Avertir le modérateur

La France se réveille en rose , mais attention au candidat invisible !

Imprimer

 article_VOTE_HOLANDE_TULLE-9.jpgFrançois Hollande est élu  avec 51,62% des suffrages (votes des Français de l'étranger compris), selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. Nicolas Sarkozy recueille 48,38% des voix ( résultat  proche de celui obtenu par François Mitterrand en 1981)  

Plus  de neuf millions d'électeurs inscrits se sont abstenus soit un taux  d'abstention de 19,66%.

Les votes  nuls et blancs représentent 5,8%, soit plus de deux millions de suffrages.

"sceptique, séduite ou franchement hostile, note le Figaro , "la presse internationale commente la victoire de François Hollande."

Pour ma part je  reprendrai  les réactions  des télévisions et journaux américains  qui ont mis en évidence  "l'imprévisibilité économique que l'arrivée d'un président ne manquerait pas de susciter immédiatement en Europe"

«François Hollande a fait campagne sur une France plus douce et plus rassembleuse, mais sa victoire sera vue comme une remise en cause de la vision allemande d'austérité économique comme solution à la crise de l'euro», notait ce lundi le New York Times, soulignant l'importance du défi pour Merkel.  L'équilibre entre la réduction de la dette et la nécessité de répondre à la colère populaire s'avère compliqué pour les leaders européens», ajoutait-il.

Citoyens de gauche  restons rassemblés  et continuons  à soutenir les idées portées par la gauche . 

Comme le note très judicieusement  un billet  de Sarko France " Le candidat socialiste a été sous-estimé par tout le monde. Par son camp, par ses adversaires. La présidence normale doit s'incarner, et être soutenue. La Vème République est un sale régime qu'il faudra bien un jour démocratiser. 

 Il faudra aussi rester vigilant. Il faudra soutenir François Bayrou et son énième tentative centriste. Il faudra voter Front de Gauche, parce que la gauche doit être populaire. Il faudra aider celles et ceux qui à droite, auront à coeur de reconstruire une droite républicaine qui a le coeur républicain suffisamment arrimé pour éviter les excès xénophobes de ces derniers jours."

 Il faudra également veiller à ce que la majorité en place  affronte le candidat invisible : les marchés financiers qui dirigent de fait le monde  et nous ont conduits  dans la situation cahotique et la crise que nous subissons.  criseespagne.jpg

Voici un communiqué évocateur !

"Les bourses européennes sont en baisse au lendemain des élections française et grecque.

Le CAC 40 en recul de 1,14%, le Dax allemand en baisse de 1,91%, la bourse de Tokyo en chute de 2,78% : le réveil est difficile sur les marchés boursiers au lendemain d'un week-end d'élections en Europe. Mais plus que l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, c'est la fin d'un consensus européen sur l'austérité qui inquiète les investisseurs.

Quel que soit le pays, le constat est le même : les différentes bourses européennes ont débuté la journée dans le rouge au lendemain des élections en France et en Grèce. Le CAC 40 a ouvert en baisse de 1,57% avant de se rééquilibrer, tout comme ses voisins allemand (-2,18%), espagnol (-1,55%) et italien (-1,4%). 

La tendance est la même à l'extérieur de l'Union européenne, la bourse de Hong-Kong finissant en repli de 2,61% et celle du Japon ayant clôturé en recul de 2,78%. "Les investisseurs espéraient le succès de gouvernements plus favorables à l'austérité en France et en Grèce", a notamment décrypté le japonais Tsutomu Yamada, courtier chez kabu.com Securities.

Au-delà de l'élection de François Hollande, c'est en effet surtout le changement d'équilibre au sein de l'UE qui semble inquiéter les investisseurs. L'arrivée d'un nouveau président français et la forte progression des partis contestataires en Grèce laissent présager une renégociation des accords européens sur la crise de la dette. 

François Hollande avait en effet prévenu : sa première priorité diplomatique sera d'essayer d'ajouter un volet ‘croissance' au plan européen, jusqu'à présent entièrement dédié à l'austérité. Cette remise en cause programmée de l'accord européen suscite une incertitude qui rend les marchés fébriles. Le quotidien économique allemand Handelsblatt ne cache d'ailleurs pas son souhait que l'austérité soit préservée, affichant lundi matin en Une une photographie de François Hollande accompagnée du titre "Liberté, égalité, économies".

la carte des résultats 


Mondialisation le cancer de l'humanité par Cheyene007

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu