Avertir le modérateur

"Our Body "est interdit

Imprimer

l'exposition "our body" interdite

confirmation ce jeudi 30 avril 2009 par la cour d'appel de Paris  de l'interdiction de l'exposition  "Our Body, à corps ouvert", qui présente à Paris des cadavres humains.

  • manque de décence de l'exposition selon les juges de première instance
  • la société n'apporte aucune preuve "de l'origine licite et non frauduleuse des corps litigieux et de l'existence de consentements autorisés", indiquent les juges de la  cour d'appel.

je ne ferai aucune commentaire sur cette interdiction qui me choque profondément si ce n'est que nous sommes dans une société de toutes les contradictions .

fermons tous les musées où sont exposés momies ,têtes réduites , vestiges de corps humains   car a -ton vérifié leur origine licite et l'existence de"consentement autorisé"

arrétons de publier  sur les journaux des photos de cadavres lors d'attentats ou de guerre

la liste serait longue ....


voir article de Pierre assouline sur l'exposition controverses ( clic ici)

lien sur l'exposition  controverses ( clic ici)


je vous mets à nouveau la vidéo de l'exposition

Commentaires

  • "Dédramatiser le corps humain" au moyen d'une mise en scène macabre : quel paradoxe ! De tels tripotages n'aboutissent qu'à le déshumaniser. Un corps qui appartenait en propre à un humain - et c'est là la condition première de son humanité - devient un objet trivial, qui n'a pas droit à l'intimité d'une sépulture, ni au moindre rituel sacré, ni au souvenir d'un nom et d'un lieu, ni même à son recyclage naturel et biologique...
    "Pédagogique" ??? Après un tour de salle voyeuriste et vaguement excitant, les visiteurs de telles expositions en savent-ils plus sur leurs organes et leur métabolisme ?Décident-ils d'opter pour une vie plus saine ?...
    "Des corps d'origine chinoise"... Les suppliciés des exécutions massives ?...
    Quelle banalisation de la déshumanisation !
    Science sans conscience, encore une fois...

  • Les momies, têtes réduites, etc, appartiennent à l'histoire. C'est un patrimoine à conserver à tout prix. Faire un parallèle avec cela est vraiment hazardeux. Les photos dans les magazines? En aucun cas, on ne voit de condescendance et de mise en scène "fun" des cadavres (ou alors faudra me dire ce que vous lisez).
    Ce qui me choque dans cette expo, c'est qu'on voit un mec momifié en train de jouer au basket. C'est fendard la mort, hein? Bah non. Si on avait pris un membre de votre famille pour le mettre dans de telles postures, je suis sur que votre avis serait très different. L'expo n'est pas capable de dire de où viennent les corps? On ferme. NORMAL.

  • Pour ma part, j'ai de grands doute sur le but pédagogique de cette exposition, mais aucun sur son but lucratif. En tout cas, l'obtention des corps dans un pays qui bafoue les droits de l'homme jusque dans le traitement des condamnés à mort est plus que douteux et montre que ce n'est pas vraiment dans une démarche de respect que l'exposition a été conçue. Encore, s'il s'agissait d'une bande d'américains allumés qui avaient accepté que leur corps soient exposés après leur mort, mais les gens dont les familles sont peut-être dans l'attente de savoir ce qui leur est arrivé...
    J'ai fait un article sur mon blog à ce sujet :
    http://stedransky.over-blog.com/article-29864583.html

  • La dignité humaine doit être respectée, et c’est la France qui le rappelle à toute la planète. Et c'est trés bien

  • Les français sont majeurs et vaccinés. Ce qui m'interpele c'est que le libre choix est bafoué. La liberté et la responsabilité de chacun, d'aller voir où ne pas voir, de boycoter où d'approuver est anhiliée par, une fois de plus, un groupuscule d'anti... Comme pour le tabac dans les bar-restaurants, la sécurité routiére, la pipe de Mr Hulot, etc... Les lois repressives proliférent à tous les niveaux. En bref, les français doivent être vraiment débiles pour qu'on leur montre ainsi le bon choix des chemins a suivre.

  • La liberté de tous et de chacun s'arrête là où commencent le droit et le respect d'autrui. C'est frustrant quand ça bride nos impulsions, rassurant quand ça nous protège : on ne peut pas être riche d'une monnaie qui n'aurait que des côtés pile ou que des côtés face... C'est encore le coup de la tartine beurrée et du sourire de la crémière, et de la dialectique de toute chose !
    Ici,la question de la liberté de visiter cette exposition me passionne infiniment moins que celle de la liberté de l'organiser (avec quels moyens et à quelles fins ??)
    Car être libre de tout, du reste, et de son contraire, ce serait pure sagouinerie. Krapote

  • Ne mélangeons pas dignité et stupidité humaine. La dignité humaine n'est bafouée que lorsque la stupidité humaine contrôle la raison humaine. Interdire cette exposition relève de l'illogisme ! Certes, la provenance des corps doit être traçable et légale... Mais, interdire l'exposition ne permettra pas de s'assurer de la légalité de la provenance des corps. Il faut pour cela un cadre législatif international avec toute sa batterie de garde-fous et de sanctions... Interdire une exposition ne rendra pas ce genre d'exposition plus «légale»... elle sert seulement à priver l'humanité de la connaissance et c'est un crime tout aussi important que de violer la dignité humaine.
    Quand à l'écœurement de certains, il tient plus à de la pudibonderie judéo-chrétienne mal placée que d'une réelle inquiétude au sujet de la dignité humaine... Ils ferment les yeux sur la souffrance humaine, la guerre au nom d'un dieu quelconque, ils regardent mourir leurs semblables dans les unités de soins intensifs, mais font euthanasier leur vieux chien afin d'abréger ses souffrances. Un non-sens, non ?
    Et, pendant que la «France» interdit cette exposition... rien n'est fait et rien ne sera fait pour s'assurer que les prochains corps seront obtenus en toute légalité !!! Business is business !!!

  • Les morts doivent se reposer au cimetière. CEux qui voudraient décourvir l'anatomie, ils peuvent aller demander à assister à une utopsie, sans problèmes.
    ça c'est pour ce qui est de l'aspect "scientifique".
    En ce qui concerne les corps: ils viennent de Chine. Seraient-ils issus d'un trafique avec des condamnés à mort ? Sur le "consentement", n'en parlons même pas. Ceux qui ont inventé ce "spectacle", sont malsaines.

  • 1. De quelle "connaissance" impossible à acquérir ailleurs, autrement, et mieux, cette exposition pourrait-elle bien être l'outil exclusif et privilégié ?
    2. Pourquoi amalgamer l'écoeurement qu'elle provoque chez "certains" à de la "pudibonderie judéo-chrétienne mal placée" et préjuger des positions de ces mêmes "certains" sur la souffrance humaine ?
    De tels a priori et de tels procès d'intention peuvent alimenter une polémique superficielle et stérile, mais ils ne feront pas avancer la réflexion sur le fond.
    Si la France interdit cette exposition, eh bien il n'y aura pas de "prochains corps" pour l'alimenter.
    A chacun d'en faire autant.
    Il fallait bien que quelqu'un commence... Non ?

  • Vous vous indignez sur la provenance de ces cadavres, qui sont ils ? est-ce du détournement ? Je vous rappelle quand même que d'autres choses choses plus proches de nous me bouleverse un tout petit peu plus. Ces êtres vivants qui vendent leurs organes pour survivre, ces êtres vivants qui vendent leurs enfants, ces êtres vivant qui font commerce de leur corps dès l'âge de 10 ans. Alors respecter des cadavres qui ont peut-être fait don de leur enveloppe, où qui ont peut-être été vendus par leurs descendants. ON NE SAIT PAS. Et si demain on apprenait que les familles de ces cadavres sont fières et honorées de voir leur ancêtres ainsi exposés. Il est des traditions et des religions qui ont des valeurs et des conceptions bien éloignées de notre culture, de notre idéologie et de notre morale. ON NE SAIT PAS. Pour changer de sujet, si on s'occupait de la dépouille du soldat inconnu !

  • "ON NE SAIT PAS"... Alors pourquoi se gêner ?
    L'ignorance est en effet la première justification du pervers irresponsable : - J'vous jure que j'savais pas, M'sieur le Juge !
    Par ailleurs, depuis quand le respect d'autrui mort empêche-t-il de respecter autrui vivant ?
    Les tenants de la douteuse et stérile (encore que très rentable) "liberté" de Our Body peuvent léguer leurs dépouilles aux exposants, je n'irai pas les voir. Par respect pour eux, pour moi-même, et pour le sens de la vie.

  • Heureux de cette décision de justice et que l'on ne nous bassine pas avec une "atteinte à la liberté ...etc. etc."
    D'où viennnent ces corps suppliciés ? Qui les a vendus ? Qui les a dépecés ? Il me semble que certains docteurs nazis étaient précurseurs de ce type d'expo. Peut-on avoir quelques lampes de chevet formées, par exemple, d'un tibia et d'un abat-jour en peau humaine ???

  • L'origine des corqs est certes douteuse... je partage l'avis de certains en disant qu'effectivement fermer l'exposition ne changera surement rien à la donne.

    Je comprend parfaitement que celà en choque beaucoup de voir des corqs ainsi mis en scène... Mais partageons les points de vues si vous le voulez bien car chacun sa manière de penser:

    Je suis étudiante en art et cette exposition arrivant enfin à Paris est pour moi une occasion unique de découvrir la mécanique humaine, de voir comment nos corqs sont fabriqués, à quoi ils sont reliés, retenus etc...
    Vient le point de la mise en scène fortement décriée par beaucoup: vous voyez un corqs jouer au basket? Moi je vois des muscles en action et je comprend alors leur positionnement, le mouvement ainsi crée, la tension existante...

    De part notre branche nous avons apprit à nous détacher du corqs et à le percevoir d'avantage comme un objet, notemment en croquis vivant.
    A cette exposition aussi j'y suis allée avec cet état d'esprit bien que la réalité s'est rapidemment rappelées à moi.
    Il y'a forcement une gène quand on voit un corqs découpé en tranche, un malaise même.
    Mais là ou je m'interroge sur la réelle motivation de tout vous tous, antis, c'est pourquoi une telle réaction?

    Ne peut-on faire un petit sacrifice de quelques corqs face au milliards que nous representons?
    Ne peut-on pas enfin comprendre ce qui nous est innaccessible?
    Après tout qui n'a jamais vu à la tv ces émissions montrant des labos ou autres découper en lamelles des corqs de personnes (souvent détenus et condamnés à morts) ayant offert leur corqs à la science?
    Ces personnes utilisées pour que des scientifiques puissent appliquer les techniques et méthodes de conservations égyptienne et ainsi comprendre la momification?

    Je pense que cette réaction est effectivement due à notre conception "européenne de la mort", qu'une peur profonde sévie en chacun de nous et que malgrès nous, nous pensons que peut-être il y'a bien quelque chose après la mort et c'est celà qui incite nombre d'entre-vous à réclamer cette mise en tombeau et ce respect après la mort.

    Bref j'arrête de blablatter, vous excuserez mes fautes de jeunette et vous laisse à votre débat qui hélàs sera sans fin sur qui a raison ou tort.
    Je resterais néanmoins contente d'avoir pu la voir cette fameuse exposition et n'aurais pas moins de respect pour tout ces corqs volontaires ou non.

  • aquila, la jeunetterie n'excuse, à ce degré là, ni le manque d'orthographe chez une étudiante (?) ni le manque de réflexion et de conscience chez un humain (??).

  • Je confirme, pour ce qui est de l'orthographe... le français étant nôtre langue maternelle, rien n'excuse les fautes d'orthographe et de grammaire.

    Par contre sur ce qui suit «ni le manque de réflexion et de conscience chez un humain», je n'aurai de cesse de l'écrire, la conscience humaine dépend, non d'une vérité immuable, mais d'une culture, d'un état d'esprit voire d'une appartenance dogmatique. Et de ce fait, «la conscience humaine» a bon dos et ne sert que ceux qui la brandissent haut et fort, parfois (trop souvent) au détriment de l'Humanité !

    Quant à la «réflexion», contrairement à ce que semble vouloir écrire Krapote, elle ne sert pas une seule vue de l'esprit. Et, comme le souligne la définition du mot «réflexion» : Retour de la pensée sur elle-même dans le but d’examiner plus en profondeur une idée, une situation, un problème, l'esprit se doit de pousser plus loin encore sa connaissance de l'Humanité et de l'Humain... en se gardant bien de sombrer dans un quelconque dogmatisme, en se tenant loin des œillères politico-culturelles.

    Mais la raison se doit d'obéir à la Sagesse et ne peut tolérer, dans un cas, comme dans l'autre, qu'il soit fait atteinte aux droits de l'Homme et de l'animal... Un vaste débat, n'est-ce pas !

  • Il est effectivement dommage que tous ces corps exposés soient d'origine chinoise; j'ai été choquée par cela lorsque j'ai visité cette exposition à Lyon. Je possédais déjà le catalogue de l'exposition que l'on peut voir aux Etats Unis (aucun corps d'origine chinoise, et ce sont tous des blancs ayant donné leur corps à la science). Ce procédé découvert par cet allemand est absolument splendide et permettrait à des générations d'étudiants (en médecine et professions para médicales), de comprendre (ENFIN!!) l'emplacement en trois dimensions de tout ce qui compose un corps.
    Lorsqu'on est préparé, il n'y a aucune raison d'être choqué par la vue de tous ces corps, mais plutôt d'être en admiration béate devant une telle merveilleuse complexité crée sans aucune intervention de tous ceux qui semblent scandalisés devant autant de "beauté" pure!!!

  • aquila, moi si je me trouve à court d'arguements je ne m'en prend pas aux fautes d'ORTOGRAFES. Vous donnez votre point de vue et si celui-ci ne correspond pas à la pensée unique de certains il est facile de réveler fautes, erreurs de frappe où de rédaction. On est pas à la dictée de B. Pivot. Alors continuer a vous exprimer sur les sujets qui vous interpellent et même avec quelques FOTES c'est le fond de votre pensée qui enrichira le débat.

  • «Lorsqu'on est préparé, il n'y a aucune raison d'être choqué par la vue de tous ces corps, mais plutôt d'être en admiration béate devant une telle merveilleuse complexité».

    Celui qui ne peut s'émerveiller, celui-là finit tout ou tard par tomber dans l'obscurantisme le plus primaire. Mettre dieu au-dessus de l'homme est déjà une erreur ! Mais, mettre l'Homme au-dessus de lui-même et le diviniser en est une autre. Il ne faut sombrer ni dans l'une, ni dans l'autre. L'Homme doit être étudier par l'homme au même titre que tous les autres êtres vivants. Nous nous devons de le comprendre, de le connaître afin de le préserver. Car, en ce bas Monde, rein n'est éternelle. Et la Vie, si belle et si merveilleuse soit-elle, n'en est pas moins fragile et fort versatile. L'Homme peut fanfaronner, il n'est que poussière parmi les poussières ! Quels que soient ses principes, il n'est rien à côté de l'immensité de la Vie ! Et si l'Univers n'était qu'un immense corps dont nous n'avons point conscience, notre galaxie une cellule parmi tant de milliards d'autres... nous ne sommes qu'un fragment d'ADN. D'insouciants et innocents résidents de Zouville...

    D'où, toute la nécessité d'être vigilants, quoiqu'entreprenants et en constant éveil pour ne jamais se faire rattraper par l'inévitable et inéluctable fatalité. Ce que nous connaissons et pouvons maîtriser (comme l'orthographe, la connaissance de nous-même, notre environnement immédiat et j'en passe...), nous nous devons de l'entretenir, de le faire fructifier. Ces jardins de connaissances sont notre salut ! Alors, s'il l'on peut légitimement s'interroger sur la simple provenance des corps, cela ne doit pas servir de leitmotiv !

    Interdire cette exposition n'a pas réglé le problème, au contraire ! Rien n'empêchera la cupidité humaine de poursuivre son œuvre ! Cette interdiction rejette le problème loin de nos yeux, loin de la lumière. Et, dans le noir, sous couvert de l'ignorance tout est possible au plus noir des desseins. Mais, en France, certains se targueront d'avoir bonne conscience ! C'est on ne peut plus mesquin !

  • «Lorsqu'on est préparé, il n'y a aucune raison d'être choqué par la vue de tous ces corps, mais plutôt d'être en admiration béate devant une telle merveilleuse complexité».

    Celui qui ne peut s'émerveiller, celui-là finit tout ou tard par tomber dans l'obscurantisme le plus primaire. Mettre dieu au-dessus de l'homme est déjà une erreur ! Mais, mettre l'Homme au-dessus de lui-même et le diviniser en est une autre. Il ne faut sombrer ni dans l'une, ni dans l'autre. L'Homme doit être étudier par l'homme au même titre que tous les autres êtres vivants. Nous nous devons de le comprendre, de le connaître afin de le préserver. Car, en ce bas Monde, rein n'est éternelle. Et la Vie, si belle et si merveilleuse soit-elle, n'en est pas moins fragile et fort versatile. L'Homme peut fanfaronner, il n'est que poussière parmi les poussières ! Quels que soient ses principes, il n'est rien à côté de l'immensité de la Vie ! Et si l'Univers n'était qu'un immense corps dont nous n'avons point conscience, notre galaxie une cellule parmi tant de milliards d'autres... nous ne sommes qu'un fragment d'ADN. D'insouciants et innocents résidents de Zouville...

    D'où, toute la nécessité d'être vigilants, quoiqu'entreprenants et en constant éveil pour ne jamais se faire rattraper par l'inévitable et inéluctable fatalité. Ce que nous connaissons et pouvons maîtriser (comme l'orthographe, la connaissance de nous-même, notre environnement immédiat et j'en passe...), nous nous devons de l'entretenir, de le faire fructifier. Ces jardins de connaissances sont notre salut ! Alors, s'il l'on peut légitimement s'interroger sur la simple provenance des corps, cela ne doit pas servir de leitmotiv !

    Interdire cette exposition n'a pas réglé le problème, au contraire ! Rien n'empêchera la cupidité humaine de poursuivre son œuvre ! Cette interdiction rejette le problème loin de nos yeux, loin de la lumière. Et, dans le noir, sous couvert de l'ignorance tout est possible au plus noir des desseins. Mais, en France, certains se targueront d'avoir bonne conscience ! C'est on ne peut plus mesquin !

  • «Lorsqu'on est préparé, il n'y a aucune raison d'être choqué par la vue de tous ces corps, mais plutôt d'être en admiration béate devant une telle merveilleuse complexité».

    Celui qui ne peut s'émerveiller, celui-là finit tout ou tard par tomber dans l'obscurantisme le plus primaire. Mettre dieu au-dessus de l'homme est déjà une erreur ! Mais, mettre l'Homme au-dessus de lui-même et le diviniser en est une autre. Il ne faut sombrer ni dans l'une, ni dans l'autre. L'Homme doit être étudier par l'homme au même titre que tous les autres êtres vivants. Nous nous devons de le comprendre, de le connaître afin de le préserver. Car, en ce bas Monde, rein n'est éternelle. Et la Vie, si belle et si merveilleuse soit-elle, n'en est pas moins fragile et fort versatile. L'Homme peut fanfaronner, il n'est que poussière parmi les poussières ! Quels que soient ses principes, il n'est rien à côté de l'immensité de la Vie ! Et si l'Univers n'était qu'un immense corps dont nous n'avons point conscience, notre galaxie une cellule parmi tant de milliards d'autres... nous ne sommes qu'un fragment d'ADN. D'insouciants et innocents résidents de Zouville...

    D'où, toute la nécessité d'être vigilants, quoiqu'entreprenants et en constant éveil pour ne jamais se faire rattraper par l'inévitable et inéluctable fatalité. Ce que nous connaissons et pouvons maîtriser (comme l'orthographe, la connaissance de nous-même, notre environnement immédiat et j'en passe...), nous nous devons de l'entretenir, de le faire fructifier. Ces jardins de connaissances sont notre salut ! Alors, s'il l'on peut légitimement s'interroger sur la simple provenance des corps, cela ne doit pas servir de leitmotiv !

    Interdire cette exposition n'a pas réglé le problème, au contraire ! Rien n'empêchera la cupidité humaine de poursuivre son œuvre ! Cette interdiction rejette le problème loin de nos yeux, loin de la lumière. Et, dans le noir, sous couvert de l'ignorance tout est possible au plus noir des desseins. Mais, en France, certains se targueront d'avoir bonne conscience ! C'est on ne peut plus mesquin !

  • «Lorsqu'on est préparé, il n'y a aucune raison d'être choqué par la vue de tous ces corps, mais plutôt d'être en admiration béate devant une telle merveilleuse complexité».

    Celui qui ne peut s'émerveiller, celui-là finit tout ou tard par tomber dans l'obscurantisme le plus primaire. Mettre dieu au-dessus de l'homme est déjà une erreur ! Mais, mettre l'Homme au-dessus de lui-même et le diviniser en est une autre. Il ne faut sombrer ni dans l'une, ni dans l'autre. L'Homme doit être étudier par l'homme au même titre que tous les autres êtres vivants. Nous nous devons de le comprendre, de le connaître afin de le préserver. Car, en ce bas Monde, rein n'est éternelle. Et la Vie, si belle et si merveilleuse soit-elle, n'en est pas moins fragile et fort versatile. L'Homme peut fanfaronner, il n'est que poussière parmi les poussières ! Quels que soient ses principes, il n'est rien à côté de l'immensité de la Vie ! Et si l'Univers n'était qu'un immense corps dont nous n'avons point conscience, notre galaxie une cellule parmi tant de milliards d'autres... nous ne sommes qu'un fragment d'ADN. D'insouciants et innocents résidents de Zouville...

    D'où, toute la nécessité d'être vigilants, quoiqu'entreprenants et en constant éveil pour ne jamais se faire rattraper par l'inévitable et inéluctable fatalité. Ce que nous connaissons et pouvons maîtriser (comme l'orthographe, la connaissance de nous-même, notre environnement immédiat et j'en passe...), nous nous devons de l'entretenir, de le faire fructifier. Ces jardins de connaissances sont notre salut ! Alors, s'il l'on peut légitimement s'interroger sur la simple provenance des corps, cela ne doit pas servir de leitmotiv !

    Interdire cette exposition n'a pas réglé le problème, au contraire ! Rien n'empêchera la cupidité humaine de poursuivre son œuvre ! Cette interdiction rejette le problème loin de nos yeux, loin de la lumière. Et, dans le noir, sous couvert de l'ignorance tout est possible au plus noir des desseins. Mais, en France, certains se targueront d'avoir bonne conscience ! C'est on ne peut plus mesquin !

  • Désolé pour cet élan "parkinsonnien" il se fait tard et ma machine fatigue !!! :)

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu