Avertir le modérateur

Réforme des retraites : salariés dindons de la farce !

Imprimer


Mon intime conviction concernant  le "barouf "qui entoure la réforme des retraites.....

 

Jeudi soir les centrales syndicales ont appelé à deux nouvelles journées de mobilisation contre la réforme des retraites (jeudi 28 octobre et samedi 6 novembre). voici l'appel de l'inter syndicale

On peut lire en substance : "Les organisations syndicales appellent solennellement le gouvernement et les parlementaires à ne pas adopter cette réforme en l’état.
Les organisations syndicales confirment que c’est par un large débat public et une véritable concertation en amont qu’il faut aborder une réforme importante comme celle des retraites.

Fortes du soutien des salariés, des jeunes et d’une majorité de la population et face à une attitude intransigeante du gouvernement et du chef de l’Etat, les organisations syndicales décident de continuer et d’élargir la mobilisation.

Elles décident de deux nouvelles journées de mobilisation :
le jeudi 28 octobre : une journée nationale de grèves et de manifestations dans la semaine du vote au Parlement.
le samedi 6 novembre
: une journée de mobilisations et de manifestations avant la promulgation de la loi par le chef de l’Etat.3

L'UNEF, le principal syndicat étudiant, a appelé aujourd'hui  les jeunes et les étudiants à une journée d'actions partout en France" contre la réforme des retraites mardi 26 octobre, avant les grandes mobilisations prévues les 28 octobre et 6 novembre.

 

  • Pendant ce temps le Sénat vient d'adopter à l'heure où j'écris ce billet  le projet de loi par 177 voix contre 153.

1430110_3_d2eb_en-debut-de-semaine-prochaine-les-deux.jpgLes dés sont jetés le  texte porte  de 60 à 62 ans l'âge légal de départ à la retraite et de 65 à 67 l'âge permettant de toucher une retraite sans décote.

Le groupe UMP  et une grande partie du groupe de l'Union centriste (UC) ont voté la réforme. Les groupes de l'opposition de gauche, ont voté contre.

Le  projet de loi voté ce soir par les sénateurs pourra être transmis à la Commission mixte paritaire composée de sept députés et autant de sénateurs. Ces derniers seront chargés de dégager le texte de compromis qui sera soumis entre mardi et jeudi au vote des deux assemblées.

Selon certains observateurs le ministre du Travail, Eric Woerth  espère qu'en accélérant l'adoption définitive du texte les tensions vont s'apaiser et que les mouvements sociaux vont cesser.

 

  • Maintenant que peut -il  se passer ?
  • Soit on assiste à une attitude attentiste  voir de "frein " des syndicats  qui se résignent  à cette réforme tout en faisant remarquer les avancées  obtenues grâce à la mobilisation

La CFDT ne manquera pas  de mettre en avant l' amendement voté  mercredi prévoyant que, «à compter du premier trimestre 2013, le comité de pilotage des régimes de retraite organisera une réflexion nationale sur les objectifs et les caractéristiques d’une réforme systémique», fondée sur un régime universel par points ou en comptes notionnels, «dans le respect du principe de répartition».

Un amendement qui comme par hasard  et au dernier  moment  va dans le sens de celle réclamée par la CFDT. ( pour aller plus loin )

Dans ce scénario les syndicats démontrent au gouvernement  qu'ils  font poids  alors qu'ils sont en perte de vitesse au niveau du nombre d'adhérents ! et ils se positionnent également vis à vis de la base  en mettant en exergue les avancées que j'appelle les réformettes obtenues par leur truchement !

 

  • Soit les syndicats vont plus loin et tentent  de déclencher une grève générale  pour forcer le gouvernent à renoncer à une réforme impopulaire qui fait supporter le poids d'une réforme non sur le capital mais sur les salariés c'est à dire le travail...
  • Soit les syndicats sont débordés par la base  et on assiste à des mouvements non maitrisés et maitrisables  comme un prétexte à un ras le bol sur  une politique qui fragilise les plus pauvres depuis  l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence .

 

Personnellement je pense que le scénario est joué d'avance  les syndicats vont se coucher !

N'oublions pas  que ce qui est en jeu  c'est la  retraite par répartition  et qu'en affaiblissant cette retraite  on ouvre la voie  à la  retraite par capitalisation  !

Un gâteau pharaonique que les fonds de pension vont se partager  !

Tout le monde (  dirigeants des partis politiques et des syndicats  ) y trouvera son compte   sauf bien sur  les salariés qui ne pourront pas  s'offrir le luxe  de s'acheter leur retraite   !

N'oublions pas  que tout ce gentil petit monde se tient par la barbichette

L'affaire du trésor de guerre de l'UIMM  semble bien enterrée et pour cause ......

Voilà ce qu'est devenu la France :   France de copains et de connivence  - France d'apparence  - République de coquins !

je te tiens tu me tiens par la barbichette :

JE-TE-TIENS-TU-ME-TIENS-par-la-barbichette.jpg

 

 

 

 

Commentaires

  • On verra... nul ne peut prévoir le résultat des courses, si les syndicats perdent, Sarkozy perdra 2012...

  • Je vous autorise à mettre des liens d'infos pour que mes visiteurs viennent vers votre site.
    Je suis aussi twitter/henrirouen
    A bientôt

  • Votre analyse est très pertinente. De fortes ressemblances entre la vie politico-syndicale et le catch : on gesticule chacun dans son rôle, on pousse des cris, on fait semblant de frapper et d'avoir mal, mais tout est réglé à l'avance. Depuis la loi de 2008 sur la représentation syndicale, la collusion est encore plus manifeste entre l'exécutif, le patronat (Medef, CGPME), et les deux centrales bénéficiaires du système (CGT et CFDT). La preuve, bien que débordées par leur base et l'entrée des jeunes dans la danse, ces dernières n'ont toujours pas appelé à la grève générale et persistent encore aujourd'hui à organiser des processions pour enterrer la retraite par répartition. Déjà en 68 la CGT, qui avait tout fait pour freiner le train a fini par le prendre en marche tandis que de Gaulle disait "la CGT oui, la chienlit non". L'homme aux talonnettes, qui n'a rien compris à 68, lâchera quelques concessions mineures pour complaire à ses alliés (CGT, CFDT, PS) en attendant après 2012 de tout fourguer à la capitalisation pour la plus grande joie des marchés et de Malakoff-Médéric-CNP.

  • pfff pas pres d’avoir une bonne retraite !!!!
    et galere encore pour les auto entrepreneurs !!!

    Ideoclic fr - devenez vraiment visible sur internet

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu