Avertir le modérateur

faut il légiférer sur le port de la burqa ? table ronde du 15.07.2009

Imprimer

Lis moi avec webReader

Burqa un signe de discrimination des femmes ? enquête parlementaire ( suite)

Lors de la séance du 15 juillet  ce sont les associations de défense des droits des femmes qui se sont exprimées

un peu émues les présidentes de ces associations ont exposé leur point de vue  concernant le port de la burqa

séance un peu fastidieuse , points de vue  sans grande originalité car c'est pratiquement d'une voix unanime que ces associations se sont élévées contre le port de la burqa

soulignant pour certaines la nécessité d'actions de prévention et l'engagement de l'ensemble de la société.

pour voir la vidéo de la séance clic ici

 

burqa.jpg

 

 

  • Mme Françoise Morvan, vice-présidente de la Coordination française pour le Lobby européen des femmes. La Coordination française pour le Lobby européen des femmes, qui représente 2 000 associations réparties dans l’ensemble des pays d’Europe et 19 associations européennes, regroupe en France 80 associations féminines et féministes.

Le combat contre le port des signes vestimentaires à connotation religieuse et politique doit être associé aux combats féministes antérieurs, comme ceux que nous avons menés dans les années soixante-dix pour le droit à la contraception et à l’avortement, ou, dans les années quatre-vingt-dix, pour la parité entre les hommes et les femmes dans la vie politique. Ces combats n’ont qu’une seule finalité : l’émancipation des femmes et leur accès au pouvoir, dans le domaine privé comme dans la vie publique.

Le port de la burqa en France contredit notre volonté de parvenir à une réelle égalité des sexes. La crispation identitaire qu’il suggère est un défi inacceptable pour l’ensemble du corps social, attaché aux valeurs républicaines. Aussi la Coordination française pour le Lobby européen des femmes se propose-t-elle, en collaboration avec les membres de ses 80 associations, d’apporter sa contribution aux réflexions engagées par votre Mission sur l’opportunité de légiférer pour interdire le port d’un vêtement symbole de l’enfermement des femmes.

  • Mme Nicole Crépeau. Présidente de la Fédération nationale Solidarité femmes. La Fédération nationale Solidarité Femmes regroupe 63 associations qui accueillent, écoutent et hébergent les femmes victimes de violences conjugales et gèrent le numéro national 3919.

la Fédération souhaite qu’aucune femme ne porte la burqa, car elle constitue une forme de domination et de contrôle du corps des femmes. Cette pratique est contraire aux valeurs que nous défendons, au respect des droits fondamentaux – l’égalité, la liberté et l’intégrité – et au droit, pour les femmes, d’avoir une vie sociale. Ce que nous voulons avant tout, c’est protéger les femmes contraintes de porter ce vêtement.

En France, le port de la burqa est un signe de différenciation qui rend la femme invisible aux autres et empêche tout contact. Si l’on peut difficilement porter un jugement sur la tenue vestimentaire des femmes, il est insupportable de croiser des femmes dont on ne peut voir le visage. Cette absence d’échange possible suscite la peur et la défiance et empêche d’établir une réelle relation, une fraternité et une solidarité.

Il faut prendre en compte la réalité que vivent ces femmes. Comment intervenir sans risquer de les enfermer plus encore ? La position des femmes a toujours été difficile, dans toutes les religions, et elle est toujours liée à la domination masculine. Il nous faut réfléchir aux causes de cette situation. Comment en sommes-nous arrivés là ? Quelle information et quelle prévention devons-nous mettre en place ?

  • Mme Sabine Salmon, présidente de l’association Femmes solidaires. L’association Femmes solidaires est un mouvement national féministe d’éducation populaire qui regroupe 189 associations locales sur tout le territoire. Son réseau de 10 000 adhérentes se compose de femmes d’âge et d’origine sociale, culturelle et politique, très divers.

Pour nous, le voile intégral est un signe ostentatoire d’inégalité et discrimination des femmes avant d’être un signe ostentatoire religieux, mais nous défendons aussi fermement le principe de laïcité, car sans laïcité, pas de droits des femmes.

Le port du voile intégral, même s’il est présenté comme librement consenti, porte atteinte à toutes les femmes : à celles qui le portent, qui se trouvent en situation de soumission, mais aussi à toutes les autres. Cette notion de libre consentement n’est pas acceptable.

Le port du voile exclut les femmes de l’espace public. Le voile intégral est un signe militant d’appartenance à un projet de société qui crée un espace privé au sein même de l’espace public et dans lequel les lois de la République n’ont pas d’effet. Avant de voir la femme, on voit sa religion. Le voile intégral encourage l’endogamie, les ghettos, le communautarisme. Dissimuler son visage, c’est nier sa propre identité, au profit d’une physionomie collective.

Le troisième point concerne la protection des enfants.  La protection des fillettes nous tient particulièrement à cœur. Il est impensable que, dans notre pays, signataire de cette convention, des fillettes portent des signes de soumission à leur père ou à leur frère. Nous avons rencontré des enfants de huit ans totalement voilées !

Nous avons également réfléchi à question de l’universalité des droits. Dans notre association, nous avons l’habitude de dire que lorsque les droits des unes progressent, ici ou là-bas, cela a un impact sur les droits des femmes sur toute la planète. La France laïque est l’un des pays les plus regardés par les femmes qui ont soif d’égalité. Si la France baisse sa garde, ce sont des dizaines de fronts qui s’inclineront, faute d’être soutenus.

Nous vous demandons de protéger toutes les femmes de France, qu’elles aient la nationalité française ou non. Les lois de la République sont au-dessus des lois religieuses. Notre Constitution et la Déclaration universelle des droits de l’homme doivent être des remparts pour toutes les femmes, quelles que soient leur religion et leurs origines. Le principe de protection doit être appliqué à toutes les femmes.

De nombreuses jeunes filles sont venues nous voir, en 2004, pour nous demander de les aider. Ne voulant pas porter le voile, elles craignaient que leur père ne cède à la pression du groupe. La voix de ces jeunes filles doit porter plus loin que la voix de celles qui disent être libres. Au nom de la liberté des unes, on ne peut ignorer la souffrance des autres.

omani-burqa-493770-sw.jpg

 

  • Mme Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes. La Ligue du droit international des femmes a été créée en 1983 par Simone de Beauvoir pour faire face au danger du relativisme culturel. Nous nous sommes fixé des priorités : lutte contre l’excision et les violences commises à l’égard des jeunes filles dans les cités, protection des enfants, notamment dans le cas de couples franco-algériens.

Dès 1989, nous nous sommes prononcés pour l’interdiction du voile dans l’espace public. Même s’il n’est qu’un symbole, le voile porte atteinte aux valeurs de notre société.

Mais il ne suffit pas de légiférer, il faut engager une action pédagogique.

 

  • Mme Françoise Laurant, présidente du Mouvement français pour le planning familial. Le Mouvement français pour le planning familial coordonne 70 associations au sein des départements et onze fédérations régionales. Nous assurons des permanences sur le terrain et intervenons en milieu scolaire, dans les quartiers, les centres sociaux, les centres d’insertion, partout où se pose la question de l’exclusion et de l’enfermement des femmes.

Notre mouvement est clairement féministe. Nous nous battons pour le droit des femmes à disposer de leur corps, contre les violences de genre, pour la construction de l’égalité et la déconstruction des rapports sociaux induits par le patriarcat.

Il apparaît clairement que la loi ne suffit pas.  Si nous voulons que les femmes utilisent les lois de notre pays, nous avons le devoir de leur présenter comme légitime leur désir d’égalité. Quant aux vêtements, pour les jeunes des quartiers, ils ont une valeur symbolique extrême.

Pour lutter contre une telle chape de plomb, il faut mener des politiques globales, auxquelles tout le monde participe. Il faut aussi que l’ensemble de la société partage la même volonté.

Si, pour freiner l’évolution du port du voile, nous nous contentons de faire une loi, nous serons passés à côté du problème.

Toutes les actions éducatives que nous menons auprès des jeunes en matière de sexualité, d’égalité entre filles et garçons, de lutte contre les stéréotypes et les violences, de citoyenneté se heurtent à la généralisation du port du voile. Savez-vous que lorsque je vais dans certains marchés dans les banlieues de Lyon ou de Grenoble, je ne vois plus que des femmes voilées ? Dans ces conditions, que dire aux jeunes des collèges sur l’égalité entre les hommes et les femmes ? L’augmentation du nombre de femmes voilées exerce une pression insoutenable sur les femmes des quartiers qui désirent s’intégrer. Comment aider celles qui ont envie de vivre autrement ?

Nous attendons de vous, Mesdames et Messieurs les parlementaires, que vous adressiez un message à notre pays en faveur de l’égalité entre filles et garçons, et nous souhaitons que soit créé un ministère dédié aux droits des femmes, capable de mener des actions pour lutter contre les discriminations. Car il est clair que les pouvoirs publics manquent d’outils pour combattre les signes de soumission de la femme.

Nous ne sommes pas contre le fait de légiférer, mais si vous votiez une loi interdisant le voile intégral sans mener, dans le même temps, une politique globale visible, dans tous les domaines de la vie publique, cela ne ferait que stigmatiser plus encore les femmes voilées.

  • Mme Olivia Cattan, présidente de l’association Paroles de femmes.

L’association Paroles de femmes, née il y a trois ans, est composée d’hommes et de femmes qui tentent de promouvoir l’égalité des sexes dans la société mais également dans les groupes religieux. Très tôt, nous nous sommes attaqués au statut des femmes dans les religions, en particulier à la répudiation, qui a toujours force de loi en France, tant dans la religion juive que musulmane. Je souhaite, en tant que juive, que l’intégrisme religieux soit évoqué de façon plus large, car il concerne toutes les religions.

Si nous sommes favorables à une loi destinée à interdire le port de la burqa, elle ne doit pas être exclusivement répressive mais s’accompagner d’une réflexion sur le véritable problème que rencontre notre pays avec l’émergence des intégrismes religieux.

Interdire la burqa dans la rue est une bonne chose, mais à condition que cette interdiction s’accompagne d’une réflexion sur l’ensemble des signes et comportements religieux qui menacent notre République, par exemple la fin de la mixité autorisée dans les piscines de certaines villes de France, le maintien de la répudiation dans les religions musulmane et juive, l’absence de mixité dans les lieux de culte…

Cette loi devra s’accompagner de mesures préventives, tels l’obligation d’enseigner l’éducation civique à l’échelle nationale ou l’accompagnement des femmes qui portent la burqa. Si, demain, une femme souhaite ne pas porter la burqa pour obéir à la loi mais que son mari refuse, qui la protégera ? Si un homme impose à sa femme de ne plus sortir, que pourra faire une association comme la nôtre ? Si cette loi est adoptée, la République, en veillant à ne pas stigmatiser telle ou telle population, devra se donner les moyens d’endiguer la montée de l’intégrisme.

Le combat qu’il nous faut mener va au-delà d’une loi sur le port de la burqa. Il est temps de mener une campagne de prévention active, car, vous l’aurez compris, l’éducation et la prévention restent nos meilleures armes. Pourquoi, dans ces conditions, ne pas instaurer un service civique mixte, obligatoire, pour les jeunes de 18 à 65 ans, au cours duquel seraient enseignés la laïcité, le droit des femmes et la citoyenneté ?

  • Mme Michèle Vianès, présidente de l’association Regards de femmes.

Notre association considère que tolérer le voile islamiste relève du machisme et du racisme et revient à accepter une attaque frontale contre nos principes républicains.

Le voile, stigmate de discrimination, de séparation et de fantasmes sexuels, fait considérer les femmes comme propriété de leur mari et a pour objectif de les rendre intouchables par les autres hommes, même les médecins. L’affichage ostensible du marquage archaïque, possessionnel et obsessionnel du corps féminin est le cheval de Troie de l’islam politique, qui montre ainsi sa capacité à occuper les espaces et les esprits. Cette stratégie de prise de contrôle du corps des femmes par l’obéissance à un code vestimentaire céleste de bonne conduite est inacceptable !

Notre choix est clair : nous soutenons les femmes qui veulent exercer leur libre arbitre par rapport aux diktats politico-religieux. L’argument des libertés fondamentales ne tient pas, car une liberté dévoyée engendre la loi du plus fort, du plus riche, du plus vociférant. Dans la devise nationale, la liberté est associée à l’égalité et à la fraternité parce que la fraternité républicaine empêche la liberté d’engendrer des privilèges et l’égalité d’engendrer l’oppression. La loi seule permet aux libertés des uns et des autres de cohabiter au lieu de s’opposer, de se renforcer en se limitant mutuellement, d’être libres ensemble.

Le voile islamique est une forme de racisme. Le tolérer sous prétexte que les femmes ou les fillettes qui le portent sont de confession ou de filiation musulmane est du racisme. Ne soyons ni dupes ni complices : le relativisme culturel est une forme de racisme, puisque cette argutie est utilisée pour interdire à des personnes d’avoir accès aux principes universels de dignité et de droit humain, sous prétexte que, dans leur pays de naissance ou d’origine familiale, ces principes ne sont pas respectés.

Accepter l’exceptionnalité revient à légitimer les agitateurs religieux, notamment étrangers, dans leur volonté politique de défaire les lois du pays pour les remplacer par leur interprétation personnelle de textes religieux, mais cela revient surtout à les laisser opprimer tranquillement leurs coreligionnaires.

 

ensuire échanges entre les intervenantes et les membres de la mision.

 

uimassa_vaimon_kanssa.jpg

Commentaires

  • Le foulard a été utilisé dans toutes les religions à travers l'histoire pour cacher les femmes dès qu'elles sortent dans l'espace public. A la maison, le voile n'a jamais été obligatoire. Par contre, dès qu'il s'agit d'être autre chose qu'une mère, épouse ou cuisinière, attention, il faut encadrer et limiter les libertés des femmes.
    Lisez Osez le féminisme, journal féministe qui défend les droits des femmes, partout dans le monde !
    http://www.osezlefeminisme.fr

  • bonjour,
    je pense qu'il n'est pas bon de légiférer sur le port du voile ou de la burqa au sein de l'espace public. en effet, notre nation étant laïque n'a pas a prendre en considération des prétextes religieux. Par contre je pense qu'il est du rôle de la nation d'interdire à tout individu d'exercer une quelconque activité, autre qu'une manifestation religieuse, le visage dissimulé. une telle loi exigeant la parfaite exposition du visage des citoyen rendrait le port de la burqa interdit dans les espaces publics.

  • -Actuellement, le phénomène est marginal.
    -* Symboliquement, la notion de liberté de la femme est en cause.
    Je sais que certains jureront que les femmes les plus libres sont celles qui sont mariées avec des musulmans mais dans ce cas il suffit de bien décrypter leurs propos en se référant à la formule "Ils sont libres parce qu'ils ne sont pas libres" (V 1er et 2ième degrés)
    -** La crise mondiale ne fait que commencer : les métastases de nom "Toujours plus" sont t. p. en train d'envahir la planète. Présentée autrement, notre Civilisation périra d'over dose de "T. p." avant la fin du siècle. Cette drogue est secrétée par la "peur de la mort", par l'instinct de survie animale, la pierre philosophale sur laquelle s'est construite la Civilisation judéo-chrétienne (V. l’esclavage puis le système d’exploitation des homo sapiens par les homo sapiens. L’homo sapiens se différencie de l’homme vrai dans le sens où l’homme ne peut accepter de vivre que dans la « dignité » … D’où son existence très courte, le temps de s’engager contre les injustices et de mourir exécuté … v. les pays corrompus … !)
    -*** Autoriser des gens à se promener cachés sous une burqa, c'est favoriser l'action des voleurs, prédateurs, terroristes, futurs.
    **** Il y aura t. p. de gens n’ayant plus rien à perdre et donc tout à gagner (raptag) à s’éclater dans tous les sens du terme …

  • @guilhaumon : oups. Ta "proposition de loi" "fait un bug" si je fais du ski en étant masqué. Idem pour la plongée sous marine, et encore pire pour les astronautes ! Et pour ceux qui ne peuvent s'exposer au soleil pour cause de maladie génétique d'hyper sensibilité aux UV ? Et pour les frileux qui veulent porter la cagoule dans le froid de l'hiver ? Et les masques de carnaval ? Ce n'est pas le rôle de la "société" d'obliger les gens à s'habiller suivant des normes obligatoires et appliquées par la force. Ce genre d'idée relève d'une conception totalitaire de la société, tout aussi totalitaire que les idées des Talibans. Porter la burqua est un choix. S'il s'effectue sous la contrainte, c'est seulement en portant les actes de violence éventuels devant les tribunaux que cela peut changer. Quel manque de confiance dans la justice pour avoir l'idée de faire le "bonheur" des gens malgré eux...

  • si elles veulent absolument garder ça, elles n'ont qu'à le faire dans leur pays

  • ON INTERDIT LE PORT DE LA GAGOULE
    ALORS POURQUOI AUTORISER LE PORT DE LA BOURKA QUI SE CACHE SOUS CE DRAP FEMME HOMME TERRORISTE INDIVIDU RECHERCHE PAR LA POLICE
    QU IL LA PORTE AU BLED

  • Mon avis ne changera jamais les femmes comme les hommes sont a
    égalités devant la législation de mon pays et ceux qui trouve
    a redire nous ne les retenons pas il vont ou retourne dans
    les pays qui prône le sac a patates ou il se plie a nos coutumes il ne me viendrais pas a l'idée d'imposer nos coutumes dans un autre pays que le mien alors foute moi le camps !!!
    Quant je voie ses personnes a la piscine ou dans l'eau alors
    qu'il est interdit de mettre un bermuda ?????

  • Sur le problème du contrôle d'identité le respect du droit républicain n'est même pas à débattre puisqu'aucun cas de trouble à l'ordre public n'est signalé et que burka ou non europe ou non le contrôle visuel est une obligation qui sert le contôleur et rassure le ou la contrôlé du bon fonctionnement de la sécurité.
    Sur le problème, problème selon les médias aux ordres, du vêtement on est encore libre en France de s'habiller selon ses goûts et idées, moi le tibetains du coin ou le punk de l'autre coin ne me gêne pas, j'ai appris à les regarder, il y en a encore qui n'y arrive pas au vu du sujet.
    Sur le problème de la soumission et adjectifs tendancieux sur les fondements de la place de la femme dans une société donnée il est clair que les vêtements reflètent souvent une culture plutôt qu'une idéologie dont le politique en chef s'offre l'amalgame et que les médias en font l'écho perroquet. La femme de culture étrangère a tous les droits et devoir républicain mais en plus elle a l'héritage moral de son identité qui la préserve de l'utilisation anarchique du terme liberté dont on ne sait plus si elle est humaine ou animale.
    Quant à expulser des gens à cause de leur vêtement ou à légiférer sur le vêtement autorisé ou interdit on épouse diaboliquement toutes les thèses fachistes connues par contre à poil à Paris ou une gay pride en terre sainte est ce de la liberté ou ...un plan de société mondiale au dessus des cultures qui font l'humanité ? Quand il s'agit de caricatures de prohètes ou de vêtements étrangers les médias sont les ambassadeurs des démocraties occidentales mais quand il s'agit des guerres d'occupations avec des milliers de tonnes de bombes lancées sur la palestine occupée : in-ter-dit-de-fil-mer. Alors de grâce laissez vivre ses filles et femmes en paix car ce sont vos soldats qui tuent leur famille dans leurs pays et c'est à cela que les médias aux ordres veulent vous pousser. Etes-vous sûr d'être aussi libres que ces femmes, vous ? En touchant à leurs vêtements c'est une part de votre liberté qu'on veut tuer en attendant la prochaine au nom de l'insécurité que l'on vous impose par des choix guerriers que vous ne contrôler plus. Merci.

  • Le raisonnement des musulmans (masculins) est sans aucune mauvaise conscience d’une simplicité enfantine. Le corps de la femme attire le mâle, donc est source de mal !
    Pas question pour le musulman de faire appel aux trois parties de son cerveau : le cerveau reptilien (survie, procréation), le cerveau des émotions (quête des plaisirs de manière « analogique »), le néocortex (analytique, c. à d. capable d’anticiper, d’imaginer, d’abstraire, de prendre du recul avant d’adopter une position) !
    Il décide ouvertement que Dieu l’a construit ainsi et qu’il faut donc laisser libre cours aux deux anciens cerveaux (le reptilien est le plus primitif et est déjà présent chez les reptiles ; celui des émotions est une dotation dont bénéficient tous les mammifères)
    Au Moyen-Âge, lorsqu’ils rayonnaient en mathématiques, ils ne se contentaient pas de se jeter sur les plaisirs ! Ensuite est arrivée la régression notamment scientifique !
    La psychanalyse, ils la rejettent en tant qu’œuvre du Diable occidental !

    Et comme on leur laisse croire qu’ils peuvent atteindre le paradis et disposer de 30 ou 70 vierges pour rassasier leurs envies ......... en tuant via le terrorisme, tout laisse présager que, dans quelques décennies, l’usage de la bombe atomique devienne le moyen idéal d’accéder à ce qu’ils recherchent a priori constamment puisque obligés de transformer les femmes en zombis pour ne pas « pécher » puisque incapables de se retenir, de faire appel au néocortex.

    Jamais ils ne se remettent en cause ; jamais ils n’expliquent qu’un cerveau s’éduque, évolue ; jamais ils ne s’interrogent sur ce que penser le cerveau d’une femme ou même ceux des autres Terriens.

    Dans leur « conditionnement » très particuler, les gens qui ne suivent pas le Coran, ne valent rien, ne comprennent rien !
    Alors effectivement, toutes ces avancées scientifiques les gênent « toujours plus »
    Elles ne peuvent être que des productions du Diable. A quoi servent-elles ?
    *** Tant qu’à eux, la vie traditionnelle qui existait au siècle passé leur convenait parfaitement. La femme enfermée à la maison, la Reine de la cuisine n’ayant que le loisir de servir son maître contre le paradis à coup sûr, que demander de mieux dans le meilleur des mondes !
    La seule et unique solution (qu’ils n’osent pas affirmer ouvertement pour le moment, encore moins divulguer) coule de source !
    A vous de trouver !
    Je ne prétends pas avoir raison ! Je ne suis pas en train de les défier ! Je ne cherche pas à être égorgé.
    Je ne leur pose que des questions :
    - connaissent-ils les rôles des 3 parties du cerveau ?
    - Pourquoi minimisent-ils le néocortex ? Si Dieu leur a offert, n’est-ce pas pour qu’ils en fassent bon usage ? Ne pas le privilégier, n’est-ce pas se contenter de vivre comme tous les mammifères … ?
    - Leur comportement vis-à-vis des femmes peut-il s’intégrer avec une démarche néocorticale ?
    - Pourquoi ont-ils privilégié le néocortex au Moyen-Âge quand ils rayonnaient en mathématique et ensuite délaissé ? Est-ce Dieu qui l’a exigé ? Est-ce que le Coran indiquait qu’il fallait d’abord briller en maths puis tout laisser tomber ?
    - La psychanalyse, l’existence de l’Inconscient, est-ce de la « foutaise » (Je n’utilise pas le mot « connerie » puisque sa signification condensée serait maladroite alors même que Freud avait tendance à tout relier au sexe …) ? !

  • Ma démarche personnelle se rapproche de la philosophie bouddhiste.

    Contrairement aux dits hommes qui ne sont que des homo sapiens,



    j’ai pris conscience :
    - que tout est quasiment « cyclique »,
    - qu’une vie doit avoir un début et une fin,
    - qu’il nous est impossible de deviner ce qui se passe dans l’après vie.
    - que je ne crois pas faire partie des chefs-d’œuvre de l’Univers comme les « rationalistes » ou avoir été créé à l’image de Dieu comme les chrétiens !

    * L’évaluation comparative de nos génomes et de celui du chimpanzé a révélé on ne peut plus objectivement une différence voisine de 2 % ! Nous ne sommes donc que des sortes de bonobos boostés !
    ** Ce n’est pas une attaque, un blasphème mais la stricte réalité scientifique !

    Rien d’étonnant ! Il suffit de regarder les publicités ! La plupart du temps, quel que soit l’article promu, il est accompagné d’un profil féminin attirant ou d’un symbole érotique !
    Et nombreuses sont les conversations banales où se trouvent en filigrane des connotations plus ou moins sexuelles.

    Quant à moi, puisque tout est immanent, puisque donc l’attachement conduit dans l’impasse totale, le détachement matériel me semble bien plus positif et sûr, cohérent.
    Les femmes, à la différence de certains, m’apparaissent en partie comme DES FLEURS avec leur beauté éphémère et donc secondaire. Dans le cadre de la beauté, leurs images sont sympathiques. Point.
    Toutes mes copines étaient ou sont avant tout sportives et donc le plus souvent possible en survêt !
    Les femmes avec qui je discute ne sont pas « binaires » ou cartésiennes (comme la plupart des homo sapiens !). Si l’impérialisme du cerveau des émotions est désastreux, celui du néocortex binaire et sa fuite en avant vers le paradis terrestre via la politique « Toujours plus » donne les résultats actuels : pollutions, déshumanisation et numérisation, etc. !

    J’étais prof de maths, ai connu des femmes mathématiciennes universitaires formidables, autrement plus riches spirituellement que les rationalistes ou matheux de service … !

    N. B. A signaler que les homo sapiens que nous sommes, n’ont même pas été « fichus »
    de tout axer sur la notion de « cycle », de privilégier la vieillesse et la mort, le passage vers l’après vie ! D'où le jeunisme !
    Au contraire ils ont tout bâti à partir de « la peur de la mort » ou de l’emprise de « l’instinct de survie » pour établir « l’esclavagisme » puis le système « d’exploitation de l’homo sapiens par l’homo sapiens »

    Cette civilisation périra prochainement par son « talon d’Achille » : quand les dégradations de l’environnement et du tissu social dépasseront un seuil critique, un effet de catalyse précipitera tout ! Tous ceux qui n’auront plus « Rien A Perdre mais Tout a Gagner …» (raptags) s’éclateront dans tous les sens du terme !

  • Si les politiques laissent cette chose s'installer chez nous, vous comprendrez quel respect ils ont pour nos compagnes .Que disent les femmes politiques,

  • La burka blanche est vendue seulement en pharmacie.

  • *** Messieurs les musulmans, l’utilisation de votre « néocortex » dans le « domaine mathématique », notamment l’étude des « espaces vectoriel », aurait dû vous apprendre qu’un problème n’ayant pas de sens ou pas de solution dans un espace E de dimension « n » peut parfois être résolu dans un espace F incluant E et de dimension « n+1 » !

    ****** Comme cette histoire pourrait vous sembler « hermétique » ou « satanique », tentez l’expérience et même invitez vos enfants à la partager !
    - - - Prenez 6 allumettes (symbolisant 6 segments de même longueur), posez les sur une table (figurant un plan ou espace de dimension 2 ), cherchez à constituer 4 triangles équilatéraux (ayant comme côtés ces allumettes ou segments de longueurs identiques).
    Pas de solution !
    Mais si jamais votre imagination vous permettait de prendre de la hauteur, d’accéder à la notion de relief (la notion de hauteur ou 3ième dimension), la « pyramide triangulaire » apparaîtrait magiquement avec ses 4 triangles équilatéraux !
    * Un être qui vivrait à plat (en dimension 2) ne peut concevoir la vie en dimension 3 ou en relief.
    ** Vous vivez en dimension 4 dans un monde matériel (largeur, longueur, hauteur, temps).
    Vous ne pouvez donc pas accéder à ce qui se passe en dimension 5 ! ! !

    Messieurs les musulmans, reprendre contact avec la réalité pratique, serait-ce blasphémer ? !

    A décharge, les rationalistes occidentaux ont parié eux aussi (en se reniant mathématiquement !) que l’homo sapiens était un Dieu en devenir, que le paradis terrestre était possible ! D’où leur politique de la « fuite en avant » avec l’adoption de la devise « Toujours plus » ! ! ! Et le non respect du principe de précaution, les pollutions, le saccage de l’environnement, la régression de la biodiversité, etc. !

  • Messieurs les musulmans, reprendre contact avec la réalité pratique, serait-ce blasphémer ? ! -Non pas du tout si la réalité pratique est au second plan et si l'être humain occupe le premier pour rechercher ce qu'il y a de pratique dans la matière qui l'entoure.

    Bernard Kouchner avait en effet souhaité en août 2008 devant la conférence des ambassadeurs que soit accordée ""une plus grande place"" à "l'étude du **rôle des religions** dans les relations internationales. "Le fait religieux joue un rôle important dans les rapports entre les nations, les questions de développement ou ""les équilibres politiques"" internes". Laïque ou guerre des religions qui cache une guerre des civilisations et des cultures ?
    C'est juste kouchner aux affaires étrangères qui m'inspire cette question car les français d'importation ce n'est pas ma tasse ni même des musulmans aux gouvernances européennes tout cela fausse la donne geostratégique européenne. C'est un autre sujet.

  • je reste médusé par cet abattage médiatique, et politique. De quelle façon doit on expliquer au peuple Français, tout particulièrement à nos élus , que le port de la Burka doit être strictement interdit dans un pays qui se dit laïque. cela n'est pas du racisme ni une atteinte à la religion musulman, mais tout simplement de faire respecter les lois institutionnelles que le peuple Français à combattu durant des siècles pour instaurer cette laïcité qui nous est cher.on dit aujourd'hui, qu'il n'est pas nécessaire d'en faire un texte de Loi, pour si peu adepte au port de la Burka. " 300 un peu plus ", mais demain qu'en sera t'il?. nous en avons la preuve aujourd'hui sur le port du voile, j'ai la chance d'accompagner mon fils dans un parc de détente, que voyons nous, toutes les nounous portent le voile, et il n'est pas rare maintenant d'en croisés des centaines dans la rue. l'Angleterre nous donne le mauvais exemple de la tolérance, car trop cela devient de l'intolérance. Un pays au monde serait très heureux d'accueillir ces femmes à bras ouvert " Afghanistan " en refusant cette alternative, ces femmes démontrent tout simplement qu'elles veulent imposer leur religion dans notre système Chrétien, et démocratique.
    TROP DE TOLÉRANCE, IMPLIQUE L INTOLÉRANCE

  • Cette dernière réponse, de M(e) Benmouffok Djilali, est très intéressante.

    En réalité, elle montre que derrière le problème de la burqa se cache la question fondamentale occultée !...

    L’argumentation se contente de souligner l’attitude de M. Kouchner.
    C’est vrai que M. Kouchner est un diplomate et que même, en caricaturant, par exemple : au jeu d’échecs, on ne peut pas avancer ses pièces sans tenir compte de celles de l’adversaire !

    Ce préalable étant précisé, j’aimerais bien qu’un musulman (peut-être un spécialiste ?) explique à l’ensemble des homo sapiens de la planète pourquoi le monde musulman qui était au top niveau des mathématiques au Moyen-Âge a ensuite régressé vertigineusement, a abandonné … ?

    Une hypothèse.
    Le musulmans ont saisi soudainement qu’ils étaient dans le péché, que leur Dieu ne leur demandait pas de réfléchir (d’utiliser le néocortex analytique) mais d’obéir sans discuter, de se soumettre sans chercher à comprendre, cet impératif étant la seule solution pour atteindre le paradis.
    Ils ont donc appliqué à la lettre cette directive trop négligée ! Et ils se considèrent dorénavant sur la seule voie du rachat et salut.
    Peu leur importe les découvertes scientifiques, le mode de fonctionnement du cerveau !
    Il suffit de se conformer et d’obéir …, et encore plus les femmes !

    Alors pourquoi entreprennent-ils des recherches sur le nucléaire ?
    La réponse est si limpide qu’elle devient transparente au point de passer totalement inaperçue !

    En effet, le Coran (SAUF ERREUR DE MA PART) explicite que pour combattre, anéantir les ennemis, les impies, on a le droit et même le devoir d’utiliser toutes les ruses adéquates, donc d’utiliser (mais uniquement pour la bonne cause) leurs techniques avant de les retourner contre eux !
    Aucun problème concernant la mort et les massacres prochains ne se pose pour eux puisque la leur les conduira directement au paradis !
    Que pourraient-ils en effet souhaiter de mieux ? !

    (On pourra me reprocher de ne pas citer les phrases exactes du Coran mais je ne l’ai pas lu, ai seulement entendu des commentaires ! Si je suis dans l’erreur, il suffira de le signaler et je présenterai des excuses ! )

    *** REVENONS AUX MATHEMATIQUES ! POURQUOI CET ABANDON ? ? ?

    CETTE REPONSE ECLAIRERA ENFIN LE VRAI DEBAT !
    Nous saurons alors seulement le véritable état d’esprit des musulmans qui sont bien obligés de raconter sans cesse des histoires, le temps d’arriver à réaliser leur seul projet, de revenir en grâce, d’être lavés de leurs débordements scientifiques offerts par Satan qui les a piégés !

    N’est-ce pas C. Q. F. D. ? !

  • Cette dernière réponse, de M(e) Benmouffok Djilali, est très intéressante.

    En réalité, elle montre que derrière le problème de la burqa se cache la question fondamentale occultée !...

    L’argumentation se contente de souligner l’attitude de M. Kouchner.
    C’est vrai que M. Kouchner est un diplomate et que même, en caricaturant, par exemple : au jeu d’échecs, on ne peut pas avancer ses pièces sans tenir compte de celles de l’adversaire !

    Ce préalable étant précisé, j’aimerais bien qu’un musulman (peut-être un spécialiste ?) explique à l’ensemble des homo sapiens de la planète pourquoi le monde musulman qui était au top niveau des mathématiques au Moyen-Âge a ensuite régressé vertigineusement, a abandonné … ?

    Une hypothèse.
    Le musulmans ont saisi soudainement qu’ils étaient dans le péché, que leur Dieu ne leur demandait pas de réfléchir (d’utiliser le néocortex analytique) mais d’obéir sans discuter, de se soumettre sans chercher à comprendre, cet impératif étant la seule solution pour atteindre le paradis.
    Ils ont donc appliqué à la lettre cette directive trop négligée ! Et ils se considèrent dorénavant sur la seule voie du rachat et salut.
    Peu leur importe les découvertes scientifiques, le mode de fonctionnement du cerveau !
    Il suffit de se conformer et d’obéir …, et encore plus les femmes !

    Alors pourquoi entreprennent-ils des recherches sur le nucléaire ?
    La réponse est si limpide qu’elle devient transparente au point de passer totalement inaperçue !

    En effet, le Coran (SAUF ERREUR DE MA PART) explicite que pour combattre, anéantir les ennemis, les impies, on a le droit et même le devoir d’utiliser toutes les ruses adéquates, donc d’utiliser (mais uniquement pour la bonne cause) leurs techniques avant de les retourner contre eux !
    Aucun problème concernant la mort et les massacres prochains ne se pose pour eux puisque la leur les conduira directement au paradis !
    Que pourraient-ils en effet souhaiter de mieux ? !

    (On pourra me reprocher de ne pas citer les phrases exactes du Coran mais je ne l’ai pas lu, ai seulement entendu des commentaires ! Si je suis dans l’erreur, il suffira de le signaler et je présenterai des excuses ! )

    *** REVENONS AUX MATHEMATIQUES ! POURQUOI CET ABANDON ? ? ?

    CETTE REPONSE ECLAIRERA ENFIN LE VRAI DEBAT !
    Nous saurons alors seulement le véritable état d’esprit des musulmans qui sont bien obligés de raconter sans cesse des histoires, le temps d’arriver à réaliser leur seul projet, de revenir en grâce, d’être lavés de leurs débordements scientifiques offerts par Satan qui les a piégés !

    N’est-ce pas C. Q. F. D. ? !

  • * J’espère que la plupart des musulmans ne sont pas d’accord avec ce projet mais encore faudrait-il qu’ils le signalent, notamment à leurs guides !

    ** Le silence ou l’absence de réactions ne correspond-il pas au consentement, à la complicité implicite ?

    Dans l’Histoire de France, les problèmes religieux n’ont-ils pas été épineux et durables ?

    Pourquoi des papes ont-ils pu organiser l’Inquisition pendant des siècles (en Espagne par ex.) ? ! N’est-ce pas parce que le peuple catholique restait passif ? !

    *** Faute de protestations suffisantes, les guides musulmans ou les décideurs (oeuvrant cachés dans leurs repères) ne demanderont pas l’avis de tous les musulmans quand ils lanceront leurs bombes nucléaires !

    Ont-ils demandé leur avis avant de détruire les tours de New York ? !

  • Abidjan.net > Actualités > L'expression

    Dossier/ Violence sur les femmes - Les hommes refusent toujours de désarmer

    Vendredi 31 juillet 2009 -

    ****Voici in extenso un article trouvé sur Internet.
    Le faire savoir, est-ce blasphémer ?
    Et si ce n’est pas le cas, quelle doit être ou surtout devrait être la réaction des lecteurs ? ! ***


    La violence sur les femmes reste encore un phénomène d'actualité en Côte d'Ivoire. Chaque jour, plusieurs femmes essuient les humeurs de leurs maris qui continuent de se prendre pour des dieux sur terre.
    Jadis cloîtrée au foyer et juste à la perpétuation de l'espèce, la femme est devenue aujourd'hui incontournable dans le développement des sociétés. Malgré ce changement notable dans son statut, ses droits sont bafoués par des hommes qui leur infligent un traitement de seconde zone quand il n'est pas humiliant et dégradant. La violence sur les femmes est un phénomène universel, présent dans toutes les sociétés, indépendamment de leur degré de développement. En Côte d'Ivoire, c'est un phénomène qui prend de plus en plus de l'ampleur. Même si nous ne disposons pas de statistiques pour situer l'ampleur, toujours est-il qu'il ne se passe pas de jours sans que des femmes ne soient battues ou humiliées par leurs conjoints. Ainsi dame T. O. ménagère à Abobo, subit très souvent les agressions de la part de son mari. " Lorsque mon mari rentre tard, il se plaint que je ne lui ai pas vite ouvert la porte. Il pense que c'est pour exprimer ma jalousie que j'agis ainsi. Alors que c'est le sommeil. Et chaque fois, il me frappe. Mes cris réveillent les enfants qui sont aujourd'hui traumatisés ". Relate-t- elle. Tout comme elle, dame B. Maïmouna, commerçante à Adjamé, dit avoir plusieurs fois été victimes des coups et blessures de son compagnon. " J'aime bien mon homme. Mais, il veut m'isoler par jalousie. Pour un ''oui'' ou pour un ''non'', il me bat même en présence des enfants. Regarde toutes cicatrices que j'ai actuellement. J'ai l'oreille gauche qui me fait constamment mal ". Les viols conjugaux sont devenues monnaies courantes.

    Le viol conjugal
    De nombreuses femmes sont victimes de cette forme de violence dans leurs foyers. Elles disent avoir été obligées de faire l'amour même quand elles n'en n'ont pas envie. C'est dire qu'avec ou sans leur consentement, les conjoints satisfont leur libido. " Chaque nuit, que je veuille ou non, je fais l'amour avec mon mari. Même malade, il insiste pour coucher avec moi. Lorsque je refuse, il me viole. Je me débats, mais pour finir, je cède. D'ailleurs, si je lui résiste trop, il me bat, se satisfait sans ce soucier de ce que je ressens ". Dénonce dame Sidonie. Il importe de souligner par ailleurs que certaines sociétés ignorent la notion de viol conjugal. Au contraire, refuser d'avoir des rapports sexuels avec son mari constitue un crime de lèse-majesté, sévèrement puni. Ainsi, lorsque les voisins attirés par les cris d'une femme battue trouvent au seuil de la porte le pantalon de l'homme, ils rebroussent chemin. Tout simplement parce qu'un femme ''rebelle'' au lit ne mérite pas d'intercession auprès de son ''maître''. La plupart des femmes victimes des coups et blessures et autres agressions intériorisent leur situation et se résignent. Soit par respect pour la tradition ou par amour pour leurs enfants. " Les femmes n'aiment pas exposer leur problème. Une femme qui parle des problèmes du couple n'est pas une bonne femme ". Dans certaines sociétés, africaines, le mariage est considéré comme une providence et le divorce comme un drame. Pour les femmes issues de ces communautés, il vaut mieux avoir un mauvais mariage, subir la violence du conjoint que de vivre le célibat, facteur de mépris et de toutes sortes de rejets. Ainsi, dans une cour commune de Koumassi, un homme excédé par les violences physiques d'un de ses voisins sur sa conjointe le menace de faire appel à la police s'il n'arrête pas. Et la femme est venue le supplier en ces termes : " Pardon monsieur ! Si tu envoies mon mari à la police, qu'est ce que je vais dire au village ? C'est l'honneur de ma famille qui sera en jeu. Que va faire ma mère ? Elle sera la risée de tous pour avoir mis au monde une fille rebelle et indigne. Je t'en prie. Si mon mari me frappe, il faut lui demander seulement pardon ". Pour sa part, K.C est formelle : " j'ai fait le travail de bonne depuis plus de 30 ans. Où voulez vous que j'aille. Mes frères qui sont en ville ont des maisons très étroites. Même si mon mari me bat et me blesse souvent, je préfère rester avec lui. Ne vous inquiétez pas pour mon œil poché, ça va passer. Tu sais, mon mari est un ange quand il ne boit pas ".

    Le conseil sans commentaire d'une grand-mère
    Que dire alors des conseils de cette grand-mère lorsque nous avons demandé son avis sur le viol conjugal. " Mon petit, les blancs sont en train de vous blaguer. Quelle est encore cette histoire de viol conjugal ? N’a t-on pas dit que la femme appartient corps et âme à son mari ? Femme, ne te rebelle jamais contre ton mari. Veux tu avoir le secret de la réussite et de la ''baraka'' (bénédiction) pour tes enfants et ta descendance ? Sois une femme soumise à ton mari surtout dans vos rapports intimes. Ne sois pas une poule. Sois plutôt la femelle du canard. Tu vois, chaque jour, les poulets sont sacrifiés aussi bien par les croyants que par les féticheurs. Mais le jour où un homme donne en guise de sacrifice, un canard, il fera la prison tout simplement par ce que le canard femelle est par excellence, le symbole de la soumission au mâle en matière sexuelle, contrairement à la poule que le coq doit toujours dompter avant de passer à l'acte sexuel ". Que peut dire une matraquée avec ce genre de conseils. Peut-elle saisir les juridictions compétentes en cas de violence ? Toujours est-il que des femmes victimes de violence ont recours à la justice. Selon Mme N'Dri avocate, " elles sont nombreuses les femmes qui viennent au tribunal se plaindre de leur mari. Chaque jour, nous recevons des dossiers. Aujourd'hui (Ndlr : vendredi dernier), j'ai cinq dossiers sous la main. Sachez que la majorité des femmes qui saisissent les tribunaux sont des intellectuelles qui ont une fonction rémunérée… Elles viennent souvent avec un œil tuméfié et des certificats médicaux. Ce sont pour la plupart des femmes musulmanes. Nous accueillons rarement des femmes qui ne travaillent pas. La violence conjugale peut avoir des conséquences graves sur tous les membres de la famille.

    Des conséquences désastreuses pour la famille
    Selon M Tanoh Roger, conseillé matrimonial, les enfants, souvent témoins des scènes, subissent un déséquilibre psychologique qui peut se traduire par un sentiment d'insécurité, la haine pour le père, des troubles de comportement. Toutes choses qui auront une incidence fâcheuse sur leurs résultats scolaires. Parfois, les plus grands essaient de protéger leur mère et les plus jeunes. Certains enfants finissent par faire des fugues pour ne pas assister impuissants au calvaire de leur génitrice. D'autres s'adonnent à la consommation de la drogue, de l'alcool ainsi qu'à d'autres vices. " Mon fils est devenu bizarre ces temps-ci. Il ne s'ouvre plus à moi. Son résultat scolaire est si médiocre que nous avons été convoqués par son école. Et le psychologue nous a indiqué que l'atmosphère familiale était la cause de cette situation ". Nous explique dame victorine. Toujours selon M Tanoh Roger, d'autres enfants par contre développent une tolérance de la violence et en font une arme d'expression et de résolution des conflits. " Face aux mauvais traitements que je subis chaque jour, mon fils aîné a quitté la maison. Je crains qu'il ne devienne un bandit " s'inquiète A. K. Aussi, les hommes doivent-ils comprendre que la violence sur les partenaires est un frein à l'évolution de la famille et de la nation. Pour combattre la violence sur les femmes, des associations et Ong existent sur le terrain. Il leur faut retrousser les manches, car l'heure est de plus en plus grave. Quand au ministère de la famille et de la femme, il doit songer à des campagnes de sensibilisation ainsi qu'à de mesures plus dissuasives.

    sangabou2000@yahoo.fr

  • OUI IL FAUT LEGIFERER !!!!!!!!!!

    Maintenant il y en a 400 c'est déjà trop, après il y en aura 4000 et ensuite il sera trop tard !!!!

  • LA BURQA LE COMPTE N'Y EST PAS ??????

    La burqa: un phénomène marginal en France ?

    MARGINAL OU PAS c'est plus au moins 400 DE TROP !

    (Surtout que je me demande comment le compte a put être fait ?...)

    Surtout que l’on voit cette concentration à Paris et dans certains quartiers ou en I.D.F. plus particulièrement !

    Ceci étant je n’accepte pas que mon pays subisse l’obscurantisme et le retour à l’âge des ténèbres !

    Par la bêtise ou la provocation de quelques extrémistes de quelques religions quel quelle soit !

    J’ai déjà beaucoup écris sur le sujet, mais je le ferais encore !

    Pour l’instant j’attends les conclusions et recommandations de la commission d’enquête du gouvernement, en espérant, quelles seront fermes et surtout pas ambigües !

  • Concernant ce nombre de 400, j'en ai déjà vu 3 ou 4 par chez moi sur des marchés; je doute fort qu'il soit vraiment exact !
    Il existe des lois en France qui protègent femmes et hommes de discriminations quelles qu'elles puissent être; celle-ci est plus qu'une discrimination, plutôt une provocation de plus de la part d'un mouvement très minoritaire.
    Comme cela a été écrit ici-même et ailleurs, il s'agit d'un retour à des valeurs qui sont contraires à notre république.
    Et dans ce cas, il ne reste à ces personnes que de vivre cet "effet de mode" sur un autre territoire ou de s'adapter et d'adopter définitivement la loi française !
    Les décisions prises par nos politiques devront être fermes.

  • Messieurs, je suis une femme, musulmane,libre, historienne,née chez les ch'tis, je travaille...je ne porte pas le voile. Mais quand je lis les propos de certains d'entre vous, j'ai envie de porter le voile!
    Comment pouvez dire à ces femmes de renter chez elles, de vivire avec leur voile sur un autre territoire,puisqu'elles sont chez elles, ici, sur leur territoire,d'autant plus que certaines sont des françaises de souche, converties musulmanes.
    Les religions n'ont pas de nations, elles sont universelles. Le savez-vous?
    De plus, pourquoi ce voile vous dérange-t-il? Il n'y a pas de clergé chez les musulmans, donc comme les soeurs chrétiennes, elles se couvrent la tête; allez vous imposer aussi aux soeurs chrétiennes de s'expatrier à Rome,d'aller sur un autre territoire? Ou doivent-elles aussi retirer leur voile? Va -t-on voter une loi pour les soeurs chrétiennes aussi? Les juifs vont-ils aussi devoir retirer la kippa? Doivent-ils aller sur un autre territoire? C'était la philosophie d'un certain Adolf.Va t-on aussi voter une loi?
    De plus, pourquoi ce voile vous dérange-t-il? Avez vous pensé que la nudité des femmes, style spots publicitaires, ou magazine pouvait aussi les déranger?
    Moi, je suis dérangée par ces femmes qui m'imposent la vue de leur string débordant du pantalon...je suis dérangée par ces femmes m'imposant la vue de leur seins débordants du décolleté. Cette extrême nudité est intolérable pour moi. L'extrême nudité dérange certains tout comme l'extrême dévoilement en dérange d'autres. Qui détient la vérité? Même si je suis choquée par l'extrême nudité, de quel droit vais je condamner? Chacun est libre.
    Le vocabulaire masculin induit par cette extrême nudité montre l'irrespect des hommes pour la femme.
    Alors entre s'exhiber de cette façon sous le regard irrespectueux des hommes, ou se voiler et susciter la colère de certains d'entre vous, chacune fait son choix.
    Si vous voulez défendre les femmes, alors, dénoncez les publicités qui utilisent le corps de la femme pour vendre un yaourt, un savon,ou une voiture, la femme n'est pas une marchandise. Boycotter les magazines ou le corps de la femme est exposé sous toutes les coutures pour le regard masculin, la femme n'est pas un objet. Dénoncer les sites internet qui font de la femme une vulgaire pièce de boucherie...
    Le combat féministe n'est pas fini, dailleurs les femmes voilées sont souvent de ferventes féministes, vous devriez parler avec elles, vous seriez surpris.
    Quant à ces femmes qui portent la burqua, je ne les comprends pas, cependant, je me pose des questions avant de les condamner; c'est un signe qu'elles nous envoient, essayons de le déchiffrer. Elles veulent se couper du monde, un peu comme certains mouvements religieux chrétiens qui se retirent du monde...Il y a sûrement des motifs, les connaissons -nous?Essayons de les comprendre, et nous poser les bonnes questions...Montrons leur que le monde est beau...
    Alors, ne les jugez pas, car vous ne connaissez pas leurs motifs...
    Et arrêtons de dire qu'elles sont obligées par un frère, un père, ce sont des clichés. La majorité des femmes voilèes et j'en connais, ont fait des études, et portent le voile par CONVICTION. Laissons-les s'exprimer au lieu de les condamner, écoutons leur opinion, leur philosophie, ça s'appelle la tolérance, la démocratie,la liberté.
    Leur liberté de se voiler ne me dérange pas à partir du moment ou elle n'entrave pas la mienne.

  • cette femme née au pays des cht'is, oubli dans son commentaire une chose importante, est que: elle vit dans un pays laïque, et se dit déranger par l'outrance aiguë de la commercialisation du corps de la femme, mais cette femme vit sur notre territoire Français, et ce peuple n'est pas du tout choqué par la publicité à outrance de la femme, j'ai toujours appris dans le droit civique, que ceux,ou celles qui n'acceptent pas l'idéologie du territoire sur lequel ces personnes vivent; n'est pas à la communauté Française de s'effacer, mais à eux,ou à elles de laisser le champs libre si ceux, ou celles se sent(ent) outragé.
    dans notre civilité, dans notre vie quotidienne nous avons des lois, pour nous protéger des imperfections sociales, comme par exemple l'enlèvement de la cagoule si vous désirez entrer dans un lieu public.
    Cette personne qui écrit cet article sur 20 minutes, oublie encore une chose fondamentale; nous Français devrions se pencher sur le message que ces femmes voilées veulent nous envoyer, comment se fait il qu'elle ne se pose pas la question pourquoi les occidentaux femmes partant dans les pays musulmans doivent obligatoirement respecter les règles religieux de ces pays, à savoir être habillé de jupe longue et avoir la tête couverte, si elles refusent elles sont expulsées du territoire musulman. NON la burqua doit être interdite sur notre territoire, j'imagine tous les précédents que cela comporteraient si cela devait se faire. la Nounou qui va chercher l'enfant à la maternelle, à savoir si en dessous de la burqua est une femme, ou un homme, vive la liberté pour les êtres emprisonnés qui s'évadent, chercher l'erreur.
    Comme je disais sur un précèdent commentaire beaucoup de pays musulmans seront très heureux d'accueillir ces femmes qui n'auront aucune contrainte, hormis la liberté.

  • "Beaucoup de pays musulmans seront très heureux d'acceuillir ces femmes" n'importe quoi!!!
    IMPOSSIBLE, aucune religion n'est attachée à un territoire, je croise chaque jour des musulmanes voilées, des juifs avec kippa, des soeurs chrétiennes avec voile et jupes longues, des collègues avec string dépassant du pantalon...et je ne peux leur reprocher quoi que ce soit(même si la burqua, et le string sortant du pantalon me dérangent) car elles sont toutes chez elles, dans leur pays, CES PERSONNES SONT FRANCAISES...AUCUNE RELIGION AUCUN VÊTEMENT N'EST ATTACHE A UN TERRITOIRE, ça, on est obligé de le respecter,( la longueur la taille la couleur, la qualité du vêtement est un choix objectif de chacun, et qui ne me regarde pas)...sinon, on devient un agresseur...

  • respect nassima jsui d accord avec ce que tu dit .chapeau continue.....

  • " celles qui n'acceptent pas l'idéologie du territoire sur lequel ces personnes vivent; n'est pas à la communauté Française de s'effacer, mais à eux,ou à elles de laisser le champs libre si ceux, ou celles se sent(ent) outragé".
    N'importe quoi Mr MARQUES!!! Aucun territoire n'est attaché à une idéologie, sinon, c'est du totalitarisme.Personne ne doit s'effacer, jamais,sinon,c'est la ratonnade, le four crématoire, l'inquisition...La France a connu tout ça, et elle en a honte.
    Mr MARQUES, vous allez vous ennuyer si vous vous retrouvez uniquement avec des copies conformes de Mr MARQUES...Je suis française, musulmane, je travaille, je vote, je vais au restaurant, je suis bénévole,je paie des impots,j'éduque mes enfants dans la foi,à respecter leurs camarades, quels que soit leur couleur,leur religion, ou leur vêtement...Je leur dis qu'il ne faut pas juger que les apparences, mais au MERITE,et à l'intelligence...
    Mr MARQUES, sur quel territoire comptez-vous envoyer les soeurs chrétiennes voilées? Sous l'empire romain, on mettait les chrétiens dans la fosse aux lions...
    N'oubliez pas que nous ne sommes qu'un point dans l'histoire...

    Dernier point, est ce le voile ou le dévoilement qui vous dérange? Je n'arrive pas à savoir quel est le plus joli...

  • Chère Madame Nassima,
    1) Si vous étiez une personne seulement « altruiste », c. à d. capable de s’identifier aux autres, ne vous auriez-vous pas posé obligatoirement des « questions » notamment sur les dangers résultant du port de la burqa ? !
    N’est-ce pas exactement ce qu’a été l’attitude du Conseil constitutionnel ? !

    2) Réfléchissant donc, ayant conscience de la présence des « mauvais » musulmans ou « islamistes »,

    -pourquoi ne criez-vous pas partout que vous détestez ces terroristes, ces « fous de Dieu » ? !

    -Pourquoi n’expliquez-vous pas aux autres musulmanes que ne pas porter la burqa est un acte militant, un signe signifiant qu’elles sont anti-islamistes ? !

    ***Et, inversement, l’exhiber, n’est-ce pas un signe de complicité avec ces kamikazes ou êtres qui cherchent à aller de suite au paradis pour profiter de « 70 vierges » (voire plus !) comme des caïds au milieu de leurs troupes et harems ? !

  • Légiférer est inutile, les lois existent : encore faut-il les appliquer... On a la sale manie en France de penser que lorsqu'un loi n'est pas appliquée on va en créer une nouvelle pour résoudre le problème. C'est bien au contraire pondre une nouvelle loi non appliquée... et partant décridibiliser tout le système législatif français.

  • j'adore la photo.

  • Moi aussi tous dans la mer !!

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu