Avertir le modérateur

  • Venez acheter mes emplois !!!!

    Imprimer

    Une chaîne de supermarchés italiens dope ses ventes en  offrant  des emplois par  loterie....

    Promotions, remises, organisation de loterie avec   bons  d'achats , voyages  à gagner sont des arguments " publicitaires " courants.

    En temps de crise il faut bien innover  et  cette chaîne de supermarchés  très certainement éclairée par la grâce  n'a pas hésité à organiser une loterie en mettant comme lot à gagner 10 emplois pour une durée d'une année.

    Pour participer à la loterie  les clients  reçoivent par tranche d'achats de 30 euros un billet de participation

    Plus vous achetez plus vous avez de bons et plus vos chances de gagner un emploi sont grandes

    Selon les informations données par le journaliste  depuis le début de cette opération ( début septembre ) cette entreprise aurait augmenter ses ventes de 7%.

    visionnez ce document c'est assez étonnant.

     

    Voici à chaud les premiers commentaires qui me viennent à l'esprit :

     

    • Cette opération  brade la valeur du travail  car  il suffit d'être tiré au sort pour  être embauché ce qui signifie que les emplois proposés sont sans valeur, nul besoin d'aptitudes , de savoir faire particulier , de motivation

    on se demande pour quelles raisons les services des ressources humaines  de la grande distribution   perdent leur temps à des entretiens d'embauche puisque  ce concept de loterie laisse à penser ( en tout cas dans l'esprit des dirigeants de cette châine c'est une évidence ) que les emplois  en magasin peuvent être occupés par n'importe qui .

    ces dirigeants font preuve d'un mépris indécent pour les salariés qui occupent des emplois de base dans leur entreprise.

     

    • Nous savons que notre système capitaliste  a besoin pour bien fonctionner d'un nombre raisonnable de chômeurs pour limiter les revendications  des salariés et maintenir ainsi  les marges des entreprises  et les bénéfices des actionnaires ..

    le chômage et la précarité atteignant des proportions qui risquent d'aboutir à une récession et de ce fait de nuire à ceux qui ont entretenu ce chômage  ,  utiliser ce  chômage   pour doper ses ventes démontre si besoin était  que notre système est entièrement perverti.

  • Mobilité forcée dans le parc locatif social

    Imprimer

    voici  la suite de mon article :En avant toute ! la mobilité  tout azimut !!!!! aussi bien au travail que pour son domicile

    On n'arrête pas le progrès  , conformément à la loi (n°2009-323) du 25 mars 2009 de mobilisation pour le logement et la lutte contre l'exclusion, qui tend à faciliter la mobilité dans le parc locatif, en cas de sous-occupation d'un logement à loyer modéré le bailleur peut proposer au locataire un nouveau logement correspondant à ses besoins.

    voir mes billets dans la catégorie droit au logement  CLIC ICI

    1466579870.jpg

    Il est prévu que le loyer principal du nouveau logement soit inférieur à celui du logement d'origine, et qu'une aide à la mobilité prise en charge par le bailleur, soit versée au locataire afin de le dédommager du déménagement.

    le décret (n°2009-1141) du 22 septembre 2009,  fixe les conditions d'attribution de cette aide.

    voici les principales dispositions de ce décret

    Selon le décret (n°2009-1141) du 22 septembre 2009, l'aide à la mobilité est attribuée au locataire par le bailleur dans les conditions suivantes :

    • le bailleur propose la prise en charge des dépenses du déménagement effectué par une entreprise de son choix, pour un montant maximum de 1.000 euros.
      Si le locataire choisit de ne pas recourir à cette prestation, une somme forfaitaire de 400 euros destinée à couvrir les frais engendrés par le déménagement lui est versée au plus tard le mois suivant la remise des clés de l'ancien logement.
      Ces montants sont révisés chaque année au 1er janvier en fonction de l'évolution du dernier indice connu des prix à la consommation hors loyers et hors tabac.
    • Les frais d'ouverture ou de fermeture ou de transfert d'abonnements aux réseaux de distribution d'eau, d'électricité, de gaz et de téléphonie sont pris en charge par le bailleur sur justificatifs. Les frais correspondants ne sont pris en charge que pour des prestations identiques à celles souscrites par le locataire dans son logement précédent.
    • Le nouveau contrat de bail donne lieu au versement d'un dépôt de garantie d'un montant au plus égal au dépôt de garantie de l'ancien logement. Les frais de réparations dont le locataire est redevable lui sont facturés à partir de l'état des lieux établi contradictoirement par les parties lors de la remise des clés.
    • Lorsque le logement proposé n'a pas le même niveau de qualité que celui de l'ancien logement en raison de travaux qui y ont été réalisés par le locataire ou pour son compte, en ce qui concerne notamment les revêtements de sol, les revêtements muraux, les équipements sanitaires et ceux relatifs à la sécurité, le bailleur, sur la demande du locataire qui a réalisé ou fait réaliser ces travaux, procède avant l'emménagement à des travaux de remise à niveau dans la limite d'un montant de 1.500 euros. Ce montant est majoré de 500 euros par personne à charge.
    • Un accompagnement social est mis en place par le bailleur en cas de nécessité.

     

    Je ferai plusieurs commentaires sur ce décret:

     

    • Le montant de 1000 euros est un montant largement insuffisant  pour les déménagements d'un cubage médian (40 m3 ce qui représente  4 pièces moyennement meublées )

    Je me suis rendue sur le site estimation devis de votre déménagement  lien ici

    Pour un déménagement d'un appartement de 80 m2 moyennement meublé avec ascenseur au départ et à l'arrivée et 10km de distance avec une prestation ou la personne emballe tout : le coût TTC est de  plus de  2000 euros avec assurance.

    Si  le locataire a  la malchance d'avoir un ascenseur en panne le devis monte à  2400 euros.

    Deux solutions pour le bailleur :

    soit choisir au coup par coup le prestataire  et le dépassement de  1000 euros sera à la charge du locataire alors que ce dernier est contraint de déménager  et qu'il n'a pas le choix de son prestataire !

    soit négocier des coûts trés bas avec  un ou plusieurs déménageurs : dans ce cas  je m'interrogerai sérieusement  sur la qualité des prestations... le perdant sera encore le locataire...

    D'une manière ou d'une autre si le locataire refuse  le devis réalisé ou le prestataire  il est pénalisé puisqu'il  ne recevra qu'un  dédommagement de 400 euros   .

     

    • Le choix du prestataire laissé à l'initiative du bailleur  peut aboutir à des dérives et n'est pas équitable

    Compte tenu des contraintes imposées par la loi à des locataires  qui n'ont que le tort d'habiter des logements trop grands pour eux ( selon les critères définis et nous y reviendrons)  il eut été  équitable :

    - de laisser le choix du prestataire au locataire

    - de réhausser la limite de  1000 euros qui ne correspond pas aux prix pratiqués et/ou d'appliquer un barème de remboursement en pourcentage du coût des déménagements

    - de ne pas pénaliser le locataire qui choisit de déménager lui même en lui remboursant le coût d'un camion de déménagement dans les mêmes limites que le cas général.

    • La comparaison  des prestations  pour la fourniture d'eau d''électricité , de gaz et de téléphone va se heurter à des difficultés techniques incontournables pour effectuer le remboursement du coût des transferts d'abonnements.
    • Si le locataire ne bénéficie pas d'une aide pour l'avance du dépôt de garantie ( loca pass par exemple ) le locataire devra faire à nouveau l'avance d'un dépôt de garantie.

    il eut été pour le moins équitable de faire une compensation entre le dépôt fait pour l'ancien logement  et le dépôt à faire pour le nouveau logement en déduisant le cas échéant les réparations locatives en cas de dégradation.

    Dans tous les contrats de location il est indiqué que  le dépôt de garantie ne peut faire l'objet d'aucune révision durant l'exécution du bail ou au moment de son renouvellement.

    certains locataires étant dans leur logement depuis de nombreuses années le montant de leur dépôt initial ne sera pas revalorisé ( je n'ai rien vu dans le texte en ce sens )  et représentera une somme plus que modique par rapport au dépôt qui leur sera demandé.

     

    • De nombreux locataires pensant  rester dans leur logement ont fait des réparations locatives  de confort et la mise à niveau du nouveau logement dans la limite de  1500 euros est scandaleuse .

    Par ailleurs , cette mesure risque par  son imprécision  et la marge d'appréciation laissée aux parties de créer des contentieux .

    • Enfin un soutien psychologique sera prévu si nécessaire

    Deux questions s'imposent :

    Qui va décider de la nécessité d'un soutien ? le bailleur sur demande du locataire , les services sociaux , le médecin traitant du locataire ?

    Enfin qu'appelle t-on soutien psychologique : prise en charge par un psycholoque, séances de groupe, entretiens individuels ?  les questions restent donc ouvertes et sont pour l'instant sans réponse

     

    EN CONCLUSION /   le décret ressemble à la loi

    il est inéquitable et pénalise encore une fois une partie de la population qui n'est pas la plus favorisée....

    locataires voici un bon moyen de déménager sans frais et encore !!!!!

    IMG_0559.JPG

     

     

  • Encore un petit tour de manège

    Imprimer

    hadopi.jpgCapri c'est fini .... mais pas Hadopi qui se retrouve à nouveau devant le Conseil Constitutionnel.

    Mi septembre la loi Hadopi 2 était adoptée.

    exprimés: 510

    pour: 285

    contre: 225

    voir mes articles sur le sujet clic ici

    voir le texte définitif adopté le 22 septembre 2009 clic ici

    les députés de l'opposition ont fait un recours devant le conseil constitutionnel

    vous trouverez ci après le texte intégral du recours.

     

    Lire la suite

  • Miss SDF/Belgique

    Imprimer

    Les paillettes n'ont jamais caché la misère ou chronique de l'absurdité

    L'élection de miss SDF en Belgique voir le site en cliquant ici me dérange profondément. j'avais écrit un billet sur le sujet lors de la sélection des candidates au printemps 2009.

    Les finalistes de cette élection ont été sélectionnées et l'élection fera l'objet d'un spectacle le 10 octobre prochain dans le complexe culturel Bruxellois Tours et Taxi clic ici. ( le spectacle est classé dans la catégorie famille et évènement socio culturel ! prix unique de la place 35 euros)

    Au cours  de ce spectacle les candidates sélectionnées soit 11 femmes qui vivent dans la rue  feront  5 défilés ... La gagnante bénéficiera d'un logement gratuit pendant un an et d'un soutien vers l'emploi.

    Regardez ci-dessous cette vidéo vous pourrez entendre  quelques candidates sélectionnées et l'organisatrice  une ancienne Miss....


    Du fait de l’indignation de la majorité des associations belges de sans-abris, les organisateurs de l’émission Miss SDF affirment que toutes les participantes seront parfaitement encadrées et bénéficieront d’un soutien personnalisé.

    J'ai recherché vainement les éléments de ce "soutien personnalisé"  ....

    Pour quels motifs  ce concours me dérange  et me révolte ?:

    • tout d'abord pour se porter candidate "les postulantes doivent avoir  "le souhait explicite d'abandonner la vie de la rue et de s'engager avec un encadrement à développer une vie sociale" ce sont les termes employés par les organisateurs de cette élection.

    Ces termes sont assez révoltants car ils laissent à penser qu'il y a deux catégories de SDF : ceux qui veulent s'en sortir et ceux qui ne veulent pas .

    Laisser entendre qu'il y a  une volonté ou non de s'en sortir est plus qu'une maladresse c'est un non sens scandaleux et une méconnaissance Du monde des sans abri.En effet il ressort des études faites  ( voir le document joint ici ) que les sans abri parcourent 4 phases qui les amènent à une destructuration psychique qui leur enlève toute volonté de s'en sortir ...

    Nous pouvons lire dans le document joint:

    souffrance psychique et morale

    "pour les moins résistants et les moins entourés se cristallisent les conditions de la "déssocialisation " en 4 phases :

    - première phase : encore énergique la personne tente d'affronter les problèmes elle souhaite encore retrouver une vie normale

    - devant les difficultés qui surgissent et la dureté de la vie dans la rue la personne atteint la seconde phase celle de la régression et du repli . La répétition des échecs lui a enlevé toute envie de lutter.

    - troisième phase :  fixation dans la marginalité , perte totale de confiance, repli et commencement de la déstructuration psychique

    - enfin vient la résignation : le SDF s'est habitué à son nouvel environnement . C'est une question de survie . La "déssocialisation " est complète.   un point commun à ces grands exclus une vison de l'avenir impossible.

    A l'évidence les dés sont pipés du départ car  les organisateurs souhaitent donner une image positive au public du monde des sans abri  et tout ce qu'ils ont trouvé c'est de dire " vous voyez  ce sont des gens comme vous et moi  ils veulent s'en sortir et quand ils le veulent ils peuvent..."

    Les organisateurs non seulement véhiculent  une réalité tronquée , simpliste du monde des exclus mais encore détériorent  le regard de la société sur des personnes qui sont destructurées et se sont installées bien involontairement  dans la marginalité.

    Selon Jacques Mariette,des Restaurants du coeur :

    Chacun y vit sa vie au jour le jour comme il peut,accomplissant les gestes nécessaires à une survie quotidienne : faire la manche pour manger et boire,faire les poubelles, trouver un squat pour la nuit, s'informer auprès des copains des possibilités 'hébergement et de nourriture.

    Le présent seul existe sans projet, sans avenir car la survie seule occupe et préoccupe : «Vous savez, cela prend du temps d'essayer de se débrouiller pour résister au froid et à la faim."


    • Le prix  mis en jeu  : un logement gratuit pendant un an et un accompagnement vers une insertion durable...

    Du fait de l’indignation de la majorité des associations belges de sans-abri, les organisateurs de l’émission Miss SDF affirment que toutes les participantes seront parfaitement encadrées et bénéficieront d’un soutien personnalisé.

    J'ai recherché vainement les détails de l'accompagnement personnalisé que promettent les organisateurs ( aide psychologique par des professionnels reconnus,  formation à un emploi ou remise à niveau, accompagnement pour engager des démarches auprès des organismes sociaux, pour postuler et trouver un emploi  , aide financière etc...) une absence de détail sur les mesures de cet accompagnement qui laisse perplexe et dubitatif quant au sérieux de cet engagement.

    j'ai pu lire dans certains journaux "  Les autres concurrentes en lice recevront ensuite un soutien personnalisé … sous forme de bons pour des produits de beauté et entrées dans des salons de coiffure pour les aider à se réinsérer dans la société"

    Si le soutien ne consiste qu'à donner des bons  ... c'est pitoyable.

    Il en est de même pour la gagnante qui sera mieux traitée car elle aura un logement   oui mais un logement pour un an ..

    Après ce délai si la gagnante n'a pas retrouvé d'emploi qui lui permette de se loger par ses moyens elle retournera très certainement  dans la rue avec le sentiment de l'échec : celui ne ne pas avoir été capable de saisir " sa chance "

     

     

    • Enfin le show final : les candidates relookées, maquillées et habillées pour l'occasion vont faire cinq défilés ( je n'ai pas de détail sur le spectacle..)

    j'ai mis dans les albums  ( cliquez sur la colonne de gauche ou ici ) les photographies des 11 finalistes . Regardez ces visages de femmes brisées par la vie : tous les maquillages du monde ne pourront pas effacer leur désespoir!

    Les faire défiler et jeter en patûre leur malheur  pour gagner  le droit d'être logé pendant un an est  d'une indignité sans nom ....

    Les finalistes semblent heureuses  elles le disent . L' une d'entre elles dit " c'est le plus beau jour de ma vie" .

    Mais ne nous trompons pas.

    Aujourd'hui ces femmes oubliées parmi les anonymes captent l'attention .

    Elles existent à nouveau dans le regard des autres.

    Mais demain elles retomberont dans l'oubli et une seule d'entre elle aura peut être retrouvé un toit et un emploi....

     

    Bétise, naiveté et appât du gain animent  (  c'est mon avis que j'affirme haut et fort dans ce billet )  les créateurs de ce concept d'élection de miss SDF .

    Ils sont loin de vouloir comme ils le prétendent  dénoncer la misère en Belgique et  donner une autre image des SDF à la société

    La polémique est déjà en marche et ne cesse de gagner du terrain en Belgique et dans les pays avoisinants. En tête des protestataires : les associations de sans-abri, lesquelles s’insurgent contre cette réinsertion de courte durée, n’hésitant pas à la qualifier de marchandisation et d’exploitation de la pauvreté.

    Le Secrétaire d'Etat belge à la Lutte contre la pauvreté a avancé le terme de Star’Ac de la misère …

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu