Avertir le modérateur

La CAF dans la ronde de la désorganisation !

Imprimer

A l'instar de pôle emploi   il y a eu en  2009 une dégradation de la qualité de service des Allocations familiales et ce au grand dam des allocataires  ( oui encore eux..)
Le conseil d'administration de la CNAF examinait le 7 juillet le bilan pour 2009 de la convention d'objectifs et de gestion de la branche. Ce point d'étape 2009 de la réalisation de la COG fait surtout état des difficultés rencontrées par les CAF.

La qualité de service a connu en 2009 "une dégradation importante", liée notamment à une forte charge de travail due à la mise en place et à la gestion du RSA, selon un bilan d'étape dont l'AFP a obtenu copie.

  • 79 % des courriers reçus par les Caf étaient traités en moins de 15 jours contre 91 % en 2008.
  • Pour les demandes de minima sociaux, la part des dossiers traités en moins de 15 jours est passée de 97 % en 2008 à 89 % en 2009.
  • Le nombre de caisses ayant atteint en 2009 les objectifs de qualité de service (score supérieur à 86,25%) a fondu.

L'année 2009 a été marquée par un recours important aux heures supplémentaires (doublement en un an), aux CDD (+ 70 %) et aux mesures de réduction de l'offre d'accueil physique et téléphonique afin de privilégier le traitement des dossiers , explique le rapport.

 

Dépêche AFP du 8 juillet:

Aujourd'hui la question  est toujours d'actualité  car elle fait l'objet d'une question écrite

" Question écrite n° 14177 de M. Philippe Dallier (Seine-Saint-Denis - UMP) publiée dans le JO Sénat du 01/07/2010 - page 1682

M. Philippe Dallier attire l'attention de M. le ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique sur les difficultés, toujours croissantes, auxquelles doivent faire face les caisses d'allocations familiales (CAF) et plus particulièrement sur la situation très délicate de ses antennes en Seine-Saint-Denis.

En effet, l'instauration du revenu de solidarité active (RSA), ainsi que le net recul de l'activité économique ont naturellement engendré un accroissement considérable des demandes et, par voie de conséquence, des dossiers en attente.

Les services de la CAF ne parviennent plus à remplir toutes les missions qui leur sont assignées, dans des délais acceptables. Il est en outre avéré que cette situation génère un profond sentiment de mécontentement parmi les allocataires.

En conséquence, il lui demande de bien vouloir porter à sa connaissance les mesures qu'il compte mettre en œuvre afin d'améliorer le fonctionnement de ce service public.


voici une vidéo de Mars 2010 sur la CAF de Lyon.

Commentaires

  • Bonjour

    J'ai ressenti un plaisir tout particulier à partager ce billet sur ma page parce que ce billet important restaure la dignité des allocataires criminalisés et précarisés par les décisions politiques en cours dans un contexte de crise économique et dans un contexte politique de crise institutionnelle, de déni de la démocratie et des valeurs républicaines.

    Il faut se rappeler que derrière le mot « allocataires » se trouvent des êtres humains qui cumulent des difficultés et sont abimés par la vie, des personnes pauvres, isolées, malades, exilées qui sont confrontées à la barrière de la langue française, à une culture administrative peu accessible.

    Le rapport explique : "L'année 2009 a été marquée par un recours important aux mesures de réduction de l'offre d'accueil afin de privilégier le traitement des dossiers qui est évidemment prioritaire", soit mais quid de la modernisation et de l'humanisation du traitement des dossiers ?

    Quelques exemples :

    Pour le renouvellement de la tarification sociale de la ligne téléphonique, on nous envoie par la Poste un courrier papier et l'allocataire doit le remplir et l'envoyer par la Poste. Une téléprocédure en quelques clics simplifierait la vie de tout le monde ! Ce qui est décidé pour la déclaration d'impôts devrait l'être aussi pour le reste. Quelle perte de temps et d'argent !!

    Pour le renouvellement des demandes dans le domaine du handicap : à chaque fois, on doit remplir les mêmes papiers, ajouter les pièces justificatives, faire en sorte que le dossier soit complet et envoyé 6 mois avant la fin des allocations pour obtenir au bout de ces 6 mois une décision formellement inhumaine et fondamentalement injuste. Formellement inhumaine parce que le courrier de la Maison Départementale des Personnes Handicapées se présente de cette façon : un courrier de trois pages avec en première page les références de l'allocataire et du dossier et les demandes formulées par l'allocataire, en deuxième page les décisions prises par la Commission Départementale des Personnes Handicapées dans des cellules de tableau et en troisième page les recours en justice. Fondamentalement injuste parce que les droits des personnes handicapées ne sont pas respectés (Loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ; l'Association des Paralysés de France a mené une campagne avec communiqué de presse et flyer : 2009 a été l'année noire du handicap ; en 2010, c'est la colère des personnes en situation de handicap et de leurs proches qui est noire !) et on ne s'étonne pas de voir que la Convention des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées a été signée en catimini par la France au début de l'année puisque cette convention provoque des obligations nouvelles pour la France ! À ce stade de non-droit, ce ne sont plus des assistantes sociales qu'il faut nous proposer mais des consultations juridiques pour que nous défendions nos droits prévus dans la loi !! Bien sûr j'ai montré le courrier de la MDPH à la secrétaire de mon médecin et elle n'en revenait pas de cette façon de traiter des personnes en difficulté. Il faut voir ça une fois dans sa vie et se mettre à la place des allocataires précaires qui se sentent déjà dévalorisés par leur maladie et toutes les conséquences dans la vie de tous les jours (vie professionnelle, sociale, affective...).

    Avant d'entrer dans le dispositif handicap j'étais dans un suivi RMI en CCAS en attendant la première décision de ce qu'on appelait la cotorep avant la loi de 2005, je m'étonnais de la brutalité du suivi, ce contrôle social humiliant et en contrepartie pas de logement, des ressources insuffisantes et aucune perspective d'insertion. Alors j'ai demandé un entretien avec la responsable du CCAS qui a effectivement reconnu que le diagnostic social de mon dossier était la nécessité de prendre en compte ma santé qui était un frein majeur à l'insertion et donc une entrée dans le dispositif handicap. J'étais tellement abasourdie que j'ai peiné à dire ce que je pensais : ce n'est pas acceptable de faire subir un tel contrôle social à toutes personnes et qu'on devait encore plus ménager une personne quand ce diagnostic social est posé. La responsable du CCAS semblait entièrement satisfaite par cette violence administrative et cette procédure !! Mais je me rassure en constatant que le RSA aujourd'hui, c'est pire que le RMI hier !!!! Pendant ce temps-là, Liliane Bettencourt et Eric Woerth magouillent dans l'impunité totale !

    Je vais parler ici de l'expérience qu'a vécu un couple d'amis, tous les deux usagers en santé mentale et en situation de handicap. Ce couple a déménagé fin 2009 avec 400 km de distance entre les deux appartements, donc le déménagement conséquent. Ils ont accompli à temps toutes les démarches. Mais voilà le dossier n'a pas été correctement transféré entre les deux CAF et ce couple s'est retrouvé sans allocations ! C'est une situation inadmissible et purement scandaleuse quand on sait la précarité et la fragilité des personnes malades qui sont en situation de se réadapter à un nouvel environnement.

    Pour ce qui concerne la modernisation du traitement des dossiers, je rappelle trois points du plan France numérique 2012 - Plan de développement de l'économie numérique
    Eric BESSON, Secrétariat d'Etat à la prospective, à l'évaluation des politiques publiques et au développement de l'économie numérique
    3.10 Développer l’administration électronique
    3.11 Faciliter l’accès à la justice par le numérique
    3.12 Déployer les TIC au service de la santé et du bien être

    Au lieu de ça on an encore nos bons vieux Formulaires CERFA papier handicap :
    · Identification de l'adulte ou de l'enfant concerné par la demande auprès de la MDPH Cerfa n°12692*01
    · Notice explicative pour les formulaires déposés auprès de la MDPH
    · Demandes de cartes personnes handicapées Cerfa n°12689*01 -- Logo Cerfa
    · Demande d'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé et son complèment Cerfa n°12691*01
    · Demande d'allocation aux Adultes Handicapés et de complèment de ressources Cerfa n°12690*01
    · Demande de prestation de compensation ou de renouvellement d'allocation compensatrice Cerfa n°12695*01
    · Demande relative à un parcours de scolarisation de formation ou de soins en établissement ou service médico-social Cerfa n°12693*01
    · Demande d'orientation vers un établissement ou service médico-social adulte Cerfa n°12688*01
    · Demande relative à l'emploi, au travail et à la formation professionnelle (personnes handicapées) Cerfa n°12694*01
    source : handroit (site web de ressources juridiques sur le handicap, site édité par l'association HANDITEC)
    http://www.handroit.com/maison_handicap.htm

    Comme un malheur n'arrive jamais seul, alors qu'on pensait que cette structure indispensable était sauvée, une deuxième pétition nous rappelle que le Centre Technique National Etudes et Recherches : Handicaps/Inadaptations CTNERHI est encore menacé de suppression : on démolit l'expertise d'un centre de ressources que professionnels et militants apprécient à juste titre !!

    Et qu'on ne se méprenne pas sur les idées que je défends ici. Je ne me plains pas et je me félicite du haut niveau de protection sociale auquel j'ai droit en tant que personne malade et sans emploi, de même que je suis en permanence reconnaissante de la solidarité des contribuables. Mais ces violences administratives (contrôle social, délai, non respect des droits, façon de formuler des décisions...) sont-elles acceptables ?

    J'ai donc le plaisir tout particulier de signaler cet excellent billet « La CAF dans la ronde de la désorganisation ! » à mes camarades dans mon association nationale d'usagers/ères en santé mentale parce que pour nous le Droit est fondamental et l'association a créé le Soutien à l'Accès aux Droits Et Recours SADER.

  • Merci chère Sylvie pour cet éclairage fort documenté
    au plaisir de vous lire de nouveau

  • Je suis une guerrière loyale sous les ordres d'un roi juste, je ne supporte pas la désobéissance envers mon roi et je suis totalement dévouée envers lui. J'aime me battre selon les règles et le combat est un art pour moi. Je serais prête à mourir pour mon roi et je ne supporterais pas de mourir d'une main indigne d'ôter ma précieuse vie. La force et l'esprit me sont d'une grande aide.
    Que Jupiter Zeus m'accorde le feu des colères maîtrisées et fécondes...
    > Quel type de combattant es-tu ? Un assassin suivant ses désirs, un guerrier loyal sous les ordres d'un roi juste ou un guerrier maléfique ?
    http://www.facebook.com/apps/application.php?id=99577066736

  • bravo silvie je reconais la militante que tu est abientot philippe

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu