Avertir le modérateur

des salariés posent nus pour un calendrier

Imprimer

nus comme  "les Dieux du stade."

13 salariés  de l'entreprise  chaffotaux posent nus pour un calendrier . Leur objectif : faire connaître leur lutte pour sauvegarder leurs emplois

Les salariés de Chaffoteaux-et-Maury se mettent à nu - Nouvel Obs
Alors que 207 emplois sur 251 doivent être supprimés dans leur usine, des salariés de Chaffoteaux-et-Maury ont posé nus afin de médiatiser leur combat.
Mot

Spécialisée depuis près d’un siècle dans la fabrication de chauffe-eau et chaudières à gaz dans les Côtes d’Armor, l’entreprise Fleuron industriel, a compté jusqu'à 2.300 salariés à Ploufragan au début des années 80, et en employait encore 850 lors du rachat de l'entreprise par Ariston Thermo Group en 2001

suite à des délocalisations il ne restent plus que 250 salariés  .

leurs emplois sont en sursis depuis le 18 juin dernier, date à laquelle le groupe italien d’électroménager Ariston Thermo Group (ATG) a décidé de fermer le site de production de Ploufragan

les futurs licenciés ont  souhaité faire connaître leur lutte en jouant sur les sentiments et l’ironie. Depuis juin, un photographe s’est immergé dans l’usine pour réaliser les portraits des travailleurs qui y passent leurs vacances.

deux séries de huit cartes postales ont été tirées à 26 000 exem­plaires.

L’argent récolté par la vente de ces cartes  ainsi que les dons reçus lors des visites de l’usine, servira à organiser un voyage en car en Italie, pour aller manifester devant le siège d’ATG.

ce combat  non violent n’a pas suffisamment attiré l’attention des médias.

Alors, depuis jeudi, treize salariés posent nus devant l’objectif du même photographe pour un calendrier appelé Dieux de l’usine, parodie [du calendrier réalisé tous les ans par les rugbymen du Stade français et intitulé] Dieux du stade.

L’un des plus anciens salariés a déjà trouvé la légende pour sa photo : “Je suis entré avec rien, trente ans de boîte et je sors à poil.” Bruno, 29 ans, explique : “Nous voulons montrer à la direction que nous sommes prêts à nous mettre tout nus pour défendre notre emploi.”

Avec la complicité du chanteur breton François Budet, ils ont également composé une chanson, "un hymne d'irréductibles Bretons qui tiennent à leur emploi mais aussi à leur région contre les vilains Romains", explique Chantal Jouan, déléguée CGT.

"Ça va devenir notre chant qui sera proposé en CD single très prochainement"

Les salariés qui observent un mouvement de "débrayages tournants", bloquent leur usine tout en laissant entrer les composants nécessaires à la fabrication des chaudières depuis l'annonce le 18 juin de la suppression de 207 emplois --204 licenciements et 3 reconversions-- sur 251.

Ils entendent obtenir un plan de reclassement comparable à celui de l'usine Continental de Clairoix, et demander notamment une indemnité de licenciement de 100.000 euros pour que "personne ne reste sans solution ni sans ressources".

Un nouveau comité central d'entreprise est prévu le 2 septembre à Saint-Denis, au siège de Chaffoteaux-et-Maury (filiale d'Ariston Thermo Group qui appartient au groupe italien Merloni TermoSanitari) dans la banlieue parisienne.

voir articles information Fo clic ici

 

Commentaires

  • Nus comme les Dieux du stade ou nus comme des êtres humains sans défense ?
    c'est comme pour les jeunes des banlieues : attirer l'attention, sortir de l'indifférence qui les entoure.
    Quand il n'y a plus de mots pour dire les choses, quand le dialogue est terminée, il reste les passages à l'acte héroïque, destructeur, humoristique etc...
    Tout de même cela vient aussi rappeler d'une certaine façon que le droit de propriété ne peut pas s'exercer sur les hommes par d'autres hommes.
    Or ce qui se passe dans les licenciements de masse auxquels nous assistons, il faut bien le reconnaître silencieux et résignés, ressemble à une résurgence de ce que la loi appelle désormais un crime, c'est à dire à l'exercice d'un droit de propriété sur des humains. On les vend à des repreneurs, si ceux -ci nesont pas fiables, on licencie etc...
    Comme l'écrit Albert Londres dans Terre d'Ebène, ce qui se remarque le plus dans un système esclavagiste ou colonial, ce n'est pas tant la différence des couleurs de peau que la distinction entre des hommes habillés et des hommes nus.
    Cordialement vôtre.

  • oui cette nudité est très symbolique
    en tout état de cause j'ai mis ce billet car le combat de ces salariés est infiniment respectable

  • Absolumment respectable et courageux, un brin audacieux !
    Comment transformer le respectable en efficace ?
    Parce qu'il ne faudrait pas en rester là, mais concrètement pouvoir dire un Non qui compte pour vivre ensemble autrement que sous le modèle économique dominant, écrasant devrais-je dire.
    En tout cas merci de vos billets, ils sont très ouverts et fort intéressants. Penser le monde est indispensable.
    Bonne journée (j'écris à la fraîche du Sud-Ouest où la chaleur est grosse...)

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu