Avertir le modérateur

  • SILENCE sur le scandale des délocalisations

    Imprimer

     
    Grand reporter, écrivain et spécialiste en politique étrangère, Eric Laurent a publié de nombreuses enquêtes qui ont été vendues à plusieurs milliers d'exemplaires : "Guerre du golf", "La mémoire d'un roi", "Le grand mensonge", "Le monde secret de Bush", ou plus récemment "La face cachée des banques". Eric Laurent a été grand reporter pour Radio France et reporter en politique étrangère pour le Figaro Magazine.

     Il a publié un livre , à lire sans plus tarder : Le scandale des délocalisations

    Quelques extraits :

    "La plupart des dirigeants n'investissent plus de manière sérieuse et à long terme, dans la formation et la qualification de leurs employés. Aux Etats-Unis, nombre d'entre eux, confient en privé: "D'accord pour que mes salariés améliorent leurs compétences, mais qu'ils le fassent à leurs frais et en dehors du temps de travail".

    "A quoi bon investir de l'argent et du temps dans la mesure où l'objectif, non avoué, est la délocalisation prochaine de ces emplois vers l'étranger." Ce refus affiché de parier sur la qualité des hommes et le renforcement de leur compétence, a deux explications. L'une évidente, le dédain envers l'investissement humain, l'autre plus pernicieuse : à quoi bon investir de l'argent et du temps dans la mesure où l'objectif, non avoué, est la délocalisation prochaine de ces emplois vers l'étranger.

    Le patron d'une entreprise, auquel on demandait quels étaient pour lui les principaux critères de recrutement, répondait :"Une personne qu'il n'est pas nécessaire de former et qui peut prendre immédiatement ses fonctions.

    " Interrogés, 6% seulement des patrons américains évoquent la compétence de leurs employés comme raison de conserver la production sur place. Même si les chiffres en Europe sont un peu plus élevés, ils révèlent le même état d'esprit."Contrairement aux annonces optimistes des compagnies, l'outsourcing réserve parfois des mauvaises surprises et des coûts cachés, notamment en termes judiciaires.

    Des échecs soigneusement dissimulés

    "Des groupes importants avec des cabinets juridiques gravitant en permanence autour d'eux, se sont révélés incapables d'anticiper les problèmes. Notamment dans le cas où ce groupe ferme des usines pour confier la production à des sous-traitants.[...]

    "Mes supérieurs voulaient à tout prix ménager la susceptibilité de nos interlocuteurs."

    [...] Le responsable d'un grand groupe français installé à Shanghai me confie : "J'ai été consulté pour relire un contrat qui avait été rédigé par notre partenaire chinois et qui ne contenait aucune clause nous protégeant. J'ai déclaré à mes supérieurs qu'il fallait totalement en renégocier les termes, point par point. Vous auriez vu leurs visages : ils étaient furieux de mes objections, et paniqués à cette idée. Et vous savez pourquoi? Ils me l'ont dit clairement : ils voulaient à tout prix ménager la susceptibilité de nos interlocuteurs et surtout ne pas leur faire perdre la face. A cet égard, ce fut une réussite : la face c'est nous qui l'avons perdue, notre partenaire chinois a contrefait une partie de notre production et l'écoulait en toute quiétude."

    Je mets en lien un article de Slovar ...Edifiant 

    délocalisation,Medef,élections 

    Source le JournalDuNet Economie

  • Les huissiers se déguiseront bientôt en clown pour vous distraire !

    Imprimer

     Avant d'aborder le vif du sujet ,  voici une réforme qui va , à mon sens, tomber dans les oubliettes !

    Désormais les huissiers n'auront plus besoin de venir à votre domicile pour vous signifier un acte  ( jugement,sommation de payer,assignation en justice etc...) car ils pourront le faire par mail...... Décret n° 2012-366 du 15 mars 2012, JO du 17

     En effet l'article 653 du Code de procédure civile énonce désormais que "la signification est faite sur support papier ou par voie électronique".
     Pour que cette nouvelle possibilité devienne effective , un arrêté du ministre de la Justice doit en définir  les garanties au plus tard le 1er septembre 2012.

    "les procédés techniques utilisés doivent garantir, dans des conditions fixées par arrêté du garde des sceaux, ministre de la justice, la fiabilité de l'identification des parties à la communication électronique, l'intégrité des documents adressés, la sécurité et la confidentialité des échanges, la conservation des transmissions opérées et permettre d'établir de manière certaine la date d'envoi et celle de la réception par le destinataire".
    Pour que l'identité du destinataire puisse être garantie, le texte implique que ce dernier ait préalablement consenti à la notification par voie électronique.

     Le texte prévoit également que la signification devra faire l'objet d'un accusé de réception électronique indiquant la date et l'heure de celle-ci.

    Une réforme qui va certainement rester dans les tiroirs car, qui souhaitra   "faciliter le travail d'un huissier en permettant qu'une assignation ou un congé lui soit transmis par e-mail ? En général, dans ce genre de cas, on cherche plutôt à échapper à l'officier ministériel…"

    En ces temps de crise  , la profession d'huissier ne chôme pas ...

    expulsion.jpg

     

     

    A l'instar des notaires , la chambre des huissiers de Paris  a souhaité en 2011 :  PROMOUVOIR LE CONSTAT D’HUISSIER ET DONNER UNE AUTRE IMAGE DE LA PROFESSION 

    « SOYEZ SYMPA, ENVOYEZ UN HUISSIER À UN AMI » 

    Cette campagne a pour objectif de promouvoir l’utilité au quotidien du constat d’Huissier de Justice et de mettre en valeur la disponibilité et l’écoute de ces professionnels auprès de tous types de publics : particuliers, professionnels ou entreprises. Elle vise aussi à donner une autre image de cette profession, trop souvent associée au recouvrement ou aux expulsions, faute d’être suffisamment connue. L’idée consiste à jouer avec cette perception en faisant preuve d’humour et d’autodérision

    pour créer une relation complice et empathique avec le public. Le choix d’un dispositif 100% web prouve aussi que ce métier sait évoluer avec l’esprit et les technologies de son temps.

    LE DISPOSITIF DE BUZZ : L’AUTODERISION DE LA PROFESSION EN CAMÉRA CACHÉE

    « Soyez sympa, envoyez un Huissier à un ami » est le dispositif original et décalé imaginé par la Petite Agence dans la Prairie. Il invite les internautes à surprendre un ami avec la complicité des Huissiers de Justice de Paris*.

    1. L’internaute remplit le formulaire avec son profil et celui de son ami

    2. Si la candidature est retenue, la production organise une caméra cachée avec la complicité de l’internaute

    3. Un huissier interprété par un comédien d’Action Discrète rendra une visite inopinée à cet ami et filmera sa réaction en caméra cachée

    4. Si le film est sélectionné, il sera diffusé sur le site www.soyezsympa.com (après accord de l’ami biensûr)

    5. L’ami bénéficiera d’un constat d’Huissier de Justice  gratuit en cas de besoin d’une valeur maximum de 300 euros TTC (date limite de l’offre 08.02.11)

    regardez une des vidéos mises en ligne

     Pour faire fun , je propose lors des expusions locatives, que les huissiers se déguisent en clowns pour distraire les enfants expulsés avec leurs parents ! 

     

     
     
     
     
     
     
     
     

    Logement : reprise des expulsions locatives par BFMTV
  • La misère ordinaire

    Imprimer

    florence_aubenas.jpgDans un reportage  publié dans Le Monde du 19 avril 2012, Florence Aubenas propose un tour dans les CAF où les files d'attente s'allongent devant les guichets, où l'on "parle peu de la présidentielle et beaucoup d'une France en panne".

    Une ballade qui passe par la CAF de Guéret la plus petite de France avec ses 17 000 allocataires (un tiers d'entre eux vit aujourd'hui sous le seuil de pauvreté), se poursuit par celle de Grenoble, grosse agence urbaine (850 salariés), puis Saint-Denis, et ses quatre heures d'attente pour atteindre l'accueil, alors que le nouveau cahier des charges impose que l'attente n'excède pas vingt minutes...

    Un bien triste tableau de la France où l'on voit la misère ordinaire qu'elle soit de Seine-Saint-Denis ou de la Creuse. 

     "Aujourd'hui, certaines caisses doivent fermer ponctuellement pour écluser les retards (à l'exemple de la CAF du Var).

    Partout, les services de travailleurs sociaux se réduisent. Ici, une photocopieuse s'arrête, parce que le contrat d'entretien n'a pas été payé. Des rumeurs de restructuration circulent, des fonctions valsent. Un peu comme à La Poste ou à ERDF, les arrêts maladie et les dépressions augmentent, surtout dans les grands centres. (...) Une enquête interne menée en 2011 sur l'ensemble de la Sécurité sociale relève que 5 % des salariés ont pu avoir des pensées mortifères ou suicidaires", écrit la journaliste. Mais "en ces temps d'élections, reconnaître un manque de moyens reviendrait de fait à s'engager dans la campagne". Jean-Louis Deroussen, le président de la CNAF, "s'est fait silencieux et prudent, mettant en avant de réelles réussites, comme la décentralisation de la plate-forme téléphonique de Paris à Guéret

    source annuaire sécu

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu