Avertir le modérateur

Le moulin à blablas......

Imprimer

Le Ministre du travail Xavier Bertrand réunissait le 19 avril dernier  le Conseil d’orientation des conditions de travail pour faire un point sur l’avancement du deuxième Plan Santé au Travail (2010-2014).

Je ne souhaite pas jouer les Cassandre  mais je constate que :

  • Depuis de nombreuses années  réunions, colloques, rapports  et accords se succèdent .
  • Depuis  de nombreuses  années nos  ministres  sont satisfaits de la situation qui " avance"
  • Depuis de nombreuses années tout le monde en parle , tout le monde écrit et propose  (  syndicats, experts, cabinets de conseil et de formation, missions  gouvernementales etc....)

Bref  c'est le thème à la mode  qui monopolise  tous les acteurs sociaux.

Mais force est de constater que:

  • Les salariés des petites structures sont oubliés
  • Les salariés  en CDD , intérim et à temps partiel  qui doivent jongler avec la flexibilité  sont passés à la trappe
  • Les  chômeurs  qui sont sans arrêt sollicités pour des formations " bidon" et radiés des listes de pôle emploi  abusivement   sont ignorés
  • Tous ceux qui vivent du Rsa et des minima sociaux  qui sont stigmatisés par notre ministre sont  balayés du revers de la main.........shadok6.jpg

Après ce rappel  je livre à votre sagacité  un résumé de la réunion....

Lors de la réunion, le directeur général du travail a présenté le bilan des accords signés sur la prévention des risques psychosociaux (RPS) ( dossier de presse)

Ce bilan est disponible sur le nouveau site du gouvernement travailler mieux.

D'une manière générale , la moitié des grandes entreprises  ( environ 600  entreprises  ) ont engagé un plan d'action ou conclu un accord sur la prévention du stress au travail  dans le cadre du plan d'urgence.

La synthèse porte sur 234 accords.

Le bilan n'est pas très positif à mon sens  car les accords restent de pure forme .

En effet , 4 entreprises sur 5 se limitent à ébaucher une méthode en vue d'un diagnostic sans pour autant identifier de réponses précises. "Rares sont les accords qui comportent un engagement précis de la direction ou précisent les modalités de son implication", peut on lire  dans l'analyse, alors que cette implication est jugée indispensable par le rapport « Bien être et efficacité au travail » remis au Premier ministre par la mission « Lachmann, Penicaud, Larose » en février 2010.

L'information des salariés est rarement évoquée dans les accords. De même, l'expression des salariés est rarement mentionnée. Lorsque des facteurs de RPS sont identifiés, ils le sont de manière générique sans lien explicite avec l'activité de l'entreprise. Quant aux méthodologies d'évaluation des facteurs de RPS, elles sont plus quantitatives que qualitatives. Sans surprise, les accords les plus aboutis sont le fait d'entreprises qui ont une tradition de dialogue social, souligne la synthèse.

Le ministre a pourtant  jugé "encourageant" ce résultat  et demandé  au directeur général du Travail "d'écrire à toutes les entreprises de plus de 1000 salariés qui n'ont pas à ce jour engagé de plan d'action ou de négociation pour leur demander de le faire.


Le rapport du Collège d’expertise sur le suivi des risques psychosociaux , coordonné par Michel Gollac, Directeur du Laboratoire de Sociologie quantitative du CREST, a  également été présenté lors de cette réunon.


Ce rapport propose un dispositif de suivi des risques pour la santé mentale provoqués par certaines conditions d’emploi, d’organisation, et de relations au travail

Le rapport préconise de mettre en place des indicateurs nationaux pour suivre six types de facteurs de risques psychosociaux au travail : 
L’intensité du travail et le temps de travail,
Les exigences émotionnelles,
Le manque d’autonomie,
La mauvaise qualité des rapports sociaux au travail,
La souffrance éthique,
L’insécurité de la situation de travail.

Le rapport précise que ces facteurs ne doivent pas être envisagés séparément et que leurs effets dépendent aussi de la durée d’exposition. Par ailleurs, des événements traumatisants, comme un licenciement ou une restructuration, peuvent rendre plus sensible à certains de ces facteurs.

Le Collège d’expertise sur le suivi des risques psychosociaux au travail recommande la réalisation d’une première enquête complète en 2015. Il propose une liste de variables à mesurer et un procédé de questionnement, incluant un suivi en panel.


Xavier Bertrand a indiqué que la prochaine enquête sur les conditions de travail prévue en 2012 pourrait déjà intégrer certaines indications.

Le Ministre a souligné qu’avec la mise en oeuvre des recommandations de ce rapport il voulait placer la France parmi les pays en pointe dans le domaine du suivi statistique des risques psychosociaux rejoignant ainsi des pays comme la Suède, les Pays-Bas et le Danemark.

Le Ministre a notamment précisé que si la France dispose d’ores et déjà d’un système d’enquête sur les conditions de travail de grande qualité, les préconisations de ce rapport permettront à notre pays de disposer d’un système de mesure des risques psychosociaux plus complet et plus fréquent.

 

Source : travailler mieux site officiel  du ministère du travail

Plan de santé au travail 2010-2014

 

shadok1.jpg

Commentaires

  • Xavier Bertrand s'inspire de Raymond Queneau : à la puissance 10 E 99 il y a une chance pour qu'une casserole d'eau froide se mette spontanément à bouillir par une température de moins vingt degrés.

  • Ce ministre ne m'a jamais inspiré ,une vraie girouette a paroles .....Un coup blanc ,un coup noir ,et si ça ne va pas bien ,un coup bleu,peut ètre avec un peu de rouge .... Merci pour votre article ,Salutations .

  • Bonjour,
    J'ai aimé votre article sur notre "gentil" Xavier Bertrand. J'ai publié ce très bon papier pour le blog "La Lettre de Jaurès" http://lalettredejaures.over-blog.com/
    en y mettant bien entendu le lien vers votre blog que je trouve sympa. Je connais Xavier Bertrand il est le Maire de Saint-Quentin ville voisine de Gauchy dont je suis Conseiller Municipal. Il est vrai qu'il à l'art d'être un "moulin à parole" pour mieux embobiner les Français. Sous son air de bonhomie il masque sa rudesse.

    Je vous souhaite une bonne journée et encore de bon papiers.
    Amitiés

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu