ?:

    •  vos propres excès de langage , le 14 décembre à Charmes, dans les Vosges, lors d’un débat sur l’identité nationale , lorsque vous avez déclaré : "Ce que je veux d'un jeune français musulman, c'est qu'il aime la France, qu'il travaille, qu'il ne parle pas verlan et qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers".

     

    • Votre lamentable " prestation" sur un marché  , indigne d'un représentant de l'Etat -   voir la vidéo ci dessous 

     

    Madame Morano avez vous oublié ?:  

    Eric Besson et son doigt d’honneur : Jouant la provoc', le ministre de l'Immigration, Éric Besson, a fait un doigt d'honneur à un journaliste de Canal + pour lui montrer qu'il n'arriverait pas à recueillir des critiques de la part des Jeunes Pop' au sujet de l'arrivée de Philippe de Villiers dans la majorité.

    La vidéo a fait buzz sur le Web: sur Dailymotion, elle a été vue près de 100.000 fois en un jour!

    Invité à expliquer son geste,  sur France Info, Éric Besson a reconnu: "C'était un jeu, mais j'aurais mieux fait de faire autrement". "Je ne pensais pas une seule seconde être piégé par la caméra, donc c'est de ma faute", reconnaît-il. Avant de préciser: "C'est un journaliste que je connais et que j'apprécie. Il m'a chambré pendant toute la journée et moi aussi."


     

    Madame Morano avez vous oublié ?:  

    Brice Hortefeux faisant de  l’Humour avec un grand H : « il en faut toujours un. quand y’en a un ça va, c’est quand y’en a beaucoup qu’il y a des problèmes… » 5 septembre 2009, université d’été de l’UMP.

    Brice Hortefeux et Jean-François Copé prennent un bain de foule au milieu de jeunes militants du parti présidentiel. Un jeune d’origine maghrébine, Amine, s’avance pour poser au côté des deux figures de la droite. S’ensuit un dialogue pour le moins douteux sur les origines du jeune homme, conclu par cette sortie de bien mauvais goût du ministre de l’intérieur : "Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes." La vidéo est mise en ligne par lemonde.fr, et le buzz est phénoménal. L’extrait est visionné plus d’un million de fois en quelques jours :

     
      Madame Morano avez vous oublié ?:
     
    Patrick Devedjian faux gentleman et vrai faux cul !

    Dans cette vidéo on peut entendre Patrick Devedjian traitant de "salope" l’ex-députée Anne-Marie Comparini.

    Celui ci a reçu pour "la galerie" une petite fessée du  chef de l'Etat qui a  estimé que "ce n'est pas une façon de parler aux femmes" et  de la ministre de la Justice Rachida Dati qui a qualifié l'insulte d'"intolérable".

    Quant à Patrick Devedjian, il a présenté  des excuses,  à l'adresse d'Anne-Marie Comparini, lors d'une conférence de presse  au conseil général des Hauts-de-Seine dont il était président.
    "J'ai présenté dès hier des excuses privées à Anne-Marie Comparini et des excuses publiques par voie de communiqué", a-t-il déclaré.
    "Je regrette profondément ces propos qui étaient une exclamation à la suite d'une parole", a ajouté Patrick Devedjian. Le président du conseil général des Hauts-de-Seine a également insisté sur le fait qu'il "croyait que ces propos étaient privés", n'ayant pas vu les caméras qui le filmaient.

    "Je ne suis pas machiste, je suis avec beaucoup de femmes autour de moi", a précisé Patrick Devdjian avant de reconnaître que ses propos étaient "une faute".

     

     Mémoire courte et mauvaise foi sont les deux mamelles des politiques  !

    Madame Morano , je vous en supplie , faites  nous le plaisir de vous taire à l'avenir  

     

     
  • Demandez le programme.............

    Imprimer

     Restons mobilisés !

    2831734046_1.jpgLes promesses électorales ont toujours fleuri comme muguet au mois de mai.

    Gauche, droite ,peu importe , les partis ont toujours eu plus grands yeux que grand ventre !

    Ayant une sensibilité de gauche  , j'ai voté socialiste .

    Ce n'est pas parce que le parti de mon choix est au pouvoir que  je vais fermer les yeux. 

    Je continuerai de ce fait à pointer du doigt l'actualité sociale qui heurte mon éthique.

    A cette fin et comme je vous l'avais promis  ,  je consacre ce billet aux principales réformes portées par le parti socialiste lors de la campagne des présidentielles.

    Ce billet  "référence " me permettra de suivre l'avancée  des  réformes promises. 


    Réformes touchant au travail et à l'emploi

    • Aides publiques et les allègements fiscaux accordés aux entreprises qui investiront sur le territoire, qui y localiseront leurs activités et qui seront offensives à l'exportation ;
    • Création d'un contrat de génération  ( embauche  en CDI de jeunes, accompagnés par un salarié plus expérimenté, qui sera ainsi maintenu dans l'emploi jusqu'à son départ à la retraite )
    • Renforcement de l'obligation d'assurer l'égalité des carrières professionnelles et des rémunérations entre les femmes et les hommes. En cas de non-respect, suppression des exonérations de cotisations sociales ;
    • Création de 150.000 emplois d'avenir pour faciliter l'insertion des jeunes dans l'emploi et l'action des associations, en priorité dans les quartiers populaires ;
    • Relocalisation des usines des grandes entreprises françaises, avec l'instauration pour les entreprises qui se délocalisent, un remboursement des aides publiques reçues ;
    • Mise en place de la sécurisation des parcours professionnels, pour que chaque salarié puisse se maintenir dans l'entreprise ou l'emploi et accéder à la formation professionnelle ;
    • Présence des représentants des salariés dans les conseils d'administration et dans les comités de rémunération des grandes entreprises ;
    • Renforcement des moyens de Pôle emploi.
    • Lutte contre les pratiques abusives,augmentation des cotisations chômage sur les entreprises qui abusent des emplois précaires ;mise en place d'un dispositif de notation sociale obligeant les entreprises de plus de 500 salariés à faire certifier  annuellement la gestion de leurs ressources humaines au regard de critères de qualité de l'emploi et de conditions de travail ;
    • Lutte contre le délit de faciès et contre toute discrimination à l'embauche ;
    • Ecart maximal de rémunération entre les dirigeants des entreprises publiques et les employés de 1 à 20 ;
    • Permettre aux ouvriers et aux employés victimes de licenciements boursiers de saisir le TGI.
    • Suppression des exonérations de cotisation sociale sur les heures supplémentaires, sauf pour les très petites entreprises ;
    • Renchérissement du coût des licenciements collectifs pour les entreprises qui versent des dividendes ou rachètent leurs actions.1374517608.jpg

    Réformes touchant à la fiscalité

    • Restauration de l'impôt sur la fortune ;
    • Fin des allègements de l'impôt sur la fortune institués en 2011 (ex : ISF PME).
    • Suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires ;
    • Imposition des revenus du capital comme ceux du travail ;
    • Création d'une tranche supplémentaire d'IR, de 45% pour les revenus supérieurs à 150.000 euros par part ;
    • Fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG dans le cadre d'un prélèvement simplifié sur le revenu (PSR).

    Réformes touchant  aux aides sociales, retraite , handicap, famille

    Les personnes  qui ont 60 ans et qui auront cotisé la totalité de leurs annuités retrouvent le droit de partir à la retraite à taux plein à cet âge-là (effet immédiat) ;

    • Lancement d'une négociation globale avec les partenaires sociaux afin de définir, dans un cadre financier durablement équilibré, l'âge légal de départ à la retraite, la prise en compte de la pénibilité, le montant des pensions et l'évolution des recettes indispensables à la pérennité de notre système de retraite solidaire.
    • Renforcement des sanctions en cas de non-respect des 6% de travailleurs handicapés dans les entreprises, les services publics et les collectivités locales ;
    • Engagement de la réforme de la dépendance pour mieux accompagner la perte d'autonomie.
    • Modification du quotient familial, avec la baisse du plafond pour les ménages les plus aisés.
    • Augmentation de 25% l'allocation de rentrée scolaire dès la rentrée 2012-2013.
      Politique parentale et droits des familles
    • Ouverture du mariage aux couples homosexuels ; ouverture aux couples homosexuels du droit à l'adoption.

      Création en 5 ans de 60.000 postes supplémentaires dans l'éducation, avec un prérecrutement des enseignants avant la fin de leurs études et la réforme de la formation initiale des maîtres et professeurs ;
    • Possibilité pour tout jeune déscolarisé de 16 à 18 ans d'accéder à une formation, un apprentissage ou un service civique.les-simpson-serie-creee-par-matt-groening-en-1989-avec-dan-castellaneta-10324725tatnx.jpg


    Réformes touchant  au logement

    • Construction d'ici à 2017 de 2,5 millions de logements intermédiaires, sociaux et étudiants
    • Renforcement de la loi SRU :
      - en passant à 25% le pourcentage de logements sociaux construits dans la communes,
      - en multipliant par 5 les sanctions qui pèsent sur les communes ne disposant pas suffisamment de logements sociaux sur son territoire ;
    • Renforcement de la mixité sociale en imposant une règle des trois tiers bâtis :
      - 1/3 de logements sociaux locatifs à loyer modéré,
      - 1/3 de logements en accession sociale,
      - 1/3 de logements libres ;
    • Mise à disposition gratuite des collectivités locales des terrains de l'Etat qui sont disponibles pour leur permettre de construire de nouveaux logements ;
    • Lancement d'une nouvelle génération d'opérations de renouvellement urbain.
    • Accès au logement
      encadrement des montants des loyers lors de la première location ou à la nouvelle location dans les zones où les prix sont excessifs ;
      lutte contre le délit de faciès et contre toute discrimination au logement ;
      mise en place de caution solidaire pour les jeunes.

     

    Réformes touchant  à la santé

    • Création de maisons ou pôles de santé
    • création de pôles de santé de proximité dans chaque territoire pour assurer une meilleure répartition des médecins.
    • Lutte contre les dépassements d'honoraires
    • encadrement des dépassements d'honoraires, en favorisant une baisse du prix des médicaments et en supprimant le droit d'entrée dans le dispositif de l'aide médicale d'Etat ;
    • augmentant la part de rémunération forfaitaire des médecins généralistes.
    • réforme de la tarification pour mettre fin à l'assimilation de l'hôpital avec les établissements privés ;
    • l'hôpital devra redevenir un service public non soumis aux contraintes d'équilibre de ses comptes ;
    • mise en place d'un délai maximum de 30 minutes pour accéder aux soins d'urgence.
      Aide à la fin de vie
      création d'une assistance médicale active à mourir : toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, pourra demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité.agression.jpg

     


    Réforme du système judiciaire

    • doubler le nombre de centres éducatifs fermés pour les mineurs condamnés par la justice.
    • réforme du Conseil supérieur de la magistrature.
    • remise à plat la procédure pénale.
    • création chaque année, de 1.000 postes supplémentaires pour la justice, la police et la gendarmerie.
    • garantir l'exécution effective de toutes les peines prononcées ;
    • renforcement de la sécurité et des droits des victimes
    • mise en oeuvre d'une nouvelle sécurité de proximité assurée par la police dans les quartiers et la gendarmerie dans les territoires ruraux ;
    • création de zones de sécurité prioritaires où seront concentrés davantage de moyens ;
    • lutter contre le délit de faciès dans les contrôles d'identité.
    • rétablir la présence régulière des services de police au contact des habitants ;
    • garantir l'accès à la justice de proximité pour tous les litiges portant sur des aspects essentiels de la vie quotidienne des Français.

     


    Immigration

    • Limiter l'immigration
    • lutter contre l'immigration illégale et les filières du travail clandestin, avec la sécurisation de l'immigration légale ;
    • régularisations des sans-papiers au cas par cas sur la base de critères objectifs.

     

    Divers

    • Fiscalité des entreprises
      Réforme de l'Impôt sur les sociétés
      mise en place de 3 taux d'imposition différents sur les sociétés :
      - 35% pour les grandes,
      - 30% pour les petites et moyennes,
      - 15% pour les très petites.
      Avec une distinction entre les bénéfices réinvestis et ceux distribués aux actionnaires ;
      suppression des stock-options, sauf pour les entreprises naissantes.
    • Fiscalité des grands groupes
      suppression de multiples niches fiscales accordées aux plus grosses entreprises.
      Fiscalité et produits culturels
      mise en place d'un taux de TVA à 5,5% pour le livre et la billetterie.
    • abrogation et remplacement de la loi Hadopi par une grande loi qui conciliera la défense des droits des créateurs et un accès aux oeuvres par internet facilité et sécurisé.
    • interdiction faite aux banques françaises d'exercer dans les paradis fiscaux et suppression des produits financiers toxiques ;
    • encadrement des bonus des banques ;
    • taxation des bénéfices des banques en augmentant leur imposition de 15% ;
    • création d'une taxe sur toutes les transactions financières ainsi que d'une agence publique européenne de notation.
    • garantir la diversification des sources d'énergie avec la réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75% à 50% à l'horizon 2025, mais aussi la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la France (fermeture de la centrale de Fessenheim, poursuite de l'achèvement du chantier de l'EPR de Flamanville) ;
    • mise en place d'une nouvelle tarification progressive de l'eau, de l'électricité et du gaz ;

      Modification de la Constitution et recours au référendum
    • inscription parmi les principes fondamentaux de la loi de 1905 sur la laïcité dans la Constitution ;
      réforme du statut pénal du chef de l'Etat.
    • concertation avec les organisations syndicales de la fonction publique sur tous les sujets : perspectives salariales, lutte contre la précarité, modes de nominations des emplois supérieurs de la fonction publique et déroulement des carrières ;
    • réduction de 30% la rémunération du président de la République et des ministres ;
      fin de la possibilité pour les anciens présidents de la République de siéger au Conseil constitutionnel ;
    • augmentation des pouvoirs d'initiative et de contrôle du Parlement, notamment sur les nominations aux plus hauts postes de l'Etat ;
    • non-cumul des mandats ;
    • renforcement de la parité entre les femmes et les hommes en alourdissant les sanctions financières contre les partis politiques qui ne la respectent pas ;
    • introduction d'une part de proportionnelle à l'Assemblée nationale ;
      porter la durée d'inéligibilité des élus condamnés pour faits de corruption à 10 ans.

     

    Source Net Iris

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu