Avertir le modérateur

Guillaume Delacroix: un journaliste dévoile le scandale Medef-UIMM

Imprimer

je viens de terminer la lecture du livre de Guillaume Delacroix "Enquête sur le patronat : Dans les coulisses du scandale Medef-UIMM"

la réalité  dépasse la fiction . La Firme ( avec Tom Cruise ) n'est qu'un pâle remake de ce" polar  patronal "

Guillaume Delacroix qui a  pendant quatre ans enquêté dans les milieux patronaux tente de répondre à des questions troublantes  et soulève le voile du plus gros scandale de ces dernières années

Où est passé l'argent du  trésor de guerre de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM)?

A qui et à quoi pouvait bien servir l'argent liquide distribué?

Qui est  Denis Gautier-Sauvagnac le président de l'UIMM qui a mené notamment les négociations en début d'année 2008 sur la rénovation du marché du travail

la présidente du Medef était elle au courant des pratiques de l'UIMM ?

CE LIVRE PASSIONNANT " revient sur un siècle d'historie sociale. Il révèle comment les officines occultes se sont succédé les unes après les autres, et de quelle façon des caisses noires ont pu être mises en place en toute impunité. Il dévoile les coulisses de l'avènement de Laurence Parisot, qu'Ernest-Antoine Seillière n'avait pas vue venir. L'auteur raconte aussi, par le menu, la façon dont la crise a été gérée, au Medef et à l'UIMM.
Il dessine une cartographie très précise des enjeux de pouvoir à l'œuvre autour de Laurence Parisot, de sa garde rapprochée et de ses adversaires. Et il trace les lignes de ce que pourrait devenir le patronat après ce chaos."

article des Echos





Commentaires

  • débat interssant
    je suis a la recherche d'un journaliste qui ose faire dévoilé la complaisance qu'il peut avoir dans des grande institution il mon coulé professionelement et je suis tout seul contre tous cela est tout sauf un gag Crécy la Chapelle le 7 septembre 2009

    « Communiqué de presse »

    « Le fleuron de la certification Française mis à mal ».


    Je m’appelle Hacène BEZOUAOUI, né à Nîmes et d’origine Algérienne. Je suis âgé de 41 ans. Je suis ancien gérant de mon Organisme « HB FORMATION » dont le siège social était situé à Besançon dans le Doubs.
    Mon activité principale était l’habilitation et la formation à la conduite d’engins de manutention.


    Pendant 4 ans,(de Mai 2002 à Mai 2006) j’ai été gérant et j’employais jusqu’à 11 salariés. Mon organisme était certifié système CACES® par le Bureau Veritas Quality International (BVQI), centre accrédité par le COFRAC et la CNAMTS.
    En 2005 le BVQI a suspendu ma certification et l’a annulée en Mai 2006 suite à deux non conformités décelées.

    Après de 3 ans d’études minutieuses, (le temps nécessaire qu’il m’a fallu pour maîtriser l’ensemble des subtiles rouages de la certification), je me suis rendu compte, que Monsieur Gervais Moïse, la personne qui m’a audité, a bafoué les règles fondamentales de la certification puisqu’il m’a aidé à me certifier en me transmettant des documents qui lui appartenaient. D’autres documents transmis, appartenaient au BVQI. Enfin aussi bizarre que cela puisse paraître d’autres documents appartenaient à la concurrence.
    Que penser de la clause de confidentialité imposée par le cahier des charges du référentiel de la CNAMTS et du COFRAC. Le contrat qui me liait avec le BVQI était un contrat de certification et non un contrat de consultant. On ne peut pas être à la fois juge et partie.

    Par ailleurs, les deux non conformités décelées par le BVQI, sont plus que discutables. Une n’était pas imputable à ma certification (pièces à l’appui dans mon dossier) et l’autre était discriminatoire puisque pratiquée par le centre de formation, Forget Formation Dole, qui ne s’est pas vu suspendre avec action corrective, ni retirer sa certification comme cela a été le cas pour mon organisme pour la même raison. Or ce centre a été certifié par le même centre certificateur « le BVQI » et le même responsable d’audit (M. Gervais Moïse).


    Aujourd’hui il, est temps que la CNAMTS prenne ses responsabilités pour que je puisse être réintégré dans mon bon droit.

    Pour cette raison, en date du 17 Juin 2009, j’ai dénoncé les anomalies au BVQI, au COFRAC et à la CNAMTS avec documents à l’appui.

    En réponse par courrier du 6 Juillet 2009, le directeur du BVQI, monsieur Gilbert LABROYE a estimé que toutes les procédures avaient été respectées et qu’il se réservait le droit de faire apprécier le cas échéant le caractère diffamatoire. ( !!!!!)


    Quant au COFRAC, en réponse par courrier du 30 Juillet 2009, il ne fait que noter mes griefs, mes menaces et mes accusations en précisant que l’affaire suivait son cours, sans réellement prendre en compte le contenu et l’importance de mon dossier.

    Je me suis questionné sur la légèreté du COFRAC, fleuron de l’accréditation Française qui a pour responsabilité de faire la lumière sur ce genre de dossier. Ce comportement démontre juste que certaines autorités banalisent des faits qui sont pourtant soumis à des accréditations et un cahier des charges imposés par la CNAMTS.

    Donc, face à la gravité, à l’urgence de ma situation (quatre ans d’efforts) mais surtout face au comportement arbitraire des directeurs du BVQI et du COFRAC, j’ai sollicité des entretiens avec le Président de la République, Monsieur Nicolas Sarkozy, le ministre de la santé de la jeunesse et des sports, Madame Roselyne Bachelot et le député maire de Meaux, Monsieur Jean-François Copé.
    A ce jour, Monsieur Jean-François Copé, soucieux de m’aider dans mes démarches, est intervenu auprès du directeur du COFRAC et de madame Roselyne BACHELOT afin qu’ils portent à mon dossier toute l’attention qu’il mérite.

    Les légèretés du BVQI et du COFRAC ont entrainé la liquidation judiciaire de mon organisme avec pas moins de 19 auditions en gendarmerie, la perte de crédibilité de mes clients, une atteinte à mon honneur et mon projet économique suspendu sur Baumes les Dames. Tout ceci est aujourd’hui intolérable.

    Face à l’attitude du COFRAC et du BVQI, je me pose la question suivante :

    Le directeur du COFRAC pense t’il fondamentalement pouvoir oublier ses responsabilités ? A ce titre, je me permets de citer ses propos paru sur internet dans un article sur les grands principes de l’accréditation « l’organisme accréditeur se doit d’être indépendant, impartial, compétent, sans but lucratif ».

    Les procédures de certification ont pour vocation d’être appliquées et s’il existe des non conformités il existe aussi des actions correctives qui passent forcément par une action numéraire (ce dont je n’ai pas pu bénéficier) sans passer pas le tribunal administratif (dans mon cas personnel).

    Je réclame donc justice et je renouvèle auprès de la CNAMTS qu’elle puisse jouer pleinement son rôle dans cette affaire.

    Bien que simple ancien centre de formation, je tiens à dénoncer les manques d’agissements et faire valoir mes droits auprès de la CNAMTS. Il serait réaliste de suspendre temporairement l’accréditation du COFRAC qui aura pour conséquence la paralysie de tous les centres de formation de France accrédités système CACES®. Ainsi la CNAMTS serait obligée de mettre en place des actions correctives qui font parties intégrantes des procédures de certification et d’accréditation.

    Aujourd’hui, plus que jamais, je doute profondément des compétences et de l’impartialité du COFRAC. Ce qui m’est arrivé il y a 4 ans peut arrivé à n’importe quel petit organisme. Mon combat est aussi un combat pour tous ces organismes qui cherche a créer de la richesse et se retrouve confrontés à une situation ubuesque et déplorable. Le pot de terre ne se résignera pas.



    Je reste à votre disposition pour tout renseignement sur mon dossier sachant qu’il ne comporte pas moins de 134 documents.

    • Caisse National Assurance Maladie Des Travailleurs Sociaux (CNAMTS).
    • Bureau Veritas Quality International (BVQI),
    • Comité Français d’Accréditation (COFRAC)


    Hacene Bezouaoui 17 rue des Bordes 77580 Crécy la Chapelle 06.71.43.35.49
    Hacenebezouaoui.formation@hotmail.fr

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu