Avertir le modérateur

Témoignage

Imprimer

je mets ce témoignage que j'ai reçu sur mon billet " dis maman   c'est quoi être pauvre ?"

il se passe de commentaire I

resignation.jpgresignation.jpgJe n'ai pas consulté un médecin depuis plus de 7 ans, j'évite de sourire car j'ai au moins 25 dents cariées abimées, je n'ose imaginer le cout de lunettes malgré ma vue qui baisse dramatiquement. Personne ne m'a tendu la main, et demander directement à qui? de plus la gène, la honte, les regards vous dissuadent...

Pourtant j'aimerais travailler, antan j'ai travaillé plus de 30 ans.

Le relationnel est un échec, personne ne se détourne plus sur un homme fatigué, usé, hormis des gens encore ou souvent plus usé que lui, fragilisés, qui se suicident avec de l'alcool, le médicament illusion illusoire du pauvre.

Il n'y aucun espoir, il n'y a même plus de désespoir, il n'y a qu'un tunnel sans fin ou nous attend enfin dans un linceul de délivrance, de paix: La mort. 

La leur ou la notre ?

Je ne me fais aucune illusion, j'ai compris que nous devrons disparaitre, en silence, loin de toute agglomération, afin de ne pas "choquer" les hyènes bien pensantes et leurs enfants, futurs bourreaux de la bien pensance.

 

Commentaires

  • ceci montre qu il vaut mieux etre riche et en bonne sante que pauvre et malade il faut crier au secour

  • crier au secours géne, les regards qui vous pesent, vous traitent de comédiens, de pleurnichards, ces regards qui en disent long.

    je n'ai plus la force, et comme toute personne digne se retrouvant dans la défaite, l'échec, la laideur, je n'ai pas la force d'appeler au secours. Je me vois sale, seul, à 51 ans je me sens 70 ans.

    Je n'aspire qu'à mourir sans avoir mal parce que la maladie féroce qui ronge me fait peur, la maladie est une torture quand elle se vit dans la saleté, la pauvreté, mais je sais que j'aurais mal car la vermine, la crasse, la misère, le désespoir, viennent à bout de tout, même de cette belle dignité qu'on ne songe même plus à envier.

    Oui, après avoir pesé le pour et le contre avec le semblant de lucidité qui me reste, si je trouvais un fusil je me suiciderais, un fusil pour que tout aille tres tres vite.

    Je n'implore pas secours, à quoi bon ? j'ai assez de fierté encore pour ne pas vouloir m'aggriper à une personne, je me suiciderais pour ne pas avoir peur encore plus de l'avenir dans la vieillesse, cette vieillesse qui nous met à la merci de la brutalité, du mépris, particulièrement si on est dans la misère.

    Perdu dans des océans de détresse, puisse mon témoignage servir un jour à d'autres.

    Avoir un nom ne me sert à rien, pas plus qu'une carte d'identité, la célébrité d'un instant ne me réchauffe meme pas, et l'hiver arrive, le froid, je n'aurais pas de chauffage, mais ce n'est pas le pire, le pire c'est cette maudite solitude, cette impression tenace de n'être rien nul part pour personne.

    Un anonyme, autant dire rien. Personne.

  • Non,anonyme,tu n'est pas rien,tu est quelqu'un,tu trouve le courage de décrire ta situation....je comprend ton épuisement,la "société "ne t'a pas fait de cadeaux,nous sommes dans la condition la plus déplorable ,voulue par ce gouvernement !Je ne souhaite qu'une chose :une nouvelle,pas révolution,mais une correction rapide,avec récupération de ce qui nous a été enlevé .Il nous a coutés deux siècles,pour ètre a l'aise,enfin presque,il aura été neccesaire de "DIX" ans pour arriver ou nous sommes ! Je te salut, Monsieur,et je souhaite un grand courage,de l'espoir pour les jours a venir.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu