Avertir le modérateur

la Babole

Imprimer

Dans un  récent article j'ai utilisé un dessin de la Babole sans demander l'autorisation de l'auteur.

Que celui ci pardonne  mon outrecuidance qui n'a d'excuse que mon emploi du temps très chargé.

Pour me " rattraper" de  ma hardiesse  je mets en lien sur mon blog le site de la Babole que j'apprécie et je laisse son auteur le présenter mieux que je ne pourrais le faire.

Née durant l’hiver 2000, La Babole est d’abord apparue dans un journal gratuit, sous forme de petits strips… Progressivement, la demande a grandi et son champs d’action s’est élargi à tout type de support : presse, magazine, web, affiches, tee-shirt…

De Haute Savoie, La Babole hérite d’un ton direct et sans détour. Elle est d’abord reconnue pour ses remarques singlantes, à tout propos, y compris, et surtout d’ailleurs, sur ce qui ne la regarde pas. Petite bonne femme au caractère bien trempé, avec un humour décalé voire un tantinet provocateur !

La Babole ne laisse jamais indifférent : on aime ou on déteste. Les nombreux mails reçus attestent de cela. Qu’ils soient encensés ou quasi-injurieux, La Babole fait réagir… Elle est d’ailleurs en proie à une grosse (voire très grosse) censure : seuls 10% de ses « Babolades » sont éditées en moyenne ! Mais La Babole continue et continuera longtemps ses pérégrinations philosophiques.

Vous pouvez vous rendre sur les pages « ceux qui détestent » et « ceux qui aiment » afin de voir quelques mails reçus à l’époque où le web ne permettait pas de laisser directement sur le site ses commentaires !

Céno…



(Extrait d’un article de Stéphane Bouchet, journaliste au Dauphiné Libéré).


L’Ame de La Babole, c’est Céno. Un Passerand (*) qui a eu l’idée, en 2000, de « cette bonne femme haut-savoyarde qui donne son avis sur tout », avec mordant d’ailleurs…

A l’issue d’une (très) longue soirée « on refait le monde » avec des amis, l’idée de cette acariâtre mémé s’est imposée. Publiée dans plusieurs médias locaux, Céno ne passe que 10 % de ses dessins, le reste étant jugé souvent trop « subversif ». Un piquant qui entraîne de très nombreuses réactions suite à la parution de ses « saillies » les plus incisives, au point qu’il a dû mettre en ligne sur son site web deux tribunes libres « j’aime » et « je déteste ».

Pour apprécier les Babolades, mieux vaut ne pas les lire en dessous du 2ème degré…


(*) : de Passy, en Haute Savoie

babole-rentree-jo.jpg

Commentaires

  • autirisation (une coquille : les touches sont proches);
    son champs d’action (son champ ou ses champs);
    tout type de support : x, y, z,.... (tous types de supports);
    remarques singlantes (avec un c sinon des remarques saignantes);
    y compris, et surtout (pas de virgule);
    Petite bonne femme au caractère bien trempé, avec un humour décalé voire un tantinet provocateur ! (un verbe serait bien venu).

    Cordialement

  • je vous remercie d'avoir relevé toutes les fautes d'orthographe mais ce n'est pas très gentil pour Céno car le texte est un copier coller de sa propre présentation

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu