Avertir le modérateur

Si les soldes viennent de se terminer , la braderie des chômeurs commence..

Imprimer

Suite des  propositions de l'UMP en matière d'emploi. 

"Développer les contrats d’insertion, afin d’inciter les bénéficiaires du RSA à reprendre une activité. Un contrat à temps très partiel pour rendre un service à la collectivité est un premier pas pour sortir la personne en difficulté de la spirale de l’isolement, pour l’aider à retourner vers l’activité. C’est aussi une manifestation concrète d’un équilibre entre droits et devoirs. La solidarité nationale ne peut pas s’appliquer pour celui qui refuse de travailler alors qu’il en a la capacité et peut gagner davantage. Nous diminuerons donc le RSA socle pour les personnes qui refuseraient un contrat d’insertion, alors qu’elles peuvent travailler"

Ces propositions sont le copier coller  de plusieurs mesures préconisées  par  le  rapport du Conseil d'orientation pour l'emploi (COE)  rendu en décembre 2011 .

En permettant le développement  des contrats aidés  et en diminuant le rsa , le programme de  l'UMP     va " forcer" économiquement " les personnes  qui en bénéficient , à   prendre  des emplois  d'insertion .... qui sont en fait , des  emplois précaires,  sous payés et qui ne débouchent sur aucune insertion durable dans le monde du travail  .

Un examen rapide de la réalité de terrain est suffisant pour nous en convaincre.

Aujourd'hui , le contrat unique d'insertion (CUI) est un contrat de travail associant formation et aide financière pour provoquer l'embauche de personnes dont les candidatures pour occuper un emploi sont habituellement rejetées.

Le CUI-CIE concerne des emplois dans le secteur privé industriel et commercial.
Le CUI-CAE concerne des emplois dans le secteur public ou associatif  ( le CUI est un contrat de travail de droit privé).
Il est conclu pour une durée déterminée ou pour une durée indéterminée. Lorsque le contrat est à durée déterminée sa durée minimale est de 6 mois et sa durée maximale, renouvellements et prolongements inclus, est de 2 ans.

Pour réussir son intégration dans l'emploi, le bénéficiaire d'un CUI conserve le soutien de la personne qui assurait antérieurement le suivi personnalisé de son parcours d'insertion professionnelle, est assisté et conseillé par un salarié expérimenté de l'entreprise (ou par l'entrepreneur lui-même, en cas de très petite entreprise) appelé "tuteur". Le bénéficiaire du CUI doit pouvoir avoir accès aux formations utiles pour développer ses compétences professionnelles.  ( information sur le CUI )

Ce que je viens de décrire c'est " la belle histoire" un conte  pour bisounours ...

 Dans les faits,  les contrats aidés  n'aident que les employeurs  qui s'en servent pour pourvoir des postes  pérennes ...

Un merveilleux effet d'aubaine dont les laissés pour compte sont les salariés qui  ne bénéficient d'aucune formation, d'aucun soutien  et ensuite se retrouvent à nouveau au chômage........ 

 Dans les Hauts-de-Seine par exemple , Pôle emploi centralise au sein d’un seul service le traitement du courrier de toutes les agences du département. 

La quasi-totalité des personnes recrutées sont en contrat unique d’insertion-contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE), embauchées pour une durée de six mois.

Les salariés interrogés, qui ont tous plus de 40 ans, décrivent le même sentiment d’abandon. Une salariée qui a vu son contrat se terminer en décembre  indique « Je n’ai pas eu de référent, pas de formation qui m’aide à trouver un travail derrière. Je me retrouve à nouveau au chômage. » 

Une salariée, qui cherche un emploi de secrétaire, explique  : « Les entreprises ont besoin de personnes qui connaissent bien le logiciel Excel. J’ai demandé une journée de formation. Mais on me l’a refusée. » Elle et plusieurs de ses collègues ont en revanche suivi trois jours de formation à la rédaction de CV et de lettres de motivation. « Ce n’est pas utile ! J’ai déjà rédigé mon CV et ma lettre avec un conseiller », souffle-t-elle.
 Les syndicats dénoncent  « une entorse au droit du travail sciemment organisée par la direction régionale de Pôle emploi Île-de-France ».  source la Croix 

 Le site  actu chômage dénonce ( avec des exemples précis à l'appui)   les effets d'aubaine de ces contrats  qui remplacent en fait des emplois pérennes.... ( pour aller plus loin)

La grande braderie des chômeurs vient de commencer ....... 302188578.jpg

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu